Portland Timbers defender Liam Ridgewell and New York Red Bulls forward Bradley Wright-Phillips fight for positioning
Craig Mitchelldyer / Timbers.com

Confirmer en MLS, ce n’est pas toujours simple

Bien cotés par les spécialistes à l’aube de la nouvelle saison, New York et Portland, détenteurs respectivement du Supporters Shield et de la Coupe MLS, ont connu des débuts pour le moins difficiles. À un point tel qu’il y a quelques semaines, les deux étaient tout en bas du classement. S’ils sont aujourd’hui remontés dans le ventre mou (grâce aussi au fait qu’ils ont joué davantage que leurs concurrents), ils sont encore loin des premiers rôles.

Le tableau ci-dessous montre qu’en réalité, des saisons moyennes voire médiocres après avoir remporté un trophée ne sont pas exceptionnelles en MLS. Les pires exemples d’irrégularité ont eu lieu au début des années 2000, notamment quand DC United est passé complètement à côté de son sujet après avoir réalisé le doublé en 1999.

Même ces dernières années, où il n’y a plus eu de crash spectaculaire de clubs ayant remporté la Coupe MLS ou terminé la saison régulière en tête un an plus tôt, il est fréquemment arrivé que ceux-ci ne finissent qu’en milieu de classement. Comme quoi, en MLS, confirmer une bonne saison n’a vraiment rien de simple ! Et à ce stade-ci de la compétition, New York et Portland font partie des plus mauvais élèves en vingt ans. Heureusement pour eux, il leur reste quatre mois pour redresser la barre.

Saison Détenteur Supp. Shield Class. % pts Détenteur Coupe MLS Class. % pts
1997 Tampa Bay 3/10 46,9 DC United 1/10 57,3
1998 DC United 2/12 60,4 DC United 2/12 60,4
1999 Los Angeles 2/12 56,3 Chicago 4/12 50
2000 DC United 11/12 31,3 DC United 11/12 31,3
2001 Kansas City 7/12 44,4 Kansas City 7/12 44,4
2002 Miami / / San José 2/10 53,6
2003 Los Angeles 9/10 40 Los Angeles 9/10 40
2004 Chicago 10/10 36,7 San José 7/10 42,2
2005 Columbus 10/12 39,6 DC United 3/12 56,3
2006 San José (Houston) 5/12 47,9 Los Angeles 9/12 40,6
2007 DC United 1/13 61,1 Houston 3/13 57,8
2008 DC United 10/14 41,1 Houston 2/14 56,7
2009 Columbus 1/15 54,4 Columbus 1/15 54,4
2010 Columbus 5/16 55,6 Salt Lake 2/16 62,2
2011 LA Galaxy 1/18 65,7 Colorado 7/18 48
2012 LA Galaxy 8/19 52,9 LA Galaxy 8/19 52,9
2013 San José 10/19 50 LA Galaxy 5/19 52
2014 New York 8/19 49 Kansas City 10/19 48
2015 Seattle 6/20 50 LA Galaxy 9/20 50
2016 New York   40 Portland   42,2

Notes : en 2007, le Los Angeles Galaxy a changé son nom en LA Galaxy
Fin 2005, San José a été déménagé à Houston
Miami a mis fin à ses opérations fin 2001
La saison 2016 est, évidemment, toujours en cours

Series: 
Topics: