Nick Hagglund - Toronto FC - scores vs. Montreal Impact
USA Today Sports

Toronto en finale à l’issue d’un match épique

Toronto a remporté le droit d’affronter Seattle en finale de la Coupe MLS, suite à un match on ne peut plus riche en rebondissements lors duquel il a battu Montréal 5-2 après prolongation (résumé vidéo), 120 minutes qui ont vu les deux équipes s’échanger plusieurs fois la place de qualifié.

Au coup d’envoi, c’est Montréal qui l’avait en poche, fort de son succès 3-2 à l’aller. Toronto, pourtant coutumier des départs lents, a immédiatement mis la pression sur son adversaire. Sans succès dans un premier temps : s’il y avait beaucoup de ballons chauds devant le but de Bush, le gardien n’avait pas dû effectuer le moindre arrêt difficile… jusqu’à ce que sur un contre, Oduro, encore le meilleur des siens, ne fasse 0-1.

L’équipe locale ne s’est pas démontée pour autant. Et a, enfin, retrouvé ses marques sur phases arrêtées, où elle avait peiné depuis le début du match aller. À la pause, elle avait pris l’avance 2-1 grâce à deux corners conclus victorieusement par Cooper et Altidore. Pour la première fois, Montréal devait courir derrière le score, mais il s’en est parfaitement chargé, Piatti égalisant en début de deuxième mi-temps (2-2).

– ÉCOUTEZ COUP FRANC : RETOUR SUR UN MATCH DE FOLIE –

Les Québécois avaient alors pris la direction des opérations. Ils semblaient maîtres de leur sort jusqu’au moment où un corner joué à la rémoise a permis à Hagglund de rétablir l’égalité parfaite au total des deux rencontres (3-2). Après le match, les Québécois diront qu’ils ont perdu le match sur les phases arrêtées. Il ne faut pas négliger leur faiblesse défensive dans le trafic aérien, flagrante durant toute la saison régulière : Gionvinco s’est même procuré sa première occasion de la tête de la saison !

Finalement, l’Italien n’a pas marqué. Il est sorti sur blessure, remplacé par Cheyrou, devenu héros de toute une ville quand, durant la prolongation et sur son premier ballon, il a fait 4-2… de la tête, dans le cours du jeu. Moins de deux minutes plus tard, Ricketts scellait le suspense en fixant les chiffres à 5-2. Venait-on d’assister au meilleur match de l’histoire de la phase finale de la Coupe MLS ?

Après le coup de sifflet final, les vainqueurs peinaient à retrouver leurs esprits, et leurs premières réactions reflétaient parfaitement la folie de la soirée. Dans le vestiaire local, les odeurs de transpiration étaient masquées par des effluves de pur bonheur pendant que, dans les deux camps, on pansait aussi les bobos d’un match extrêmement physique. Néanmoins, Gionvinco et Altidore devraient être retapés pour la finale.

Les mines étaient évidemment déconfites chez les vaincus. Malgré la déception tout aussi légitime qu’impossible à cacher, les joueurs parvenaient à prendre un peu de recul pour dire qu’ils avaient surpassé les attentes et pouvaient avoir la tête haute. Ainsi, la détermination de revenir plus fort l’an prochain trouvait écho entre les nombreux regrets d’une finale manquée pour pas grand-chose.

Cette finale opposera Toronto à Seattle le samedi 10 décembre à BMO Field, à partir de 20h00 (heure de New York / Montréal), et sera retransmise en direct sur RDS, TSN, FOX, UniMás, Eurosport, Sky Sports et d’autres chaînes dans plus de 170 pays à travers le monde.

Series: