blog

Transfer

12 December 5:39 de la tarde

Moins d’une semaine s’est écoulée depuis la finale de la Coupe MLS, mais le marché des transferts est déjà en pleine effervescence. Entraîneurs, gardiens, joueurs de renom, départs, retraites, échanges et j’en passe : voilà un point de la situation.

Deux postes sont susceptibles de provoquer une cascade de dominos au moindre changement important quelque part : ceux de gardien et d’entraîneur. Il y aura pas mal de nouveaux visages la saison prochaine à la tête des clubs, mais personne n’a été « voler » le coach d’un concurrent. Pour 2014 du moins, puisque Jason Kreis a quitté Salt Lake pour prendre la direction de New York City, qui fera son entrée dans la compétition en 2015. L’entraîneur des finalistes malheureux a expliqué que pour une fois dans sa carrière, il ne voulait pas faire le choix de la facilité.

Kansas City, le champion en titre, est touché par la valse des portiers puisque Jimmy Nielsen a annoncé sa retraite. Il y a donc une place à prendre. Ce n’est pas le cas à New England, où Matt Reis raccroche lui aussi les crampons (pour devenir entraîneur des gardiens du LA Galaxy), puisque le club a immédiatement embauché Brad Knighton (Vancouver) qui sera en concurrence avec Bobby Shuttlweorth, longtemps titulaire cette saison. Seattle n’a pour sa part pas levé l’option sur Michael Gspurning, très solide pendant un an avait de connaître une fin de saison 2013 particulièrement difficile. Là aussi, le poste a été rapidement comblé puisque Stefan Frei quitte Toronto pour rejoindre les bords du Pacifique. Parmi les joueurs de champ, Pablo Mastroeni (Colorado) s’est joint à la liste des retraités sur laquelle figuraient déjà Brian Ching (Houston) et Ramiro Corrales (San José).

La campagne des transferts a été lancée par Toronto, qui a été chercher Jackson à Dallas, club qui annonce un grand ménage. À Seattle aussi, il devrait y avoir beaucoup de changement. Le transfert le plus marquant pour le moment est celui de Mauro Rosales à Chivas USA. Tristan Bowen effectue le chemin inverse et Sigi Schmid a aussi attiré l’arrière central Chad Marshall (Columbus). Autre mouvement notable : le passage du capitaine de Montréal, Davy Arnaud, à DC United. Le club de la capitale américaine a continué de se renforcer ce jeudi, profitant de la première étape du Processus de repêchage pour aller chercher Sean Franklin (LA Galaxy) et Bobby Boswell (Houston) pendant que Portland mettait le grappin sur Steve Zakuani (Seattle). Quelques heures plus tôt, l’équipe de Caleb Porter avait effectué un échange Jorge Vallafaña - Andrew Jean-Baptiste avec Chivas USA et avait appris que le Bayern Munich affronterait les vedettes de la MLS lors du Match des étoiles 2014 à Jeld-Wen Field.

Rendez-vous ici pour avoir la liste complète des transferts déjà effectués en vue de la saison prochaine mais aussi des joueurs que les clubs ne souhaitent pas conserver.

21 November 2:22 de la tarde

À quelques heures des matchs retour des finales de conférence (sur lesquels je m’étendrai demain), l’enthousiasme est au cœur de presque toutes les nouvelles de soccer en manchette dans notre coin du monde. Et aussi dans tous les pays qualifiés pour la prochaine Coupe du monde, dont la liste de 32 participants est complète.

L’effervescence de l’annonce de mardi soir n’est toujours pas passée à Orlando, où les grandes manœuvres ont commencé en vue de l’arrivée en MLS en 2015. Le club veut frapper fort et être compétitif dès sa première saison. Il cherche à cette fin un directeur technique qui « connaît la MLS et le football international ». Entraîneur depuis plusieurs années, Adrian Heath devrait rester en poste. Les dirigeants sont aussi persuadés que dès 2015, l’ambiance la plus fervente de MLS sera dans leur nouveau stade. On est loin des craintes suscitées par les échecs préalables de la MLS en Floride. D’ailleurs, Orlando veut sortir loin des frontières de son État et cible des supporters dans le monde entier.

Il faut dire que la situation financière de la MLS a bien évolué en quelques années. Le magazine Forbes détaille le changement radical de situation en cinq ans à peine : des moyennes de spectateurs supérieures à celles du hockey et du basket, la valeur des clubs qui monte en flèche et des perspectives très encourageantes. Si vous êtes intéressés par les gros sous, lisez aussi cet article sur les compensations prévues par la Fifa pour les clubs de MLS qui perdraient un joueur lors de la Coupe du monde.

À également ajouter à la liste des heureux : les prétendants à un des nombreux trophées que la MLS remettra en fin de saison (en fait, à partir de lundi) et dont la liste des finalistes a été annoncée hier. Le débat pour le titre de joueur de l’année ne se résume donc plus qu’à trois noms : Marco Di Vaio, Mike Magee et Robbie Keane. Selon ses coéquipiers au LA Galaxy, l’Irlandais devrait l’emporter haut la main.

Pendant ce temps, les clubs déjà éliminés préparent la saison prochaine. À Seattle, on a posé un geste fort en offrant un contrat de joueur désigné à Osvaldo Alonso. Statut que perdra donc Johnson, Rosales ou Martins, puisqu’il est limité à trois noms par équipe. Cela sent-il un départ vers d’autres cieux ? Exception notable au milieu de cet enthousiasme général : Juan Agudelo n’a pas obtenu de permis de travail pour jouer en Angleterre, alors qu’il avait signé un précontrat à Stoke. Pas vraiment le cadeau dont le joueur rêvait pour ses 21 ans, qu’il fêtera ce week-end…

06 August 12:32 de la tarde

Ceux qui suivent la MLS de près depuis longtemps sont nombreux à penser que le transfert de Clint Dempsey à Seattle est un tournant aussi marquant que l’arrivée de David Beckham au LA Galaxy. Dans l’émission Coup Franc de cette semaine (à écouter ici), nous tentons d’expliquer pourquoi, et d’anticiper les conséquences de son arrivée. On aborde également le début de la Ligue des champions et on revient sur le Match des étoiles et les critiques qu’il a suscitées.

Clint Dempsey a signé à Seattle suite à un transfert inhabituel en MLS (nous vous conseillons cet article sur la genèse du transfert et ce texte sur les tendances actuelles du mercato) et cela amène son flot de questions :

  • Est-ce que ça restera une exception ou les cas vont-ils se multiplier ?
  • Les clubs qui ont le plus de recettes doivent-ils se priver de dépenser leur argent en transferts ?
  • Ce système ne doit-il servir qu’à aller chercher des joueurs à l’étranger ou faut-il l’implanter dans la ligue ?
  • La multiplication des joueurs désignés locaux : bon pour la MLS ?
  • Faut-il clarifier les règlements, qui semblent de plus en plus nombreux ?
  • Et, évidemment, quelles conséquences sportives pour Seattle ?

Le coup d’envoi de la Ligue des champions sera donné cette semaine, lors de laquelle trois équipes de MLS entreront en lice : Montréal accueillera San José alors que Kansas City se déplacera à Esteli (Nicaragua). Les Québécois partent-ils toujours favoris face aux détenteurs du Supporters Shield ou la forme des deux équipes inverse-t-elle la tendance ? On tente de déterminer les clefs du match et les changements que Marco Schällibaum va apporter à son onze. Cela nous amène aussi à parler des jeunes de l’Impact et de sa défaite à DC United.

Retour sur le Match des étoiles, et surtout sur le manque d’intérêt qui lui a été reproché (lisez la réponse de Jonah Freedman aux critiques). On débat de ses avantages et inconvénients, de l’essence et des objectifs d’une telle activité, de son évolution en quelques années, de son public cible, de la motivation des joueurs, du choix de l’adversaire, de la date du match et on se demande comment améliorer la formule actuelle. Donnez-nous votre avis !

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com), sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

05 August 11:37 de la mañana

Eh oui, le classement se resserre encore, c’est possible ! En dehors de New York et Houston, aucun des six premiers de sa conférence n’a gagné lors de ce week-end marqué par le transfert de Clint Dempsey à Seattle.

Seule équipe de haut de tableau à s’imposer, New York réalise la toute bonne opération de la journée en prenant la tête du classement et en « trouvant une unité au sein de l’équipe » alors que Kansas City a encore montré ses difficultés défensives contre un adversaire qui (contre-)attaque en vitesse.

Salt Lake est premier ex-æquo grâce aux arrêts de Rimando qui lui ont permis de prendre un point à Colorado où Castrillon a marqué pour son retour, comme il l’avait promis. Autre beau derby sans vainqueur : celui entre Portland, qui s’habitue à voir ses adversaires faire le mur, et Vancouver, récompensé du travail sur coups de pied arrêtés à l’entraînement. Battu à DC United, Montréal cherche encore dans sa tête et dans son cœur les raisons de sa défaite chez la lanterne rouge.

Il y a désormais dix points entre le premier et le quinzième, un resserrement aussi provoqué par les buteurs : la constance de Magee (Chicago), le retour en forme de Wondolowski (San José) et le réveil de toute l'attaque de Houston ont aidé leur équipe à prendre trois points très précieux. Autre remontée intéressante, celle de Seattle qui pourrait bientôt jouer les premiers rôles et s’est donné les moyens de ses ambitions en attirant Clint Dempsey suite à un transfert hors-norme pour la MLS.

LES RÉSULTATS
Kansas City - New York
DC United - Montréal
Philadelphie - Chicago
Colorado - Salt Lake
Houston - Columbus
San José - Chivas USA
Seattle - Dallas
Portland - Vancouver
New England - Toronto

 
2-3
3-1
1-2
2-2
3-1
2-0
3-0
1-1
0-1

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

30 July 11:50 de la mañana

L’émission Coup Franc de la semaine (à écouter ici) a un menu très éclectique : parité, joueurs désignés, semelles, recrutement, Gold Cup ou encore Match des étoiles sont au programme.

  • Cinq points d’écart entre le premier et le dixième, dix entre le premier et le quatorzième : le classement est on ne peut plus serré. La chute de Dallas, la remontée de Colorado ou l’étonnante régularité de Philadelphie en sont de bons exemples. Pour jouer les premiers rôles, faut-il être « tiré » par des joueurs désignés, ou le niveau d’une équipe est-il déterminé par celui de ses éléments les plus faibles ?
  • Il y a eu quelques duels très rudes ces dernières semaines en MLS, par exemple Wingert (Salt Lake) contre Kansas City la semaine dernière ou Thomas (Colorado) contre le LA Galaxy cette semaine. Que faire pour calmer les esprits ? Devra-t-on attendre des incidents tels Mullan - Zakuani ou Witsel - Wasilewski pour sévir ?
  • On commente l’embauche d’Hernan Bernardello et Adrian Lopez à Montréal : leur apport potentiel dans l’équipe cette saison, les plans à long terme qu’ils constituent, leur intérêt à venir en MLS.
  • Retour sur la Gold Cup remportée par les États-Unis, les espoirs que cela donne aux Américains en vue de la Coupe du monde et le bon niveau de la compétition malgré les nombreuses vedettes absentes et ce, entre autres grâce aux joueurs de MLS.
  • Sans oublier un petit détour par le Match des étoiles et les ajouts de Donovan et McInerney à la sélection, ou encore la devinette de Frédéric Lord sur les champions du monde en MLS.

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com), sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

07 May 11:04 de la mañana

L’émission Coup Franc de cette semaine (à écouter ici) est consacrée en grande partie à Houston. Pour peaufiner l’analyse, nous vous invitons à lire le blog de Vision du Jeu, sur lequel nous nous sommes basés également et qui fournit des données et des exemples clairs.

  • Finaliste de la Coupe MLS ces deux dernières années, le club est-il encore armé pour jouer les premiers rôles ?
  • Son début de saison pas toujours convaincant, marqué par plusieurs absences d’éléments importants
  • Une équipe prévisible qui passe systématiquement par les côtés, est efficace en attaque posée mais manque de vitesse
  • Sa défense, ni particulièrement mauvaise ni particulièrement bonne, qui peine à subir le jeu
  • Les individualités de l’équipe qui se démarquent
  • On tente de comprendre pourquoi Houston est imbattable à domicile mais plus friable à l’extérieur

On ne pouvait (évidemment) pas ne pas revenir sur la victoire 6-0 de Montréal contre Toronto en Championnat canadien Amway, le changement d’état d’esprit par rapport au match aller, ses conséquences pour les deux clubs, etc.

Autre gros sujet de discussion cette semaine : le retour de Kei Kamara à Kansas City. Écoutez aussi la chanson qui lui a été consacrée lors de son séjour en Angleterre. La première période des transferts vient de prendre fin : quels sont selon vous les meilleurs renforts engagés ces derniers mois ?

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com), sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

28 February 4:09 de la tarde

À 48 heures à peine du coup d’envoi de la saison, le moment est bien choisi pour faire le point sur les transferts hivernaux. Cela n’empêche pas que le marché soit encore très actif, comme en témoignent les signatures de dernière minute de Chivas USA ou le passage de l’ailier gallois Hogan Ephraim de QPR à Toronto. Et il le sera encore, notamment avec l’arrivée attendue d’Obafemi Martins à Seattle.

Il n’empêche, les clubs ont fait l’essentiel de leurs emplettes et de leur ménage. L’activité a beaucoup varié de l’un à l’autre, entre Montréal ou Houston qui ont été relativement sages, et New York, Colorado ou encore Portland qui ont renouvelé une grande partie de leur effectif. Si vous voulez voir toutes les transactions en un coup d’œil, c’est très simple : MLSsoccer.com a pensé à vous et les a rassemblées sur cette page.

Comme de coutume, les débats sur les bons et mauvais coups sont nombreux. Je suis curieux de connaître vos opinions sur les questions suivantes :

  • Quel club a réalisé LE transfert de l’hiver (et, évidemment, qui est le joueur en question) ?
  • Quelle équipe s’est renforcée là où elle en avait vraiment besoin ?
  • Qui a raté son hiver et vivra une saison difficile à cause de ça ?
  • Quelle est la meilleure acquisition et la plus grande perte de votre club favori ?
  • Quel joueur venu de l’étranger est le renfort le plus important pour la MLS ?
  • Quel départ vers l’étranger ou joueur parti à la retraite va le plus vous manquer ?

30 January 5:43 de la tarde

Citoyens de Cleveland, réjouissez-vous. L’équipe nationale américaine jouera un match amical face à son homologue belge dans votre ville le 29 mai prochain. Les deux équipes s’en serviront pour préparer d’importants duels des éliminatoires de la Coupe du monde. Les médias belges annoncent que Vincent Kompany, Marouane Fellaini, Eden Hazard, Thibaut Courtois et consorts seront en stage aux États-Unis du 23 au 30 mai.

Par ailleurs, la saga Najar a pris fin. En effet, DC United a officialisé le transfert du joueur à Anderlecht. Le milieu droit était arrivé en Belgique il y a déjà plus d’un mois et avait laissé de bonnes impressions lors des matchs amicaux disputés avec les mauve et blanc. Il s’agit du premier transfert de l’histoire de la MLS d’un élément ayant le statut de « joueur formé au club ».

28 January 10:16 de la mañana

Le départ de Lamar Neagle pour Seattle a permis à Montréal d’obtenir une place supplémentaire pour un joueur étranger, ce qui lui en confère onze pour cette saison. Huit joueurs ont actuellement ce statut, le calcul est donc vite fait, il reste trois places disponibles.

Si le club a effectué cette démarche, c’est évidemment qu’il a des intentions de se renforcer avec un joueur ni canadien, ni américain. Le président Joey Saputo l’a d’ailleurs confirmé sur Twitter.

Traduction littérale : « Le dernier échange ouvre désormais la porte à courtiser un étranger ; sera-t-il d’Europe ou d’Amérique du Sud ? Je parie sur l’Amérique du Sud. Restez branchés. » Difficile de miser en étant mieux informé...

Évidemment, les supputations vont déjà bon train : les Sud-Américains courent les rues et les stades. De quelle nationalité sera ce renfort (pour les nuls en géo : le Mexique est en Amérique du Nord, l’Amérique du Sud commence en Colombie) ? Aura-t-il l’aura d’un joueur désigné ou sera-t-il aussi inconnu que Felipe lors de son arrivée à Montréal ? Joue-t-il actuellement en Amérique du Sud, en Europe, au Mexique, en MLS ou ailleurs ? Les paris sont ouverts !

25 January 12:57 de la tarde

Décidément, les liens entre DC United et la Belgique sont serrés en ce moment. On sait qu’Andy Najar est à Anderlecht depuis la fin de l’année dernière et le club bruxellois aimerait l’acquérir pour de bon. Il a donc soumis une offre en bonne et due forme, et attend une réponse pour aujourd’hui.

« Nous avons fait une offre à la MLS pour Najar. Nous espérons qu'ils donnent leur accord, parce que nous voulons vraiment Andy. Nous avons toutefois fixé un budget au-dessus duquel nous n'irons pas », a expliqué Herman Van Holsbeeck, manager des mauve et blanc, au site officiel de la Proleague belge.

Par ailleurs, le club de la capitale américaine s’est renforcé avec Syamsir Alam, un milieu offensif de 20 ans que l’on dit doué techniquement. L’international indonésien vient de Visé, en D2 belge où il y a certainement quelques renforts intéressants à dénicher, mais dont il faut redorer le blason depuis le passage raté de Mustapha Jarju à Vancouver.