blog

Poll

06 August 1:14 de la tarde

Comme chaque mois, vous l’attendiez avec impatience, voici le moment d’annoncer les noms des trois finalistes du Franco du mois. Le système est très simple : chaque mois, nous vous proposons trois candidats, et vous votez. Malgré une liste de prétendants qui ne cesse de s’allonger, le mois de juillet a, pour beaucoup, été dans la continuité des semaines qui ont précédé.

Parmi les candidats au titre ce mois-ci, on retrouve ainsi deux des finalistes du mois dernier. Le Montréalais Laurent Ciman pourrait être élu pour une troisième fois consécutive (même si en mai, il avait dû partager les honneurs), alors que le médian de Philadelphie Vincent Nogueira briguera une première récompense pour la deuxième fois de suite. On peut d’ailleurs affirmer que tous les finalistes sont en forme depuis longtemps, puisque le troisième larron, Soni Mustivar, était sur le podium il y a deux mois.

Vous pouvez voter dans le sondage ci-contre, sur Twitter ou sur Facebook. Seules les prestations en championnat au cours du mois de juillet sont à prendre en compte au moment de voter (oubliez donc le match de Montréal à New York City, celui de Kansas City contre Houston et celui de Philadelphie contre New York). Vos choix s’ajouteront à ceux des animateurs de l’émission Coup Franc (Frédéric Lord, Olivier Tremblay et moi-même), durant laquelle nous vous annoncerons le nom du vainqueur.

Laurent Ciman
L’international belge a encore eu droit à une ovation du stade après une performance très aboutie, contre Seattle, lors de laquelle il a brillé défensivement pendant tout le match et inscrit le seul but de la rencontre dans les derniers instants. Pour la première fois de la saison, Montréal a passé un mois avec plus d’un match lors duquel il a gardé le zéro derrière. Sa défense se stabilise, Ciman y a un rôle clef. Pour parachever le tout, il a participé au Match des étoiles, lors duquel il a porté le brassard de capitaine en deuxième mi-temps.

Vincent Nogueira
Philadelphie a peu joué en juillet, et Nogueira aussi, mais il a eu un rôle important dans la dernière victoire en date de l’équipe, 3-0 contre Portland, en inscrivant non seulement deux buts, mais en bouchant également de nombreux trous au milieu de terrain tout en récupérant les ballons qui traînaient. Une prestation qui lui vaut quasiment à elle seule de monter sur le podium ce mois-ci, car il a davantage souffert à Toronto avant de sortir sur blessure au début du match à DC United.

Soni Mustivar
Kansas City a trouvé son rythme de croisière, sa jeune défense encaisse peu et est très bien protégée par l’Haïtien, qui colmate mieux les brèches que la meilleure des résines, et affole ce qu’on pourrait appeler les « statistiques invisibles » propres aux médians défensifs. Dégagements, contres, ballons récupérés : il se place bien, met le pied où il faut, et en a fait une brillante démonstration lors de la victoire des siens à Vancouver. Moins sollicité, il a été bon lors de la victoire contre Montréal, et est rentré dans la norme lors du match à Salt Lake.

01 July 10:10 de la mañana

Le mois de juin touche à sa fin, le moment est donc venu d’annoncer les trois finalistes du Franco du mois. Vous commencez à connaître le système, qui est très simple : chaque mois, nous vous proposons trois finalistes, et vous votez. On se rend compte au fil des mois que parmi les nombreux joueurs francophones évoluant en MLS, il y a des valeurs sûres, mais aussi de nombreux autres joueurs qui arrivent à se mettre en valeur.

Ainsi, parmi les candidats au titre ce mois-ci, le Montréalais Laurent Ciman est un habitué du podium, sur lequel il est monté presque chaque mois ; il était même sur la première marche le mois dernier, mais a dû la partager avec Damien Perquis. Les deux autres finalistes obtiennent cet honneur pour la première fois de l’année, même si leur statut aux yeux du grand public est différent. Vincent Nogueira, arrivé à Philadelphie l’an dernier, fait déjà partie des valeurs sûres de son club. Le jeune Camerounais Anatole Abang s’est en revanche révélé au cours des dernières semaines à New York.

Vous pouvez voter dans le sondage ci-contre, sur Twitter ou sur Facebook. Seules les prestations en championnat au cours du mois de juin sont à prendre en compte au moment de voter. Vos choix s’ajouteront à ceux des animateurs de l’émission Coup Franc (Frédéric Lord, Olivier Tremblay et moi-même), durant laquelle nous vous annoncerons le nom du vainqueur.

Anatole Abang
Alors qu’il avait passé à peine plus d’une demi-heure sur les terrains depuis le début du championnat, Abang a saisi sa chance à pleine mains en juin. Monté au jeu en fin de match à Houston, il a marqué son premier but en MLS, sans pouvoir éviter la défaite de son équipe. Il a joué une mi-temps la semaine suivante à Vancouver, trouvant à nouveau le fond des filets. Cela lui a permis d’être titulaire lors des deux rencontres suivantes, contre Salt Lake et New York City, deux victoires de ses couleurs, et l’attaquant a été impliqué dans le deuxième but des siens vainqueurs 1-3 du derby.

Laurent Ciman
Le calendrier de Montréal a été très lourd en juin, avec 6 matches de championnat au programme, et le défenseur belge est un des trois joueurs de son équipe à ne pas en avoir manqué la moindre minute. Malgré quelques difficultés en déplacement, Montréal a pris 10 points sur 18, bilan plus qu’honorable. Si les statistiques retiennent la passe décisive de Ciman lors de la défaite à New York City, les supporters gardent davantage en tête son match plus que brillant contre Orlando, qui lui a valu plusieurs ovations plutôt inhabituelles au stade Saputo.

Vincent Nogueira
Après un début de saison calamiteux, Philadelphie a recollé au gros du peloton, un retour qui coïncide entre autres avec le fait que Nogueira était à nouveau disponible après une absence d’un mois et demi. Discret et efficace, il s’est mis en valeur en juin grâce à son but contre Columbus, deuxième d’une victoire 3-0 de Philadelphie, la plus convaincante du club cette saison. Il a également mis d’autres gardiens adverses à contribution et aide beaucoup son équipe tant offensivement que défensivement par son travail incessant dans l’entrejeu.

09 June 11:34 de la mañana

Le Canada est à l’honneur dans l’émission de la semaine (également disponible ici), entre les bons résultats de Montréal, Toronto et Vancouver en MLS ce week-end, le début des éliminatoires de la Coupe du monde masculine, la décision d’Akindele et la phase finale du Mondial féminin qui se joue au pays.

  • Que retenir de la victoire de Montréal à Columbus ?
  • Quelle est la meilleure paire en défense centrale devant Evan Bush ?
  • Columbus, résolument offensif ou résolument naïf ?
  • Un match propice à ramener le public au stade Saputo ?
  • Giovinco, le meilleur joueur désigné de l’histoire de Toronto ?
  • Qu’a fait Vancouver pour donner une leçon à un LA Galaxy complaisant ?
  • Qui est le Franco du mois : un Montréalais, un Torontois… ou les deux ?
  • Qu’est-ce que « la bonne nouvelle Akindele » nous dit sur le soccer canadien ?
  • Coupe du monde féminine : quelles attentes envers le Canada ?
  • Qui sont les favorites pour remporter le titre mondial ?

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, par courriel, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

03 June 12:10 de la tarde

Après un mois de mai très chargé, le moment est venu d’annoncer les trois finalistes du Franco du mois. Vous commencez à connaître le système, qui est très simple : chaque mois, nous vous proposons trois finalistes, et vous votez. De nombreux joueurs francophones se sont distingués au cours des dernières semaines, et en choisir trois n’a pas été simple !

Les candidats au titre ce mois-ci sont Laurent Ciman (Montréal) et Benoît Cheyrou (Toronto), déjà respectivement finalistes en mars et en avril, ainsi que Damien Perquis (Toronto), qui obtient la chance de remporter cet honneur pour la première fois. Une chose est déjà certaine : le futur gagnant joue pour un club canadien ! Ce sera également un nouveau lauréat, puisque le vainqueur lors des deux premiers mois de la saison, Damien Perrinelle, n’est pas parmi les finalistes. Mentionnons aussi les noms d’Aurélien Collin, Soni Mustivar et Tony Tchani, qui sont entrés en considération mais n’ont finalement pas été retenus.

Vous pouvez voter dans le sondage ci-contre, sur Twitter ou sur Facebook. Seules les prestations en championnat au cours du mois de mai sont à prendre en compte au moment de voter. Vos choix s’ajouteront à ceux des animateurs de l’émission Coup Franc (Frédéric Lord, Olivier Tremblay et moi-même), durant laquelle nous vous annoncerons le nom du vainqueur.

Benoît Cheyrou
Le milieu de terrain français a continué sur sa lancée du mois dernier. Si cette fois, il n’a été impliqué dans aucun but des siens, il a fait preuve d’une grande régularité. Comme le collectif torontois, il trouve ses marques et ce n’est pas étranger aux progrès de l’équipe. Il récupère beaucoup de ballons dans l’entrejeu et s’est particulièrement distingué lors de la victoire 1-0 contre Portland par son incessant travail défensif face à des adversaires réputés pour leur bonne circulation de balle.

Laurent Ciman
Pour la première fois depuis longtemps, Montréal a remporté deux victoires consécutives et même quand l’attaque se distingue, les observateurs pointent le défenseur belge parmi les meilleurs joueurs de l’équipe. Il a ouvert la marque contre Salt Lake, inscrivant son premier but en MLS. Et même quand son équipe encaisse, son incessante activité fait le bonheur des supporters montréalais… mais aussi des joueurs de MLS Fantasy à qui cela rapporte de nombreux points de bonus.

Damien Perquis
Beaucoup pointent les vedettes offensives pour expliquer la récente forme et remontée au classement de Toronto, mais sa défense est aussi très solide depuis quelques semaines. L’arrière franco-polonais est le socle de cette arrière-garde. Il commet peu de fautes, ferme la porte à ses adversaires et n’hésite pas à faire le ménage lorsque c’est nécessaire. Parfois, on le trouve plus discret… mais on ne voit guère l’attaquant dans ses parages, ce qui montre que sa mission est accomplie.

07 May 11:50 de la mañana

Les joueurs francophones sont de plus en plus nombreux en MLS, et c’est pourquoi cette année, MLSsoccer.com a décidé d’élire mensuellement un Franco du mois. Pour entrer en ligne de compte, un joueur doit être capable de s’exprimer en français (pour le savoir, on a fait confiance aux chargés de relations publiques des clubs). Le système est très simple : chaque mois, nous vous proposons trois finalistes, et vous votez. Vos votes s’ajouteront à ceux des animateurs de l’émission Coup Franc (Frédéric Lord, Olivier Tremblay et moi-même), durant laquelle nous vous annoncerons le nom du vainqueur.

Vainqueur au mois de mars, Damien Perrinelle (New York RB) est encore finaliste pour le mois d’avril, en compagnie cette fois de Benoît Cheyrou (Toronto) et Tony Tchani (Columbus). Seules leurs prestations en championnat sont à prendre en compte au moment de voter, et également seules celles du mois d’avril (ne tenez par exemple pas compte de la défaite de Columbus à DC United il y a quelques jours). Vous pouvez voter dans le sondage ci-contre, sur Twitter ou sur Facebook.

Benoît Cheyrou
Le milieu de terrain français a commencé le mois en jouant un rôle dans les deux buts des siens à Chicago : auteur de l’avant-dernière passe sur le but égalisateur, il a ensuite donné l’avance aux siens, ce qui n’a pas empêché une défaite torontoise en bout de ligne. Sur le banc à Dallas, il a retrouvé sa place à Orlando où il a offert à Altidore le deuxième but d’une soirée que Toronto terminait avec sa deuxième victoire en six déplacements consécutifs.

Damien Perrinelle
Si fin avril, New York était encore invaincu, il le devait aussi à son arrière central français, qui n’avait pas encore manqué la moindre minute de jeu à ce moment-là. En raison de ses prestations défensives, mais aussi grâce à son but à DC United, relançant son équipe qui avait deux buts de retard et a pris un point in extremis. Après la victoire 2-0 contre San José, New York a concédé deux partages à domicile, chaque fois en encaissant, mais Perrinelle ne fut pas le plus mauvais des siens.

Tony Tchani
Huit points sur douze et quelques prestations convaincantes : Columbus a bien carburé en avril, et son médian central né au Cameron a été très régulier lors de quatre rencontres qu’il a disputées de bout en bout, dans un rôle où on ne reçoit pas toujours beaucoup de visibilité. On notera entre autres son bon match contre Philadelphie : auteur d’une passe décisive, il a montré ses excellentes aptitudes en récupération de balle et fut très propre défensivement.

01 April 2:54 de la tarde

Les joueurs francophones sont de plus en plus nombreux en MLS, et c’est pourquoi cette année, MLSsoccer.com a décidé d’élire mensuellement un Franco du mois. Pour entrer en ligne de compte, un joueur doit être capable de s’exprimer en français (pour le savoir, on a fait confiance aux chargés de relations publiques des clubs). Le système est très simple : chaque mois, nous vous proposons trois finalistes, et vous votez. Vos votes s’ajouteront à ceux des animateurs de l’émission Coup Franc (Frédéric Lord, Olivier Tremblay et moi-même), durant laquelle nous vous annoncerons le nom du vainqueur.

Les trois finalistes pour le mois de mars sont Michel Garbini (Dallas), Laurent Ciman (Montréal) et Damien Perrinelle (New York RB). Seules leurs prestations en championnat sont à prendre en compte au moment de voter. Vous pouvez voter dans le sondage ci-contre, sur Twitter ou sur Facebook.

Michel Garbini
Le roi des coups de pieds arrêtés du FC Dallas n’était pas titulaire lors du premier match de son équipe, mais était monté sur le terrain au moment du seul but de cette victoire in extremis contre San José. Il a ensuite récupéré sa place, offrant deux passes décisives contre Kansas City, et fut le joueur le plus proche d’offrir aux siens une quatrième victoire de suite en envoyant un coup franc sur la transversale contre Seattle.

Laurent Ciman
Même si Montréal n’a toujours pas gagné cette saison, sa défense a paru bien plus solide que l’an dernier, et Ciman en est en partie responsable. Il n’est passé inaperçu ni lors de la courte défaite à DC United, ni lors du nul blanc arraché en infériorité numérique à New England, multipliant les interventions et les bonnes relances. Par contre, lors de l’absence de l’international belge contre Orlando, son club a encaissé deux buts. Coïncidence ?

Damien Perrinelle
Remplaçant la saison dernière, l’arrière central a reçu sa chance dès le premier match de championnat et l’a saisie à pleine mains. Il fait partie des cinq joueurs de son équipe, toujours invaincue, n’ayant pas manqué la moindre minute en trois rencontres cette saison. Associé dans l’axe à Zubar puis à Miazga, Perrinelle a permis à sa défense de rester solide malgré trois duels très difficiles - à Kansas City, contre DC United et à Columbus.

21 May 5:35 de la tarde

L’émission Coup Franc de cette semaine (à écouter ici) prend une perspective très canadienne et s’intéresse de près aux deux sujets les plus chauds du moment au pays de la feuille d’érable.

« Nous entrons dans une période fort excitante pour le soccer canadien », clame l’Association canadienne de soccer, qui a mis en ligne un sondage auquel vous pouvez répondre ici. Le thème principal est ce qu’il faut faire pour que le Canada devienne une nation de soccer modèle d'ici 2018. Une démarche a priori intéressante qui suscite néanmoins autant de perplexité que de questions… et un vif débat entre les animateurs. Et vous, qu’en pensez-vous ?

On est à mi-chemin de la finale du Championnat canadien Amway. Après le 0-0 entre Montréal et Vancouver, les deux clubs prétendent avoir effectué la bonne opération du match aller, disputé entre une équipe locale amoindrie et des visiteurs dont le seul but était de ne pas encaisser, avec un arbitre qui a pris beaucoup de place. Quel est le réel niveau de Vancouver ? Qu’attendre du match retour ?

Bien entendu, l’actualité de la MLS n’est pas laissée de côté. Parmi les faits saillants des derniers jours, les rumeurs annonçant que Francesco Totti jouerait bientôt dans notre championnat. L’arrivée d’anciennes gloires de ce genre est-elle bonne pour la compétition et son image de marque ? L’action sur le terrain n’est évidemment pas oubliée, avec entre autres la confirmation du retour en forme de Seattle, l’esprit conquérant de San José ou la victoire de New York contre le LA Galaxy (lisez aussi le texte de Christian Jack sur le jeu offensif de New York).

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com), sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

14 November 11:45 de la mañana

La Fifa vient de publier la liste des 10 candidats au Prix Puskás 2012, récompensant le plus beau but inscrit sur la planète au cours de l’année écoulée.

Au milieu de sublimes réalisations de Neymar (lauréat l'an dernier), Messi ou encore Ben Arfa, on retrouve le but inscrit par Eric Hassli pour Vancouver contre… son club actuel, le Toronto FC, le 16 mai dernier. À la dernière minute du matrch, l’attaquant français reprend un centre de la gauche d’Alain Rochat d’une superbe volée du pied droit en pleine lucarne pour faire 1-1.

C’est à vous de désigner le lauréat du Prix Puskás, et vous pouvez voter dès à présent. Le scrutin se passe en deux tours : après le 29 novembre, les trois buts les plus plébiscités resteront seuls en lice. Le vainqueur recevra son prix lors du Gala FIFA Ballon d’Or, le 7 janvier 2013. Vous ne pouvez voter qu’une fois par tour. Rendez-vous ici pour effectuer votre choix.

Ne cherchez pas le but d’Hassli dans les candidats au But de l’année de la MLS, il a été inscrit lors du match aller de la finale de la coupe du Canada (officiellement baptisée Championnat canadien Amway). Ça ne vous empêche pas d’aller élire ici la plus belle réalisation de la saison en MLS. Votez bien et régalez-vous avec tous ces superbes buts !

27 September 3:33 de la tarde

Je sais que je suis un peu biaisé, mais honnêtement, je trouve le site web MLSsoccer.com assez génial. On y retrouve des nouvelles de tous les clubs, du contenu éditorial varié, de l’analyse, des opinions parfois tranchées, etc. Mais aussi de l’audio, des vidéos de toutes sortes, des résumés de match d’excellente qualité, et j’en passe.

Professionnellement, c’est excellent, mais j’estime sincèrement qu’avec son site, la MLS gâte les amoureux du football et les supporters. Peut-être aussi parce qu’elle leur demande ce qu’ils veulent…

Ainsi, comme chaque année, MLSsoccer.com met en ligne un sondage qui veut VOTRE opinion. Que pensez-vous du site en général ? Qu’est-ce que vous aimez, et qu’est-ce qui ne vous intéresse pas ? Quelles nouvelles rubriques aimeriez-vous voir ? Un vaste tour des sujets est réalisé : le contenu éditorial, les vidéos, MLS Live et même les applications mobiles.

Le tout avec des choix multiples mais aussi des questions ouvertes, qui vous permettent d’exprimer pourquoi vous aimez ou non ceci ou cela. Et des conséquences, puisque c’est grâce à vous que sont notamment arrivées les nouvelles vidéos d’analyse tactique.

Rendez-vous ici pour répondre au sondage. Remplissez-le, car votre avis permettra d’améliorer MLSsoccer.com. Et si vous aimez nos services en français, n’hésitez pas à le faire savoir !

17 August 11:53 de la mañana

Después de 75 años de no lograrlo, Estados Unidos finalmente puede decir que le ganaron a sus archirrivales de la CONCACAF en su casa. México cayó en el Estadio Azteca gracias a un gol de Michael Orozco (que irónicamente es mexico-estadounidense).  

Muchos en Estados Unidos piensan que una importante barrera ha caído, que ese triunfo demuestra lo cerca que los estadounidenses están de los reyes de la CONCACAF, algo que llega en un momento critico, ya que recientemente el Tri había superado a Estados Unido en todo sentido… Copa Oro, Olímpicos, Mundiales juveniles, etc, etc, etc.

ESCUCHA: PODCAST CON MICHAEL OROZCO Y MARTIN VASQUEZ

Sin embargo, es solo un partido, y no se jugaron puntos. Es solo un triunfo, en comparación de los muchos que ha tenido México ante los estadounidenses.

Pensando en eso nos preguntamos, ¿Cuántos partidos pasarán para que EE.UU. le vuelva a ganar al Tri en México? ¿Será que la brecha si se ha cerrado, o será que tendremos que esperar otros 75 años para ver esto?

Voten, comenten y escuchen el debate de Tiro Libre… la rivalidad continúa…