blog

Sporting Kansas City

17 October 1:57 de la tarde

A Roger Espinoza move to the English Premier League has seemed like a fait accompli ever since Honduras' impressive run in the London Olympics — one that ended with the Sporting KC midfielder receiving a standing ovation from the fans at St. James' Park after earning a controversial second yellow against Brazil in the quarterfinals.

Among those singing his praises the loudest was Wigan Athletic manager Roberto Martinez. And now it looks like the outspoken Spaniard will get his man, as according to The Daily Mail, Espinoza is heading to Wigan once the winter transfer window opens.

Espinoza, who's spent his entire professional career with Sporting, is currently nursing a sprained ankle and is expected to miss this weekend's showdown with New York.

09 October 10:38 de la mañana

À l’issue de la mini-trêve réservée aux équipes nationales, il ne restera que deux semaines de compétition à la saison régulière et deux rencontres à toutes les équipes dont le sort n’est pas encore scellé. Voici un tour d’horizon des différents enjeux. À vos pronostics !

SUPPORTERS SHIELD
San José est quasiment assuré de remporter le trophée. Avec 5 points d’avance sur Kansas City, il lui suffit à toutes fins pratiques d’un point pour terminer en tête du classement (en cas d’égalité, les équipes sont départagées par le nombre de buts marqués, ce qui avantage nettement les Californiens). Ils auront l’occasion de le remporter contre le LA Galaxy puis à Portland. En cas de double échec du leader, les Sportingmen devront réaliser le sans-faute à New York et contre Philadelphie pour s’adjuger le Supporters Shield.
San José est d’ores et déjà assuré de participer à la Ligue des champions car Kansas City s’y est qualifié en remportant la Coupe des États-Unis.

CONFÉRENCE OUEST
Salt Lake, Seattle et le LA Galaxy accompagneront San José en phase finale. Le dernier siège sera pour Vancouver ou Dallas. Avantage à l’équipe de Martin Rennie, qui compte quatre unités d’avance sur son adversaire. Une victoire contre Portland ou à Salt Lake lui suffira. Les Texans, qui ont marqué plus de buts, ne peuvent se permettre la moindre défaite et sont quasiment contraints au 6/6 à Seattle et contre Chivas USA.

CONFÉRENCE EST
Kansas City et Chicago sont déjà rassurés sur leur sort. Quatre équipes luttent pour les trois dernières places. DC United (3e, 54 pts) est le mieux classé mais son calendrier est ardu, avec la visite de Columbus et un déplacement à Chicago. Tout comme New York (4e, 53 pts), qui accueillera Kansas City avant d’aller à Philadelphie, il peut se contenter d’une victoire ou tabler sur une défaite des deux autres prétendants. Houston (5e, 50 pts), qui reçoit Philadelphie et se déplace à Colorado, doit prendre au moins autant de points que Columbus (6e, 49 pts et en mauvaise posture car la moins bonne attaque des quatre) qui, après son déplacement à DC United, jouera contre Toronto.

02 October 2:34 de la tarde

This is Part 2 of our three-part series examining long build-ups that lead to goals, and both the "how" and the "why" they happen.

In Part 1 we took a look at the role pressure - or the lack of it - plays in the long build. Now we're going to swap from what the defense is doing wrong to what the attack is doing right, with a spotlight on the role the center forward plays.

02 October 11:51 de la mañana

À trois journées de la fin de la saison régulière, la qualification de Vancouver pour la phase finale ne tient plus qu’à un fil. L’émission Coup Franc de la semaine (à écouter ici) se penche, entre autres, sur le cas du club de Colombie-Britannique, mais ce n’est qu’un ingrédient d’un menu à nouveau très riche :
- Notre invité Alain Rochat parle de la méforme de Vancouver, des problèmes que la défense a connus pendant l’été, de l’attaque remodelée, des départs de Le Toux et Hassli, de l’intégration des renforts écossais, de son nouveau rôle, de Darren Mattocks et des nombreux changements dans l’effectif.
- Le grand match de Thierry Henry contre Toronto, et la valeur ajoutée des joueurs désignés
- Le sommet entre Kansas City et Chicago (résumé vidéo)
- Dallas qui pousse San José dans ses derniers retranchements
- Débat : Conférence Est ou Ouest, laquelle est meilleure ? Selon quels critères ? La question est-elle pertinente ? La discussion glisse sur le sujet du calendrier déséquilibré (voyez la déclaration de Bruce Arena à ce sujet) et s’enflamme…
- Les qualifiés pour la phase finale seront-ils tous des prétendants à la Coupe MLS ?

L'émission Coup Franc est aussi disponible sur Stitcher et iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com) ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

20 September 10:42 de la mañana

 

Seattle se qualifie, le LA Galaxy se fait peur : on peut résumer ainsi la soirée de mercredi des clubs de MLS en Ligue des champions. Aux Puerto Rico Islanders, les Californiens ont été muets offensivement et ont dû compter sur leur gardien Brian Perk pour sauver un point (0-0) : leur qualification se jouera le 25 octobre à Metapan. Seattle est déjà assuré de passer l’hiver au chaud grâce à sa victoire dans un match course-poursuite à Marathon (2-3). De bon augure avant le sommet de samedi contre San José.

D’autant que le leader est passé bien près de la catastrophe dans son match de championnat d’hier : chez lui, il a failli offrir sa première victoire en déplacement à Portland, qui menait 0-2 grâce à deux réalisations de Danny Mwanga. Mais Wondolowski est monté et a marqué deux buts synonymes d’égalisation (2-2).

La première a finalement eu lieu à New York. Après moult difficultés pour se rendre à destination, Kansas City a profité d’erreurs en début de match de l'équipe locale, qui avait pourtant juré qu’on ne l’y reprendrait plus, et lui a infligé sa première défaite à domicile de la saison (0-2).

Dans la lutte pour la cinquième place de la conférence Est, Columbus a remporté une victoire précieuse 1-0 contre Chivas USA grâce à un but tardif de Meram, et met la pression sur DC United qui se déplace ce soir à Philadelphie (direct RDS2, ESPN2, TSN2).

Classements de la Ligue des champions
Classement du championnat
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

19 September 10:47 de la mañana

Alors qu’on répète à qui mieux mieux que chaque match est crucial, en ce milieu de semaine, l’adage sera non seulement vrai en championnat, mais également en Ligue des champions, puisque nos clubs seront en lice sur les deux scènes.

Ce mardi, Salt Lake a souffert mais s’est imposé au Tauro FC grâce à un penalty dans les arrêts de jeu et peut encore rêver de terminer à la première place du groupe, la seule qualificative.

Seattle est en bien meilleure posture et assurera d’ailleurs sa qualification en cas de victoire ce mercredi à Marathon, un déplacement périlleux mais familier pour Mario Martinez. De son côté, le LA Galaxy se déplacera à Bayamón avec une équipe semblable à celle qui avait battu les Puerto Rico Islanders il y a quelques semaines. Chez lui, ce jeudi, Houston, qui tient à rester compétitif sur tous les fronts, voudra éviter un faux pas contre FAS.

En championnat, deux luttes seront à surveiller. Celle pour la première place du classement général, d’abord. Le leader San José, où Mehdi Ballouchy apporte de la variation sur les flancs, partira favori contre Portland et pourrait encore réaliser une bonne opération. Il verra en tout cas un de ses concurrents directs perdre des plumes, puisque son dauphin Kansas City, meilleure équipe à l'extérieur à ce stade de la saison, se déplace chez le quatrième, New York, qui a trop souvent encaissé en début de match ces derniers temps.

La lutte pour la cinquième place de la conférence Est, ensuite. Le classement actuel laisse croire qu’elle se jouera entre Columbus et DC United. Le premier récupérera Gruenebaum et Higuain pour recevoir Chivas USA, alors que l’équipe de la capitale américaine devra être pleinement concentrée pour gagner à Philadelphie malgré le mécontentement de Boskovic.

EN LIGUE DES CHAMPIONS
Tauro FC (Pan) - Salt Lake
Puerto Rico Islanders (PRi) - LA Galaxy
Marathon (Hnd) - Seattle
Houston - CD FAS (Slv)

0-1
(me 20h00)
(me 22h00)
(je 20h00)
Classements
EN CHAMPIONNAT
New York - Kansas City
Columbus - Chivas USA
San José - Portland
Philadelphie - DC United

(me 19h00)
(me 19h30)
(me 22h30)
(je 20h00)
Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs ou LiveSport.tv
Les rencontres de Ligue des champions sont aussi diffusées sur Concacaf TV

28 August 10:14 de la mañana

Is Roger Espinoza Wigan's next Honduran hard man?

The Mirror seems to think so, reporting that the Sporting KC midfielder has caught the eye of Latics manager Roberto Martinez. If Wigan want to secure the services of the Honduran international before January, they'll have to move quickly as the international transfer window closes on Aug. 31.

Espinoza impressed for his country in the London Olympics, scoring against Brazil in the quarterfinals before receiving a standing ovation after being sent off in the final minutes. He's been a starter for Peter Vermes in Kansas City since 2010, gradually working his way onto the list of the best box-to-box midfielders in MLS.

What do you think? Would Espinoza fit at Wigan? Can Sporting afford to lose him after Teal Bunbury was lost for the season with a torn ACL?

09 August 10:51 de la mañana

Kansas City a privé Seattle de sa quatrième victoire consécutive en Coupe des États-Unis, remportant le trophée pour la deuxième fois. Il a fallu recourir aux tirs au but pour déterminer le vainqueur de la compétition, ce qui n’était plus arrivé depuis 15 ans. Et comme lors de son premier succès en 2004, Kansas City jouait à domicile.

Même avant la séance de tirs au but, le point fatidique a été au centre de l’attention. Alors que personne ne parvenait à trouver la faille, une faute de main de Scott dans le rectangle (très contestée par Sigi Schmid) octroyait un penalty aux joueurs locaux, converti par Kamara. Il restait à peine plus de 5 minutes à jouer mais Scott s’est rapidement fait pardonner en égalisant.

Le match a surtout valu par son apothéose. Espinoza qui rate le deuxième tir de Kansas City, Nielsen qui distrait les tireurs adverses en faisant des grimaces, Zusi qui envoie une Panenka dans les nuages… Tant et si bien qu’au moment du dernier tir, on en était à 2-2.

Nagamura, le visage en sang, s’avance : Gspurning arrête son tir. Mais le gardien n’était pas sur la ligne, l’arbitre demande de recommencer ! Cette fois, Nagamura marque. Eddie Johnson, qui a hérité de nombreuses occasions pendant les 120 minutes, est à son tour déconcentré par Nielsen. Seattle vient de rater ses trois derniers tirs, et peut dire au revoir à l’histoire. Kansas City fête, et n’a qu’un mot à la bouche : « Incroyable ! »

08 August 11:22 de la mañana

La finale de la Coupe des États-Unis opposera ce soir dès 21h00 (HE, 20h00 heure locale) Kansas City à Seattle. Elle pourrait être historique.

Seattle tentera en effet de remporter le trophée pour une quatrième fois consécutive, ce que personne n’a jamais réussi dans cette compétition créée en 1914. Si sur un match, tout est possible, arriver en finale quatre saisons de suite est loin d’être simple !

Et gagner encore moins… D’autant que cette année, l’autre finaliste, Kansas City, joue à domicile. Un avantage ? Pas tant que ça, vu que le Sporting n’a plus gagné sur son terrain depuis la mi-juin. « On n’y pense pas comme si on était à la maison, mais comme si c’était une finale », déclare d’ailleurs à ce sujet Peter Vermes. Le club a cependant remporté sa seule coupe nationale en 2004 chez lui : bien des choses ont changé depuis lors, témoigne l’entraîneur adjoint Kerry Zavagnin, seul rescapé de l’époque.

La courbe de forme des deux équipes est fort différente. Invaincu en 7 rencontres, Seattle peut miser sur un duo Johnson - Montero de plus en plus complémentaire. Kansas City ne compte plus ses blessés et est heureux de récupérer Roger Espinoza après la fin du beau parcours olympique du Honduras.

Les superstitieux de Kansas City fermeront les yeux sur les trois finales de coupe perdues par Jimmy Nielsen quand il jouait au Danemark. Ceux de Seattle verront en Osvaldo Alonso un porte bonheur : avant les trois victoires de son club, où il était présent, il avait disputé la finale avec Charleston, dernier club de division inférieure à avoir atteint ce stade de la compétition.

Les deux équipes se sont déjà affrontées une fois en championnat cette saison : c’était à Seattle et ça s’était terminé par un nul 1-1. Notons enfin que le vainqueur de la Coupe des États-Unis aura son billet pour la prochaine Ligue des champions.

02 August 5:30 de la tarde

In just his second appearance, Kyle Miller scored quite the golazo for Sporting Kansas City against Stoke City Tuesday night. The kind of goal nobody is likely to see again anytime soon, if ever.

Stoke City opened up the scoring in the 84th minute in KC despite being put under pressure by the home team for much of th match. And while some thought the game was over, Miller, well, who knows what he was thinking? In stoppage time, he found himself in the right place at the right time, as Stoke goalkeeper Asmir Begovic's clearance made a beeline for his noggin and the resulting header looped into an empty net from 40-yards out.

Check out the highlight from KickTV above and let us know what you think. Luck? Skill? Likelihood of being repeated anytime soon?