David Villa dribbles vs. Drew Moor - 10/29/16
USA Today Sports Images

Un super dimanche au programme

À peine le temps de savourer le premier tour de la phase finale que les demi-finales de conférence sont déjà à nos portes, avec un super dimanche en perspective puisque les quatre rencontres auront lieu le même jour, consécutivement. Soyez au rendez-vous à partir de 15h00 (heure de Montréal / New York) et préparez-vous à veiller tard !

Seule équipe sortie du premier tour à s’être déplacée en milieu de semaine, Montréal sera la première en action, au stade Saputo face à New York (direct RDS, ESPN, ESPN Deportes, TSNGo, Eurosport2).  Il va sans dire que pour les quatre rescapés du premier tour, la récupération sera au cœur des préoccupations, mais « l’équipe est prête mentalement et le corps suivra », affirment des joueurs en pleine confiance après leur nette victoire à DC United. Une rencontre que les New-Yorkais ont suivie attentivement : ils se disent prévenus que la forme de ces dernières semaines ne veut plus rien dire.

Ou la méforme, rajouteront certains, pensant à une défense qui est retombée dans certains de ses travers du début de saison, en laissant notamment beaucoup trop de latitude aux adversaires désirant centrer. Pour ça, souvent, il faut oser et si l’Impact procède de la sorte, on sera loin des idées reçues voulant qu’une équipe de contre bétonne face à un adversaire complet. Autre attente claire chez les observateurs : un duel à distance entre les duos offensifs Piatti-Mancosu et Kljestan-BWP. Ce qui est sûr, c’est que l’entrejeu visiteur voudra poser le jeu et multiplier les combinaisons. Le match de Montréal à DC United a rangé les préjugés au placard, d’où il a sorti les surprises. Celui-ci poursuivra-t-il cette tendance ?

Dès que nous aurons eu la réponse à cette question, nous nous envolerons pour la Californie où le LA Galaxy recevra Colorado à partir de 17h00 (direct TSN, TSN4, ESPN, ESPN Deportes, Eurosport 2). Un duel pour lequel il n’y a pas de favori clair, même si les chiffres penchent en faveur des hommes des montagnes, passés à deux doigts de remporter le Supporters Shield. Mais Howard et ses partenaires ne veulent pas de ce statut, rejetant la pression sur leur adversaire. Il faut dire qu’il y a plus de noms ronflants du côté du LA Galaxy, surtout si Keane et Gerrard sont à nouveau disponibles.

Mais les noms, ça ne veut pas forcément dire grand-chose. La vérité se passe sur le terrain où, chez eux, les Californiens tenteront certainement de prendre le jeu à leur compte et de profiter de leur percussion sur les ailes. Pour surprendre la meilleure défense de la compétition, ils savent toutefois qu’ils doivent hausser leur niveau d’un cran. Les commentaires d’avant-match laissent croire que Colorado se prépare à 90 minutes de résistance. Il ne faut néanmoins pas imaginer qu’ils ont abandonné l’idée de marquer un but à l’extérieur ô combien précieux en profitant d’une erreur de discipline de la défense adverse.

Le ping-pong Canada - Pacifique se poursuivra sous les coups de 19h00 avec le deuxième opus du duel feuille d’érable - grosse pomme, à savoir Toronto - New York City (direct TSN2, FS1). Une confrontation on ne peut plus indécise, entre deux équipes offensives adeptes des changements de rythme. En plus d’avoir un énorme potentiel de spectacle, ce match attirera les regards avec les nombreuses vedettes qui évoluent dans chaque camp. En rouge, Giovinco, Bradley et Altidore. En bleu ciel, Villa, Pirlo et Lampard, pleinement remis de sa blessure encourue à la mi-septembre.

Ceux qui n’ont pas souvent vu New York City à l’œuvre cette saison découvriront aussi le style de Patrick Vieira, qui a mis sur pied une équipe à sa main, qui aime construire de l’arrière et dont le flanc droit est particulièrement menaçant. Mais parfois, cette défense laisse des espaces dans son dos, et les Torontois adorent ce genre de situation pour lancer un joueur seul face au gardien. Elle connaît aussi quelques faiblesses sur phases arrêtées, où l’arsenal offensif de Toronto est puissant et diversifié. Après avoir fait preuve de maestria tactique contre Philadelphie, les Ontariens sont toutefois conscients que les circonstances seront fort différentes.

Comme vous l’avez deviné, le dernier rendez-vous de la soirée nous ramènera sur les bords du Pacifique, où Seattle affrontera Dallas à partir de 21h30 (direct TSN2, FS1). Après avoir remporté la Coupe des États-Unis et le Supporters Shield, les Texans poursuivront leur quête d’un triplé historique. Trois sera d’ailleurs un chiffre en vogue puisqu’il s’agit du troisième duel de suite en demi-finale de conférence entre ces deux équipes ! Il y a deux ans, Seattle s’était imposé grâce aux buts à l’extérieur ; l’an dernier, Dallas avait émergé en prolongation. C’est dire si ça s’annonce serré…

Le risque réside peut-être d’ailleurs là : l’affiche est superbe, mais l’enjeu va-t-il paralyser les deux équipes ? D’autant qu’elles sont privées de joueurs importants, à commencer par Diaz à Dallas et Dempsey à Seattle. Et tant les deux adversaires que certains de leurs techniciens se connaissent très bien. Assistera-t-on à une partie d’échecs au sommet ? Qui en émergera ? La force de frappe à distance de Seattle lui permettra-t-elle de prendre un peu d’air pour ne pas être obligé de marquer au match retour ? Même s’il devait y avoir peu de buts, ce n’est pas pour autant qu’il n’y aura ni intensité ni émotion, comme l’a prouvé le match de jeudi entre Seattle et Kansas City.

Note pour les téléspectateurs ne résidant ni au Canada ni aux États-Unis : ce dimanche, nous n’aurons pas encore changé d’heure. Si vous êtes déjà passés à l’heure d’hiver, gardez en tête que le décalage horaire ne sera pas le même que d’habitude.

Series: