blog

Premier entraînement de l’ère Schällibaum à Montréal

21 January 5:00 de la tarde

Premier entraînement de l’ère Schällibaum à Montréal

By Matthias Van Halst

À six semaines du coup d’envoi de la saison, Marco Schällibaum a dispensé sa première séance d’entraînement à Montréal. Il s’agissait surtout d’une prise de contact et d’un retour, très attendu, au terrain. Patrice Bernier, heureux de refouler une pelouse, même artificielle, expliquait néanmoins que le travail effectué ressemblait davantage à ce qu’il avait connu en Europe qu’aux séances dispensées par Jesse Marsch en 2012.

Tout sourire, Felipe a retrouvé un entraîneur qu’il a déjà connu en Suisse et expliquait qu’un mélange harmonieux entre les styles européen et américain constituerait un atout idéal pour briller en MLS. Même son de cloche chez Marco Di Vaio, qui y ajoutait un objectif personnel pour cette saison : donner encore davantage à l’équipe et mieux faire profiter de son expérience. Pour finir, les journalistes montréalais ont pu parler avec un Davy Arnaud toujours aussi motivé et découvrir Andrea Pisanu, guère original en raison d’un anglais qu’il commence à apprendre. En revanche, pas de Blake Smith aux micros aujourd’hui.

Bien entendu, Marco Schällibaum s’est également exprimé et ce fut instructif. Il ne s’est pas avancé sur son style de jeu ou d’autres domaines qu’il doit encore découvrir, prônant la patience sans langue de bois. Il a toutefois expliqué que la vitesse de circulation du ballon avait toujours été importante pour lui, de même que la condition physique de ses joueurs afin de faire la différence dans les 10 dernières minutes. D’autant plus intéressant quand on se souvient des fins de match difficiles de Montréal l’an dernier…

L’Impact s’entraînera deux semaines au Québec avant de partir en stage en Floride. Le temps pour le nouvel entraîneur de mieux connaître ses ouailles et de déterminer plus précisément son projet de jeu. Durant les prochains jours, le travail sera essentiellement physique : aérobie et anaérobie, mais toujours avec ballon, a précisé Schällibaum. De sorte à être en forme pour retrouver les pelouses naturelles, où il peaufinera le technico-tactique, et avoir déjà beaucoup de minutes dans les jambes pour le premier match amical, le 9 février contre Kansas City.