Seattle Sounders hero image (2016 Western Conference Championship)
Rudy Calderon / MLSsoccer.com

Seattle premier finaliste

Vainqueur 0-1 à Colorado (résumé vidéo) et déjà fort de son succès 2-1 au match aller, Seattle disputera la finale de la Coupe MLS le 10 décembre prochain. Morris a inscrit l’unique but d’un match qui a davantage valu par son incertitude que par des occasions spectaculaires.

On s’attendait à un duel fermé, et ce fut le cas : sans obligation de marquer, Seattle a fait preuve de prudence ; Colorado tentait de profiter de la moindre faille, sans prendre de risque démesuré. Et, encore plus qu’à l’aller, les deux équipes ont passé beaucoup de temps à s’échanger le ballon dans l’entrejeu. L’objectif des joueurs locaux était clair : y aller à l’usure pour asphyxier leur adversaire dans la dernière demi-heure.

Car c’est bien connu, en altitude, on manque de souffle. Mais les malades vont aussi en altitude pour se soigner. C’est ce versant des Rocheuses qu’a sans doute emprunté Morris, grippé et blessé mais pourtant décisif et apte à tenir 90 minutes. Le bon air des montagnes lui a donc sans doute fait le plus grand bien : considéré par plusieurs comme l’homme du match, il a inscrit l’unique but de la rencontre peu avant l’heure de jeu.

Un but qui, il faut le dire, ne reflétait absolument pas la solidité défensive montrée par Colorado tout au long de la saison : du laisser-aller au milieu, un dégagement plein axe de Watts droit dans les pieds de Valdez, qui a lancé Morris seul face à MacMath, auteur d’une sortie médiocre qui n’a réussi qu’à blesser (encore) le buteur du jour.

Offensivement, ce ne fut guère mieux : malgré certaines statistiques qui laissent entrevoir une domination locale, Colorado n’a pas été capable de cadrer le moindre tir en 90 minutes, et sans certaines interventions douteuses de Frei, la défense de Seattle n’aurait quasiment eu aucune frayeur. Malgré l’énorme déception, logique suite à une défaite à ce stade de la compétition, il ne faut néanmoins pas oublier la superbe saison d’une équipe qui a déjoué tous les pronostics.

En mars, personne ne voyait Colorado aller aussi loin. Début août, ils étaient peu nombreux ceux qui imaginaient que Seattle, alors englué dans les profondeurs du classement, atteindrait la finale, la première de son histoire, lui qui depuis son arrivée en MLS en 2009 n’a jamais manqué la phase finale de la compétition mais avait toujours échoué sur une des marches menant au stade ultime. Il y avait donc de quoi célébrer dans les vestiaire visiteur, où on a eu droit à des danses déjantées, des chants de Noël ou des photos en petite tenue.

Seattle connaîtra son adversaire mercredi, après Toronto - Montréal (victoire 3-2 des Québécois au match aller). La finale aura lieu le samedi 10 décembre à 20h00 (heure de New York / Montréal), soit à Toronto, soit à Seattle.

Series: