Toronto FC - celebrating a goal against Orlando City
USA Today Sports

Joie torontoise et occasions manquées

Seule équipe bien classée à jouer en cette journée partielle de championnat de milieu de semaine, Toronto s’est imposé à Orlando et réalise une bonne opération. Alors que le LA Galaxy est passé par le chas de l’aiguille à Chicago, DC United a raté l’occasion de revenir sur Montréal et la série victorieuse de Seattle a pris fin.

Six matchs de championnat étaient au programme ce mercredi soir, et quatre des cinq premiers étaient soit au repos, soit au travail en Ligue des champions. Seule équipe en lice sur la scène domestique, Toronto a confirmé sa forme étincelante : trois duels en huit jours, dont deux en déplacement, rotations chez les titulaires, rien ne sembler arrêter une équipe rassurée par la richesse de son effectif. De fait, après avoir gagné à Philadelphie, Toronto s’est imposé à Orlando où Bendik se dit fatigué de multiplier les miracles inutiles.

Autre formation ambitieuse en action, le LA Galaxy est allé à Chicago la fleur au fusil, laissant plusieurs joueurs clefs au repos ou sur le banc. « J’aurais agi différemment si notre prochain match avait lieu dimanche et non samedi », a justifié Bruce Arena, qui a vu ses joueurs sauver un point in extremis lors d’un 2-2 spectaculaire. Dans le vestiaire local, on se disait enfin heureux du jeu produit mais on nourrissait d’énormes regrets de n’avoir pas gagné deux fois de suite pour la première fois cette saison.

Dans les autres rencontres, les yeux étaient braqués sur la fameuse ligne rouge. Orlando n’ayant pas pu s’en rapprocher, DC United avait une belle occasion de prendre ses distances en s’imposant à Montréal, rival direct sur qui il aurait mis la pression en cas de victoire. Menant 0-1 grâce à un penalty, les hommes de Ben Olsen y ont cru mais ont dû se contenter d’un point suite à l’égalisation de Camara d’une belle tête plongeante. Il a fallu attendre une heure pour assister au réveil des Québécois, déçus du nul mais heureux d’avoir montré du caractère. Ils auraient pu repartir avec les trois points dans leur escarcelle si Hamid n’avait pas à nouveau disputé un excellent match.

Juste en dessous des places qualificatives, San José et New England s’affrontaient dans le but de se reclasser en ordre utile. Après avoir vu son équipe perdre quatre fois de suite en encaissant 13 buts, Jay Heaps avait remanié sa défense centrale. Avec succès, puisque ses hommes n’ont pas encaissé, ramenant de la Silicon Valley un 0-0 guère au goût d’un public local qui a copieusement hué cette perte de deux points précieux.

Maigre consolation pour les Californiens, la folle remontée de Seattle a été freinée à Houston où l’on avait beaucoup de mal à se remettre de l’égalisation des visiteurs à la toute fin des arrêts de jeu. Malgré une soirée lors de laquelle son équipe était moins inspirée que depuis son arrivée, Lodeiro a converti une rare occasion pour offrir in extremis un point très précieux à ses couleurs et prolonger une belle série d’invincibilité.

Si Chicago et Houston ont confirmé leur première victoire en déplacement du week-end dernier en passant tout près de la victoire chez eux, Columbus est retombé dans ses travers : un relâchement coupable après avoir égalisé a offert les trois points à Philadelphie, qui se donne de l’air et où les jeunes néo-professionnels semblent avoir trouvé leur second souffle.

LES RÉSULTATS
Columbus - Philadelphie
Montréal - DC United
Orlando - Toronto
Chicago - LA Galaxy
Houston - Seattle
San José - New England
 
1-2
1-1
1-2
2-2
1-1
0-0
Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo
Series: