blog

Seattle Sounders FC

09 April 11:29 de la mañana

Battu 0-1 chez lui à l’aller, sans victoire en championnat depuis le début de l’année et obligé de gagner à Torreón, antre des pire cauchemars des clubs étrangers visiteurs, Seattle fait face à une mission a priori impossible en demi-finale retour de la Ligue des champions.

Mais s’ils n’y croyaient pas, ils feraient mieux de rester chez eux et l’ampleur de la tâche ne les décourage certainement pas, que du contraire. « C’est chouette de faire des choses auxquelles les gens ne s’attendent pas », lance Sigi Schmid qui, comme ses joueurs, ne s’inclut pas dans « les gens ».

Finalement, marquer un but sans encaisser suffira à aller en prolongation. Dans cette optique, l’entraîneur a mis ses joueurs en garde de ne pas se ruer vers le but adverse. Il prône la patience et pourrait tenter d’endormir l’ennemi avant de lancer Eddie Johnson dans la bagarre. À moins que l’attaquant, de retour de blessure, ne soit titularisé…

Vainqueur 2-1 à l’aller en quart de finale contre le même adversaire l’an dernier, Seattle était revenu avec la gueule de bois de l’Estadio Corona où il s’était incliné 6-1. Les Mexicains ont déjà été clairs : malgré leur avantage, ils ne changeront pas leur approche et seront sans pitié. Alors, ce soir sera-t-il le cadre du deuxième set ou d’un exploit sans commune mesure de Seattle ? Réponse à partir de 20h00 (HE).

03 April 10:14 de la mañana

Le rêve d’une finale de la Ligue des champions 100% MLS s’est quelque peu éloigné hier soir avec la défaite 0-1 de Seattle lors de sa demi-finale aller contre Santos Laguna (résumé vidéo). Aujourd’hui, le LA Galaxy reçoit Monterrey.

Privé de Johnson et Martins, Sigi Schmid avait effectué plusieurs changements dans son équipe, mal classée en championnat. S’il a vu de signes de progrès, ce fut insuffisant pour éviter la défaite. Le bourreau : Herculez Gomez, un ancien de la maison, qui s’est nourri des quolibets de supporters comme source de motivation. Notons aussi la prestation cinq étoiles de Darwin Quintero. Le match retour à Torreón s’annonce on ne peut plus compliqué. Déjà que ce n’est pas simple d’y aller avec deux buts d’avance…

L’honneur de la MLS repose donc en grande partie sur les épaules du LA Galaxy, qui recevra le tenant du titre, Monterrey, ce mercredi à 22h00 (HE). Bonne surprise : Robbie Keane pourrait être titularisé. Un atout non négligeable contre les Rayados, où évoluent de nombreux internationaux et guidés par leur entraîneur à succès, Victor Manuel Vucetich. Les Californiens ont déjà établi leur plan de match : contrôler le rythme dans l’entrejeu, être efficace sur les phases arrêtées et museler Humberto Suazo.

26 March 11:34 de la mañana

Due to CONCACAF Champions League semifinal second-leg games against Monterrey and Santos Laguna, Round 6 fixtures in Fantasy Soccer: Manager for both the Seattle Sounders and LA Galaxy have been rescheduled. With that in mind, we've added an extra transfer (three total) to that round to accommodate your potential losses. One additional transfer will carry over to Round 6 (for a total of four) if you don't use them all up this week.

Injuries are starting to become a growing concern (i.e. Chance Meyers in Sporting KC) and USMNT absences could mean less playing time when some starters return to their team (e.g. Graham Zusi, Omar Gonzalez, Eddie Johnson, etc.). With that being said, MLS Experts Jason Saghini and Andrew Wiebe will be back again on Thursday for another episode of “Starting Lineup." This new MLS Fantasy Soccer: Manager series is specifically designed to help you field your Best XI possible. If you're having trouble figuring out who to start, who to pick up, who to drop or just a general question about the game let us know. We're here to talk fantasy soccer, that's it!

Post your questions in the comments section or tweet them to @MLSFantasy, the offical MLS twitter account for FS:M. And if for some reason you missed the most recent episode of Starting Lineup last week, check it out below.

25 March 9:50 de la mañana

Montréal, Dallas, Chivas USA : qui s’attendait à un tel top 3 après 4 journées ? Et pourtant… Seuls à compter le maximum des points, les Québécois occupent fièrement le sommet de la montagne, après avoir battu New York où les débuts de Luyindula ont plu à son entraîneur.

Houston, guère handicapé par l’absence de ses internationaux, a mis fin au parcours parfait de Vancouver où certains en veulent à Mattocks pour son occasion ratée à 0-1. Il reste quand même une deuxième équipe invaincue : le LA Galaxy, qui a peiné contre Colorado dans un match qu’un coup de coude de Moor a fait basculer.

Profitant du fait que certains ténors aient un match de retard, l’étonnant Dallas est seul deuxième avec neuf unités : il a battu Salt Lake en connaissant enfin un dernier quart d’heure favorable.

Aux côtés du LA Galaxy (7/9), trois équipes comptent sept points en quatre rencontres. Son voisin, Chivas USA, a atomisé Chicago où plus rien ne va, notamment grâce à Velazquez, enfin héros heureux. Columbus s’est imposé à DC United, et Speas a profité de l’absence d’Arrieta pour être titularisé et marquer en l’honneur de Kirk Urso. Enfin, San José remonte en renouant avec ses habitudes : une victoire par un but d’écart grâce à Wondolowski, le tout face à Seattle qui ne panique pas malgré le pire départ de son histoire.

LES RÉSULTATS
DC United - Columbus
New England - Kansas City
Montréal - New York
Houston - Vancouver
Dallas - Salt Lake
LA Galaxy - Colorado
San José - Seattle
Chicago - Chivas USA

 
1-2
0-0
1-0
2-1
2-0
1-0
1-0
1-4

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

19 March 10:48 de la mañana

La semaine des rivalités nous a offert un programme intense le week-end dernier, et c’est le sujet principal de notre émission hebdomadaire (à écouter ici) :
- On revient sur le match Montréal - Toronto, la manière dont l’Impact a gagné, l’importance de Bernier dans le jeu montréalais, l’apport des ailiers, le travail effectué à l’entraînement, l’ambiance au Stade olympique.
- Retour sur d’autres rencontres, principalement Dallas - Houston et Seattle - Portland.
- Après trois semaines de compétition, quel est le joueur désigné qui se distingue le plus et quel est le meilleur nouveau venu ?
- Les polémiques arbitrales de la semaine :

- La sélection américaine en vue de ses deux prochains matchs des éliminatoires de la Coupe du monde
- Club de lecture : « La Balle au centre », les mémoires de Thierry Roland, commentateur mythique à la télévision française. Les animateurs de l’émission discutent de son style, de sa personnalité, de son franc-parler, de son image, de la Coupe du monde 1998, etc.

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com), sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

18 March 9:40 de la mañana

Six partages en neuf rencontres et les trois autres qui se soldent par un but d’écart : la semaine des rivalités a aussi été celle des scores serrés.

Les trois vainqueurs de la journée effectuent évidemment la bonne opération au classement. À commencer par Montréal, vainqueur de Toronto et seul en tête avec neuf points, ce qui n’empêche pas ses joueurs de ne pas être satisfaits de leur prestation. Avec un match de retard, Vancouver, au repos ce week-end, est l’unique autre club à ne pas encore avoir perdu de point.

Dallas compte également six unités après sa victoire 3-2 contre Houston dans le match le plus spectaculaire de la journée. Cooper a inscrit le but de la victoire dans les arrêts de jeu et dans la controverse puisqu’il a profité du fait que le ballon touche son bras pour se retrouver seul face à Hall. « Je ne sais pas… j’ai voulu faire une tête et le ballon est arrivé devant moi », plaide le buteur. « Les tricheurs gagnent parfois », répond Dominic Kinnear. Troisième poursuivant totalisant six points, Philadelphie qui, faute d’automatismes dans le jeu posé, se distingue en étant le roi des corners en ce début de saison.

Autre polémique dans le seul derby de la compétition où, bien que réduit à dix et mené, Chivas USA a arraché le nul dans les derniers instants. Les hommes de Chelis ont été particulièrement physiques contre « l’équipe des bureaux de New York », dixit le coach. Tête basse, ceux de Bruce Arena se sont trouvés particulièrement laxistes.

Notons également les débuts d’Obafemi Martins pour Seattle, tenu en échec par Portland, et le nul concédé par New York chez lui contre DC United qui, malgré ce bon point, commence à s’inquiéter de sa disette offensive.

LES RÉSULTATS
New York - DC United
Kansas City - Chicago
Montréal - Toronto
Philadelphie - New England
Columbus - San José
Salt Lake - Colorado
Seattle - Portland
Dallas - Houston
LA Galaxy - Chivas USA

 
0-0
0-0
2-1
1-0
1-1
1-1
1-1
3-2
1-1

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

15 March 9:26 de la mañana

Une fois n’est pas coutume, je ne vous ferai pas la présentation de cette journée de championnat sous l’angle sportif, mais bien sous celui des tensions qui animeront les protagonistes, semaine des rivalités oblige.

La plus connue est sans nul doute celle qui oppose Seattle à Portland. Il faut dire que sur la scène du soccer, elle existe depuis une quarantaine d’années puisque les deux villes avaient déjà une équipe (portant le même nom ou presque) à l’époque dans la NASL. Malgré une piètre saison 2012, Portland a remporté la coupe Cascadia l’an dernier mais Seattle partira quand même favori.

Toujours chaude, et pas seulement dans le sport, celle entre la plus grande ville et la capitale oppose, aux États-Unis, New York à Washington. Cependant, en MLS, les tensions entre New York et DC United sont loin d'être exacerbées. Certes, on a des exemples d'épisodes intenses (et bizarres) entre les deux clubs, mais pour samedi, on parle surtout de la solidité de l'amitié entre les deux entraîneurs, Mike Petke et Ben Olsen.

Ce match ouvrira la journée sur NBC, avant de passer le relais à une longue journée de soccer sur NBCSN qui commencera par Kansas City - Chicago, duel sans animosité particulière. On ne peut pas en dire autant de Montréal - Toronto (direct RDS et TSN), deux villes rivales dans le sport mais aussi l’histoire, la culture ou encore la politique. Et deux équipes aux styles différents : ne vous attendez cependant pas à un duel Italie - Angleterre tel que le rapportent les clichés.

Toujours samedi, le duel des Rocheuses entre Salt Lake et Colorado aura certes une saveur régionale, mais il est difficile de parler de rivalité tant la correction a souvent dominé les rencontres entre les deux équipes.

Celle entre Houston et Dallas (diffusée sur ESPN2 et ESPN Deportes) a un enjeu extra-sportif clair : El Capitan, canon datant de la guerre de sécession. Sur le terrain, il y eut des duels pour le moins âpres mais les changements dans les deux équipes au cours des dernières années ont calmé les ardeurs, ce qui déçoit passablement Brian Ching.

Pour clore le tout, Univision diffusera le duel LA Galaxy - Chivas USA. À part leur stade commun, tout oppose les deux clubs. Certains n’hésitent pas à comparer le duel de cette saison à un microcosme des différences entre les États-Unis et le Mexique. Le choc des cultures est évident entre deux clubs habitués aux extrémités opposées du classement, mais les deux camps font preuve d’un grand respect pour l’adversaire quand ils évoquent ce match.

LE PROGRAMME COMPLET
Samedi 16 mars
12h30 : New York - DC United
15h00 : Kansas City - Chicago
16h00 : Montréal - Toronto
17h00 : Philadelphie - New England
17h30 : Columbus - San José
18h00 : Salt Lake - Colorado
20h00 : Seattle - Portland
Dimanche 17 mars
13h00 : Dallas - Houston
17h00 : LA Galaxy - Chivas USA

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs

13 March 10:38 de la mañana

Seattle - Tigres UANL a été un match d’anthologie. Battus 1-0 au match aller et menés 0-1 à la mi-temps, les hommes de Sigi Schmid ont renversé la vapeur pour s’imposer 3-1 et se qualifier pour les demi-finales de la Ligue des champions.

Comme à l’aller, Gspurning a multiplié les arrêts de grande classe en début de rencontre, mais ne put rien quand Hernandez s’est présenté seul face à lui (0-1). On avait à peine passé la demi-heure que certains Mexicains commençaient déjà à jouer la montre. Mal en prit à Viniegra, qui reçut son second carton jaune juste avant la mi-temps.

À onze contre dix, Seattle y a cru tant et plus et a tout tenté après la pause. Difficile de s’approcher du but adverse ? Alors, il faut tirer de loin : Yedlin et Traoré n’ont pas hésité et ont décoché deux superbes frappes (regardez le résumé ci-dessus, elles en valent vraiment la peine) pour porter la marque à 2-1. Il manquait encore un but aux Américains pour se qualifier, Johnson l’a inscrit à un quart d’heure de la fin.

Pour la deuxième fois depuis que la compétition porte le nom de Ligue des champions, un club mexicain est éliminé par une formation étrangère (la première, c’était dans la phase de groupes cette saison). Après le match, le vestiaire local transpirait de joie et de fierté.

Au tour suivant, Seattle affrontera le vainqueur du duel Santos Laguna - Houston. Battus 1-0 à l’aller, les Mexicains tenteront de renverser la vapeur ce soir (20h00 HE) dans leur antre redoutable de Torréon contre des Texans qui comptent sur leur expérience en défense.

Dans l’autre match d’hier, le tenant du titre Monterrey a concédé le nul 1-1 contre les Guatémaltèques de Xelajú (résumé vidéo) mais, fort de sa victoire 1-3 à l’aller, s’est facilement qualifié pour les demi-finales. Il s’y mesurera au vainqueur de LA Galaxy - Herediano (ce soir 22h00 HE). Après le 0-0 de l’aller, les Californiens devront marquer devant leur public mais veilleront surtout à ne pas encaisser.

12 March 2:37 de la tarde

L’accord entre la Major League Soccer et la Fédération Française de Football se matérialise concrètement puisque les formateurs de MLS ont déjà suivi leur première session de cours à Clairefontaine. L’émission Coup Franc de la semaine (à écouter ici) s’y intéresse de près :
- Fred Lipka, qui fait le lien entre les deux entités, nous explique son rôle, la genèse de cet accord, la manière dont la MLS a évalué ses besoins, les demandes spécifiques qu’elle a formulées et les caractéristiques du programme développées exprès pour elle.
- Le représentant de l’Impact de Montréal qui suit cette formation, Wilfried Nancy, nous parle de sa première session de cours en France, de l’approche pédagogique auprès des jeunes joueurs ou encore du décalage entre l’Europe et la MLS.

On parle évidemment aussi de l’actualité, et notamment des faits suivants :
- Le but de Kobayashi ou celui de Camara : lequel est le plus beau ?
- La faute de main de Roy Miller qui a mené au penalty pour San José
- Les déclarations de Thierry Henry sur « le besoin d’enseigner à ses coéquipiers »
- Faut-il déjà remettre en question le rendement de Marco Di Vaio ?
- L’arrivée d’Obafemi Martins à Seattle
- La Semaine des rivalités

N’oubliez pas non plus ce soir (22h00 HE) le match Seattle - Tigres UANL, quart de finale retour de Ligue des champions (victoire 1-0 des Mexicains à l’aller).

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com), sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).