blog

Blog

09 August 11:51 de la mañana

Kansas City a privé Seattle de sa quatrième victoire consécutive en Coupe des États-Unis, remportant le trophée pour la deuxième fois. Il a fallu recourir aux tirs au but pour déterminer le vainqueur de la compétition, ce qui n’était plus arrivé depuis 15 ans. Et comme lors de son premier succès en 2004, Kansas City jouait à domicile.

Même avant la séance de tirs au but, le point fatidique a été au centre de l’attention. Alors que personne ne parvenait à trouver la faille, une faute de main de Scott dans le rectangle (très contestée par Sigi Schmid) octroyait un penalty aux joueurs locaux, converti par Kamara. Il restait à peine plus de 5 minutes à jouer mais Scott s’est rapidement fait pardonner en égalisant.

Le match a surtout valu par son apothéose. Espinoza qui rate le deuxième tir de Kansas City, Nielsen qui distrait les tireurs adverses en faisant des grimaces, Zusi qui envoie une Panenka dans les nuages… Tant et si bien qu’au moment du dernier tir, on en était à 2-2.

Nagamura, le visage en sang, s’avance : Gspurning arrête son tir. Mais le gardien n’était pas sur la ligne, l’arbitre demande de recommencer ! Cette fois, Nagamura marque. Eddie Johnson, qui a hérité de nombreuses occasions pendant les 120 minutes, est à son tour déconcentré par Nielsen. Seattle vient de rater ses trois derniers tirs, et peut dire au revoir à l’histoire. Kansas City fête, et n’a qu’un mot à la bouche : « Incroyable ! »

08 August 2:27 de la tarde

Dry spells are nothing new in Dwayne De Rosario’s career.

Right now he is on a seven-match run without a goal since May 19, when he scored twice against Toronto FC. There are eight other dry spells during his MLS career that have lasted this long.

This season alone, DeRo has had two long dry spells, starting the season off with eight goalless matches. Oddly enough, De Rosario’s average playing time during those dry spells should have been ample enough for the midfielder to score a goal. His dry spell to open the season gave him an average of 86.25 minutes of playing time per game. His current summer dry spell has seen him play an average of 84.4 minutes per game.  

The longest he has gone without scoring was in the first half of the 2002 season, when he failed to score for 11 matches, despite an average of 73.3 minutes per game.

Now these dry spells wouldn’t be so bad if we weren’t all sitting at the edge of our seats for DeRo to score his 100th career goal. He's currently at 98.

For a man who scores every 2.57 games, he sure has made us wait to see those final two goals. Do us all a favor DeRo, and just score already.

08 August 12:22 de la tarde

La finale de la Coupe des États-Unis opposera ce soir dès 21h00 (HE, 20h00 heure locale) Kansas City à Seattle. Elle pourrait être historique.

Seattle tentera en effet de remporter le trophée pour une quatrième fois consécutive, ce que personne n’a jamais réussi dans cette compétition créée en 1914. Si sur un match, tout est possible, arriver en finale quatre saisons de suite est loin d’être simple !

Et gagner encore moins… D’autant que cette année, l’autre finaliste, Kansas City, joue à domicile. Un avantage ? Pas tant que ça, vu que le Sporting n’a plus gagné sur son terrain depuis la mi-juin. « On n’y pense pas comme si on était à la maison, mais comme si c’était une finale », déclare d’ailleurs à ce sujet Peter Vermes. Le club a cependant remporté sa seule coupe nationale en 2004 chez lui : bien des choses ont changé depuis lors, témoigne l’entraîneur adjoint Kerry Zavagnin, seul rescapé de l’époque.

La courbe de forme des deux équipes est fort différente. Invaincu en 7 rencontres, Seattle peut miser sur un duo Johnson - Montero de plus en plus complémentaire. Kansas City ne compte plus ses blessés et est heureux de récupérer Roger Espinoza après la fin du beau parcours olympique du Honduras.

Les superstitieux de Kansas City fermeront les yeux sur les trois finales de coupe perdues par Jimmy Nielsen quand il jouait au Danemark. Ceux de Seattle verront en Osvaldo Alonso un porte bonheur : avant les trois victoires de son club, où il était présent, il avait disputé la finale avec Charleston, dernier club de division inférieure à avoir atteint ce stade de la compétition.

Les deux équipes se sont déjà affrontées une fois en championnat cette saison : c’était à Seattle et ça s’était terminé par un nul 1-1. Notons enfin que le vainqueur de la Coupe des États-Unis aura son billet pour la prochaine Ligue des champions.

07 August 7:11 de la tarde

It's the talking point after every trade in any sport: Who got the better deal?

Numbers don't lie, and although they are certainly not exempt from an open interpretation, the data speak for themselves. And regarding the goalkeeper swap of Donovan Ricketts and Troy Perkins between Montreal and Portland, the results are fairly persuasive.

Montreal found a winner in Perkins.

Ahead in almost every category, the newly acquired Impact netminder has a higher catch success rate, fewer drops and more saves parried away to safety to name a few.

Yes, there are certainly some intangibles that are overlooked (e.g. Ricketts 90-plus international caps), but Montreal clearly appear to have gotten an upgrade. Timbers GM and interim head coach Gavin WIlkinson believes that the Timbers received an upgrade as well.

What do you think? Who got the better deal: Montreal or Portland? Let us know in the comment section below.

Perkins

Player Surname

Ricketts

35

Goals Conceded

39

27

Goals Conceded Inside Box

33

8

Goals Conceded Outside Box

6

66

Saves Made

61

31

Saves Made from Inside Box

32

35

Saves Made from Outside Box

29

65.35%

Saves to Shots Ratio

61.00%

53.45%

Saves to Shots ratio Inside Box

49.23%

81.40%

Saves to Shots ratio Outside Box

82.86%

3

Goalkeeper Smother

1

31

Catches

18

15

Punches

9

3

Drops

7

2

Crosses not Claimed

4

93.88%

Catch Success Rate

79.41%

3

Clean Sheets

3

214

GK - Pick up

165

0

Error leading to Goal

3

0

Error leading to Attempt

2

105

Shots On Conceded

104

62

Shots On Conceded Inside Box

69

43

Shots On Conceded Outside Box

35

59.05%

% Shots On Conceded Inside Box

66.35%

40.95%

% Shots On Conceded Outside Box

33.65%

24

Saves Parried Safe

20

7

Saves Parried Danger

15

22

Saves Caught

8

13

Saves Collected

15

26

Keeper Sweeper Successful

32

5

Keeper Sweeper Unsuccessful

6

0

Recoveries in Opp Half

0

0

Goals Conceded from Fast Break

0

4

Attempts Conceded from Fast Break

6

29

Big Chance Faced

35

15

Big Chance Goals Conceded

22

2

Big Chance Saved

5

12

Big Chance Missed

8

11.76%

Big Chance Prevention %

18.52%

 

07 August 12:56 de la tarde

Cette semaine, une nouvelle émission spéciale de Coup Franc : « La MLS vue de l’autre côté de l’Atlantique » - à écouter ici. L’équipe reçoit Thierry Marchand de France Football et Loïc Moreau, basé en Angleterre, du site mls-news pour en parler. Parmi les thèmes abordés :

- Quel regard portent les médias et les supporters européens sur la MLS ?
- Les particularités « exotiques » de la MLS ont-elles un côté attirant ou rebutant pour eux ?
- Sont-ils davantage attirés par les clubs des grandes villes, par ceux qui ont les meilleurs résultats ou par les vedettes ?
- Les préjugés, avérés ou non, qui y circulent.
- Les joueurs de renom : bons pour l’image de la MLS, mais ce serait mieux s’ils étaient plus jeunes…
- Le rôle des joueurs français et de l’Impact de Montréal sur l’intérêt croissant en France.
- L’intérêt porté par les clubs européens aux joueurs de MLS.

Nos autres sujets de discussion :
- Les équipes qui étaient en tête au début de l’été n’avancent presque plus : que se passe-t-il ?
- On parle aussi du calendrier de la MLS : équilibré ou non ? Été, hiver ou les deux ?
- Lisez ici le texte sur les périodes de méforme de Wondolowski
- Quelles conséquences pour le coup de tête de Nelson Rivas ?

L'émission Coup Franc est aussi disponible sur iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com) ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

06 August 12:01 de la tarde

Houston et Seattle sont les deux seules équipes à ne pas avoir perdu au cours de leurs six dernières rencontres. Toutes deux ont remporté leur match au sommet ce week-end et se replacent dans le peloton de tête.

Le retour en forme du LA Galaxy a connu un brutal coup d’arrêt : battu 4-0 par Seattle, qui avait visiblement quelque chose à se prouver, le champion en titre évoque pourtant la malchance et l’arbitrage comme raisons de la défaite.

Il a fallu 72 secondes à Houston pour ouvrir la marque contre New York, très décevant en déplacement, où il reste sur un 2/18. Les deux équipes se retrouveront dès ce vendredi à la Red Bull Arena.

Salt Lake n’était pas remis de sa défaite à Herediano et s’est incliné à Colorado, permettant à San José, qui n’a pas joué, de conserver la tête du classement. À New England, Kansas City s’est imposé de manière très peu académique, mais a emmagasiné trois points précieux et de la confiance avant la finale de la Coupe des États-Unis.

Nick DeLeon était inspiré et a permis à DC United de retrouver le chemin de la victoire. À Columbus, cette défaite est cependant vite devenue anecdotique après l’annonce du décès soudain de Kirk Urso.

LES RÉSULTATS
Houston - New York
DC United - Columbus
Montréal - Philadelphie
New England - Kansas City
Chicago - Toronto
Colorado - Salt Lake
Portland - Dallas
Seattle - LA Galaxy

2-0
1-0
2-0
0-1
2-1
1-0
1-1
4-0
Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

03 August 7:06 de la tarde

A wink. A smile. And an uncontrollable giggle to boot.

That, my friends, is what I call flirting. And Real Madrid superstar Cristiano Ronaldo was the guilty party.

Trust me, this isn't one of those dismissive, formulaic one-liners that we're used to hearing from world stars when speaking of MLS. This, my friends, was an unprompted expression of real interest from Cristiano and there's genuine love in his voice for the USA.

You're going to have to see it for yourself:

03 August 4:02 de la tarde

Ne se satisfaisant pas d’être l’équipe en forme du moment, Houston continue de se renforcer : les Texans ont annoncé le retour de Ricardo Clark, parti il y a deux ans à Francfort où il n’a pas réussi à s’imposer. De quoi donner des ailes au Dynamo pour son match de ce vendredi soir (direct NBC Sports Network) contre New York, à nouveau privé de joueurs clefs blessés, et qui a été surpris à Montréal la semaine dernière.

Un sommet alléchant pour ouvrir la journée… un autre pour la boucler : dimanche soir sur ESPN2, ESPN Deportes et GolTV, le LA Galaxy tentera d’oublier sa lourde défaite contre le Real Madrid en match amical, à Seattle qui ne devra pas rester sur son nuage après sa facile victoire en Ligue des champions.

Samedi, les hauteurs seront au sens propre à Colorado, où l’équipe locale recevra Salt Lake qui peut profiter de la semaine sans match de San José pour reprendre la tête du classement. Un duel très attendu dans les Rocheuses.

Battu lors des deux seuls matchs de championnat qu’il a joués depuis le 30 juin, DC United tentera de renouer avec la victoire contre Columbus, mais se réjouit surtout de la construction prochaine de son stade. En piètre forme également, Kansas City devra se ressaisir à New England avant de penser à la prochaine finale de la Coupe des États-Unis.

Mais si vous voulez réellement plonger dans les profondeurs du classement, ce sera dimanche soir sur NBC Sports Network, avec Portland - Dallas.

LE PROGRAMME COMPLET
Vendredi 3 août
20h00 : Houston - New York
Samedi 4 août
19h30 : DC United - Columbus
19h30 : Montréal - Philadelphie
19h30 : New England - Kansas City
20h30 : Chicago - Toronto
21h00 : Colorado - Salt Lake
Dimanche 5 août
19h00 : Portland - Dallas
21h00 : Seattle - LA Galaxy

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs ou LiveSport.tv

03 August 12:36 de la mañana

La première journée de compétition en Ligue des champions s’est mieux poursuivie qu’elle n’avait commencé pour les équipes de MLS. Après la défaite initiale de Salt Lake à Herediano, Toronto a empilé les buts et s'est imposé 5-1 contre Aguila (résumé vidéo).

Face aux Trinidadiens de Caledonia, un adversaire qu’il a étudié de manière peu académique, Seattle n’a pas été aussi prolifique mais a facilement assuré la victoire, menant 3-0 à la pause et contrôlant la rencontre de bout en bout (score final 3-1).

Pour sa part, le meilleur buteur du championnat, Chris Wondolowski, est muet depuis le 14 juillet. C’est la troisième saison de suite qu’il connaît un passage à vide à cette période de l’année ! Mais généralement, ça ne dure pas longtemps…

Le 5 août, Wondolowski sera le joueur au centre du premier épisode de MLS 36, une nouvelle émission qui suit une vedette de la compétition durant 36 heures avant un match. Ce sera ensuite au tour de Fredy Montero. Après ? À vous de donner votre avis en répondant à ce sondage.