Steve Birnbaum - Nick DeLeon - Queretaro vs. D.C. United, CCL - Feb. 23, 2016
MEXSPORT/Antonio Garcia

Ligue des champions : des missions toujours aussi difficiles

DC United et Seattle auront fort à faire lors du match retour des quarts de finale de la Ligue des champions, après avoir respectivement perdu 2-0 à Querétaro et concédé un nul 2-2 contre l’America Mexico. Salt Lake, à Tigres, et le LA Galaxy, face à Santos Laguna, parviendront-ils à faire mieux ce soir ?

Après avoir tenu le coup 70 minutes, DC United a été à bout de souffle, a encaissé deux buts en fin de match et peut regretter d’avoir raté quelques occasions plus tôt dans la rencontre. Même s’ils ont été dominés dans l’ensemble, les visiteurs ont donné du travail au gardien et aux défenseurs de Querétaro. Ben Olsen était fier de ses joueurs, de la manière dont ils ont laissé passer l’orage et il estime qu’une défaite 1-0 eut été plus logique. Désormais, DC United se voit obligé d’ouvrir les vannes au match retour, mardi prochain.

Malgré deux superbes buts de Dempsey, qui ont permis à son équipe de prendre l’avance à deux reprises, Seattle n’est pas parvenu à se défaire de l’America Mexico dans un match rythmé, spectaculaire et riche en occasions pour les deux équipes. Quelques instants à peine après l’ouverture du score, Quintero filait seul battre Frei, profitant d’un instant de relâchement pour égaliser. Un véritable coup dur juste avant la mi-temps, qui n’a pas empêché Seattle de poursuivre son bon match après la pause et de mener à nouveau à la marque, pendant plus d’un quart d’heure, avant l’égalisation de Peralta. « Il suffit de gagner au match retour », disaient les plus optimistes dans le vestiaire local à l’issue des débats, mais la tâche sera tout sauf aisée au stade Azteca où la défense de Seattle devra limiter les ouvertures.

Les clubs américains en lice ce soir tenteront de se mettre en meilleure position, à commencer par Salt Lake qui se déplace à Tigres, équipe rattachée à l’UANL (Universidad Autónoma de Nuevo León) basée à Monterrey. Coup d’envoi à 20h00 (FS2, Ma Chaîne Sport). Si l’équipe des Rocheuses a trouvé un certain élan offensif en fin de préparation, elle fait face à un adversaire qui ne manque pas d’arguments : André-Pierre Gignac et consorts ont atteint la finale de la dernière Copa Libertadores et leur ambition en Ligue des champions est de faire mieux, à savoir soulever le trophée. Salt Lake parviendra-t-il à contenir un danger qui viendra de partout ? Morales et Beckerman retrouveront-ils leurs meilleures sensations dans l’entrejeu ? Voilà certaines clefs d’un duel qui rapprochera Rimando et ses équipiers de leur parcours historique de 2010-2011.

Un LA Galaxy métamorphosé accueillera Santos Laguna ce soir à 22h00 (HE / FS1, Sportsnet World) et aura déjà la lourde tâche de faire la différence à domicile contre un adversaire coutumier des retournements spectaculaires en sa faveur devant ses supporters en Ligue des champions. Pour faire plier cette défense solide, les joueurs autour de Keane devront aussi se créer des occasions. Toutefois, l’attaque de Santos Laguna est à la peine et la balance du talent ne penche certainement pas en défaveur du LA Galaxy. Reste que de nombreux nouveaux sont arrivés en Californie au cours des dernières semaines et il faut évidemment le temps de créer des automatismes. Ce n’est pas une excuse, tout comme le fait que l’équipe jouera son premier match officiel de l’année contre un adversaire en plein championnat, ont néanmoins claironné Bruce Arena et ses joueurs.

Series: