2016 MLS Best XI
Rudy Calderon/MLSsoccer.com

Les plus grandes vedettes de MLS membres du Onze idéal 2016

La Major League Soccer a dévoilé aujourd’hui le Onze idéal 2016 de la MLS, qui consacre les 11 meilleurs joueurs de la compétition placés à chaque position sur le terrain, suite à un vote des médias, des joueurs de MLS et du personnel des clubs de MLS. Les 11 joueurs qui composent le Onze idéal font partie des talents les plus accomplis et enthousiasmants de la compétition, qu’il s’agisse de révélations ou de vedettes internationales.

Onze idéal 2016 de la MLS
Gardien de but : Andre Blake (Philadelphia Union)
Défenseurs : Matt Hedges (FC Dallas), Axel Sjoberg (Colorado Rapids), Jelle Van Damme (LA Galaxy)
Milieux de terrain : Mauro Diaz (FC Dallas), Giovani dos Santos (LA Galaxy), Sacha Kljestan (New York Red Bulls), Ignacio Piatti (Impact de Montréal)
Attaquants : Sebastian Giovinco (Toronto FC), David Villa (New York City FC), Bradley Wright-Phillips (New York Red Bulls)

André Blake, lauréat du trophée Allstate de Gardien de l’année 2016, a sa place entre les poteaux de ce Onze idéal. L’international jamaïcain a percé en 2016, devenant indiscutable dans le but de l’Union où il fut titulaire à 32 reprises, aidant Philadelphie à atteindre la phase finale pour la première fois depuis 2011. Premier gardien à être le premier choix dans l’histoire du SuperDraft de la MLS, en 2014, Blake s’est démarqué de ses concurrents cette saison grâce à ses arrêts remarquables et à ses capacités athlétiques, récoltant en chemin une sélection pour le Match des étoiles de la MLS 2016.

L’arrière-garde du Onze idéal est composée de trois défenseurs fers de lance de leurs clubs respectifs, à qui ils ont permis d’être les trois mieux classés de la Conférence Ouest. Matt Hedges, Défenseur de l’année de la MLS, a solidifié le FC Dallas à l’occasion d’une des saisons les plus réussies du club, couronnée par le Supporters Shield 2016 et la Coupe des États-Unis 2016. À ses côtés, on retrouve l’immense Axel Sjoberg, recruté lors du SuperDraft 2015 de la MLS : révélation discrète de la saison du haut de ses deux mètres, il a permis aux Rapids de réaliser l’un des plus grands retournements de situation de l’histoire de la MLS en passant du dernier rang de la Conférence Ouest en 2015 à la deuxième place du classement général en 2016. Ce groupe est complété par Jelle Van Damme, recrue du LA Galaxy dont le leadership déterminé et la présence intimidante derrière ont conduit le Galaxy à sa huitième phase finale consécutive.

Certains des joueurs les plus doués balle au pied forment le dangereux quatuor de milieux de terrain du Onze idéal. Deux d’entre eux jouent pour des clubs de la Conférence Ouest : Giovani dos Santos (LA Galaxy) fut l’un des deux seuls joueurs de la compétition à franchir la barre des dix buts (14) et passes décisives (12) en 2016, alors que Mauro Diaz, troisième pourvoyeur de la compétition avec 13 passes décisives, a mené le FC Dallas à son doublé. Les deux autres jouent pour des clubs de la Conférence Est : Ignacio Piatti, troisième buteur de la compétition avec 17 buts, a aidé Montréal à atteindre la finale de conférence, alors que Sacha Kljestan, finaliste candidat au titre de Joueur de l’année 2016, a mené les Red Bulls au sommet de la Conférence Est avec 20 passes décisives, deuxième plus grand total de l’histoire de la compétition.

Trois des attaquants les plus foudroyants de l’histoire du championnat, défendant tous les couleurs d’un club de la Conférence Est, se retrouvent au sein de l’attaque du Onze idéal. Ensemble, Sebastian Gionvco (Toronto FC), Soulier d’or et Joueur de l’année 2015, David Villa (New York City FC), deuxième du classement des buteurs 2016, et Bradley Wright-Phillips (New York Red Bulls), Soulier d’or 2014 et 2016, ont inscrit 121 buts depuis 2015. Les trois joueurs ont encore illuminé les terrains cette année. Les rivaux new-yorkais Villa et Wright-Phillips ont respectivement terminé la saison régulière avec 23 et 24 buts au compteur, et partagent le titre de meilleur buteur des deux dernières saisons avec 41 buts chacun. Giovinco a continué de régner sur le Canada, totalisant le plus grand nombre de buts (17) et de passes décisives (15) combinés pour la deuxième année de suite.

Huit joueurs font partie du Onze idéal pour la première fois, alors que Giovinco, Hedges et Wright-Phillips y figurent pour la deuxième fois.

Andre Blake (Jamaïque / Né le 21 novembre 1990)
Joueur ayant un contrat Génération adidas et premier gardien à être le premier choix dans l’histoire du SuperDraft de la MLS, Blake s’est démarqué lors de sa première saison complète comme titulaire en menant l’Union à la deuxième participation de son histoire à la phase finale, la première depuis 2011. Blake s’est illustré tant pour son club que pour son pays, en étant titulaire lors des trois rencontres de la Copa America Centenario disputées par sa Jamaïque natale avec laquelle il compte 22 sélections, et en étant titulaire à 32 reprises entre les poteaux de Philadelphie, de quoi être sélectionné pour la première fois tant pour le Match des étoiles AT&T de la MLS que dans le Onze idéal.

Matt Hedges (États-Unis / Né le 1er avril 1990)
Le Défenseur de l’année 2016 de la MLS a mené Dallas à un doublé historique cette saison, le club soulevant la Coupe des États-Unis et le Supporters Shield. Hedges fait partie du Onze idéal pour la deuxième fois consécutive, lui qui a aidé Dallas à devenir le premier club de MLS à atteindre la barre des 60 points deux saisons de suite. Onzième choix du SuperDraft 2012 de la MLS, Hedges a passé plus de 2000 minutes sur le terrain lors de chacune de ses cinq saisons au FC Dallas.

Axel Sjoberg (Suède / Né le 8 mars 1991)
Mesurant deux mètres, Sjoberg est le plus grand joueur de MLS et s’est imposé comme une puissance physique au sein d’une défense des Colorado Rapids dominante, la moins perméable de la saison régulière avec seulement 32 buts encaissés. Âgé de 25 ans, Sjoberg a dégagé 162 ballons cette saison, deuxième total le plus élevé de la compétition, et a permis à Colorado de devenir la cinquième équipe de l’histoire de la MLS invaincue à domicile. Protégé par une défense exceptionnelle, Colorado est allé jusqu’en finale de la Conférence Ouest, avec Sjoberg sur le terrain lors de chaque minute de jeu durant la phase finale.

Jelle Van Damme (Belgique / Né le 10 octobre 1983)
Pour sa première saison en MLS, ce défenseur polyvalent a donné 4 passes décisives en 28 titularisations pour le Galaxy, aidant le club à atteindre la phase finale pour la huitième année consécutive – aucune autre équipe ne fait mieux. Finaliste prétendant au titre de Défenseur de l’année 2016 de la MLS, Van Damme a bloqué 27 tirs, troisième total de la compétition, et figure avec 95 ballons interceptés dans le top 10 de cette catégorie particulière. Le joueur né en Belgique compte 30 sélections en équipe nationale, dont des rencontres des éliminatoires de l’Euro et de la Coupe du monde.

Mauro Diaz (Argentine / Né le 10 mars 1991)
L’un des meneurs de jeu les plus créatifs du championnat, Diaz a pris de l’envergure à Dallas, qu’il a mené au doublé Coupe des États-Unis - Supporters Shield en 2016. Meilleur pourvoyeur de son équipe avec 13 passes décisives, battant ainsi son propre record datant de 2015, Diaz a aidé le club à devenir le premier de l’histoire de la MLS à atteindre la barre des 60 points lors de deux saisons consécutives. L’Argentin de 25 ans est l’un des cinq joueurs de la compétition à avoir atteint le total de 10 passes décisives au cours de chacune des deux dernières saisons.

Giovani dos Santos (Mexique / Né le 11 mai 1989)
Disputant sa deuxième saison au Galaxy, dos Santos a été l’un des deux seuls joueurs de la compétition à atteindre la barre des dix buts (14) et passes décisives (12), ce qui lui permet de se classer parmi les 10 premiers de ces deux classements particuliers. Après s’être illustré en MLS cette saison, dos Santos a été appelé en équipe nationale mexicaine pour la première fois en plus d’un an, participant à deux rencontres des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, lui dont la carrière internationale est déjà riche avec, entre autres, l’or olympique en 2012 et trois victoires lors de la Gold Cup (2009, 2011, 2015).

Sacha Kljestan (États-Unis / Né le 9 septembre 1985)
Kljestan est entré dans les livres d’histoire cette saison grâce à ses 20 passes décisives, deuxième total le plus élevé dans les annales de la compétition et sommet depuis le changement de règlement en 2002. En plus d’être le meilleur pourvoyeur du championnat, Kljestan a inscrit six buts pour aider New York à être l’équipe de la Conférence Est la mieux classée à l’issue de la saison régulière. Les formidables prestations de Kljestan cette saison l’ont ramené dans le giron de l’équipe nationale américaine, pour laquelle il a inscrit deux buts et donné deux passes décisives en cinq sélections lors d’importantes rencontres des éliminatoires de la Coupe du monde 2018.

Ignacio Piatti (Argentine / Né le 4 février 1985)
Le meneur de jeu argentin a terminé troisième meilleur buteur du championnat avec 17 buts cette saison, huit de plus que son ancien record personnel datant de 2015. La brillante saison de Piatti a permis à Montréal d’atteindre la phase finale pour la deuxième saison consécutive. Troisième Joueur désigné de l’histoire du club, Piatti a aidé Montréal à devenir le premier club canadien à se rendre jusqu’en finale de conférence, grâce à quatre buts et deux passes décisives en cinq rencontres de phase finale.

Sebastian Giovinco (Italie /  / Né le 26 janvier 1987)
La deuxième campagne en MLS du lauréat du trophée Landon Donovan de Joueur de l’année 2015 fut elle aussi fabuleuse, le joueur totalisant le plus grand nombre de buts (17) et de passes décisives (15) combinés pour la deuxième année de suite. Meilleur buteur de l’histoire de Toronto, Gionvico a continué sur sa lancée lors de la phase finale en aidant le TFC à devenir le premier club canadien de l’histoire à se qualifier pour la Coupe MLS grâce à quatre buts et à quatre passes décisives en cinq rencontres. Tout en menant Toronto au plus grand nombre de points de son histoire à l’issue de la saison régulière, Giovinco a été sélectionné pour la deuxième fois consécutive pour le Match des étoiles AT&T de la MLS et dans le Onze idéal.

David Villa (Espagne / Né le 3 décembre 1981)
Villa fait partie du Onze idéal pour la première fois après avoir marqué 23 buts qui ont aidé le NYCFC à atteindre la phase finale pour la première fois. Meilleur buteur de l’histoire de l’équipe nationale espagnole, Villa a participé trois fois à la Coupe du monde (2006, 2010, 2014), aidant l’Espagne à devenir championne du monde 2010 en étant le deuxième meilleur buteur de la compétition, ce qui lui a valu le Soulier d’argent. L’attaquant partage l’honneur d’être le joueur de MLS le plus prolifique depuis 2015, avec 41 buts.

Bradley Wright-Phillips (Angleterre / Né le 12 mars 1985)
Wright-Phillips a remporté le Soulier d’or pour la deuxième fois, inscrivant 24 buts cette saison et devenant le premier joueur de MLS à atteindre la barre des 20 buts lors de deux saisons différentes. Les 68 buts marqués par l’Anglais depuis 2014 constituent un record de buts en trois saisons dans la compétition. Avec Wright-Phillips, les Red Bulls ont présenté le meilleur bilan de la Conférence Est pour la deuxième saison régulière consécutive. Le joueur fait partie du Onze idéal de la MLS pour la deuxième fois.

Series: