Alexis Sanchez - Chile - fouled by Argentina during CAC final
Brad Penner/USA Today Sports

Un week-end plus choc que chic

Les chocs n’ont pas manqué ce week-end, tant sur la scène internationale qu’en championnat, à commencer évidemment par la finale très attendue de la Copa America, opposant l’Argentine au Chili. Un match qui a davantage valu par son engagement que par ses occasions, souvent haché par la faute, aussi, d’un arbitre qui en a perdu le fil dès le coup d’envoi. Un 0-0 inévitable, tant après 90 que 120 minutes, qui s’est soldé sur une séance de tirs au but dramatique, ouverte par un arrêt de Romero avant que ses coéquipiers Messi et Biglia ne ratent leur tentative. Les Chiliens n’ont pas laissé passer leur chance de soulever cette Copa America du centenaire, couronnant une génération en or qui ne se voit pas de limites. La génération argentine est superbe aussi, mais rien ne dit qu’elle saura se relever après cette nouvelle claque qui a poussé Messi à annoncer sa retraite internationale.

En championnat, pendant que Colorado, au repos, pouvait regarder Jones, Howard et les États-Unis perdre contre la Colombie une petite finale à l’importance toute relative, les deux dauphins du leader s’affrontaient au Texas. Et l’Amérique latine y était à l’honneur, puisque Dallas s’est imposé grâce à son trio de vedettes Diaz, Barrios et Castillo face à une équipe de Salt Lake qui n’a pas cadré un seul tir.

Autre choc, celui de deux poursuivants qui, ce lundi matin, occupent respectivement les quatrième et cinquième places du classement général, derrière Colorado et les deux dauphins précités. Malgré la forme étincelante d’Alberg, Philadelphie a encore encaissé quelques buts stupides, précipitant sa défaite à domicile face à Vancouver dont l’attaque semble parée au départ prochain de Rivero.

Derrière ce beau monde, un invité surprise pointe le bout du nez : New York City a une fois de plus prouvé qu’il savait appliquer son plan de match à l’extérieur, s’imposant à Seattle. Avec 13 points sur 21 remportés en dehors de leurs bases, les hommes de Patrick Vieira ont, de loin, le meilleur bilan en déplacement à ce stade-ci de la saison.

L’autre choc de samedi soir concernait davantage la rivalité entre les deux équipes que leur position au classement, puisque San José et le LA Galaxy, qui n’avaient remporté qu’une de leurs sept dernières rencontres, ont prolongé leur mauvaise série en partageant l’enjeu. Après le coup de sifflet final, des sentiments mitigés se mélangeaient dans les deux équipes : un énorme raté avant un but de Chad Barrett, l’égalisation concédée à la dernière minute par un LA Galaxy combatif.

Ouvrir la marque n’était d’ailleurs pas une garantie de victoire ce week-end. Ainsi, Dwyer a une fois de plus été la bête noire de Montréal, permettant à Kansas City de remonter un but de retard à deux reprises. Valeri a fait mieux encore : alors que son équipe était menée 0-2 par Houston, il a offert une passe décisive avant de convertir deux penaltys pour permettre à Portland de s’imposer 3-2. Quant à New York, il termine sa semaine avec un point sur six, alors qu’il avait mené dans les deux rencontres, se faisant cette fois rejoindre par Columbus. Notons enfin les victoires à domicile d’Orlando et DC United contre respectivement Toronto et New England.

LES RÉSULTATS
DC United - New England
Seattle - New York City
Philadelphie - Vancouver
Columbus - New York
Montréal - Kansas City
Orlando - Toronto
Dallas - Salt Lake
San José - LA Galaxy
Portland - Houston
 
2-0
0-2
2-3
1-1
2-2
3-2
2-0
1-1
3-2
Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo
Series: