Joueur francophone de l'année 2016 - finalistes

Élisez le joueur francophone de l’année 2016 en MLS

La finale a sacré Seattle et l’année touche à sa fin : voilà donc le moment d’élire le joueur francophone de l’année ! Un vote que MLSsoccer.com et l’équipe de Coup Franc vous offrent pour la deuxième saison consécutive. Le principe est le même que celui de l’élection mensuelle : nous vous proposons trois candidats, et vous votez. Comme vous pouvez vous en douter, les prétendants sont des habitués de cette élection, dont ils ont tous été lauréats au moins deux fois.

On parle de plus en plus français sur le terrain parmi les bons joueurs de Major League Soccer. La preuve : l’an dernier, 11 joueurs différents avaient fait partie des finalistes du Franco du mois tout au long de la saison. Cette année, ils étaient 16 ! Certains sont toutefois sortis du lot d’un bout à l’autre de l’année, mais choisir les trois prétendants au titre annuel fut beaucoup moins simple qu’il y a douze mois. Le premier d’entre eux n’est nul autre que Laurent Ciman, élu joueur Francophone de l’année 2015 (Montréal). Il remet son titre en jeu face à son coéquipier Ignacio Piatti, élu Franco du mois à quatre reprises cette saison, et face à son compatriote et ancien coéquipier Jelle Van Damme (LA Galaxy), déjà finaliste prétendant au titre de Défenseur de l’année 2016 de la MLS.

En plus des trois finalistes, de nombreux joueurs parlant français évoluant en MLS se sont illustrés en 2016. Pensons notamment à Aurélien Collin, qui a solidifié la défense de New York après son arrivée d’Orlando en cours de saison, à Didier Drogba, qui malgré son statut de remplaçant durant l’automne avait avant cela été impliqué dans de nombreux buts, ou à des joueurs comme Frédéric Brillant, Sébastien Le Toux ou Ambroise Oyongo qui ont certes été moins flamboyants mais ont fait preuve d’une régularité ô combien précieuse. Et on ne citera pas tous ceux qui sont titulaires dans leur club chaque semaine ou presque.

– ­ÉCOUTEZ COUP FRANC : SEATTLE CHAMPION ! –

Vous pouvez voter dans le sondage ci-dessus, sur Twitter ou sur Facebook. Seules les prestations en championnat (saison régulière et phase finale) sont à prendre en compte au moment de voter, et il faut évidemment se baser sur l’ensemble de l’année 2016. Vos choix s’ajouteront à ceux des animateurs de l’émission Coup Franc (Frédéric Lord, Nicolas Babayou et moi-même), et nous annoncerons le nom du vainqueur dans notre spéciale de fin d’année, plus tard ce mois-ci.

Laurent Ciman
Après une première saison tonitruante, l’année de la confirmation n’est pas toujours simple, d’autant que les attentes sont à la hausse. Cela n’a pas arrêté Ciman qui a aussi bien commencé que fini 2016 en force. Entre temps, il a atteint les quarts de finale de l’Euro 2016 avec la Belgique, mais en est revenu avec un goût amer. Ajoutez-y une blessure et vous avez les ingrédients de son passage à vide de l’été. Mais Ciman n’a pas baissé les bras et a remonté la pente, notamment après un retour chez les Diables Rouges qui lui a valu les éloges du sélectionneur Roberto Martinez. Toujours autant apprécié des supporters, il se fait remarquer par ses initiatives qui lui permettent régulièrement de couper la trajectoire des ballons pour enrayer les attaques adverses.

Ignacio Piatti
Considéré parmi les fers de lance à Montréal depuis son arrivée en 2014, le milieu de terrain a passé un palier cette saison. Auteur de 21 buts en championnat, où il fut le joueur de champ le plus utilisé de son équipe, Piatti est devenu un buteur redoutable, lui qui auparavant était surtout réputé pour ses passes décisives. Très à l’aise sur le flanc gauche, il aime rentrer dans le jeu pour se retrouver seul face au gardien adverse et s’inscrit parfaitement dans le style développé par les Québécois. Aimé pour ses prestations sur le terrain, l'Argentin passé par Saint-Étienne sait aussi se faire apprécier des journalistes et des supporters en répondant aux questions en français. Ses qualités ne sont pas passées inaperçues ailleurs en MLS, puisqu’il a terminé cinquième de l’élection du Joueur de l’année 2016.

Jelle Van Damme
En plus de devoir s’habituer à un nouveau championnat, Van Damme a également dû prendre ses marques dans l’axe de la défense, lui qui jouait à gauche depuis de nombreuses saisons. Le Belge a permis au LA Galaxy d’avoir la deuxième défense la plus solide de la compétition. Dans un club où les attentes sont élevées, son expérience a bien aidé Daniel Steres, son voisin dans l’axe, et le gardien Brian Rowe qui, ensemble, avaient joué moins de 15 rencontres chez les professionnels au début de la saison. Van Damme s’est fait remarquer en contrant régulièrement les frappes de ses adversaires, mais aussi pour ses intentions offensives puisqu’il fait partie des défenseurs de MLS impliqués dans le plus grand nombre de buts de leur équipe et des arrières qui tirent le plus souvent.

Series: