blog

New York Red Bulls

03 December 8:23 de la tarde

By now you've probably seen "the list," the group of guys available for the third-ever MLS Re-Entry process, which includes Stage One and Stage Two Re-Entry Drafts on Dec. 7 and 14.

Things could certainly change between now and then – guys could opt out of the process, come to new terms with their clubs, be traded to another MLS team or head overseas – but I thought it would be interesting to see what kind of lineup you could pluck from those made available by their clubs.

Without too much in-depth research, below is my Re-Entry XI. Feel free to discuss and share yours in the comment section below.

Goalkeeper: Kevin Hartman

Defense (left to right): Gonzalo Segares, Marvell Wynne, Ike Opara, Jeremy Hall 

Midfield (left to right): Justin Mapp, Julian de Guzman, Tony Tchani, Eric Avila

Forwards: Juan Pablo Ángel, Maicon Santos

25 November 8:35 de la tarde

From Will Bruin's opener in Chicago all the way to Robbie Keane's crafty penalty kick in Seattle, we've seen a juicy 30 goals since the MLS Cup playoffs began. And KICKTV's got all of 'em in this handy compilation for your viewing pleasure. 

Which was your favorite? Was it Darren Mattocks' poach job vs. LA? Nick DeLeon's back-breaker vs. New York? Eddie Johnson's careful finish past Josh Saunders? Watch them all right here.

23 November 12:20 de la tarde

C’est aujourd’hui le « Black Friday » aux États-Unis, traditionnellement le premier jour d’achats des cadeaux de Noël. Je suis sûr que cette série « Droit dans le mur » vous donne des idées de ce que certains clubs devraient s’offrir. Alors, on continue de remonter le classement avec, comme les dernières fois, un club de haut de tableau et un cancre du fond de la classe.

6. Des chèvres sans étable ni percussion
Il fallait être courageux pour être supporter de Chivas USA cette année. Les abonnés qui se sont présentés à chaque match de leurs favoris chez eux n’y ont célébré que trois victoires et trois nuls. Ils ont dû patienter 382 minutes pour voir le premier de 9 malheureux buts à domicile, où leur gardien s’est retourné 30 fois. Il y a eu quelques bons résultats en déplacement, mais ce fut un feu de paille. Ça avait mal commencé, la fin ne fut pas meilleure : Chivas USA n’a pas marqué pendant plus d’un mois, entre le 8 septembre et le 10 octobre. Espérons pour eux que la nouvelle direction puisse leur offrir une saison 2013 plus réjouissante.

5. Les lenteurs défensives de New York dans l'axe du jeu
Deuxième plus mauvaise défense des 10 qualifiés pour la phase finale, New York est particulièrement friable dans l’axe dès que l’adversaire accélère. Il a dû attendre le mois d’août pour enfin bien gérer les pertes de balle. Jusque-là, sa reconversion défensive ressemblait souvent à une foire à la panique. Mais même par la suite, il a laissé beaucoup trop de latitude entre son grand rectangle et le rond central, d’où sont originaires de nombreux buts adverses, dont celui de De Leon qui lui fut fatal en demi-finale de conférence.

Droit dans le mur : les flops de la saison 2012
7. Les errances de l’axe défensif de DC United
8. Les abonnements de la défense de Dallas
9. Columbus peut se réjouir de ne pas jouer au basket
10. Au LA Galaxy, défendre sur le flanc gauche est optionnel

22 November 11:43 de la mañana

En ce jeudi de Thanksgiving pour les Américains, je poursuis la série « Pleine lucarne », mon classement des bons coups de la saison 2012.

8. Direct dedans
Je voulais souligner quelques beaux coups francs tirés cette saison en MLS, et notamment le coup de patte de David Beckham, toujours fidèle à sa réputation dans ce domaine. C’est un incontournable qu’on ne verra malheureusement plus en 2013, mais on a encore eu mieux cette année : deux corners directs ! On a beaucoup parlé de celui de Thierry Henry contre Columbus, mais Marco Pappa a aussi marqué de la sorte pour Chicago contre Seattle. C’est d’ailleurs ce but-là que j’ai choisi pour illustrer notre « pleine lucarne » du jour.

7. Kenny Cooper a assuré sans Thierry Henry, puis confirmé avec lui
Quand New York a été privé de plusieurs forces offensives à la fin du printemps, ils étaient peu nombreux à croire que Kenny Cooper pourrait porter l’attaque d’une équipe aussi ambitieuse. Il s’y est attelé avec brio, et a ensuite constitué un duo de choc avec Thierry Henry. Cooper marque dans toutes les situations, est aussi efficace en début qu’en fin de match, est bon tant du pied que de la tête. Quant au Français, il peut délivrer des passes décisives d’à peu près n’importe où sur le terrain et n’a pas perdu son sens du but.

Pleine lucarne : les tops de la saison 2012
9. Patrice Bernier - Felipe, axe des succès montréalais
10. Jaime Castrillon et Brian Mullan sauvent l’honneur de Colorado 

20 November 1:01 de la tarde

Finales et trophées sont au menu de notre émission hebdomadaire (à écouter ici) :
- Retour sur les matchs retour des finales de conférence. Deux matchs, deux approches et deux scénarios très différents… pour un même résultat : l’élimination de DC United et de Seattle qui n’ont pu résorber leur retard respectif sur Houston et le LA Galaxy.
- Débat : y avait-il une faute de main de Johansson dans le rectangle ? Forgez-vous votre opinion en revoyant l’action et en lisant les lois du jeu (rendez-vous page 116).
- Les animateurs de l’équipe de Coup Franc vous proposent leur Onze idéal de la MLS. Regardez-les à tête reposée sur le blog de Frédéric Lord, réagissez et proposez-nous les vôtres.
- Tour d’horizon des différents trophées de fin de saison remis par la MLS. Qui sont les favoris… et les oubliés ?
- On reçoit l’auteur d’un des dix plus beaux buts inscrits sur la planète en 2012 : Eric Hassli. Il nous parle évidemment de son but, de la manière surprenante dont il a appris la nouvelle, de son plaisir à réaliser de belles reprises de volée et du superbe but d’Ibrahimovic. Voyez les dix candidats au Prix Puskás et votez !

L'émission Coup Franc est aussi disponible sur Stitcher et iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com) ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

19 November 5:08 de la tarde

There are always offseason rumors flying around the Red Bulls, but with this one there seems to be no ambiguity:

"There is no shadow of a doubt, I am eager to come back," Cahill reportedly told the Liverpool Echo about his desire to return to Everton on a short-term winter loan. "Hopefully something can be done. It would be nice but it is not down to me. I have to respect that sometimes the ship has sailed."

Cahill, one of three Designated Players on the New York roster, scored one goal in 12 regular-season and two postseason games after arriving from the Toffees, and was hobbled by a calf injury throughout. In his last 55 club games across all competitions, the 32-year-old attacker has four goals and six assists.

16 November 4:39 de la tarde

New York's Rafa Márquez has already made it clear that he wants to go out on loan this offseason.

And he's made it pretty clear that Atlas — his original club, which is struggling mightily in the Liga MX these days — is his preferred destination.

And now Atlas are flirting back:

This, of course, doesn't mean that anything is, as yet, official. But there's certainly a lot more to this one than one stray press release.

13 November 1:17 de la tarde

L’émission Coup Franc de cette semaine (à écouter ici) s’intéresse tant à ceux qui sont en lutte pour la Coupe MLS qu’à ceux qui ont déjà la tête à 2013. Parmi les sujets de discussion :
- La phase finale de la saison en questions. Se dirige-t-on vers une nouvelle finale LA Galaxy - Houston ? Qui de Seattle ou de DC United a le plus de chances de renverser la tendance au match retour en finale de conférence ? Les animateurs parlent aussi de leurs surprises et de leurs pronostics.
- Entretien avec le journaliste Nick Sabetti, actuellement en Italie avec Montréal. Il évoque l’état d’esprit des joueurs et du staff technique, ce qui a changé (ou non) aux entraînements, la possibilité que Mauro Biello succède à Jesse Marsch ou encore le genre d’entraîneur que les joueurs aimeraient.
- Débat : Mauro Biello peut-il devenir le T1 de Montréal en 2013 ?
- Nouvelle rubrique : club de lecture. Aujourd’hui, Olivier Tremblay vous conseille « Football and Chess ». Si vous aimez lire, allez voir la bibliographie du site zonalmarking.
- La vente aux enchères du brassard de capitaine de l’Impact de Montréal par les Ultras Montréal.

L'émission Coup Franc est aussi disponible sur Stitcher et iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com) ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

09 November 12:06 de la tarde

En s’imposant par le plus petit écart respectivement à New York et à Salt Lake, DC United et Seattle ont livré les derniers verdicts des demi-finales de conférence, dont les quatre vainqueurs ont joué le match retour à l’extérieur.

Sur un terrain aussi vert qu’enneigé la veille, New York a pourtant eu toutes les cartes en mains quand, à 20 minutes de la fin, une sortie kamikaze d’Hamid envoyait Kenny Cooper au sol. « Il a sauté au-dessus de moi ! », se défendait le gardien visiteur, ce qui n’a pas empêché son exclusion. Alors que Cooper saccadait sa course sur le penalty, ses équipiers sont entrés dans le rectangle. Il a dû recommencer et malgré son énorme élan, a vu son envoi arrêté par Joe Willis. Après le match, Cooper n’a pu retenir ses larmes.

La supériorité numérique de New York fut brève, puisque Marquez a rapidement écopé d’un second carton jaune. Repentant, le Mexicain ne pense cependant pas avoir disputé son dernier match pour le club. Il restait deux minutes au temps réglementaire quand De Leon s’est retrouvé seul face à Robles et n’a pas laissé passer sa chance d’offrir la qualification à DC United. Après le match, lui aussi cachait difficilement son émotion. Score final 0-1 (résumé vidéo) : DC United se mesurera à Houston pour une place en finale de la Coupe MLS.

Il y eut moins de spectacle à Salt Lake, où on a surtout vu les gardiens s’illustrer. L’équipe locale n’a pu mettre fin à sa disette offensive (son dernier but remonte à début octobre), la faute notamment aux arrêts de Gspurning, et est éliminée de la phase finale que Will Johnson a comparée à un jeu de hasard. Un jeu qui n’avait jamais réussi à Seattle avant cette année. Mais une superbe demi-volée de Mario Martinez a changé la donne, conférant au buteur un statut de héros… qu’il obtient dans toutes les équipes pour lesquelles il joue. Avec cette victoire 0-1 (résumé vidéo), Seattle a remporté le droit d’affronter le LA Galaxy en finale de conférence.

08 November 12:29 de la tarde

Ça valait la peine, tiens, de cravacher dur afin de terminer en tête du classement pour se faire sortir dès son premier duel à élimination directe… Eh oui, San José s’est effondré contre un LA Galaxy version 2011 alors que Kansas City n’a pu combler son retard contre Houston.

La soirée a commencé sous une abondante neige au New Jersey. Les conditions ne permettant pas de jouer, le duel New York - DC United à été remis à ce soir à 19h30 (RDS2, TSN2, NBCSN). Une décision logique pour Hans Backe, mais qui a fait de nombreux mécontents à Washington.

La grosse surprise est venue de San José, battu chez lui 1-3 par le LA Galaxy (résumé vidéo). Accumulant les blessures au plus mauvais moment, l’équipe qui a largement dominé la saison régulière a raté son début de match. Auteur des deux premiers buts, Robbie Keane a prouvé qu’il pouvait revendiquer le titre de meilleur attaquant de la MLS, alors que le buteur-roi Wondolowski a raté les occasions de relancer son équipe. Il y a eu du suspense quand Gordon a fait 1-3 en fin de match, mais le champion 2011 a réussi à « en finir avec ces types-là ».

Battu 2-0 à Houston à l’aller, Kansas City n’a pu inverser la tendance au retour. Les hommes de Peter Vermes ont pourtant disputé un match plein mais n’ont su concrétiser qu’une seule de leurs nombreuses occasions (1-0 - résumé vidéo). Ils quittent la compétition la tête haute. Souvent au bord de la rupture, la défense texane a tenu bon et Houston s’est qualifié pour la finale de conférence où il n’aura à nouveau pas le rôle de favori… ce qui l’arrange bien.

Le dernier verdict tombera ce soir après Salt Lake - Seattle (aller 0-0 – 22h00 HE – RDS2, TSN2, NBCSN, Univision). Les entraîneurs évaluent encore l’état de certains joueurs clefs. Olave et Espindola demeurent incertains du côté de Salt Lake, alors qu’à Seattle, on se penche sur les cas de Rosales et Johnson. Les visiteurs compteront sur ce dernier, mais aussi sur les corners et les centres pour trouver l’ouverture. De leur côté, les joueurs de Rocheuses sont prévenus : en cas d’élimination ce soir, le visage de l’équipe pourrait beaucoup changer la saison prochaine.