blog

US National Team

17 July 3:27 de la tarde

L’émission Coup Franc revient à sa forme traditionnelle maintenant que la Coupe du monde est terminée. Pour celle de cette semaine (que vous pouvez aussi écouter ici), on comptait faire un bilan du Mondial 2014 avec Olivier Brett et Christian Schaekels mais… notre passion de la MLS est tellement grande que rapidement, le débat s’est centré sur ce que la MLS avait apporté à cette Coupe du monde et les progrès qu'il faut qu'elle accomplisse pour que ses joueurs deviennent encore plus performants sur la scène internationale. Cela donne, sincèrement, une des émissions les plus intéressantes depuis les débuts de Coup Franc. Voilà certains des sujets que nous avons approfondis :

  • Bilan général de la compétition
  • Qu’est-ce qui fait qu’une Coupe du monde est belle ?
  • Pourquoi l’équipe allemande est au football ce que le téléphone intelligent est à la technologie
  • Tactique : l’audace récompensée, beaucoup de buts sur reconversion rapide, le jeu à trois défenseurs centraux
  • Le rôle différent en équipe nationale des vedettes de leurs clubs en MLS
  • L’influence des écarts de niveau entre les joueurs d’un même club
  • Une nouvelle mission qu’il faudrait donner aux joueurs désignés
  • Progrès à accomplir : avoir un projet de jeu, des joueurs pour l’incarner et des qualités techniques pour l’appliquer
  • La solution de la formation et les modèles de jeu à développer pour augmenter ses chances de réussite
  • Les moyens à donner aux formateurs en leur inculquant une philosophie
  • Le chemin à parcourir par les entraîneurs actuels de MLS et le rôle des directeurs techniques
  • Les traces que cette Coupe du monde laissera sur la MLS et les grands championnats étrangers
  • Et en conclusion, comment la société influence, positivement et négativement, la façon de jouer
  • Bien entendu, on illustre avec de nombreux exemples, impliquant entre autres Montréal

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, par courriel, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

01 July 10:27 de la tarde

Évidemment, l’essentiel de l’émission est consacré à une analyse exhaustive du match entre la Belgique et les États-Unis (victoire des Belges 2-1 après prolongation) avec, entre autres, les points suivants :

  • Les exploits de Tim Howard
  • Le courage de la défense américaine
  • Bombardement en règle de la Belgique : des statistiques incroyables
  • Les risques pris par une équipe belge qui a tout essayé
  • Des Belges qu’il faut aussi complimenter pour leurs efforts
  • Les points communs entre les buts : ce qui a, finalement, fait la différence
  • Le choix de Cameron devant la défense
  • L’apport de Yedlin après la blessure de Johnson
  • La combativité des États-Unis, qui y ont cru jusqu’au bout
  • Le respect et l’esprit sportif sur le terrain

On parle évidemment aussi de l’autre match du jour, la victoire de l’Argentine 1-0 après prolongation grâce à son duo Messi - Di Maria face à une Suisse qui a réalisé à certains égards un match presque parfait. On termine avec quelques anecdotes et potins.

Pendant la Coupe du monde, Coup Franc vous fixe un rendez-vous quotidien, puisqu’il y a une émission tous les jours !

Ne manquez pas la couverture exhaustive de la Coupe du monde sur MLSsoccer.com

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, par courriel, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

30 June 8:41 de la tarde

Au programme de l’émission du jour (que vous pouvez aussi écouter ici) :

  • France - Nigeria 2-0 : la France a joué une demi-heure à son niveau et s’est réveillée grâce à l’entrée de Griezmann, ce qui lui a suffi pour battre un Nigeria entreprenant mais pas aidé par certaines décisions arbitrales et qui a fini très émoussé.
  • Allemagne - Algérie 2-1 (a.p.) : parfaitement organisée, l’Algérie a exploité les espaces laissés par les Allemands pour leur donner des sueurs froides mais a manqué trop d’occasions et craqué physiquement sur la fin.
  • Présentation exhaustive de Belgique - États-Unis : on passe au peigne fin les qualités et les défauts tants offensifs que défensifs des deux équipes, et les atouts que chacun a pour faire souffrir son adversaire. D’un côté, Belges bourrés de qualités très disciplinés défensivement qui n’ont toutefois pas encore été très convaincants en possession de balle. De l’autres, des Américains qui défendent en bloc, n’abandonnent jamais mais ont laissé des espaces sur les côtés et parfois laissé Dempsey trop seul devant.
  • Présentation de Suisse - Argentine : les deux équipes ont enfin trouvé leur jeu lors de leur dernier match de groupe et veulent le confirmer, elles ont du talent offensif, mais la défense argentine a montré des lacunes et l’arrière-garde suisse devra toujours garder Messi à l’œil… sans laisser trop de liberté à ses partenaires.
  • Anecdotes et potins.

Pendant la Coupe du monde, Coup Franc vous fixe un rendez-vous quotidien, puisqu’il y a une émission tous les jours !

Ne manquez pas la couverture exhaustive de la Coupe du monde sur MLSsoccer.com

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, par courriel, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

27 June 7:20 de la tarde

Au programme de l’émission du jour (que vous pouvez aussi écouter ici) :

  • Présentation de Brésil - Chili : le Brésil est grand favori, Neymar est en pleine forme, mais l’équipe a-t-elle trouvé une animation offensive pour marquer en dominant et sa défense va-t-elle éviter les étourderies contre un adversaire qui, s’il s’applique, peut causer la surprise avec un jeu tourné vers l’avant mais aussi bien organisé derrière ?
  • Présentation de Colombie - Uruguay : sans Suarez, l’Uruguay misera sur le muscle et l’expérience pour contrer une des équipes les plus séduisantes du tournoi extrêmement complète offensivement qui peut également compter sur une défense solide.
  • Observations en vrac sur la première partie de la compétition, notamment les performances d’un continent à l’autre
  • Nouvelles des camps belge et américain à quelques jours de Belgique - États-Unis.
  • Anecdotes et potins.

Pendant la Coupe du monde, Coup Franc vous fixe un rendez-vous quotidien, puisqu’il y a une émission tous les jours !

Ne manquez pas la couverture exhaustive de la Coupe du monde sur MLSsoccer.com

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, par courriel, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

26 June 8:15 de la tarde

Au programme de l’émission du jour (que vous pouvez aussi écouter ici) :

  • Allemagne - États-Unis 1-0 : le bloc défensif axial américain a encore été très discipliné, mais ça n’a pas empêché les Allemands de dominer et de s’imposer. Retour sur quelques points clefs de cette rencontre dans la perspective du tour suivant.
  • Portugal - Ghana 2-1 : réveil trop tardif de Cristiano Ronado et du Portugal contre un adversaire qui a encore eu l’espoir de se qualifier.
  • Belgique - Corée du Sud 1-0 : gros plan sur le dernier match du futur adversaire des Américains, qui boucle le premier tour avec une troisième victoire acquise difficilement : quels enseignements en tirer ?
  • Algérie - Russie 1-1 : menée rapidement, l’Algérie prend le point nécessaire à une qualification historique.
  • Anecdotes et potins. On parle entre autres de Suarez et du ramadan qui commence ce week-end.

Pendant la Coupe du monde, Coup Franc vous fixe un rendez-vous quotidien, puisqu’il y a une émission tous les jours !

Ne manquez pas la couverture exhaustive de la Coupe du monde sur MLSsoccer.com

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, par courriel, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

25 June 7:52 de la tarde

Au programme de l’émission du jour (que vous pouvez aussi écouter ici) :

  • France - Équateur 0-0 : la France assure la première place de son groupe dans la sérénité en changeant une demi-équipe contre l’Équateur qui a joué défensivement même s’il était obligé de gagner.
  • Suisse - Honduras 3-0 : la Suisse trouve enfin son jeu et remporte sa première victoire convaincante grâce au duo Drmic - Shaqiri.
  • Argentine - Nigeria 3-2 : les Argentins ont finalement joué au niveau que l’on attend d’eux, et les deux équipes ont offert un match ouvert et spectaculaire.
  • Bosnie-Herzégovine - Iran 3-1 : premier but de l’Iran à ce Mondial, première victoire Bosnienne en Coupe du monde.
  • Présentation d’États-Unis - Allemagne, Portugal - Ghana, Belgique - Corée du Sud et Algérie - Russie
  • Anecdotes et potins

Pendant la Coupe du monde, Coup Franc vous fixe un rendez-vous quotidien, puisqu’il y a une émission tous les jours !

Ne manquez pas la couverture exhaustive de la Coupe du monde sur MLSsoccer.com

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, par courriel, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

22 June 10:20 de la tarde

Au programme de l’émission du jour (que vous pouvez aussi écouter ici) :

  • États-Unis - Portugal 2-2 : obligés dans un premier temps de courir après le score, les Américains ont pris le dessus avant de concéder le nul dans les tous derniers instants. Une fois de plus, les joueurs de MLS ont brillé.
  • Belgique - Russie 1-0 : la Belgique se qualifie pour les huitièmes de finale en toute fin de match grâce à un nouveau but d’un remplaçant.
  • Algérie - Corée du Sud 2-2 : l’Algérie entre dans l’histoire à l’issue d’un match spectaculaire lors duquel la Corée du Sud n’a jamais abdiqué.
  • Présentation de Pays-Bas - Chili, Espagne - Australie, Brésil - Cameroun et Mexique - Croatie
  • Les anecdotes et les potins

Pendant la Coupe du monde, Coup Franc vous fixe un rendez-vous quotidien, puisqu’il y a une émission tous les jours !

Ne manquez pas la couverture exhaustive de la Coupe du monde sur MLSsoccer.com

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, par courriel, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

21 June 9:30 de la tarde

Au programme de l’émission du jour (que vous pouvez aussi écouter ici) :

  • Argentine - Iran 1-0 : Messi sauve une prestation insipide de son équipe contre une défense iranienne très bien organisée pour la deuxième fois de suite. Au fait, qu’aurait dû faire l’Argentine pour s’en sortir plus facilement ?
  • Nigeria - Bosnie-Herzégovine 1-0 : un match débridé gagné par l’équipe avec le plus de puissance et de vivacité.
  • Allemagne - Ghana 2-2 : après sa démonstration contre le Portugal, l’Allemagne est tenue en échec par un adversaire qui a joué crânement sa chance. Quelles différences entre ces deux prestations ?
  • Présentation de la très grosse journée de dimanche, avec États-Unis - Portugal, Belgique - Russie et Algérie - Corée du Sud
  • Les anecdotes et les potins

Pendant la Coupe du monde, Coup Franc vous fixe un rendez-vous quotidien, puisqu’il y a une émission tous les jours !

Ne manquez pas la couverture exhaustive de la Coupe du monde sur MLSsoccer.com

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, par courriel, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

16 June 9:58 de la tarde

Au programme de l’émission du jour (que vous pouvez aussi écouter ici) :

  • États-Unis - Ghana 2-1 : le départ rêvé des Américains avec deux buts dans lesquels des joueurs de MLS ont eu un rôle primordial. Analyse du match, et plus particulièrement des bons et mauvais coups de l’équipe de Jürgen Klinsmann.
  • Allemagne - Portugal 4-0 : nouvelle sensation lors de ce Mondial, une claque dont nous cherchons les raisons des deux côtés
  • Nigeria - Iran 0-0 : Un nul blanc guère spectaculaire mais sur lequel il y a pas mal de choses à dire
  • Présentation de Belgique - Algérie, Russie - Corée du Sud et Brésil - Mexique
  • Les anecdotes et les potins

Pendant la Coupe du monde, Coup Franc vous fixe un rendez-vous quotidien, puisqu’il y a une émission tous les jours !

Ne manquez pas la couverture exhaustive de la Coupe du monde sur MLSsoccer.com

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, par courriel, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

05 June 3:48 de la tarde

Les sélections définitives pour la Coupe du monde ont été officialisées plus tôt cette semaine. La MLS y sera représentée par 20 joueurs : 10 Américains et 10 étrangers. Coup Franc vous en dresse le portrait en commençant par ceux appelés par Jürgen Klinsmann.

Clint Dempsey (Seattle, 104 sélections) : le capitaine des États-Unis sera le deuxième joueur le plus capé de sa formation au Brésil, derrière DaMarcus Beasley (Puebla). Revenu en MLS la saison dernière, cet attaquant de 31 ans est aussi le meilleur buteur des 23 sélectionnés. Appréciant quand son équipe presse l’adversaire, il a empilé les buts à Fulham et est aussi capable de donner la dernière passe.

Michael Bradley (Toronto, 85 sélections) : le général de l’entrejeu américain, où il est de loin l’élément le plus expérimenté, est revenu en MLS à 26 ans, sept ans après l’avoir quittée, transféré par le club néerlandais d’Heerenveen. Il a ensuite entre autres défendu les couleurs de Mönchengladbach et de l’AS Rome. Alliant efforts continus et intelligence de jeu, il marque aussi de temps à autre un but important.

Kyle Beckerman (Salt Lake, 36 sélections) : le milieu défensif de 32 ans est un des joueurs les plus efficaces de MLS pour fermer la porte devant une défense mais également pour relancer son équipe vers l’’avant. Ajoutez-y un beau coup de patte sur coup franc. Face à de plus grosses cylindrées au niveau international, il a souvent paru un peu court. Il a une Coupe du monde pour démontrer le contraire.

Graham Zusi (Kansas City, 22 sélections) : l’exemple parfait des progrès de la MLS, ce médian polyvalent de 27 ans fait preuve de beaucoup de mobilité dans le cours du jeu et sait comment envoyer un ballon arrêté droit sur la tête d’un de ses partenaires. Titulaire potentiel, il fait face à une rude concurrence mais a régulièrement réussi à séduire Klinsmann et à saisir la chance qui lui était offerte.

Chris Wondolowski (San José, 20 sélections) : s’il a 31 ans, cet attaquant s’est révélé sur le tard puisqu’il a éclaté en 2010 avec San José, inscrivant 18 buts cette saison-là. En 2012, il a égalé le record de 27 buts en une saison régulière de MLS. Capable de jouer dans plusieurs registres, il n’abandonne jamais et a l’art de se retrouver au bon endroit au bon moment, que ce soit dans les airs ou dans le dos de la défense.

Omar Gonzalez (LA Galaxy, 19 sélections) : défenseur central de 25 ans qui, pour le moment, n’a connu qu’un club professionnel dans sa carrière. Il y a grandi au point de décrocher un contrat de joueur désigné la saison dernière. Américain de parents mexicains, il pouvait défendre les couleurs des deux pays et a choisi les États-Unis. Du haut de ses 196 cm, il est le plus grand joueur de la sélection.

Matt Besler (Kansas City, 16 sélections) : figure emblématique de son club non seulement parce qu’il est un joueur du coin mais aussi en raison de ses prestations, il forme avec le Français Aurélien Collin une des paires de défenseurs centraux les plus solides du championnat. Quand Jürgen Klinsmann lui a donné sa chance, l’arrière de 27 ans l’a pleinement saisie au point de revendiquer une place de titulaire.

Brad Davis (Houston, 16 sélections) : milieu gauche de 32 ans considéré comme le meilleur joueur à son poste en MLS, il est le donneur de passes décisives le plus prolifique de la compétition si l’on en cumule les dernières saisons. Que ce soit dans le cours du jeu ou sur phases arrêtées, son pied gauche fait merveille, mais le reste de son jeu ne lui suffit pas pour être dans le onze de base en équipe nationale.

Nick Rimando (Salt Lake, 14 sélections) : ce gardien de but trapu de 34 ans est réputé en MLS pour la qualité de ses réflexes mais aussi, comme la plupart des portiers américains, son autorité auprès de ses défenseurs. Il a toujours joué aux États-Unis et sera le troisième choix de Klinsmann derrière Tim Howard et Brad Guzan, qui ont bien plus de vécu et d’expérience internationale.

DeAndre Yedlin (Seattle, 4 sélections) : l’arrière droit de 20 ans est un des petits jeunes du groupe puisque seul Julian Green, du haut des ses 18 printemps, est moins âgé. Pour ses débuts en MLS la saison dernière, Yedlin a fait forte impression, faisant de son flanc l’un des plus difficiles à passer tout en effectuant plusieurs montées dangereuses par match.