Nicolas Lodeiro - Seattle Sounders - top half vs. Sebastien Le Toux
USA Today Sports

Colorado veut couper le souffle de Seattle

On connaîtra ce dimanche le premier finaliste de la Coupe MLS 2016. Fort de son avance 2-1 acquise à l’aller, Seattle se déplacera à Colorado pour le match retour de la finale de la Conférence Ouest dont le début est prévu à 16h00 (heure de New York / Montréal ; direct RDS Info, TSN2, ESPN, Eurosport).

Au tour précédent aussi, Colorado avait un but de retard avant de jouer à domicile ; et cette fois-là, il n’avait même pas marqué à l’extérieur, ce qui ne l’avait pas empêché d’éliminer le LA Galaxy. Le scénario se reproduira-t-il ? Malgré leur retard, Kevin Doyle et ses équipiers partent en tout cas confiants, alléguant que bien du monde aimerait être dans leur position. Au coup d’envoi, la qualification virtuelle sera néanmoins dans le camp de Seattle, où on est parfaitement conscient que la conserver ne sera pas une mince affaire.

Et ce, même si l’adversaire part déforcé. Déjà privé d’Howard, blessé, Colorado devra aussi remplacer Cronin, suspendu. Considéré par plusieurs comme la plaque tournante de son équipe, et faisant partie des joueurs dont l’apport a été sous-estimé cette saison, il devrait être relayé par Azira, qui troquera le sens du placement de son partenaire par un jeu plus physique. Un joueur qui a également une vocation plus défensive. La polyvalence et la capacité d’adaptation de Jones devraient atténuer les conséquences de ce changement. Ça ne rendra pas l’équipe pour autant plus perméable pour Seattle, qui a toutefois bien étudié la question pour permettre à Alonso et Lodeiro de faire des ravages.

L’avantage du terrain revient aussi au cœur de nombreuses conversations. Et pour cause : cette saison, Colorado est la seule équipe de MLS invaincue chez elle. Pablo Mastroeni veut s’en servir d’avantage psychologique, insistant sur la difficulté que ça cause aux adversaires – histoire de faire peur – citant l’exemple de joueurs du LA Galaxy à bout de souffle lors du tour précédent. Son vis-à-vis Brian Schmetzer a répliqué du tac au tac, disant, à peu de choses près : « Et les saisons précédentes quand ils étaient moins bons chez eux, elle n’était pas là l’altitude peut-être ? »

Si l’entraîneur de Seattle utilise quelques formules percutantes, à côté de cela, il insiste sur le fait qu’il ne faut pas sous-estimer son adversaire, que sa réussite ne doit rien au hasard. On se souviendra aussi qu’à Dallas, lors du match retour de sa demi-finale de conférence, Seattle avait été pas mal chahuté en pensant avant tout à défendre son avance. Si le scénario de la patience et du match fermé est le plus envisageable, ce match renferme le potentiel de prendre des tournures inattendues. De quoi encore donner davantage envie de le regarder !

Series: