blog

Rendez-vous avec l’histoire

08 August 12:22 de la tarde

Rendez-vous avec l’histoire

By Matthias Van Halst

La finale de la Coupe des États-Unis opposera ce soir dès 21h00 (HE, 20h00 heure locale) Kansas City à Seattle. Elle pourrait être historique.

Seattle tentera en effet de remporter le trophée pour une quatrième fois consécutive, ce que personne n’a jamais réussi dans cette compétition créée en 1914. Si sur un match, tout est possible, arriver en finale quatre saisons de suite est loin d’être simple !

Et gagner encore moins… D’autant que cette année, l’autre finaliste, Kansas City, joue à domicile. Un avantage ? Pas tant que ça, vu que le Sporting n’a plus gagné sur son terrain depuis la mi-juin. « On n’y pense pas comme si on était à la maison, mais comme si c’était une finale », déclare d’ailleurs à ce sujet Peter Vermes. Le club a cependant remporté sa seule coupe nationale en 2004 chez lui : bien des choses ont changé depuis lors, témoigne l’entraîneur adjoint Kerry Zavagnin, seul rescapé de l’époque.

La courbe de forme des deux équipes est fort différente. Invaincu en 7 rencontres, Seattle peut miser sur un duo Johnson - Montero de plus en plus complémentaire. Kansas City ne compte plus ses blessés et est heureux de récupérer Roger Espinoza après la fin du beau parcours olympique du Honduras.

Les superstitieux de Kansas City fermeront les yeux sur les trois finales de coupe perdues par Jimmy Nielsen quand il jouait au Danemark. Ceux de Seattle verront en Osvaldo Alonso un porte bonheur : avant les trois victoires de son club, où il était présent, il avait disputé la finale avec Charleston, dernier club de division inférieure à avoir atteint ce stade de la compétition.

Les deux équipes se sont déjà affrontées une fois en championnat cette saison : c’était à Seattle et ça s’était terminé par un nul 1-1. Notons enfin que le vainqueur de la Coupe des États-Unis aura son billet pour la prochaine Ligue des champions.