blog

San Jose Earthquakes

10 October 10:39 de la mañana

Après sa défaite 5-1 à Colorado, Seattle a reçu une seconde gifle en cinq jours, sur son terrain cette fois, en étant battu 1-4 par Vancouver (résumé vidéo). Ce succès retentissant a un artisan principal : Kekuta Manneh, devenu à 18 ans le plus jeune auteur d’un triplé dans un match de MLS. Pas d’actions dangereuses, pas d’arrêts déterminants, pas de force dans les duels : Seattle ne fait plus rien, inacceptable pour un staff technique qui s’inclut dans les fautifs.

Malgré cette victoire, la route vers une place en phase finale est encore longue pour Vancouver. Il faut dire que voir San José et Colorado s’affronter ne l’arrangeait qu’à moitié… Bonne nouvelle : l’équipe à rattraper à la cinquième place de la conférence a perdu. Mauvaise : celle entre les deux a remporté les trois points. San José s’est en effet imposé 1-0 (résumé vidéo) : la persistance sur coups de pied arrêtés et l’opportunisme de Wondolowski ont payé, mais certainement pas séduit Carlos Pareja qui se sentait « triste pour le soccer » à l’issue d’un match où les grands coups de botte ont pris le dessus sur la circulation de balle.

En gagnant à Houston, Kansas City aurait effectué une nouvelle opération juteuse. Les Ciel et Marine se satisfont cependant d’un point suite à un 0-0 (résumé vidéo) lors d’un déplacement difficile où Nielsen a sauvé la mise à plusieurs occasions. Les Texans estiment d’ailleurs que le gardien danois est le principal responsable du résultat, trouvant leur prestation encourageante en vue des importantes échéances à venir.

09 October 11:30 de la mañana

Trois duels sont au programme ce mercredi et il est quasiment certain qu’au moment d’aller dormir ce soir, de nombreux joueurs verront soit leurs rêves exaucés, soit leurs ambitions anéanties.

Le match qui semble le plus crucial est celui opposant San José à Colorado (22h30 HE). Après un départ catastrophique, le détenteur du Supporters Shield rêve encore de se qualifier pour la phase finale de la saison. Battu une seule fois sur son terrain en 2013, il a surtout fait de gros progrès défensifs depuis l’arrivée de Mark Watson à la barre. Mais aujourd’hui, il doit gagner contre son principal concurrent direct, très impressionnant samedi dernier contre Seattle. Peut-être privé de Powers, Colorado ne pourrait plus être rattrapé par son adversaire du jour en cas de victoire.

Autre match opposant deux clubs de la Conférence Ouest, Seattle - Vancouver (22h00 HE). L’équipe locale pourra compter sur les retours de Dempsey et Martins qui, blessés, n’avaient pu aider leurs équipiers à éviter l’asphyxie dans les Rocheuses. Ces trois points sont très importants dans la conquête de la première place du classement général. Ils le sont encore plus pour Vancouver qui ne veut pas être en vacances dès la fin de la saison régulière mais sera privé de Miller et Mattocks pour son déplacement.

Chronologiquement, le premier rendez-vous de la soirée sera Houston - Kansas City (20h00 HE). Les Texans ont pris trois points précieux contre Montréal vendredi dernier et tiennent à confirmer cette victoire aujourd’hui, comptant en outre sur la disponibilité de Driver alors que Garcia est en équipe nationale. Auteur de l’excellente opération du week-end dernier, les Ciel et Marine se sont remis à rêver du Supporters Shield et pourraient prendre la tête du classement général en cas de victoire sur le terrain d’un adversaire… qui a brisé ses rêves lors des deux dernières saisons. Méfiance !

Rendez-vous ici pour connaître tous les scénarios possibles de qualification et/ou d’élimination pour la phase finale de la Coupe MLS suite aux rencontres jouées cette semaine.

Classement général
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs

01 October 1:10 de la tarde

Il ne reste plus qu’un petit mois à la phase « classique » de la compétition et les verdicts sont très loin d’être tombés. Au contraire, le suspense est plus haletant que jamais dans les luttes pour le Supporters Shield et les places en phase finale. L’émission Coup Franc de cette semaine (à écouter ici) tente de prévoir l’issue de la saison régulière.

L’équipe du podcast a sorti ses calculettes et ses bouliers compteurs et chacun de ses membres y est allé de ses pronostics. Qui sera qualifié pour la phase finale de la saison ? Qui remportera le Supporters Shield ? À quelle place terminera Montréal ? Les avis sont pour le moins différents… mais un constat revient plusieurs fois : ça se jouera à très peu de choses, certains prévoient même une égalité de points à la première place ! Et vous, quels sont vos pronostics ?

Le match au sommet du week-end opposait Seattle et New York, les deux premiers du classement : on discute de l’engouement pour cette rencontre, de la qualité du match, de l’absence de plusieurs vedettes, de la combativité new-yorkaise, du manque d’efficacité de Seattle, de Robles et des gardiens. L’autre choc de la dernière journée, entre Portland et le LA Galaxy, est aussi au centre des conversations, avec le premier but d’Urruti, le retour en forme de l’équipe de Caleb Porter et les attentes envers Robbie Rogers qui n’est plus retenu par Bruce Arena depuis plusieurs semaines.

En prévision de la finale de la Coupe des États-Unis qui se joue ce soir, DC United et Salt Lake ont aligné des réservistes en championnat. Si la lanterne rouge a lourdement perdu à Toronto, les hommes de Jason Kreis se sont imposés à Vancouver. On se penche sur la responsabilité de l’équipe canadienne dans cette défaite mais surtout sur les mérites de Salt Lake dans cette victoire, également bien expliqués par Nigel Reo-Coker. Cela relance aussi le débat sur les rotations d’effectif et nous amène à parler de Montréal et de son match de samedi à Chicago.

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

26 September 12:05 de la tarde

Les trois clubs de Major League Soccer engagés en Ligue des champions cette semaine se sont imposés, ce qui permet d’espérer que chacun des quatre groupes avec une équipe de MLS soit remporté par l’une d’entre elles.

C’est déjà une certitude pour le LA Galaxy : il réalise actuellement un parcours sans faute et est la seule équipe de la compétition à ne pas encore avoir encaissé de but. Ce mercredi, il a donné une leçon de réalisme à Cartaginés, s’imposant 0-3 (résumé) à l’issue d’un match où l’équipe a cadré trois tirs et eu le ballon moitié moins de temps que son adversaire. Le vétéran Français Laurent Courtois a encore marqué, tout comme Jack McBean, impliqué dans les trois buts de ses couleurs.

Largement favori chez lui contre W Connection, Houston n’a pas failli et s’est facilement imposé 2-0 (résumé). Jason Johnson a été un des animateurs de la soirée : titulaire lors de trois des quatre derniers matchs de championnat, le jeune ailier gauche a étalé sa confiance grandissante sur la scène internationale. Cette victoire permet aux Texans de prendre la tête de leur groupe : un nul à Arabe Unido lors de la dernière journée leur suffira pour la conserver.

Mardi, Montréal avait battu Heredia 2-0, ce dont nous avons abondamment parlé dans notre émission Coup Franc de la semaine. Les Québécois sont éliminés, mais leur victoire arrange les bidons de San José qui recevra Heredia lors du dernier match et se qualifiera en cas de succès. Un partage au stade Saputo, et la cause aurait été entendue en faveur des Guatémaltèques. Enfin, Kansas City n’a pas joué et a vu son adversaire le plus coriace, Olimpia, battre sans surprise Esteli. Tout se jouera lors de la dernière journée au Sporting Park, où les Honduriens seront obligés de s’imposer pour passer en quart de finale.

25 September 12:44 de la tarde

Comme la semaine dernière, nous avons décalé notre émission hebdomadaire (à écouter ici) d’une journée afin de parler du match de Montréal en Ligue des champions.

Le parcours des Québécois est terminé mais il s’est conclu sur une bonne note, une victoire 2-0 contre Heredia. On parle de la mentalité affichée par les Montréalais, de la défense 100% francophone avec trois jeunes du club, de l’influence des supporters sur le début de rencontre et des chances de qualification d’Heredia.

On revient également sur la décision de M. Gonzalez qui s’est ravisé après avoir sifflé un penalty lors du match Montréal - Vancouver. On se demande à quel point ça a changé l’allure du match, s’il y avait ou non penalty et on tente d’expliquer comment les arbitres ont procédé pour prendre leur décision.

Autre sujet du jour : les meilleurs joueurs de moins de 24 ans en MLS. Êtes-vous d’accord avec ce classement ? Selon vous, quels joueurs ont été surestimés et sous-estimés ? On boucle l’émission avec la rumeur qui envoie l’entraîneur de Salt Lake, Jason Kreis, à New York City.

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

17 September 11:39 de la mañana

Ce milieu de semaine est consacré à la Ligue des champions et chacun des quatre clubs de MLS qui sera en lice peut résumer son objectif de match par “Vaincre ou…”

San José : vaincre ou mourir. Derniers avec deux défaites en autant de sorties, Wondolowski et ses coéquipiers seront éliminés s’ils ne battent pas Montréal (qui compte 3 points sur 6) ce soir en Californie (22h00 HE). C’est d’autant plus important que l’équipe s’enlise en championnat et que la scène internationale pourrait sauver sa saison.

Montréal : vaincre ou perdre le contrôle de son destin. Cette fois, les Québécois, qui veulent être les premiers de leur groupe à prendre des points à l’extérieur, n’ont pas laissé leurs vedettes à la maison. En cas de succès ce soir, il leur suffira de battre Heredia la semaine prochaine par deux buts d’écart pour assurer leur qualification. Une défaite relancerait leur adversaire du jour. En cas de partage, ils seront dépendants du résultat du dernier match du groupe qui verrait Heredia (actuel leader avec 6 points) se déplacer sur le terrain d’une équipe de San José déjà éliminée.

Kansas City : vaincre ou patienter. Chez lui contre les nicaraguayens d’Esteli (20h00 HE), le Sporting a la tâche la plus aisée sur le papier mais ne compte certainement pas lever le pied. Il a gagné lors de ses deux déplacements et pourrait donc se retrouver avec un neuf sur neuf… qui ne lui assurera pas encore la qualification mathématiquement. Mais toute la pression serait alors sur Olimpia, qui serait contraint de faire mieux qu’un sans-faute la semaine prochaine contre Esteli et le 23 octobre au Sporting Park.

LA Galaxy : vaincre ou choisir ses ambitions. À Los Angeles, l’objectif à ce jour est encore de briller dans toutes les compétitions dans lesquelles l’équipe est engagée. Cette semaine sera cruciale, avec le match de Ligue des champions de ce mercredi contre Isidro Metapan (22h00) puis la venue de Seattle ce week-end en championnat. Un partage suffirait au LA Galaxy pour reprendre la tête du groupe mais il lui restera ensuite deux déplacements difficiles. Autant se donner de l’air rapidement.

03 September 11:13 de la mañana

Hier, Columbus a donc décidé de congédier son entraîneur Robert Warzycha, serviteur de très longue date puisqu’il était en poste depuis 2009 dans le club où il a joué de 1996 à 2002. Entre temps, il était resté au club, en tant qu’entraîneur adjoint.

J’ai l’impression qu’en MLS, les entraîneurs sont moins sur un siège éjectable qu’ailleurs. J’ai donc voulu le vérifier, en comparant avec les cinq grands championnats européens, qui viennent de reprendre. À vous d’en tirer vos conclusions.

Entraîneur
Dominic Kinnear
Jason Kreis
Schellas Hyndman
Bruce Arena
Sigi Schmid
Peter Vermes
Ben Olsen
Frank Klopas
Óscar Pareja
Jay Heaps
John Hackworth
Martin Rennie
José Luis Real
Marco Schällibaum
Mike Petke
Caleb Porter
Ryan Nelsen
Mark Watson
Brian Bliss

Club
Houston
Salt Lake
Dallas
LA Galaxy
Seattle
Kansas City
DC United
Chicago
Colorado
New England
Philadelphie
Vancouver
Chivas USA
Montréal
New York
Portland
Toronto
San José
Columbus

Arrivée
2006
2007
2008
2008
2009
2009
2010
2011
2012
2012
2012
2012
2013
2013
2013
2013
2013
2013
2013

MLS
Entraîneur le plus ancien : Dominic Kinnear (Houston), 8e saison
Entraîneurs à leur quatrième saison ou plus : 7/19
Nouveaux entraîneurs au début de la saison : 5
Entraîneurs remplacés en cours de saison : 2

France
Entraîneur le plus ancien : Christian Gourcuff (Lorient), 11e saison
Entraîneurs à leur quatrième saison ou plus : 6/20
Nouveaux entraîneurs au début de la saison : 5

Allemagne
Entraîneurs les plus anciens : Torsten Lieberknecht (Braunschweig) et Jürgen Klopp (Dortmund), 6e saison
Entraîneurs à leur quatrième saison ou plus : 4/18
Nouveaux entraîneurs au début de la saison : 3

Angleterre
Entraîneur le plus ancien : Arsène Wenger (18e saison)
Entraîneurs à leur quatrième saison ou plus : 2/20
Nouveaux entraîneurs au début de la saison : 5

Italie
Entraîneurs les plus anciens : Stefano Colantuono (Atalanta), Andrea Mandorlini (Hellas Vérone), Massimiliano Allegri (AC Milan), Francesco Guidolin (Udinese), 4e saison
Entraîneurs à leur quatrième saison ou plus : 4/20
Nouveaux entraîneurs au début de la saison : 6

Espagne
Entraîneur le plus ancien : Pepe Mel (Betis Séville), 4e saison
Entraîneurs à leur quatrième saison ou plus : 1/20
Nouveaux entraîneurs au début de la saison : 12

29 August 11:14 de la mañana

Après Montréal, San José a glissé à son tour à Heredia. Certainement échaudé par le résultat de ses concurrents canadiens, Mark Watson avait aligné une équipe mixte au Guatemala avec, entre autres, Wondolowski, Bernardez, Morrow, Gordon ou Baca. Cela n’a pas suffi pour empêcher une défaite 1-0 (résumé vidéo), preuve supplémentaire qu’il faut prendre cet adversaire au sérieux ! Watson a raison : ce n’était pas un grand match, mais il croit en la qualification. « Nous avons toujours notre sort entre nos mains », rappelle-t-il. Première obligation : battre Montréal le 17 septembre.

Nous en sommes à la mi-parcours de la phase de groupes de cette Ligue des champions et à l’image d’Heredia, Cruz Azul, Toluca et Kansas City ont remporté leurs deux premières rencontres. La situation est moins claire dans d’autres groupes, notamment en raison du nombre de matchs joués. Tijuana semble déjà avoir fait le trou, l’America Mexico pourrait faire 6/6 ce soir, le LA Galaxy a remporté son seul match alors que ses concurrents se neutralisent, et Houston est en tête mais n’a qu’une petite marge.

Dans un autre ordre d’idées, Benito Floro a dévoilé sa première sélection pour le Canada, qui sera en stage à Valence du 1er au 11 septembre, avec deux matchs amicaux contre la Mauritanie au programme. Il a ratissé très large : de Dwayne de Rosario, qui aura 40 ans à la Coupe du monde 2018, à Jérémy Gagnon-Laparé, encore membre des équipes de jeunes de Montréal et dont le grand public a entendu le nom pour la première fois.

Enfin, comme annoncé, Landon Donovan a prolongé son contrat au LA Galaxy pour plusieurs années, ce qui en ferait le joueur le mieux payé de MLS. Ah, et si vous voulez en savoir plus sur les rentrées et dépenses des joueurs sous nos latitudes, je ne puis que vous conseiller cet article qui fouille dans le portefeuille d’Aurélien Collin.

28 August 11:59 de la mañana

Ce milieu de semaine est encore consacré à la Ligue des champions. Houston et Kansas City ont montré l’exemple en s’imposant hier, San José doit se méfier d’un difficile déplacement à Heredia (22h00 HE).

Comme de coutume, la gestion de l’effectif est un des grands sujets de discussion de ces rencontres internationales. À San José, on dit qu’on veut gagner tout en restant « pragmatique ». Ils ont leur propre définition du mot, qui leur a valu une défaite à Montréal. Wondolowski veut jouer ce soir à Heredia, reste à savoir s’il sera épaulé par des partenaires qu’il côtoie d’habitude en match ou à l’entraînement. La défaite de Montréal la semaine passée chez les Guatémaltèques dictera-t-elle les choix de Mark Watson ?

À Olimpia, Kansas City a aligné de nombreux titulaires (Collin, Bieler, Zusi etc.) tout en en reposant d’autre comme Nielsen ou Besler. Résultat : une victoire 0-2 (résumé vidéo) en terrain hostile, à l’issue d’une prestation tactique très réussie, selon les dires de Peter Vermes. Avec deux victoires à l’extérieur en autant de sorties, le Sporting a déjà un pied en quarts de finale.

Houston n’a pas eu la vie aussi facile, chez lui face aux Panaméens d’Arabe Unido. Menés à la pause suite à un penalty controversé, les Texans ont finalement émergé pour s’imposer 2-1 (résumé vidéo) à l’issue d’une seconde période hachée par les fautes, les pertes de temps et la généreuse distribution de cartons jaunes : la victoire ne les a pas empêchés de fulminer au sujet de l’arbitrage.

Si le LA Galaxy est au repos en Ligue des champions cette semaine, il n’en reste pas moins au centre de l’actualité : après avoir réglé les dossiers du gardien et de Gonzalez, ils sont sur le point de faire signer un contrat de plusieurs années à Landon Donovan. De quoi évacuer les maux de tête à l’approche de la dernière ligne droite de la saison…

15 August 3:27 de la tarde

Le LA Galaxy a donc offert un nouveau contrat à son défenseur central Omar Gonzalez, revu à la hausse et donnant à l’international américain de 24 ans le statut de joueur désigné. Seuls deux autres défenseurs (que l'on a aussi vus dans l'entrejeu) l’avaient obtenu avant lui : Torsten Frings et Rafael Marquez. Contrairement à eux, il ne découvre pas la MLS mais reçoit une promotion qui n’a plus rien d’exceptionnel.

Il y a six ans, quand David Beckham est arrivé, beaucoup pensaient que ce nouveau statut servirait à attirer des grands noms. Force est de constater qu’il a bien évolué. Signe que le niveau de la compétition monte (et que le budget salarial n’est pas assez élevé, rajouteront certains), il y a de plus en plus de joueurs désignés parmi les éléments avec qui le public de MLS est familier.

Tout d’abord, en permettant de faire revenir au bercail des internationaux aux émoluments élevés. Il n’a pas fallu attendre longtemps pour que ça se produise, puisque l’international américain Claudio Reyna (New York) a été attiré dès la première année du nouveau règlement. Idem pour Julian de Guzman deux ans plus tard à Toronto, puis Freddy Adu en 2011 à Philadelphie. Des retours guère impérissables… Revenu cet été, Clint Dempsey (Seattle) espère marquer davantage les mémoires grâce à de bonnes prestations.

Mais la tendance marquée par Gonzalez, c’est d’offrir une promotion à un joueur déjà là afin de pouvoir le conserver. Le meilleur exemple est son coéquipier Landon Donovan, arrivé au LA Galaxy en 2005 et qui a un contrat de joueur désigné depuis 2010 : il a aussi pu arrondir ses fins de mois avec des prêts hivernaux en Allemagne et en Angleterre. Tous les sympathisants de MLS connaissaient aussi Dwayne De Rosario et Shalrie Joseph depuis longtemps quand leur statut a été revu à la hausse. Dernier exemple en date : l’attaquant de San José Chris Wondolowski, multiple meilleur buteur du championnat, joueur désigné depuis cette saison.

Enfin, il y a ceux dont on n’en attendait pas tant et qui ont agréablement surpris. Salt Lake et Seattle sont spécialistes en la matière. Arrivé dans l’Utah en 2010, Alvaro Saborio y a réussi une tellement bonne saison qu’un an plus tard, il était promu joueur désigné ; Javier Morales a dû patienter plus longtemps, lui qui défend les couleurs de l’actuel leader depuis 2007. Douze mois après Saborio, Mauro Rosales a vécu exactement la même expérience à Seattle, qui a par ailleurs loué Freddy Montero deux saisons au Deportivo Cali avant de l’acquérir et de lui offrir un tel contrat.