blog

Tout le monde y croit encore

04 November 12:43 de la tarde

Tout le monde y croit encore

By Matthias Van Halst

Les demi-finales de conférence retour promettent d’être hautes en couleur. À l’image de ceux joués samedi, les matchs aller de dimanche ont été serrés et si le LA Galaxy et New York sont en bonne position, ils devront encore cravacher pour arracher leur qualification.

Le vainqueur du Supporters Shield pensait avoir fait le plus difficile à la mi-temps de son duel à Houston, alors qu’il menait 0-2. Mais un dégagement raté et un tackle trop appuyé plus tard, les Texans avaient réduit l’écart et jouaient avec un homme de plus. « Nous avons contribué à les relancer avec nos propres erreurs », se désolait Mike Petke. Une chance que l’armada orange a saisie à pleine mains, puisque Cummings, dont l’année s’était résumée à une accumulation de blessures, a égalisé dans les dernières minutes pour porter le score final à 2-2 (résumé vidéo).

Le match aurait pu tourner complètement quand le même Cummings (déjà à l’origine de l’exclusion d’Olave) se fit apparemment mettre à terre dans le rectangle par Sekagya sans que l’arbitre ne bronche. « Omar ne plonge pas », affirmait-on du côté local, pour qui il y avait clairement penalty. Les sourires étaient un peu coincés dans le vestiaire des visiteurs suite à cette fin de match difficile, reste qu’un nul en déplacement est un bon résultat, à confirmer à domicile… ce que New York n’avait pas su faire l’an dernier au même stade de la compétition.

Des huit équipes encore en lice, le LA Galaxy est la seule à avoir réussi à garder ses filets inviolés, lors de sa victoire 1-0 contre Salt Lake (résumé vidéo). Jason Kreis avait préparé une surprise en alignant un 4-5-1 inhabituel dans son chef, avec deux médians défensifs. Le score serré ne l’a pas empêché d’être déçu de voir son adversaire se créer un bon nombre d’occasions. Quant aux Californiens, s’ils auraient aimé en mettre plus qu’une au fond, ils sont persuadés qu’ils auront… encore plus de possibilités de but au match retour.

Ce but, parlons-en justement : une tentative de centre près de la ligne de fond contrée est arrivée à 25 mètres du but où Franklin, fin seul, a envoyé un boulet de canon imparable pour Rimando. Une superbe frappe que son propre auteur n’a pu admirer : il a fermé les yeux et une fois qu'il les a rouverts, le ballon était au fond des filets. Le score en est resté là, et ce n’est pas faute de tentatives des joueurs locaux. D’ailleurs, à l’issue du match, Rimando parlait d’un résultat fantastique pour son équipe, qui a encore toutes ses chances au match retour... comme les sept autres participants encore en lice. Ça promet !