blog

New York Red Bulls

15 August 3:27 de la tarde

Le LA Galaxy a donc offert un nouveau contrat à son défenseur central Omar Gonzalez, revu à la hausse et donnant à l’international américain de 24 ans le statut de joueur désigné. Seuls deux autres défenseurs (que l'on a aussi vus dans l'entrejeu) l’avaient obtenu avant lui : Torsten Frings et Rafael Marquez. Contrairement à eux, il ne découvre pas la MLS mais reçoit une promotion qui n’a plus rien d’exceptionnel.

Il y a six ans, quand David Beckham est arrivé, beaucoup pensaient que ce nouveau statut servirait à attirer des grands noms. Force est de constater qu’il a bien évolué. Signe que le niveau de la compétition monte (et que le budget salarial n’est pas assez élevé, rajouteront certains), il y a de plus en plus de joueurs désignés parmi les éléments avec qui le public de MLS est familier.

Tout d’abord, en permettant de faire revenir au bercail des internationaux aux émoluments élevés. Il n’a pas fallu attendre longtemps pour que ça se produise, puisque l’international américain Claudio Reyna (New York) a été attiré dès la première année du nouveau règlement. Idem pour Julian de Guzman deux ans plus tard à Toronto, puis Freddy Adu en 2011 à Philadelphie. Des retours guère impérissables… Revenu cet été, Clint Dempsey (Seattle) espère marquer davantage les mémoires grâce à de bonnes prestations.

Mais la tendance marquée par Gonzalez, c’est d’offrir une promotion à un joueur déjà là afin de pouvoir le conserver. Le meilleur exemple est son coéquipier Landon Donovan, arrivé au LA Galaxy en 2005 et qui a un contrat de joueur désigné depuis 2010 : il a aussi pu arrondir ses fins de mois avec des prêts hivernaux en Allemagne et en Angleterre. Tous les sympathisants de MLS connaissaient aussi Dwayne De Rosario et Shalrie Joseph depuis longtemps quand leur statut a été revu à la hausse. Dernier exemple en date : l’attaquant de San José Chris Wondolowski, multiple meilleur buteur du championnat, joueur désigné depuis cette saison.

Enfin, il y a ceux dont on n’en attendait pas tant et qui ont agréablement surpris. Salt Lake et Seattle sont spécialistes en la matière. Arrivé dans l’Utah en 2010, Alvaro Saborio y a réussi une tellement bonne saison qu’un an plus tard, il était promu joueur désigné ; Javier Morales a dû patienter plus longtemps, lui qui défend les couleurs de l’actuel leader depuis 2007. Douze mois après Saborio, Mauro Rosales a vécu exactement la même expérience à Seattle, qui a par ailleurs loué Freddy Montero deux saisons au Deportivo Cali avant de l’acquérir et de lui offrir un tel contrat.

25 July 5:28 de la tarde

Thierry Henry está en su cuarta temporada con los New York Red Bulls, tiempo para un tatuaje tamaño de una manga en honor al nuevo hogar del francés de 35 años de edad, obviamente. Esa fue claramente la manera en que Henry lo vio, considerando el video en Instagram de la tienda de tatuajes en NYC Bang Bang Tattoos.

El tatuaje parece incluir a iconos de NYC como la Estatua de la Libertad, el puente de Brooklyn y el edificio Empire State, así como también lo que puede asumirse es su hija de ocho años de edad, Tea. Henry ha hablado en el pasado sobre su inmenso amor por la ciudad de Nueva York, asi que no es realmente una sorpresa verlo idolatrar “la ciudad que nunca duerme” en una manera tan empática.

También es valioso notar: Titi no es un mal nombre para ponerlo en el Instagram feed de tu compañía y decir, “Ah, hey, a propósito, nosotros le hicimos el tatuaje de manga completa a Thierry Henry la semana pasada. Nada del otro mundo. Así que probablemente deberías venir a checarnos”.

15 July 11:00 de la mañana

En tête du classement il y a peu, Dallas et Montréal viennent respectivement de prendre 3 et 5 points sur 18. Les Texans se sont inclinés ce samedi contre Salt Lake, qui conforte encore sa place de leader, alors que les Québécois se sont effondrés à New York.

Pour la première fois en neuf ans d’histoire, Salt Lake a gagné au Texas en match officiel et ce, malgré de nombreuses absences qui l’ont notamment obligé à aligner son troisième gardien. « L’heure des changements est venue », a tonné Schellas Hyndman après cette septième rencontre consécutive sans victoire de ses hommes.

L’entraîneur de Montréal Marco Schällibaum abonde dans la même direction après la nouvelle prestation décevante de son équipe, sèchement battue à New York, et trouve justifié que ses supérieurs demandent des comptes. Tim Cahill et ses partenaires avaient étudié certains points faibles de leur adversaire et ne se sont pas fait prier pour les exploiter en match.

Ce qui n’arrange rien pour les battus du jour, c’est que leur viatique accumulé en début de saison est épuisé et que leurs poursuivants gagnent. Ainsi, Portland a fait le plein de confiance en s’imposant contre le LA Galaxy, qui maudit un nouveau but encaissé dans les dernières minutes. Soony Saad a fait taire les rumeurs qui l’envoyaient en prêt à Orlando en offrant la victoire à Kansas City contre Toronto. Et Camilo a pris seul la tête du classement des buteurs en inscrivant deux des trois buts de Vancouver, vainqueur de Chicago.

LES RÉSULTATS
Philadelphie - Chivas USA
New York - Montréal
New England - Houston
Kansas City - Toronto
Dallas - Salt Lake
San José - Seattle
Portland - LA Galaxy
Vancouver - Chicago

 
3-1
4-0
1-2
3-0
0-3
1-0
2-1
3-1

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

05 July 10:48 de la mañana

Dallas n’a pas saisi sa chance de réaliser la bonne opération du milieu de semaine en étant tenu en échec 0-0 chez lui par Chivas USA. Le gardien local Raul Fernandez a même dû jouer les pompiers de service et sauver un point pour les Texans contre des visiteurs qui se disent particulièrement motivés d’affronter des adversaires… qui jouent aussi en rouge et blanc.

En cas de victoire à Colorado, New York pouvait côtoyer à nouveau les premiers rangs. Mais c’est plutôt sa forme déclinante qui s’est confirmée, avec une troisième défaite en quatre rencontres qui a pris forme en début de deuxième mi-temps avec une ouverture du score qui lui a coupé les jambes. Après l’attaque, ce fut au tour de la défense de Colorado de retrouver ses marques, ce qui permet à l’équipe de se montrer très confiante à l’approche des échéances futures.

Enfin, le LA Galaxy s’est imposé de justesse contre Columbus grâce à deux penaltys en toute fin de rencontre qui ont rendu les visiteurs rouge de colère. De son côté, Robbie Keane déclarait ne pas avoir à rougir de honte après ces décisions arbitres, parfaitement justifiées selon lui.

Par ailleurs, la conférence de presse organisée ce matin par l’Association canadienne de soccer a bel et bien confirmé l’embauche de Benito Floro au poste de sélectionneur de l’équipe nationale.

LES RÉSULTATS
Toronto - Montréal
Chicago - San José
Kansas City - Vancouver
Salt Lake - Philadelphie
Seattle - DC United
Dallas - Chivas USA
Colorado - New York
LA Galaxy - Columbus

 
3-3
3-2
1-1
2-2
2-0
0-0
2-0
2-1

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

03 June 11:22 de la mañana

Arrière-gardes les plus solides depuis le début de la compétition, New England et Colorado ont davantage peiné au moment de faire trembler les filets adverses. Ce ne fut pas le cas ce week-end…

Cinq joueurs différents ont trouvé le fond des filets pour permettre à New England d’infliger au LA Galaxy sa défaite la plus sévère en championnat depuis 2002. Atiba Harris a vu ses efforts récompensés par deux buts pour contraindre au partage le leader Dallas, qui doit son point au réalisme de Blas Perez. En bas de classement, Mike Magee a permis à Chicago de sortir vainqueur du duel des attaques faméliques face à DC United.

Mais le grand gagnant de la semaine est encore une fois Montréal, qui s’est imposé à Kansas City dans un match tendu par un penalty, une exclusion et des échanges de noms d’oiseaux entre les bancs. Certains joueurs locaux cherchaient quand même une explication sportive à leur troisième défaite à domicile de la saison.

Plusieurs équipes de la Conférence Ouest ont réalisé une bonne opération : Portland, sans jouer, mais surtout Salt Lake et Seattle, qui remercient respectivement Javier Morales et Obafemi Martins, tous deux dans un grand jour. Mauvaise affaire en revanche pour New York, battu par Vancouver et « délaissé par la chance », dixit Thierry Henry, alors qu’un point à Columbus rend heureux Houston encore victime de blessures en plein match.

La Fédération américaine de soccer a également fêté son centenaire et son équipe nationale s’est bien relevée de sa défaite contre la Belgique en battant l’Allemagne 4-3 (résumé vidéo).

LES RÉSULTATS
Toronto - Philadelphie
New York - Vancouver
Columbus - Houston
Kansas City - Montréal
Colorado - Dallas
Salt Lake - San José
Chivas USA - Seattle
New England - LA Galaxy
Chicago - DC United

 
1-1
1-2
1-1
1-2
2-2
3-0
0-2
5-0
2-0

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

27 May 11:36 de la mañana

Marco Di Vaio et Robbie Keane ont été les grands animateurs d’une journée qui a vu Dallas confirmer sa première place et Seattle subir un net coup d’arrêt.

Le choc des buteurs attendu a bien eu lieu : Montréal a battu Philadelphie 5-3, et même si McInerney a marqué pour les visiteurs, Di Vaio l’a rattrapé en tête du classement des buteurs… ce qui valait bien un morceau de gâteau pour célébrer un but ! Il n’y eut pas autant de spectacle à Dallas où le jeune défenseur Walker Zimmerman s’est mis en évidence dans la courte victoire des siens contre San José. Ces succès confirment que les Texans et les Québécois sont les deux puissances de ce début de saison.

Certes, New York est entre les deux au classement, mais a tellement plus joué que les autres… et a perdu deux points sur son terrain contre Columbus. « La faute à l’arbitre », clame Mike Petke. Peter Vermes a pour sa part félicité les officiels de Kansas City - Houston, match qui s’est soldé par un partage bon pour le moral de l’armada orange. Puisque Salt Lake a aussi été contraint au nul, Portland, malgré l’absence de deux pions importants, a continué de gagner des places dans le premier peloton des poursuivants.

L’apothéose du week-end a eu lieu à Carson, où Robbie Keane a inscrit trois des quatre buts du LA Galaxy, mettant fin de manière assez nette à la bonne série de Seattle et rendant parfaite la soirée de retour de Robbie Rogers. « Un résultat mérité », déclarait Bruce Arena après une rencontre désastreuse et source de profonde réflexion pour les visiteurs.

LES RÉSULTATS
Montréal - Philadelphie
DC United - Portland
New England - Toronto
Dallas - San José
Colorado - Chivas USA
Salt Lake - Chicago
Kansas City - Houston
New York - Columbus
LA Galaxy - Seattle

 
5-3
0-2
2-0
1-0
2-0
1-1
1-1
2-2
4-0

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

21 May 5:35 de la tarde

L’émission Coup Franc de cette semaine (à écouter ici) prend une perspective très canadienne et s’intéresse de près aux deux sujets les plus chauds du moment au pays de la feuille d’érable.

« Nous entrons dans une période fort excitante pour le soccer canadien », clame l’Association canadienne de soccer, qui a mis en ligne un sondage auquel vous pouvez répondre ici. Le thème principal est ce qu’il faut faire pour que le Canada devienne une nation de soccer modèle d'ici 2018. Une démarche a priori intéressante qui suscite néanmoins autant de perplexité que de questions… et un vif débat entre les animateurs. Et vous, qu’en pensez-vous ?

On est à mi-chemin de la finale du Championnat canadien Amway. Après le 0-0 entre Montréal et Vancouver, les deux clubs prétendent avoir effectué la bonne opération du match aller, disputé entre une équipe locale amoindrie et des visiteurs dont le seul but était de ne pas encaisser, avec un arbitre qui a pris beaucoup de place. Quel est le réel niveau de Vancouver ? Qu’attendre du match retour ?

Bien entendu, l’actualité de la MLS n’est pas laissée de côté. Parmi les faits saillants des derniers jours, les rumeurs annonçant que Francesco Totti jouerait bientôt dans notre championnat. L’arrivée d’anciennes gloires de ce genre est-elle bonne pour la compétition et son image de marque ? L’action sur le terrain n’est évidemment pas oubliée, avec entre autres la confirmation du retour en forme de Seattle, l’esprit conquérant de San José ou la victoire de New York contre le LA Galaxy (lisez aussi le texte de Christian Jack sur le jeu offensif de New York).

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com), sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

20 May 12:18 de la tarde

Les deux rencontres au sommet de la dernière journée impliquaient les deux clubs en forme des semaines écoulées, Seattle et New York, qui ont tous deux régalé leurs supporters contre un adversaire coriace.

L’équipe de Sigi Schmid a retrouvé sa puissance offensive : malgré quelques exploits de leur gardien et de leurs défenseurs, les Texans ont concédé quatre buts. Ils ont pourtant rêvé du partage jusqu’à l’exclusion de Perez à 20 minutes de la fin, carton rouge que Schellas Hydman n’a pas apprécié même s’il déplorait le manque de sang-froid de ses joueurs.

Il n’y eut pas autant de spectacle ni de buts lors du choc des titans joué sur la côte est, où les défenseurs se sont davantage mis en évidence, à l’image d’Olave, véritable digue face aux vagues offensives visiteuses. Et en toute fin de match, un coup franc mal négocié par l’arrière-garde californienne a permis à Cahill d’offrir les trois points à ses couleurs.

Les autres équipes de haut de tableau ont fait du surplace. Contre New England, Houston a concédé sa deuxième défaite consécutive à domicile, lors d’une soirée ratée marquée par un but contre son camp et une exclusion de chaque côté. Kansas City a laissé filer deux points à DC United, qui venait de concéder 7 défaites consécutives, mais aurait dû gagner sans un but injustement annulé.

Pointons aussi la bonne forme des deux équipes des Rocheuses : Colorado, qui n’a concédé que 3 buts lors de ses 7 dernières rencontres, est allé prendre un point à San José alors que l’attaque de Salt Lake a tourné à plein régime sur le terrain de Chivas USA.

LES RÉSULTATS
Toronto - Columbus
Vancouver - Portland
Philadelphie - Chicago
Houston - New England
San José - Colorado
Seattle - Dallas
New York - LA Galaxy
DC United - Kansas City
Chivas USA - Salt Lake

 
0-1
2-2
1-0
0-2
1-1
4-2
1-0
1-1
1-4

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

15 May 11:18 de la mañana

Welcome to a new series on MLSsoccer.com, where each week we'll take a look at some of the best images from the week that was in Major League Soccer. Here's a look back at the best shots from May 11-12, and check back every Monday as the series continues.

Philadelphia Union goalkeeper Zac MacMath (center) skies to take the ball off the head of Chicago's Gonzalo Segares during the Union's 1-0 win at Toyota Park.

Felipe's 39th minute goal wasn't the game-winner for Montreal against Real Salt Lake last weekend - far from it, in fact, in what turned out to be a 3-2 thriller - but the Brazilian celebrated in style, playing up to Impact fans behind the corner flag.

The backflip goal celebration is nothing new to the world of soccer, but it's always spectacular when it gets thrown out on the field. Seattle Sounders forward Obafemi Martins broke out the celebration during Seattle's 4-0 romp over San Jose.

We already knew Vancouver Whitecaps forward Darren Mattocks (right) could jump over the top of MLS defenders, but we had yet to see him jump chest high on Omar Gonzalez and throw a freeze frame pose at us. Now we have.

Don't lose focus of that ball, Bobby Shuttlesworth. Stare right on down that tunnel and don't break eye contact.

I'm just praying that Columbus Crew midfielder Matias Sanchez stuck the landing on this splitting dismount, and didn't rip the seat of his pants.

Well, see what had happened was.... FC Dallas midfielder Je-Vaughn Watson (left) really wanted to win the ball, but then Dwayne De Rosario told him, "Shoulder ride's over, pal," and dropped him like a sack of potatoes.

Portland Timbers midfielder Rodney Wallace (right) is in the form of his life of late. So much so, that he's carrying the entire Timbers team on his back right now. Literally, and figuratively.

This is Houston Dynamo vs. Sporting Kansas City in a nutshell, right here. Mechack Jerome (left) wins the ball in the air, gets upended and slams heavily to the ground. Sporting got slammed to the ground a few times, but won, 1-0.

13 May 7:04 de la tarde

Statistics are often overlooked in soccer, and we here at MLSsoccer.com think that's too bad.

So each Monday, we'll be bringing you five of the most telling stats following the previous weekend's round of games. They might be about the individual game itself, a team's recent run of results or an individual player lighting it up. This week, we've got all three.

Here's five key stats from Week 11:

  • 25 players have scored 3 or more goals in MLS 2013 so far. Five of the 25 – exactly one-fifth – are Portland Timbers players. [Mike Donovan, @TheMikeDonovan]

The five players are Ryan Johnson, Will Johnson, Diego Valeri, Rodney Wallace and Darlington Nagbe. The New York Red Bulls come in a close second with four players (Thierry Henry, Tim Cahill, Fabián Espíndola and Jámison Olave). To make up for those two hogging all the three-goal scorers, Chivas USA, Seattle, Vancouver, Colorado, D.C. United, Chicago and New England have a combined zero. Ouch.

  • With Sunday night's victory against the Houston Dynamo, Sporting Kansas City have now handed MLS opponents their first loss at a new stadium at six different stadiums: BBVA Compass Stadium, BMO Field, Qwest Field, Rio Tinto Stadium, Robertson Stadium (Houston Dynamo) and Spartan Stadium (San Jose Earthquakes). [Sporting Kansas City]

Quite rude of them to crash house parties in such a manner, really.

Jack Mac has done everything in his power to earn a US national team call-up for this summer's Gold Cup. It would be more than a mild shock if his early season form doesn't translate to his first senior team cap. Are you paying attention, Jurgen?

The math is in their favor, though; only one Canadian team resides in the Western Conference, so they'll avoid Toronto FC and Montreal for a second (and/or third) time in the regular season as well as the playoffs, barring an MLS Cup meeting.

  • The San Jose Earthquakes have won just one of their past eight games, a stretch that includes three losses. During their Supporters' Shield-winning 2012 campaign, the fewest games they won during an eight-game stretch was four, and that run was without a loss.

For context's sake, the 2012 stretch came during the final eight games of the season with the Supporters' Shield already won and San Jose resting starters for the playoffs. Granted, it's still early in the season, but the Earthquakes are well behind their 2012 pace of 1.94 ppg (1.17 so far in 2013), which is a difference of 26 points over a 34-game season.

Did we miss something? Let us know in the comments below.