Franco mai 2016 - finalistes

Élisez le joueur francophone du mois de mai

S’il reste quelques rencontres à disputer cette semaine avant la trêve, toutes celles du mois de mai ont été jouées : c’est donc le moment d’élire le Franco du mois, et dans un premier temps de vous annoncer les noms des trois finalistes pour lesquels vous pouvez voter. En lice : deux habitués du podium en ce début de saison, et un autre nom connu qui semble avoir bien fait de changer de club.

Les mois se suivent et se ressemblent, puisque pour la troisième fois de suite en autant de scrutins depuis le début de la saison, un Montréalais est dans la liste des finalistes. Ils sont même deux, pour un deuxième mois consécutif. Après Piatti en mars et le duo Ciman - Drogba en avril, c’est autour du duo Piatti - Drogba. À leur côtés, Aurélien Collin qui, après avoir débuté l’année dans l’ombre à Orlando, est revenu en pleine lumière à New York.

Vous pouvez voter dans le sondage ci-dessus, sur Twitter ou sur Facebook. Seules les prestations en championnat à partir du 2 mai sont à prendre en compte au moment de voter (donc pas celles du dimanche 1er mai, ni celles des rencontres de cette première semaine de juin). Vos choix s’ajouteront à ceux des animateurs de l’émission Coup Franc (Frédéric Lord, Nicolas Babayou et moi-même), durant laquelle nous vous annoncerons le nom du vainqueur.

Aurélien Collin
Les débuts de saison d’Aurélien Collin et de New York n’étaient guère réjouissants : le défenseur jouait peu à Orlando, le club gagnait peu et encaissait beaucoup. La faute, entre autres, à une arrière-garde décimée, qui a été chercher le Français en renfort. Une décision dont tout le monde se félicite : Collin n’a pas manqué la moindre minute depuis la visite de New York à… Orlando, début mai, et ses nouvelles couleurs ont pris dix points sur quinze, n’encaissant pas le moindre but lors de leurs trois dernières rencontres.

Didier Drogba
En mai, l’attaquant ivoirien a participé à trois rencontres et a marqué lors de chacune d’entre elles. À Columbus, il a inscrit le penalty qui a relancé son équipe, alors menée 4-1, vers l’égalisation 4-4. Il a également un pied dans le premier but et dans le dernier but des siens ce jour-là. Face à Philadelphie, il a ouvert la marque d’une spectaculaire demi-volée. Enfin, il a offert la victoire à Montréal contre le LA Galaxy grâce à un puissant coup franc très mal apprécié par Rowe à la dernière seconde du match.

Ignacio Piatti
L’Argentin a servi de bougie d’allumage au cours des dernières semaines. Lors du 4-4 à Columbus, c’est lui qui avait inscrit le premier but des siens (après avoir talonné pour lui-même), provoqué le penalty avant de permettre à Montréal de revenir à 4-3. À Orlando, il lui a fallu à peine plus de trois minutes pour ouvrir la marque – ce qui n’a pas empêché la défaite de son équipe. Contre le LA Galaxy, il a une nouvelle fois été le premier montréalais à trouver le fond des filets, avant de servir Lucas Ontivero sur le second but et de provoquer le coup franc source du 3-2.

Series: