blog

Blog

06 May 1:37 de la tarde

L’équipe de Coup Franc a fait le plein de MLS ce week-end : la dixième émission de la saison (à écouter ici) revient donc sur plusieurs rencontres de championnat très intéressantes, met également la table pour les demi-finales de la coupe du Canada et poursuit le débat autour de la Copa America du centenaire.

Ce qui a retenu notre attention ce week-end :

  • La défaite contre New England nous dit-elle que Toronto n’est pas si bon que ça ? Et que les jeunes du Massachusetts vont confirmer leur bonne saison 2013 ?
  • La première victoire de la saison de Portland, son manque de diversité et de solutions offensives malgré les trois buts marqués.
  • La victoire propre mais sans éclat de New York à Dallas qui, rapidement réduit à dix, s’est néanmoins bien défendu.
  • Déjà de la chaleur accablante au Texas : l’influence de la canicule sur la santé des joueurs et la qualité du spectacle.

Les clubs de MLS entrent en lice cette semaine en coupe du Canada (Championnat canadien Amway, de son nom officiel). Toronto et Vancouver vont-ils jouer avec leurs titulaires, leurs remplaçants ou une équipe mixte ? A priori, la tâche la plus facile est pour Montréal, qui affrontera Edmonton tombeur d’Ottawa au premier tour. Frank Klopas a déclaré qu’il alignerait l’équipe la plus forte possible. Il y a cependant un « mais… » qu’Olivier Tremblay nous explique en détails. Contradictoire ou cohérent ? Ce n’est en tout cas pas clair et ça provoque le débat. On éclaircit aussi celui qui entoure les nombreux entraînements montréalais à huis clos programmés au cours des prochaines semaines.

On a officiellement annoncé les détails de la Copa America du centenaire, qui regroupera des équipes des deux confédérations du continent américain. On évoque la participation éventuelle du Canada et le handicap dont il pâtit pour se qualifier, l’impact que pourrait avoir la compétition en Amérique du Nord et l’idée d’une fusion entre la Concacaf et la Conmebol.

Comme de coutume, l’émission se termine par nos conseils pour le jeu MLS Fantasy, avec une attention particulière à porter aux équipes qui joueront deux fois en une semaine.

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, par courriel, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

05 May 12:13 de la tarde

Ça y est, Seattle est seul en tête du championnat. Sa série victorieuse se poursuit, mais contrairement aux succès précédents, lors desquels les attaquants ont reçu tous les compliments, celui contre Philadelphie a permis au défenseur Chad Marshall de se distinguer en marquant et en sauvant deux buts à même la ligne. Co-leader la semaine dernière, Dallas a confirmé son ralentissement - peut-être prélude à une passe difficile - lors d’une défaite contre New York où Thierry Henry a fait parler sa vista même s’il souffrait de la chaleur.

Salt Lake est désormais deuxième mais est passé bien près de sa première défaite de la saison à Chicago, qui croyait bien remporter sa première victoire depuis le début de la compétition. Menés 2-0, les visiteurs ont gardé leur calme et pris les risques nécessaires pour finalement s’imposer 2-3, au grand dam de Frank Yallop qui ne mâchait pas ses mots au sujet de la défense et de la volonté de son équipe. Seul club à ne pas avoir gagné, Chicago est désormais dernier du classement général… alors que seul son adversaire du jour a perdu moins que lui cette saison !

Autre équipe qui courait encore derrière sa première victoire, Portland l’a enfin attrapée en battant DC United dans les tout derniers instants, peut-être inspiré par l’équipe de NBA de la ville qui avait gagné dans des circonstances similaires la veille au soir. « Nous avons géré le match comme des amateurs », se lamentait Ben Olsen avant de déclarer « en deuxième mi-temps, nous nous sommes rendu compte que nous étions de bons joueurs ». Reste à savoir s’il s’inclut parmi les joueurs et/ou les mauvais gestionnaires…

Dans un match a priori difficile et précédé d’une cérémonie pour honorer son succès en Coupe MLS l’an dernier, Kansas City est resté concentré sur son sujet pour venir à bout de Columbus, qui a sportivement reconnu que son adversaire lui était supérieur.

Les deux équipes portées par leurs jeunes l’an dernier réussissent un bon début de saison. Avec 14 points en 8 rencontres, Colorado compte le troisième meilleur bilan depuis l’entame du championnat, confirmé par une victoire contre le LA Galaxy acquise grâce à un de ses vétérans. New England, de son côté, a remporté trois points précieux à Toronto et un nouveau jeune s’est imposé dans l’arène. Notons également le plantureux succès remporté par Houston à Chivas USA et la victoire de Vancouver contre San José après un départ tonitruant.

LES RÉSULTATS
Toronto - New England
Vancouver - San José
Chicago - Salt Lake
Colorado - Los Angeles
Seattle - Philadelphie
Chivas USA - Houston
Portland - DC United
Dallas - New York
Kansas City - Columbus

 
1-2
3-2
2-3
1-0
2-1
1-4
3-2
0-1
2-0

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

02 May 5:33 de la tarde

As we enter week 8 of the MLS season, history is on the mind of two clubs.  The weekend’s slate of matches kicks off on Saturday as  the Vancouver Whitecaps and San Jose Earthquakes celebrate the 40th anniversary of their clubs competing against each other.   Rumor has it we might see some of The Caps supporters go 1974 retro.  It’ll be fun to see which team will get into a groove and possibly even boogie!    Before we tune-in to the full weekend of matches, be sure to check out how our clubs are impacting their communities.  

 

Red Bulls Midfielder Tim Cahill Makes Memorable Trip to St. Jude Children's Research Hospital

 

UniteDC coalition grows to more than 50 community organizations and businesses, more than 5,000 D.C. residents

 

Portland Timbers, Thorns FC team up with local partners to present third annual Stand Together Week June 16-22

 

Revolution visit Children's Hospital

 

D.C. United Camps Announces Player Appearances and Satellite Camp Locations

 

D.C. United, Leidos announce inaugural Armed Forces Week

 

Lampson Welcome Five-Year Old LLS Hero

 

Rapids host Military Appreciation Night presented by Coca-Cola

 

Crew Soccer Foundation to host Kirk Urso Memorial Match at Crew Stadium on August 19

 

A year later, Atticus is healthy, playing soccer and supporting the Portland Timbers

 

Tim Cahill to Visit to St. Jude Children’s Research Hospital® Monday

 

SCN Mini Clinic at Wyandotte High School Futsal Courts

 

Guns and Hoses: Annual match between Houston Fire and Police Departments is for the love of the game and community

02 May 10:24 de la mañana

Il y a une quarantaine d’années, l’écrivain autrichien Peter Handke publiait le roman « L’angoisse du gardien de but au moment du penalty ». Une angoisse qui, à Montréal, peut s’étendre à toutes les phases arrêtées. En effet, les Québécois ont le triste honneur d’être les seuls en MLS à avoir déjà encaissé sur coup franc direct, indirect, touche, penalty et corner cette saison. Nous en avons donc parlé avec Troy Perkins, qui est aux premières loges, pour avoir son opinion sur cette situation peu enviable.

Avant tout, le portier commence par nous expliquer comment il vit les phases arrêtées et quelles sont les qualités nécessaires - aussi bien pour lui que pour les joueurs de champ - afin de bien les appréhender. « Il faut de la vitesse, de l’organisation, trouver ses marques le plus rapidement possible et être sur le qui-vive. C’est une situation très dangereuse défensivement car tout peut arriver, le ballon peut rebondir sur n’importe qui. Quand t’as environ vingt types, aussi bien des défenseurs que des attaquants, qui courent droit vers le but, c’est une zone dangereuse. Il faut donc être sur le qui-vive et toujours s’attendre au pire. »

Sauf qu’à Montréal, le pire se produisait assez rarement depuis l’échange de gardiens avec Portland qui, en août 2012, avait amené Perkins sur les bords du Saint-Laurent et envoyé Donovan Ricketts sur ceux du Pacifique. Lors de l’émission Coup Franc qui détaillait le jeu de Portland la saison dernière, Christian Schaekels nous avait d’ailleurs fourni des chiffres sans équivoque à ce sujet. Alors, qu’est-ce qui a bien pu changer à Montréal en un hiver ?

« Nous avons simplement baissé la garde et nous nous endormons un peu, estime le gardien qui compte sept sélections en équipe nationale américaine. Je pense qu’à part sur le coup franc direct (à Dallas, NdlA), aucun but que nous avons encaissé sur phase arrêtée n’a été marqué à la première reprise qui a suivi l’envoi du ballon. Ah, si, celui contre Seattle. Mais nous avons tout simplement décroché par la suite : quand il y a un deuxième voire un troisième ballon, on le perd. Nous devons améliorer notre instinct, notre désir de sortir le ballon de la zone dangereuse, et c’est certain qu’on y travaille. »

Si l’essentiel de l’effectif montréalais n’a quasiment pas bougé depuis la saison dernière, les Bleu-Blanc-Noir ne peuvent néanmoins plus compter sur les services d’Alessandro Nesta. Est-ce que la retraite de l’ancien champion du monde italien a une incidence lors des phases arrêtées ? « Oui et non… Notre approche est différente maintenant. Nous ne pouvons pas nous attendre à ce qu’une seule personne se charge des directives et place les joueurs là où ils doivent se trouver. Nous devons tous assumer nos responsabilités pour prendre ça en charge. C’est sûr que désormais, les rôles sont davantage partagés, mais je ne pense pas non plus que le changement est drastique. »

L’autre nouveauté notable à Montréal, c’est évidemment le changement d’entraîneur. Frank Klopas a pris les rênes de l’équipe et a, bien entendu, amené ses méthodes. Que valent-elles dans la situation qui nous intéresse ? « Le travail défensif effectué sur les phases arrêtées à l’entraînement est bon, répond Perkins. Ce n’est pas nécessairement de la mise en place sur phases arrêtées, mais plus du travail sur la mentalité : ne pas devenir inattentif si le ballon vous passe au-dessus de la tête, s’assurer de prendre son homme rapidement et se mettre aux positions où on peut défendre ensemble au lieu de s’installer dans une zone où on ne peut pas vraiment faire grand-chose. Ce sont des points que l’on regarde beaucoup sur vidéo et dont on discute. Les jours où on les travaille à l’entraînement, on se donne à 100% et on partage tous nos opinions. »

D’ailleurs, il n’est pas rare que les joueurs montréalais passent de nombreuses minutes derrière un écran avant de fouler la pelouse. « Certains jours, on commence à 10h00 et le temps d’arriver sur le terrain, il est déjà 11h00 voire 11h15. On travaille beaucoup avec la vidéo, ce qui est bien car on voit nos erreurs et on ne peut pas rester passif à pointer un autre du doigt en disant “ce n’est pas de ma faute” : elles sont là, noir sur blanc. Il y a toujours des enseignements à tirer des séances vidéo. Ce n’est pas une question d’ego ou de malmener les joueurs, mais bien d’apprendre pour s’améliorer. Et c’est certainement ce dont a envie chaque joueur pour atteindre son meilleur niveau possible. Mais pour y parvenir, il faut se regarder jouer. »

Il va néanmoins sans dire que Troy Perkins et ses coéquipiers espèrent que les images qu’ils analyseront suite aux phases arrêtées contre eux cette saison se terminent moins souvent par un but, et que disparaisse l’angoisse d’aller chercher ce ballon immobile au fond des filets.

Réalisé avec la collaboration d’Olivier Tremblay

30 April 2:31 de la tarde

À 100 jours du coup d’envoi de la Coupe du monde des filles de moins de 20 ans, qui se jouera au Canada, la Concacaf a émis l’idée d’accorder l’organisation de la Gold Cup à un autre pays que les États-Unis. Quelle place le Canada peut-il trouver dans ce paysage ? C’est le sujet principal de notre émission de la semaine, à écouter ici.

On commence évidemment par se demander si l’idée d’organiser la Gold Cup serait bonne pour le Canada, et on parle ensuite de son prestige, de l’influence du Canada dans la Concacaf, de marketing, de l’intérêt d’un championnat continental pour les dirigeants et les supporters et d’autres compétitions internationales qui pourraient être organisées au Canada comme le Mondial des clubs. Avec en toile de fond cette question lancinante (à laquelle on tente de répondre) : est-ce réaliste de croire que le Canada peut organiser la Coupe du monde 2026 ?

Parmi nos autres sujets de conversation, la première victoire de Montréal cette saison et ses aspects positifs, les recettes gagnantes, les bonnes prestations de Ouimette, mais aussi la situation de Jeb Brovsky qui a mis au jour un discours apparemment contradictoire de Frank Klopas avant le match et après (Olivier Tremblay nous donne des détails très intéressants). On conclut par une entrevue avec Patrick Leduc, qui parle de la sélection baptisée « Les Québécois », des ambitions de celle-ci et du documentaire qui a été réalisé à son sujet.

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, par courriel, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

28 April 11:45 de la mañana

Deux des quatre équipes qui n’avaient pas encore gagné cette saison ont enfin mis fin à leur disette : Montréal, contre Philadelphie, et San José, face à Chivas USA. En haut de tableau, seul Seattle s’est imposé et des cartons rouges ont changé la tournure de certaines rencontres.

Plus rien ne semble pouvoir arrêter la machine verte de Sigi, à la pointe de laquelle Dempsey et Martins sont plus connectés que jamais. 4-1 contre Colorado avec deux buts du premier nommé et un du second, eux qui ont déjà trouvé le fond des filets à onze reprises (sans oublier une myriade de passes décisives) en huit rencontres cette saison.

Cette fois, c’est fait : Seattle s’est emparé de la tête du classement. Une place partagée avec Dallas qui a, comme toujours depuis le début de la saison, marqué et encaissé lors du même match. Sauf que les buts ne sont pas tombés dans le sens souhaité : un 4-1 bien tassé qui n’avait rien de poétique à DC United, le bateau texan coulant à pic après l’exclusion de Loyd en fin de première mi-temps. Autre ténor qui a mordu la poussière après un carton rouge : Kansas City a rompu à New England après l’expulsion d’Aurélien Collin, jugée sévère par Peter Vermes qui a quelques soucis avec son effectif en ce moment.

Le duo de tête aurait, à vrai dire, dû être un trio. Tout le monde en était d’ailleurs persuadé à cinq minutes de la fin du match Salt Lake - Vancouver, alors que l’équipe locale avait deux buts d’avance mais, pour la troisième fois cette saison, elle a bêtement perdu deux points en fin de rencontre. L’entraîneur Jeff Cassar se demande ce qu’il pourrait faire de mieux pour éviter qu’une telle situation se reproduise. Son homologue Carl Robinson se réjouit de constater qu’il a à sa disposition un groupe qui croit en ses moyens.

Dans le match du week-end qui s’apparentait le plus à un sommet, les joueurs de Columbus avaient aussi le sentiment d’avoir perdu deux unités après leur partage contre New York. Une déception, accentuée par l’incapacité de faire le break quand l’équipe menait, plus forte que la satisfaction d’avoir pourtant bien joué et qui, selon leur entraîneur, en dit long sur l’exigence des joueurs envers eux-mêmes. Les visiteurs étaient pour leur part très heureux de ce point, tant pour la manière dont il a été acquis que pour la mentalité de gagneurs qui revient dans l’équipe.

En bas de classement, Montréal a attendu son huitième match pour remporter sa première victoire de la saison, 1-0 après avoir misé sur le contre face à une équipe de Philadelphie très peu inspirée. Pour la première fois de l’année, la défense a tenu bon. « On a travaillé dur et ça paye », insistait Frank Klopas. Ce succès tombe à point nommé, puisque les Québécois seront bye la semaine prochaine. S’il a dû attendre le même jour pour remporter son premier succès, San José n’en était qu’à son sixième match : sa victime fut Chivas USA, son héros Yannick Djalo, ancien joueur de Toulouse dont le gabarit est tout en contrastes avec celui de ses coéquipiers.

Deux équipes sont toujours en quête de leur premier succès : Chicago, qui n’a pas joué cette semaine, et Portland, qui en temps normal se serait satisfait d’un nul à Houston mais voit cette fois davantage ses problèmes récurrents de finition que le bon point ramené du Texas où le retour de Brad Davis a requinqué des oranges toujours en cruel manque de jus.

LES RÉSULTATS
Montréal - Philadelphie
DC United - Dallas
New England - Kansas City
Columbus - New York
Salt Lake - Vancouver
Seattle - Colorado
San José - Chivas USA
Houston - Portland

 
1-0
4-1
2-0
1-1
2-2
4-1
1-0
1-1

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

25 April 1:46 de la tarde

As we roll into week 8 of the MLS season, five more players will watch their teams from the bench.  With 20 suspensions so far this season many fans wonder if referees have overused their cards this year.  Coming off a mid-week win, will the New York Red Bulls pull off a third consecutive victory over league-leading Columbus Crew this Saturday?  Over in the Western Conference, San Jose will try to earn 3 points against in-state rival Chivas USA this weekend.  On another note, we again want to thank those who celebrated Earth Day with us as well as those who continue to help us “Compete to Beat Malaria” through the rest of April.  Before you kick back and watch the exciting matches this weekend, learn more about how our clubs are making a difference in their communities.

 

A year later, Atticus is healthy, playing soccer and supporting the Portland Timbers

 Earth Day Tree Planting at Home for Little Wanderers

Chivas USA host Adrian Grajeda & family

Lampson Welcomes LLS Hero For Match With United 

D.C. United enjoys 2014 White House Easter Egg Roll

Sporting Kansas City and BeerKC to host 3rd annual Westport Beer Festival

Darlington Nagbe & Timber Joey celebrate Brad's Birthday | Stand Together

Union to honor family that banded together in fight to educate and help people with Autism

24 April 10:41 de la mañana

Les mots stades et affluences sont à la mode cette semaine. Que ce soit en raison de l'annonce de New York City de jouer au Yankee Stadium, des débuts de Montréal au stade Saputo ou des délais de construction de la nouvelle enceinte à Orlando. Pour l'occasion, je vous ai préparé ce graphique avec la moyenne de spectateurs de chaque club de MLS à domicile (y compris les rencontres de phase finale) depuis les débuts de la compétition, en 1996.

Les affluences visibles au chargement de la page sont celles des clubs qui n'ont eu ni pic ni creux important et sont en MLS depuis suffisamment longtemps, afin de commencer avec quelque chose de lisible et de se faire une bonne idée de ce qu'est être dans la moyenne (cliquez sur Seattle, vous verrez directement la différence). Cliquez sur le nom d'un club à droite pour faire apparaître ou disparaître ses chiffres. Rendez-vous ici pour les mettre en perspective avec ceux des grands championnats européens.

 

22 April 5:57 de la tarde

Earlier today, MLS WORKS, in conjunction with Music for Relief, celebrated Earth Day by offering twitter users the unique opportunity to assist families with little or no access to electricity around the world. MLS WORKS and Music for Relief agreed to donate a SOCCKET ball on behalf of any twitter user that followed the @MLSWORKS handle and re-tweeted the message embedded below.  

Thanks to the generosity of our followers, MLS WORKS and Music for Relief will provide 100 families with a source of renewable energy that will allow children to do homework and parents to attend to houselod duties after sundown.  We sincerely thank all of the twitter users that participated in today's promotion.  As promised, a SOCCKET will be donated on your behalf to a family in need.  On behalf of MLS WORKS and Music for Releif, a special thanks to:

,  ,  ,  ,  

,  ,  ,  ,  

,  ,  ,  ,  

,  ,  ,  ,  

,  ,  ,  ,  ,

,  ,  ,  

,  ,  ,  ,  

,  ,  ,  r Shop

,  ,  

,  ,  ,                                             

,  ,  ,  ,  Jake Elder @OSUBrewer                             

,  d,  ,  ,  ,           

,                                         

,  ,  ,    

,  ,   ,  ,                                      

,  ,  ,  ,                                                                     

,  ,  ,  ,                                                       

,  ,  ,  ,                                        

,  ,  ,                                       

3,  ,                                         

,  ,  k, ,                                               

 ,  ,  

22 April 12:37 de la tarde

La situation à Montréal va de mal en pis, et la claque reçue à Kansas City (4-0) n’arrange rien. À quelques jours du premier match au stade Saputo, on peut difficilement éviter le sujet dans notre émission de la semaine (à écouter ici). Plus que la débâcle de samedi dernier, dont nous parlons à peine, on tente de traiter en profondeur les points suivants :

  • Doit-on attendre une réaction / une décision radicale au cours des prochains jours ?
  • La tension grandissante entre Frank Klopas et les médias
  • La gestion de l’effectif par l’entraîneur et ses choix
  • La répartition des responsabilités entre le staff technique et la direction sportive du club
  • L’état d’esprit des joueurs, qui semblent avoir le moral à zéro
  • Le découragement des supporters, qui hésitent à aller au stade
  • Lisez aussi la chronique de Patrick Leduc, dont nous parlons à plusieurs reprises

Parmi les autres sujets du jour :

  • New York City fera son entrée en MLS au Yankee Stadium
  • Un bon départ est-il une garantie de bonne saison ? Quelques contre-exemples
  • Nos conseils MLS Fantasy

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, par courriel, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).