Playoffs Scoreboard

Recap
Leg 1
11/23 5:00pm
LA
SEA
ESPN
Recap
Leg 2
11/30 9:00pm
SEA
LA
ESPN
Western Conference Championship
Recap
Leg 1
11/23 1:30pm
NY
NE
NBC
Recap
Leg 2
11/29 3:00pm
NE
NY
NBCSN
Eastern Conference Championship

blog

SuperDraft : quel impact immédiat ?

15 January 1:39 de la tarde

SuperDraft : quel impact immédiat ?

By Matthias Van Halst

Ce jeudi, les clubs de MLS se renforceront en recrutant de jeunes espoirs lors du SuperDraft. Quel impact immédiat auront-ils sur leur équipe ? Pour nous en faire une idée, regardons la génération recrutée il y a douze mois.

Sept des 38 joueurs sélectionnés ont eu 50% de temps de jeu ou plus la saison dernière. Six autres ont dépassé les 15%. Quatre des treize ont été recrutés par des équipes qui ont fini dans le top 10. Seul Toronto en a plus d’un, ce qui n’a pas empêché les Ontariens de finir derniers. Parmi ces treize, on retrouve les cinq premiers appelés du SuperDraft 2012.

Toutefois, les deux noms qui sortent du lot ont été recrutés respectivement comme 7e et 9e choix : Austin Berry, défenseur central de Chicago (photo), et Nick De Leon, polyvalent milieu latéral de DC United. Ce sont eux qui ont joué le plus et, parmi les treize, évoluent pour les clubs les mieux classés.

Le poste qui a la cote est celui d’arrière central : outre Berry, Matt Hedges a gagné une place de titulaire à Dallas alors que Tommy Meyer (LA Galaxy) et Aaron Maund (Toronto, où il a toutefois été replacé au milieu) ont beaucoup aidé leur club en fin de saison.

Luis Silva (milieu offensif de Toronto), Kelyn Rowe (ailier droit de New England), Tony Cascio (milieu gauche de Colorado) et Ryan Meara (gardien de New York) ont tous bénéficié de 50% de temps de jeu ou plus. Ce dernier, 31e sélectionné, est une des bonnes pioches du SuperDraft 2012 avec l’arrière droit de Philadelphie Raymond Gaddis (35e choix, 48% de temps de jeu).

Ceux qui n’ont pas la part belle, ce sont les attaquants. Deuxième choix du SuperDraft, Darren Mattocks est 9e de ce classement particulier, avec 43% de temps de jeu, ce qui ne l’a pas empêché de marquer 8 buts. Le premier choix, Andrew Wenger (Montréal), est le dernier de ceux à avoir un temps de jeu appréciable, derrière l’attaquant de Dallas Casey Townsend.