blog

Arrivés à bon port en terrain hostile

15 October 10:55 de la mañana

Arrivés à bon port en terrain hostile

By Matthias Van Halst

On connaîtra bientôt le sort du Canada pour la suite des éliminatoires de la Coupe du monde. Vous le savez désormais : un point au Honduras sera suffisant pour continuer la route vers le Brésil. Mais ce sera tout sauf simple…

L’équipe est arrivée à San Pedro Sula sans Olivier Occean, suspendu et remplacé par Lucas Cavallini. Si l’accueil a été moins hostile qu’au Panama (souvenez-vous…), l’ambiance promet d’être suffocante à l’Estadio Olimpico, bâti il y a 15 ans à peine mais paraissant d’une autre ère.

André Hainault ne se souvient pas avoir joué dans un endroit aussi hostile, où on se fait quasiment cracher dessus. Ce qui ne l’a pas empêché d’y marquer son premier but en équipe nationale. Une des missions de Stephen Hart sera donc de garder l’esprit de ses joueurs concentré sur leur mission la plus importante, mais « leur dire qu’ils ont besoin d’un nul est ce qu’il y a de plus dangereux », prévient-il.

On aura également l’œil sur les autres rencontres de éliminatoires de la Coupe du monde, auxquelles prendront part de nombreux joueurs de MLS. Regardez ici les résultats qu’ils ont obtenus ce week-end avec leur équipe nationale respective. Après la victoire étriquée à Antigua-et-Barbuda, l’ambiance est à la polémique aux États-Unis, à qui un point suffit pour passer au tour suivant : en cas d’échec, ils n’auront aucune excuse.