Franco octobre 2016 - finalistes

Élisez le joueur francophone du mois d’octobre

La saison régulière a pris fin, le calendrier s’emballe, nous sommes déjà au cœur d’une phase finale très animée, mais ce n’est pas une raison pour oublier l’élection du Franco du mois. Vous connaissez le principe, il est simple : chaque mois, nous vous proposons trois candidats, et vous votez. Cela n’a pas été facile de déterminer les prétendants pour octobre car au cours des semaines écoulées, de nombreux joueurs admissibles se sont brillamment illustrés. Il a bien entendu fallu choisir…

C’est rare, mais ce mois-ci, nous vous donnons aussi les noms des premiers « recalés » : Dominique Badji et Aurélien Collin. Ils le méritent : avec de telles prestations à d’autres moments de l’année, ils auraient fait partie des finalistes. Oui mais voilà, cette fois, il fallait atteindre des sommets pour se hisser dans le trio final. Il est composé d’Ignacio Piatti, quasiment abonné cette saison, de Laurent Ciman, qui retrouve les sommets depuis son retour en équipe nationale belge, et de son compatriote Jelle Van Damme, fraîchement finaliste prétendant au trophée de Défenseur de l’année. Rien que du beau monde, quoi ! Les résultats du LA Galaxy et de Montréal en phase finale ont peut-être fait pencher la balance en leur faveur…

Vous pouvez voter dans le sondage ci-dessus, sur Twitter ou sur Facebook. Seules les prestations en championnat en octobre sont à prendre en compte au moment de voter (y compris en phase finale, où les trois finalistes ont joué). Vos choix s’ajouteront à ceux des animateurs de l’émission Coup Franc (Frédéric Lord, Nicolas Babayou et moi-même), durant laquelle nous vous annoncerons le nom du vainqueur.

– ÉCOUTEZ COUP FRANC : OBJECTIF CARRÉ D’AS –

Laurent Ciman
Dans ses meilleurs jours, Montréal se base sur de solides assises défensives pour dégoûter son adversaire et le surprendre grâce à sa vitesse. Cette défense, Ciman en est le socle. En octobre, l’équipe a commencé par une importante victoire à Orlando lors de laquelle elle n’a pas encaissé. C’était un pas décisif vers la phase finale, qui a idéalement commencé à DC United avec un but de Ciman après trois minutes préalable à une nette victoire lors de laquelle l'arrière central a affolé les statistiques défensives. Avant de se poursuivre par un succès 1-0 contre New York, où le fait d’avoir préservé ses filets à domicile pourrait s’avérer décisif.

Ignacio Piatti
Si Montréal a retrouvé sa forme du début de saison, Piatti fait partie des rares joueurs à ne pas avoir connu du gros passage à vide cette année. Alors, évidemment, quand son équipe tourne bien, il est dans de nombreux bons coups. Entre autres, en octobre, il a marqué les deux buts de ses couleurs lors du partage face à Toronto, offert à Mancosu le but qui a définitivement découragé DC United au premier tour de la phase finale avant de marquer à son tour sur une offrande de l’attaquant italien.

Jelle Van Damme
Le défenseur s’est mis en mode phase finale lors du dernier match de saison régulière du LA Galaxy contre Dallas, où il fut un aspirateur à ballons et fit le ménage dans sa défense. De bon augure pour la suite : à Salt Lake, malgré le but encaissé, Van Damme s’est encore mis en valeur, avant de disputer un match énorme face à Colorado dont le point culminant fut une montée pour aider des joueurs offensifs peu inspirés : il a offert le seul but du match à Dos Santos de gestes techniques davantage communs chez les créateurs brésiliens que chez les arrières robustes, ce qui lui a valu de faire le tour des réseaux sociaux.

Series: