Donny Toia tries to get by Raymond Gaddis in Montreal (August 22, 2015)
USA Today Sports Images

Repêchage d’expansion : à la recherche de joueurs polyvalents et établis

Avant une séance de recrutement, l’un des jeux les plus populaires chez nos voisins américains est de simuler ladite séance. À la veille du Repêchage d’expansion de demain, l’animateur de l’émission Coup Franc, Frédéric Lord, s’est dit que nous aussi, nous pourrions jouer, et m’a contacté pour une simulation partagée entre MLSsoccer.com et son blogue sur TVASports où, pour ceux qui l’ignorent encore, il commente les rencontres de l’Impact de Montréal.

Chacun a eu un rôle : Fred a pris celui de Minnesota, et donc moi, d’Atlanta. Qui dit jeu, dit règles à respecter : on ne peut évidemment que choisir les joueurs qui peuvent être recrutés. Une fois qu’un club a perdu un joueur, ses autres joueurs ne sont plus sélectionnables. Et comme ce sera le cas lors de la vraie séance demain, chaque club recrute cinq joueurs, avec des choix à tour de rôle à commencer par Atlanta.

Vous vous rendrez rapidement compte que nous avons suivi des stratégies différentes, tout simplement parce que les deux clubs ne sont pas du tout dans la même situation. Ainsi, Minnesota existe déjà, a une équipe en NASL dont elle pourrait garder plusieurs joueurs en MLS, et n’a pas encore énormément recruté en dehors de ça. De son côté, Atlanta part de zéro mais a déjà annoncé quelques signatures ronflantes.

Ainsi, mes choix ont été guidés par deux éléments : les postes où les besoins n’ont pas encore été comblés (la défense et les flancs), ainsi que la polyvalence des joueurs. Leur salaire, leur statut local et leur expérience en MLS ont également pesé dans la balance. De son côté, Fred a cherché des titulaires, évité les cas compliqués, et a mis l’emphase sur des joueurs établis dans l’entrejeu tout en cherchant un gardien de but.

Dernière chose : si vous aimez ce genre de jeu et suivez ce que nos voisins américains font régulièrement, vous avez déjà remarqué qu’ils sont à côté de la plaque plus souvent qu’à leur tour. Nous ne devrions pas échapper à la règle !

Voilà donc nos choix et nos réflexions :

1er tour, Atlanta : Sal Zizzo (New York). Un joueur polyvalent, qui peut jouer à toutes les positions sur le flanc droit mais aussi dépanner à l’arrière gauche, trois postes où Atlanta a encore des besoins.

1er tour, Minnesota : Ray Gaddis (Philadelphie). Joueur établi en MLS capable d’évoluer des deux côtés en défense, il a perdu sa place à l’Union entre autres en raison de la percée de Rosenberry.

2e tour, Atlanta : Donny Toia (Montréal). Atlanta a besoin d’un arrière gauche, et deux noms sortent du lot : Toia et Marc Burch (Colorado). Toia est plus jeune, moins cher et a fait ses preuves tant à Montréal que dans une équipe de Chivas USA à la dérive.

2e tour, Minnesota : Rafael Garcia (LA Galaxy). Ça se complique, Fred avait l’intention de choisir Damien Perrinelle (New York) ou Harry Shipp (Montréal) mais ne peut plus. Il se rabat sur un espoir qu’il considère comme « un secret bien gardé ».

3e tour, Atlanta : Tyrone Mears (Seattle). Un pur arrière droit, expérimenté, qui a montré sa valeur à Seattle cette saison. Je l’ai finalement préféré à Sheanon Williams (Houston) pour son meilleur rapport qualité/prix.

3e tour, Minnesota : Mohammed Saied (Columbus). A beaucoup joué cette saison malgré les présences de Wil Trapp et Tony Tchani, et devrait être titulaire à coup sûr à Minnesota. Un atout certain pour l’axe de l’entrejeu qui en a besoin.

4e tour, Atlanta : JeVaughn Watson (New England). Avec les vedettes offensives venues de l’étranger, l’expérience de la MLS ne fera pas de mal derrière, notamment dans l’axe où il y a déjà Parkhurst.

4e tour, Minnesota : Clint Irwin (Toronto). Après avoir préféré Saeid à Clark, la liste des gardiens intéressants diminue, celle des clubs aussi. Irwin vient de disputer la finale de la Coupe MLS, Fred le choisit plutôt que Seitz (Dallas).

5e tour, Atlanta : Servando Carrasco (Orlando). Les choix sont réduits, les joueurs offensifs qui restent sont soit trop chers soit à des postes déjà couverts, Mabwati n’est plus sélectionnable. Reste ce milieu défensif américain qui peut rendre service.

5e tour, Minnesota : Olmes Garcia (Salt Lake). Après une excellente première saison en MLS, l’attaquant de 24 ans a stagné. Le sélectionner, c’est parier qu’il retrouvera ses meilleurs sensations en changeant d’air.

Series: 
Topics: