blog

Toronto FC

15 August 3:27 de la tarde

Le LA Galaxy a donc offert un nouveau contrat à son défenseur central Omar Gonzalez, revu à la hausse et donnant à l’international américain de 24 ans le statut de joueur désigné. Seuls deux autres défenseurs (que l'on a aussi vus dans l'entrejeu) l’avaient obtenu avant lui : Torsten Frings et Rafael Marquez. Contrairement à eux, il ne découvre pas la MLS mais reçoit une promotion qui n’a plus rien d’exceptionnel.

Il y a six ans, quand David Beckham est arrivé, beaucoup pensaient que ce nouveau statut servirait à attirer des grands noms. Force est de constater qu’il a bien évolué. Signe que le niveau de la compétition monte (et que le budget salarial n’est pas assez élevé, rajouteront certains), il y a de plus en plus de joueurs désignés parmi les éléments avec qui le public de MLS est familier.

Tout d’abord, en permettant de faire revenir au bercail des internationaux aux émoluments élevés. Il n’a pas fallu attendre longtemps pour que ça se produise, puisque l’international américain Claudio Reyna (New York) a été attiré dès la première année du nouveau règlement. Idem pour Julian de Guzman deux ans plus tard à Toronto, puis Freddy Adu en 2011 à Philadelphie. Des retours guère impérissables… Revenu cet été, Clint Dempsey (Seattle) espère marquer davantage les mémoires grâce à de bonnes prestations.

Mais la tendance marquée par Gonzalez, c’est d’offrir une promotion à un joueur déjà là afin de pouvoir le conserver. Le meilleur exemple est son coéquipier Landon Donovan, arrivé au LA Galaxy en 2005 et qui a un contrat de joueur désigné depuis 2010 : il a aussi pu arrondir ses fins de mois avec des prêts hivernaux en Allemagne et en Angleterre. Tous les sympathisants de MLS connaissaient aussi Dwayne De Rosario et Shalrie Joseph depuis longtemps quand leur statut a été revu à la hausse. Dernier exemple en date : l’attaquant de San José Chris Wondolowski, multiple meilleur buteur du championnat, joueur désigné depuis cette saison.

Enfin, il y a ceux dont on n’en attendait pas tant et qui ont agréablement surpris. Salt Lake et Seattle sont spécialistes en la matière. Arrivé dans l’Utah en 2010, Alvaro Saborio y a réussi une tellement bonne saison qu’un an plus tard, il était promu joueur désigné ; Javier Morales a dû patienter plus longtemps, lui qui défend les couleurs de l’actuel leader depuis 2007. Douze mois après Saborio, Mauro Rosales a vécu exactement la même expérience à Seattle, qui a par ailleurs loué Freddy Montero deux saisons au Deportivo Cali avant de l’acquérir et de lui offrir un tel contrat.

18 July 10:22 de la mañana

En battant Toronto, Chivas USA a enfin gagné, après 14 rencontres sans victoire. Ce succès était marqué du sceau de ses nouveaux venus : Carlos Bocanegro a pu célébrer avec succès son retour en MLS mais c’est surtout le jeune prodige Erick Torres qui a marqué les esprits, tant en disputant un match de qualité qu’en inscrivant le but de la victoire. Et pourtant, Toronto a joué à onze contre dix pendant plus d’une heure mais a été incapable de saisir sa chance et déplore que l’arbitre n’ait pas osé siffler un penalty contre l’équipe locale après en avoir exclu un joueur.

À Colorado, l’arrivée gagnante fut celle de la mi-temps : la montée au jeu d’Atiba Harris a métamorphosé l’équipe. Menée à la marque à la pause, elle a retourné la situation pour s’imposer contre New England, qui est passé à côté de son sujet. Et l’entraîneur Jay Heaps a eu l’honnêteté de reconnaître que ce fut aussi son cas.

Alors qu’on arrive aux quarts de finale de la Gold Cup, quatre nouveaux joueurs se joignent à l’équipe nationale américaine, comme le permet le nouveau règlement de la compétition. Quatre autres prennent la direction opposée et quittent le groupe dans lequel figure évidemment toujours Chris Wondolowski, à qui fifa.com a consacré un article. Autre arrivée à noter : celle du milieu offensif argentin de 22 ans Mauro Diaz à Dallas. Son style explosif doit amener davantage de punch offensif aux Texans.

LES RÉSULTATS
Colorado - New England
Chivas USA - Toronto

 
2-1
1-0

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

17 July 2:51 de la tarde

Deux rencontres sont au programme de ce soir, mettant aux prises quatre équipes dont on parle peu. Ces dernières semaines, Chivas USA ne s’en plaint pas, tant le club a eu de presse négative en ce début de saison. Il veut revenir à la une avec des nouvelles plus réjouissantes, comme un retour réussi de Carlos Bocanegra. Ce dernier espère recevoir son Certificat International de Transfert à temps pour affronter Toronto ce soir. Les Ontariens sont toujours en quête de stabilité et viennent de laisser partir un autre élément chevronné en la personne de Darren O’Dea : pour faire plus de place dans le budget salarial

Colorado - New England verra s’opposer deux équipes du ventre mou du classement qui ont chacune leur raison d’être jalousée par les formations du top. Le club des Rocheuses compte en ses rangs deux des meilleures recrues de la saison, Deshorn Brown et Dillon Powers, même si en ce moment, on parle beaucoup de la concurrence au poste de gardien de but entre Clint Irwin et le vétéran Matt Pickens qui vient de revenir au jeu. De son côté, New England possède tout simplement la meilleure défense de la compétition. Mais ces jours-ci, c’est aussi un retour qui fait la une :  celui de Kevin Alston, qui a subi avec succès les traitements contre la leucémie.

LE PROGRAMME COMPLET
Mercredi 17 juillet
21h00 : Colorado - New England
22h30 : Chivas USA - Toronto

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs

02 July 6:34 de la tarde

Cette semaine, le menu de l’émission Coup Franc (à écouter ici) est une fois de plus bien chargé et parcourt l’ensemble du continent américain.

Nous prenons la direction de Rio de Janeiro pour parler à Antoine Deshaies, journaliste de Radio-Canada qui était sur place pour de la Coupe des Confédérations (voir le blog écrit pour l’occasion). Il nous parle évidemment de la compétition mais surtout du Brésil et de sa préparation à un an de la Coupe du monde : stades, infrastructures, supporters, accessibilité, retombées, insécurité, comparaison avec l’Afrique du Sud qui a organisé le dernier Mondial, etc. Tout y passe, y compris les manifestations qui ont émaillé le Brésil ces dernières semaines.

La Gold Cup 2013 commence ce dimanche. On parle des favoris de la compétition qui doit couronner la meilleure équipe de la zone Concacaf mais aussi de son intérêt pour les joueurs et les supporters, de son influence sur la MLS ou encore des chances du Canada en compagnie de Ludovick Martin qui, depuis de nombreuses années, suit de très près les prestations des internationaux canadiens qui évoluent à l’étranger.

Sans oublier évidemment les nouvelles de la MLS, avec un retour sur les faits marquants du week-end dernier et un aperçu de la semaine à venir.

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com), sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

18 June 3:01 de la tarde

Dallas, Toronto et Rio sont les destinations privilégiées de l’émission Coup Franc hebdomadaire (à écouter ici) qui passe aussi par Tenerife, d’où Christian Schaekels rejoint l’équipe composée cette semaine de Matthias Van Halst et Olivier Tremblay.

Inattendu leader, Dallas est-il à sa place en tête du classement ? Christian Schaekels a décortiqué ses forces et ses faiblesses tant offensives que défensives (voir détails sur le blog de Vision du Jeu). On regarde à quel point les phases arrêtées et le coup de patte de Michel Garbini pèsent dans la balance, on examine le cocktail offensif explosif de Dallas, les individualités qui se démarquent, la façon d’affronter un tel adversaire. Les Texans sont-ils capables de rester en tête ? De quel type de renfort auraient-ils besoin pour s’améliorer ?

Toronto s’est séparé cette semaine de Terry Dunfield. Était-ce prévisible ? On se penche sur l’énième discours de reconstruction au TFC et sur la politique du club, mais on prolonge également la réflexion en mettant en parallèle la philosophie des Torontois et celle de l’équipe nationale canadienne.

À un an de la Coupe du monde, la Coupe des Confédérations se déroule actuellement au Brésil. On parle de l’intérêt sportif et extra-sportif de la compétition, de la charge qu’elle impose au programme des joueurs, de son intérêt pour la Concacaf et la MLS (devons-nous encourager le Mexique ?) Et pourquoi pas une Coupe des Confédérations avec des équipes représentatives de leur continent plutôt que des équipes nationales ?

La Coupe des Confédérations nous prive aussi de Frédéric Lord, d’Olivier Brett et de notre studio habituel. Merci de faire preuve d’indulgence pour la qualité du son.

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com), sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

17 June 11:41 de la mañana

Une fois n’est pas coutume… le Toronto FC a gagné et a été la seule des cinq équipes victorieuses du week-end à battre un adversaire moins bien classé.

Le leader, Dallas, a donc été battu à Portland après avoir joué de malchance avec ses attaquants. Déjà privé de Perez, retenu pour obligations internationales, il a dû se passer de Cooper, rentré dare-dare en raison d’une urgence familiale. Titularisé, Hassli, blessé, est sorti après 8 minutes… Les Texans ont quand même espéré pendant 90 minutes, notamment grâce à de beaux arrêts de Fernandez. Nagbe a inscrit le seul but du match, qu’il place au sommet de sa hiérarchie personnelle, permettant à Portland de revenir à deux points de son adversaire du jour.

Au courant du résultat, Montréal savait qu’il s’emparerait de la tête du classement général en cas de victoire à Columbus. Mais les Québécois ont été timides sur le terrain d’un adversaire qui est enfin parvenu à faire pencher la chance de son côté.

Les équipes en forme ont aussi été battues. Invaincu depuis six rencontres, Colorado a perdu chez lui contre San José à l’issue d’un match très tendu permettant à Mark Watson de réussir ses débuts grâce au premier but de la saison de Lenhart. Meilleure défense de la compétition, New England n’a pas résisté à l’exclusion de Farrell et a encaissé quatre buts à Vancouver, emmené par un Miller en grande forme.

Le duel entre les deux derniers a enfoncé encore un peu plus DC United, qui croit cependant que des jambes moins lourdes et un arbitre moins sévère auraient permis d’éviter la défaite contre Toronto où l’on souhaite désormais « apprendre à gagner ».

LES RÉSULTATS
Portland - Dallas
DC United - Toronto
Columbus - Montréal
Colorado - San José
Vancouver - New England

 
1-0
1-2
2-0
1-2
4-3

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

14 June 12:10 de la tarde

Quatre des cinq duels du week-end verront à l’œuvre des équipes qui visent la tête du classement ou respirent la forme, alors que le dernier opposera les deux moins bons élèves depuis le début de la compétition.

Le choc incontestable verra le leader Dallas se déplacer à Portland, qui n’a plus perdu en championnat depuis 12 rencontres (direct ESPN, ESPN Deportes). Will Johnson et ses équipiers se disent dans une période charnière qui va définir leur saison, quelques jours après la qualification en coupe et avant un déplacement au LA Galaxy. Ils se méfieront d’un adversaire qui a marqué lors de tous ses déplacements, et particulièrement du coup de patte de Michel Garbini.

En cas de contre-performance des Texans, Montréal pourrait tirer les marrons du feu devant les caméras d’Univision Deportes. En déplacement à Columbus, qui reste sur un match de coupe lourd à digérer (élimination, blessure de Glauber et temps de récupération réduit), les Québécois seront privés de Nesta, suspendu, mais pourraient récupérer Paponi et Pisanu, de retour de blessure.

Derrière Portland, Colorado détient actuellement la deuxième meilleure série d’invincibilité, avec 6 rencontres consécutives sans défaite. Rétabli, Rivero sera affecté à un rôle plus offensif pour la venue de San José dont le nouvel entraîneur Mark Watson s’est présenté lors de ce long entretien vidéo. Ce match sera diffusé gratuitement sur MLSsoccer.com.

En forme, New England regarde le calendrier et est très optimiste car 13 de ses 20 dernières rencontres le verront affronter un adversaire actuellement moins bien classé que lui. À commencer par un déplacement à Vancouver qu’il ne faut pas prendre à la légère, même si l’équipe de l’ouest canadien est tiraillée entre ses progrès des dernières semaines et ses transferts à venir.

Enfin, TSN2 retransmettra le duel des mal classés : la lanterne rouge, DC United, voudra poursuivre sur la lancée de sa victoire en coupe pour battre l’avant-dernier, Toronto, qui reconstruit en misant sur la jeunesse de son entrejeu.

LE PROGRAMME COMPLET
Samedi 15 juin
17h00 : Portland - Dallas
19h00 : DC United - Toronto
19h30 : Columbus - Montréal
21h00 : Colorado - San José
22h00 : Vancouver - New England

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs

13 June 2:19 de la tarde

Une rumeur, une autre : celle-ci amène le gardien de but français Jérémie Janot en MLS. Plusieurs sources en parlent, notamment Ouest-France, le plus grand quotidien de l’Hexagone, mais aussi le joueur lui-même qui, sur son compte Twitter, n’hésite pas à relayer les messages l’envoyant du côté ouest de l’Atlantique. Pour rappel, l’ancien portier de Saint-Étienne était déjà sur le point de signer en MLS il y a un an.

Une arrivée possible… et un départ certain. Le Toronto FC a fait savoir à Terry Dunfield qu’il pouvait se trouver un nouveau club. « Nos milieux de terrain jouent bien et il y a de jeunes joueurs à développer », a déclaré l’entraîneur Ryan Nelsen au sujet de l’international canadien de 31 ans. Messages aux décideurs de l’équipe nationale : faites un copier-coller de cette déclaration, et pas seulement pour Dunfield. Merci.

Les huitièmes de finale de la Coupe des États-Unis étaient au programme hier. Chicago - Columbus a toutefois été reporté à ce jeudi en raison des conditions météo. Si l’équipe de l’Illinois ne joue pas ce week-end, les jaune et noir reçoivent Montréal samedi et devront composer avec une très courte période de récupération. Le résultat qui retient l’attention est l’élimination du tenant du titre, Kansas City, chez lui par Orlando.

02 May 11:35 de la mañana

Vancouver a facilement atteint la finale du Championnat canadien Amway lors de laquelle il affrontera Montréal, qui a atomisé Toronto 6-0 en demi-finale retour. Une formidable remontée à l’image de celle de Monterrey en Ligue des champions.

Le match au stade Saputo aurait pu basculer après une minute, avec un tir d’Earnshaw sur le poteau, mais les Montréalais, battus 2-0 à l’aller, ont rapidement pris leurs responsabilités et, emmenés par Mapp et Di Vaio présents dans presque tous les bons coups, ont égalé la plus large victoire de leurs 20 ans d’histoire. Se donnant à fond, à l’image de Paponi et Arnaud, qui ont dû sortir sur blessure, et Bush, resté sur le terrain malgré de nombreux soins, ils ont réagi aux critiques en bête blessée. Ryan Nelsen espère que ses hommes en feront autant après cette défaite, et qu’elle deviendra un point tournant positif de la saison de Toronto.

Sans surprise, Vancouver sera l’autre finaliste (aller le 15 mai à Montréal, retour le 29 à Vancouver) après sa victoire 2-0 contre Edmonton, confirmant le succès 2-3 de la semaine dernière. Les Britanno-Colombiens ont cependant mis un certain temps à asseoir leur suprématie, mais ont finalement émergé grâce à leurs jeunes comme Hertzog ou Teibert.

L’autre chevauchée héroïque de la soirée au eu lieu en finale de la Ligue des champions : après le nul vierge de l’aller, Santos Laguna pensait tenir le bon bout en ayant pris deux buts d’avance à Monterrey mais a subi en deuxième mi-temps la médecine qu’il a régulièrement administrée à des clubs de MLS pour finalement s’incliner 4-2 (résumé vidéo).

Ce soir, le championnat reprend déjà ses droits avec Portland - New England.

01 May 11:09 de la mañana

Si les Espagnols se demandent si le Real (c’est déjà raté) ou le Barça peuvent réaliser un miracle au match retour en Ligue des champions européenne, les Québécois se posent la même question au sujet de Montréal en demi-finale du Championnat canadien Amway (sujet principal de notre dernière émission Coup Franc).

Déçu de ses joueurs pour leur deuxième mi-temps au match aller, l’entraîneur Marco Schällibaum l’est aussi des supporters qui « ne comprennent pas » et insiste sur le fait que la compétition est importante pour le club. Fera-t-il encore tourner son effectif pour ce match retour (coup d’envoi à 19h45, direct TVA Sports et Sportsnet) ? Qui de Jeb Brovsky et Hassoun Camara (à qui fifa.com a consacré un article), les seuls à avoir joué les deux derniers matchs au complet, ou des cadres de l’équipe seront au repos ?

Chez les visiteurs, Ryan Nelsen sera forcé de se priver d’éléments importants : la liste des blessés s’allonge puisque après Richard Eckersley, Terry Dunfield et Darel Russell, ce fut au tour de Justin Braun et Hogan Ephraim de tomber au combat samedi dernier. Cela permettra peut-être de voir le jeune joueur désigné argentin Matias Laba, qui a effectué le voyage à Montréal. Un renfort qui en précède d’autres, puisque le TFC a quelques noms importants dans son viseur.

Après sa victoire 2-3 à l’aller, Vancouver a un pied et demi en finale et l’absence de Kenny Miller ne devrait pas être préjudiciable contre une équipe d’Edmonton dont le but n’est pas de se qualifier mais de jouer aussi bien que la semaine dernière (match à 22h00 HE).

Sur la scène internationale, on suivra de près la finale retour de la Ligue des champions entre Monterrey et Santos Laguna (22h00 HE ; aller 0-0). Double tenants du titre, les Rayados comptent sur leur expérience pour émerger chez eux face au finaliste malheureux de la saison dernière dont le gardien Oswaldo Sanchez est particulièrement motivé à l’idée de disputer la Coupe du monde des clubs.