Playoffs Scoreboard

Recap
Leg 1
11/23 FINAL
1LA
0SEA
RECAP
Recap
Leg 2
11/30 9:20pm
SEA
LA
ESPN
Western Conference Championship
Recap
Leg 1
11/23 FINAL
1NY
2NE
RECAP
Recap
Leg 2
11/29 3:00pm
NE
NY
NBCSN
Eastern Conference Championship

blog

Retours sur la saison 2012, club par club (3)

14 December 3:41 de la tarde

Retours sur la saison 2012, club par club (3)

By Matthias Van Halst

Les bilans de l’année club par club se poursuivent à la vitesse de l’éclair, alors il est à nouveau temps de vous en offrir quelques résumés.

Pour sa deuxième saison en MLS, Vancouver a trouvé une stabilité défensive et a commencé fort, accumulant un viatique qui lui a permis de se qualifier pour la phase finale malgré une deuxième moitié de championnat catastrophique. Et pour cause : de manière incompréhensible, le club a laissé partir plusieurs joueurs clefs. Pour Martin Rennie, l’explication est davantage psychologique que sportive. Oserait-il commencer 2013 avec le groupe qui a fini 2012 ? Pas sûr…

Modèle inverse à Houston qui, jusqu’en juin, a confirmé que sa place en finale de la Coupe MLS 2011 était peut-être usurpée. Mais tout a changé avec l’ouverture du BBVA Compass Stadium, l’éclosion de Will Bruin, l’arrivée de Boniek Garcia et le passage au 4-3-3. Les Texans ont fait oublier leur réputation d’équipe ennuyeuse et ont atteint, méritoirement cette fois, leur deuxième finale consécutive. Et les perspectives sont excellentes, puisque tous les titulaires sont sous contrat pour l’an prochain.

En début de saison, Chicago était optimiste sans toutefois savoir vraiment comment il allait réussir sa saison. Malgré le départ de joueurs clefs, comme Pappa, le présage s’est doublement vérifié, notamment grâce à un recrutement bien mené tant en hiver qu’en été. Les arrivées de Berry, Freidrich, Rolfe, Fernandez et MacDonald ont amélioré l’équipe néanmoins encore un peu courte pour jouer le top. Des automatismes améliorés l’an prochain suffiront-ils ?

Seattle a vécu sa première saison sans trophée depuis son passage en MLS. Les supporters en veulent davantage mais ont été plus de 96% à voter pour que le directeur général Adrian Hanauer reste en place. Bien que déçu des résultats, Sigi Schmid pense que l’équipe a progressé. C’est vrai que par moments, Seattle a montré du jeu de très haut niveau, encore relevé par le retour réussi d’Eddie Johnson : pour 2013, les ambitions peuvent être élevées… et les attentes aussi !

Je recommencerai cet exercice à quelques reprises dans les prochains jours jusqu’à ce que le tour d’horizon de tous les clubs soit terminé. Rendez-vous ici pour retrouver sur la même page un lien vers tous les textes et les dates de parution des prochains bilans.