blog

Blog

24 May 1:25 de la tarde

Chicago Fire striker Dominic Oduro once bet his entire salary in a race against (the, in fairness, not professional athletes that are) his front office colleagues Brendan Hannan and Jeff Crandall. That might seem foolish, until you consider that Oduro thinks he is the fastest man in MLS.

The idea that anyone not named Usain Bolt would beat him in a race probably seems absurd to him, and it turns out that his confidence, in this case, was justified.

But apparently the Ghanaian's blazing speed is not reserved solely for the field. In the commercial below, you'll see Oduro get an entire shopping cart full of groceries in the five minutes until the supermarket closes and still have time for a shirtless celebration. If that's not impressive, I don't know what is.

Now when are we going to see him actually race someone so we can definitively settle the "fastest man in MLS" question once and for all? How about it, Dane Richards?

24 May 12:29 de la tarde

Los atacantes latinos en la MLS sacaron las garras este miércoles, anotando tremendos golazos en la Fecha 12 de la temporada regular (mira los goles aquí). Sin embargo, la controversia también estuvo presente, y Marco Pappa estuvo en el centro de ella.

El volante guatemalteco anotó el gol del triunfo por 2-1 del Fire ante FC Dallas luego de que el portero Kevin Hartman tapara un penal de Sebastián Grazzini al minuto 63. El chapín fue quien llegó de primero al rebote para poner el balón al fondo de la red.

¿La critica?

Los jugadores de Dallas se quejaron del posicionamiento de Pappa al momento de que Grazzini cobra el penal, argumentando que el centroamericano se adelantó prematuramente, tomando ventaja sobre los defensas texanos.

¿Debió el árbitro Hilario Grajeda invalidar la acción?  

Ustedes son los jueces…

24 May 12:02 de la tarde

Aucun point en championnat, invaincu en coupe : le Toronto FC a soulevé la Coupe des Voyageurs suite à sa victoire 1-0 contre Vancouver (aller 1-1) et représentera le Canada en Ligue des champions.

Après 20 premières minutes encourageantes, ça n’a pas souvent volé haut à BMO Field et on a touché le fond lors d’une empoignade collective qui a valu les exclusions de Le Toux et De Guzman. Qualifié à ce moment du match, Toronto a ensuite parfaitement appliqué l’adage qui dit que la meilleure défense, c’est l’attaque. Laissant peu d’occasions à son adversaire, il a inscrit le seul but du match grâce à Lambe.

Ce succès ramène la confiance à Toronto qui peut désormais se concentrer sur la MLS et doit commencer à y engranger des points. À Vancouver, il faudra d'abord digérer la défaite et apaiser sa colère, principalement dirigée vers le corps arbitral.

Loin de ces considérations, le troisième club canadien, Montréal, a officialisé la signature de Marco Di Vaio.

En MLS, San José a réalisé la bonne opération de la soirée, remontant un retard de deux buts pour s’imposer au LA Galaxy. Surpris 0-2 par Columbus, Seattle blâme les erreurs individuelles. À New York, Juan Pablo Angel a joué un mauvais tour à son ancien club en forgeant le nul avec Chivas USA.

LES RÉSULTATS
Toronto - Vancouver

EN MLS
New York - Chivas USA
Chicago - Dallas
Seattle - Columbus
LA Galaxy - San José

 
1-0 (aller : 1-1)

1-1
2-1
0-2
2-3

Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

23 May 2:24 de la tarde

"And that really is the key moving forward for women's soccer to make it in this country over the long term. It needs a group of owners who want to do it because it makes sense financially and they believe in it, not because it is something they 'should' do."

Has the time come to add a women's side to MLS? Former US legend Julie Foudy certainly thinks so.

In her column for ESPNW, Foudy makes valid points that a merger between Major League Soccer and a women's professional league would be mutually financially successful. While currently just a grassroots effort, her insights could just be the sparkplug needed to drive this campaign forward.

As she explains: "[MLS owners] are at a stage when adding a women's team could complement and add to their current fan base and sponsorship potential. That was not the case 12 years ago. Back then, they were just trying to survive. Now, MLS is poised to thrive."

Will we see a women's side to MLS in the near future? We shall see. But in the meantime, it certainly leaves us with something to consider.

23 May 12:05 de la tarde

On connaîtra ce mercredi soir l’identité du club canadien qualifié pour la prochaine Ligue des champions. Devant ses supporters et auteur d’un partage 1-1 à Vancouver lors du match aller, Toronto part légèrement favori pour soulever la Coupe des Voyageurs.

À Toronto, les manchettes soccer sont occupées par la déclaration de Danny Koevermans parlant de “la pire équipe au monde” à propos de ses couleurs. Accusant 9 défaites en MLS, Toronto est toutefois invaincu cette saison lors du Championnat canadien Amway. C’est ce qu’on pourrait appeler une équipe de coupe ! Ses joueurs en sont conscients et ont même une explication logique

Vancouver se porte mieux mais alterne bonnes surprises et déceptions. Martin Rennie se pose beaucoup de questions. Doit-il faire confiance aux jeunes qui ont joué un rôle dans le partage contre Seattle ? Comment utiliser Eric Hassli de manière optimale ? Très ambitieux, il n’apprécierait pas de voir son équipe privée de sa première qualification en Ligue des champions par le dernier de classe en MLS.

L’apothéose en Coupe du Canada ne sera pas seule au programme ce soir. New York tentera de remporter une sixième victoire consécutive en accueillant un Chivas USA efficace en déplacement. Contre Columbus, Seattle voudra retrouver sa solidité défensive. Quant au LA Galaxy bien malade, il compte sur l’absence de Wondolowski pour jouer un mauvais tour à San José.

LA FINALE RETOUR
20h00 : Toronto - Vancouver (aller : 1-1)

EN MLS
19h00 : New York - Chivas USA
20h30 : Chicago - Dallas
22h00 : Seattle - Columbus
22h30 : LA Galaxy - San José

Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs ou LiveSport.tv

22 May 1:45 de la tarde

When his Colorado Rapids fell behind early in last weekend's match against Sporting Kansas City, manager Oscar Pareja kept his composure. He was confident in his players and their ability to fight their way back to salvage a result in the game.

Then again, Pareja knows a thing or two about playing under pressure.

Twenty years ago, Pareja was the star and captain of Independiente Medellin in Colombia, which at the time, was associated with the drug czar Pablo Escobar. In ESPN columnist Rick Reilly's latest column, Pareja tells the story of the time he received an invite to play against Escobar in his government-built prison – an offer he couldn't really refuse, for all the obvious reasons. It's not an easy story for Pareja to tell, but Reilly's column is a worthy read.

22 May 12:29 de la tarde

Après avoir regardé les problèmes défensifs du LA Galaxy cette saison, voyons ce qui ne fonctionne pas dans son jeu offensif, où plusieurs secteurs sont en panne.

Alors qu’il avait marqué près de la moitié de ses buts sur phase arrêtée (le tiers si on ne compte pas les penaltys) en 2011, le Galaxy n’a trouvé le chemin des filets qu’à deux reprises de la sorte cette saison : le coup franc direct de Beckham à Montréal et celui propulsé dans son propre but par Wynne à Colorado. Rien sur corner.

Même déduction pour les buts de la tête : 16 en 2011 (dont 10 passes décisives de Beckham) contre deux cette saison, et plus aucun depuis le 19 mars (vidéo ci-dessous) ! L’importance de l’Anglais dans ces phases est primordiale : a-t-il perdu son coup de patte ou ses partenaires ne parviennent-ils plus à en profiter ?

Ce n’est pas tout : l’an dernier, 20 buts de l'équipe étaient venus de la droite. Grâce à Beckham, mais aussi à Donovan, Barrett et Magee, voire Angel et Lopez. Cette année, elle n’a marqué que deux fois en passant par ce côté (ses deux seuls buts de la tête, avec donc la même impuissance depuis le 19 mars).

Ajoutons qu’en 2011, Los Angeles avait réussi à envoyer un joueur seul face au gardien adverse sur 10 de ses 55 buts. Cette année, ce n’est encore arrivé qu’une seule fois.

22 May 12:28 de la tarde

Somehow, Didier Drogba played in London for nearly a decade and managed to remain underrated. How that's possible I have no idea — the English press (which drives discussion about players in more than just the English-speaking soccer world) is famous for overinflating the value of guys who play in the Premiership.

So it's kind of remarkable that Drogba spent the last eight seasons as the best player for one of the EPL's two best clubs, yet was almost never regarded as such.

Now reports (including one with what is purportedly a direct quote from Drogba himself) say he's leaving Chelsea. And, of course, he's doing so on top, having led the Blues to their first ever Champions League title:

Most analysts see him landing in China with former teammate and current BFF Nicolas Anelka, but surely more than a few MLS clubs must be interested, right? Given Drogba's form, stature and ability to put the ball in the net, he'd seem to make an ideal DP.

Montreal looks like a natural landing spot, since it'd be a big boost to add a Francophone star. But another team that should at least pick up the phone is Chicago. The Fire have shown they're not nearly as far along as they looked at the end of 2011, and could use a true target man to lead the forward line.

Drogba is nothing if not that. Even if it did take the English press far, far too long to notice.

22 May 12:27 de la tarde

Nous sommes au tiers de la compétition et le LA Galaxy, impérial l’an dernier, pointe en fond de classement. Mais que se passe-t-il chez le champion en titre ?

Défensivement, il y a une grosse tache au dossier du club : quatre buts ont pour origine ce que les techniciens appellent la zone 4, c’est-à-dire le camp adverse. Cela représente 25% des buts encaissés par l’équipe, ce qui en fait la pire formation de MLS dans ce domaine. Trois d’entre eux le sont sur du kick and rush (long ballon sur lequel doivent se précipiter les attaquants, comme le but d'Arnaud à Montréal) : personne n’encaisse davantage sur cet aspect tactique.

Tout cela est à moitié nouveau pour le Galaxy. En effet, la saison dernière, il n’avait jamais encaissé suite à un kick and rush. En revanche, il faisait déjà partie des plus mauvais élèves de MLS sur les buts venus de la zone 4. Il y a donc là un problème structurel que doit résoudre l’entraîneur Bruce Arena.

L’autre aspect frappant des difficultés défensives du club, c’est la friabilité de son axe central. Alors que sur l’ensemble de la saison 2011, il n’avait encaissé que 3 buts venus de l’axe, il a déjà concédé 5 buts cette année de la sorte (dont trois originaires de la zone 4…)

21 May 6:39 de la tarde

In case you didn't notice during Saturday's Chivas USA-LA Galaxy SuperClasico -- how could you not see it? -- Blair Gavin's mustache caused a little mini-stir.

It wasn't that the Goats' midfielder is now sporting a mustache. That's no big deal in this age of Movember and hipster irony. 

No, it's the style. Gavin's 'stache is downright stylish. It's Salvador Dali-esque, with a twist of Rollie Fingers and a whisp of Errol Flynn. It should be honored by the American Mustache Institute.

Anyway, it got us thinking about some of the other mustaches in recent MLS history, such as David Horst's "Horstache" or Heath Pearce's homage to John Oates or even Sacha Kljestan's Inspector Clouseau look.

And of course, we then had to know: Which is the best?