NYC_TROPHY_CELEBRATION

PORTLAND (11 décembre 2021) – Le New York City FC a remporté la Coupe MLS 2021 en s’imposant sur le terrain des Portland Timbers aux tirs au but (2-4, 1-1 après prolongation). Les visiteurs ont pensé célébrer plus tôt grâce à un but du meilleur buteur de la compétition, Valentin Castellanos, mais Felipe Mora a prolongé le suspense en égalisant à la toute fin des arrêts de jeu du temps réglementaire.

Dès le coup d’envoi, les New-Yorkais ont décidé de s’installer avec le ballon dans le camp adverse : si leur domination était réelle, les occasions franches se faisaient attendre. La défense de Portland était bien en place, même si une mauvaise relance permit à Maxi Moralez de chercher Castellanos au deuxième poteau, où il manqua le ballon de peu.

À la 41e minute, on retrouva le même duo pour l’ouverture du score. Moralez profita d’un coup franc plein axe à bonne distance pour ajuster sa passe vers Castellanos, qui s’est parfaitement démarqué avant de reprendre le ballon d’une tête croisée (0-1).

Limité à l’une ou l’autre situation chaude dans le rectangle adverse, Portland a dû attendre les arrêts de jeu de la première mi-temps pour créer le danger grâce à un effort individuel de Sebastian Blanco dont la puissante frappe a échoué peu à côté.

La physionomie du match ne changea pas au retour des vestiaires. Les visiteurs passaient à deux doigts de doubler leur avance quand un coup franc direct de Moralez trouva le dessus de la transversale. Ou quand, profitant d’une perte de balle de Portland, le même Moralez lança Jesus Medina dont le tir d’un angle fermé ne trompa pas Steve Clark à la bonne place.

Malgré tout, Portland n’avait toujours qu’un but de retard et a tenté de le résorber dans les ultimes minutes grâce à un enthousiasme débordant. Plus rien ne semblait pourtant devoir changer… jusqu’à la dernière seconde des arrêts de jeu où une action confuse mêlant duels musclés et tir repoussé fut conclue victorieusement par Felipe Mora d’un envoi croisé (1-1) faisant bondir de joie la plupart des 25 218 spectateurs entassés dans un Providence Park plein à craquer où l’ambiance atteignait déjà des sommets depuis le milieu de la matinée.

La prolongation fut équilibrée, chaque équipe ayant ses périodes de domination. Malgré des arrêts de Johnson sur un tir de loin de Cristhian Paredes puis sur une frappe de Diego Valeri, les adversaires ne parvinrent pas à se départager avant la séance de tirs au but.

Johnson en sera le héros, ce qui lui vaudra le titre de meilleur joueur de cette Coupe MLS. Choisissant le bon côté et en ayant la main ferme sur le premier tir, signé Mora, le gardien de New York City remit le couvert juste après face à Valeri. Entre temps, Clark a bien arrêté la frappe d’un Alfredo Morales hésitant, mais ce fut insuffisant. Avec la balle de match au bout du pied, Alexander Callens ne rata pas l’occasion d’offrir le titre à ses couleurs d’un tir en plein plafond.

Cette victoire permet à New York City de soulever la Coupe MLS dès sa première présence en finale, à l’issue de sa septième saison en Major League Soccer où il joue depuis 2015.