blog

New England Revolution

13 February 12:46 de la tarde

Avec 10 clubs en lice dans 6 rencontres différentes, ce mercredi est la journée de matchs amicaux la plus chargée depuis le début de l’année. Et tous seront diffusés en direct sur MLSsoccer.com !

À Orlando, Philadelphie, où les automatismes entre Sébastien Le Toux et Conor Casey doivent être travaillés, et Columbus, qui récupère l’international costaricien Jairo Arrieta en grande forme, ouvriront le bal dès 13h00. On a déjà vu que son séjour en équipe nationale avait fait grand bien à Graham Zusi qui, avec Kansas City, se mesurera à DC United où l’international panaméen Marcos Sanchez est en test tout comme l’ancien Montréalais Shavar Thomas.

Les clubs canadiens en Floride auront a priori la tâche plus facile aujourd’hui car tous deux se mesurent à un adversaire de division inférieure. Face à Tampa Bay, Montréal en profitera pour réaliser des essais. Déjà privé de Stefan Frei, qui a le nez cassé, Toronto jouera contre le club local, Orlando City.

À Tucson, Jamison Olave, transféré cet hiver à New York où on espère qu’il est la pièce manquante pour consolider la défense, retrouvera ses anciens partenaires de Salt Lake où Robbie Findley effectue son retour après deux ans en Angleterre. L’autre duel opposera New England, qui pourra compter pour la première fois sur Chad Barrett, à Seattle, qui est à la recherche de solutions tant en défense qu’à l’attaque.

06 February 2:48 de la tarde

Chad Barrett appears to be ready to wear the New England Revolution's colors in 2013, if you're a believer in his Facebook posts. Barrett was taken by the Revs in Re-Entry Draft in December after spending the past two seasons in LA, where he scored eight goals in 35 appearances. Barrett was loaned out to Norwegian club Vålerenga in July.

The Revs would be the  fourth MLS team of  Barrett's career dating back to 2005, when he was taken third overall in the MLS SuperDraft by the Chicago Fire.

24 January 3:35 de la tarde

Maintenant que New York a officialisé l’embauche de Mike Petke, on connaît le nom des 19 entraîneurs qui entameront la saison 2013. Voilà la liste classée par longévité dans leur club, avec leur nationalité, leur année de naissance et l’occupation des nouveaux venus en 2012.

  • Houston : Dominic Kinnear (É-U / 1967 / 10e saison, incluant les deux avant le déménagement de l’équipe de San José à Houston)
  • Salt Lake : Jason Kreis (É-U / 1972 / 7e saison)
  • LA Galaxy : Bruce Arena (É-U / 1951 / 6e saison)
  • Dallas : Schellas Hyndman (É-U / 1951 / 6e saison)
  • San José : Frank Yallop (Can / 1964 / 6e saison)
  • Seattle : Sigi Schmid (É-U / 1953 / 5e saison)
  • Columbus : Robert Warzycha (Pol / 1968 / 5e saison)
  • Kansas City : Peter Vermes (É-U / 1966 / 5e saison)
  • DC United : Ben Olsen (É-U / 1977 / 4e saison)
  • Chicago : Frank Klopas (É-U / 1977 / 3e saison)
  • New England : Jay Heaps (É-U / 1976 / 3e saison)
  • Colorado : Oscar Pareja (Col / 1968 / 2e saison)
  • Vancouver : Martin Rennie (Éco / 1975 / 2e saison)
  • Philadelphie : John Hackworth (É-U / 1970 / 2e saison)
  • Portland : Caleb Porter (É-U / 1975 / 1re saison - Akron, NCAA)
  • Chivas USA : José Luis Sánchez Solá, alias Chelis (Mex / 1959 / 1re saison - Correcaminos UAT, D2 mexicaine)
  • Montréal : Marco Schällibaum (Sui / 1962 / 1re saison - instructeur Fifa en Asie)
  • New York : Mike Petke (É-U / 1976 / 1re saison - entraîneur adjoint)
  • Toronto : Ryan Nelsen (N-Z / 1977 / 1re saison - joueur à QPR, D1 anglaise)

23 January 5:27 de la tarde

La Major League Soccer et l’USL PRO (division professionnelle des United Soccer Leagues) ont annoncé aujourd’hui un partenariat qui, pour 2013, comprendra des matchs entre les équipes réserves des clubs de MLS et les formations d’USL PRO ainsi que la mise en place de plusieurs affiliations exclusives entre équipes. D’autres initiatives techniques et commerciales entre les deux entités seront annoncées lorsqu’elles seront finalisées au cours des prochains mois.

Chaque affiliation entre clubs sera adaptée afin de répondre aux besoins des équipes respectives, mais toutes comprendront au moins quatre prêts à long terme de joueurs du club de MLS à sa filiale en USL PRO. Les clubs de MLS ayant une filiale officielle en USL PRO n’auront pas de représentant au championnat 2013 de la Division réserves de la MLS. Aucun club de MLS ni d’USL PRO n’est obligé de conclure un accord d’affiliation. Certaines affiliations déjà entérinées seront annoncées au cours des prochains jours.

Sur le terrain, chacune des 13 équipes d’USL PRO disputera deux matchs contre des équipes réserves de clubs de MLS. À l’exception d’Antigua, qui jouera deux fois sur le terrain des équipes réserves de MLS, les équipes d’USL PRO ont été couplées avec un seul club de MLS pour un double duel comprenant un match sur le terrain de chaque équipe. Ces rencontres seront officielles, leur résultat comptant donc aussi bien pour le classement en USL PRO qu’en Division réserves de la MLS (chacun des deux championnats étant bel et bien organisé cette année). Les détails de ces matchs seront annoncés lors de la communication prochaine du calendrier officiel 2013 de l’USL PRO.

17 January 6:09 de la tarde

Après avoir procédé à un échange pour obtenir le premier choix du SuperDraft 2013, le New England Revolution a recruté le défenseur Andrew Farrell en tant que premier choix du SuperDraft 2013 de la MLS, organisé ce jeudi à l’Indiana Convention Center.

Né dans le Kentucky, Farrell a découvert le soccer à Lima, au Pérou, où son père était en mission. Après 10 ans, la famille est revenue au bercail, à Louisville, où Farrell a brillé sur les terrains et étudié à l’université. Solide défenseur central, athlétique et polyvalent (il peut jouer à droite et a même évolué au milieu à l’université), on le dit bon de la tête et doté d’élans offensifs par lesquels il est parfois exagérément emporté. Farrell était un des sept membres de la promotion Génération adidas, tous recrutés après les 14 premières sélections.

Chivas USA avait le deuxième choix et, comme prévu, a sélectionné un Américain d’origine mexicaine en la personne du milieu de terrain Carlos Alvarez. Le troisième choix fut Kyle Bekker, recruté par le Toronto FC.

Les Torontois ont animé la journée en marchandant à de nombreuses reprises : détenteurs du premier choix, ils l’ont échangé à New England contre le 4e, qu’ils ont ensuite cédé à Vancouver en contrepartie du 10e, refilé à son tour à Seattle, pour finalement se retrouver avec la 16e sélection.

La séance a aussi été marquée par le recrutement du jeune Gambien Kekuta Manneh, qui a fêté ses 18 ans en décembre et fréquente encore l’école secondaire. Avec le 4e choix, Vancouver a décidé de l’embrigader. Les Britanno-Colombiens n’en sont pas à leur coup d’essai, eux qui avaient déjà été chercher Omar Salgado il y a deux ans.

Pour un récapitulatif complet de cette séance de recrutement, consultez la liste des joueurs choisis par ordre de sélection ou club par club.

09 January 1:05 de la tarde

Ça y est, le calendrier de la saison régulière 2013 est sorti ! Je vous invite à le consulter ici.

Le coup d’envoi sera donné le 2 mars à 16h00 avec Philadelphie - Kansas City. Le format de compétition est identique à celui de 2012, avec l’inversion du lieu des rencontres entre les clubs qui s’affrontent une seule fois.

Le week-end des 16 et 17 mars promet d’être particulièrement palpitant puisque huit des neuf rencontres au programme opposeront des clubs rivaux. Parmi elles, l’incontournable Seattle - Portland,  mais aussi New York - DC United, Dallas - Houston ou encore Montréal - Toronto.

Comme de coutume désormais, il sera possible de regarder en direct chacune des 323 rencontres, que ce soit à l’antenne des partenaires de télédiffusion nationale, sur des chaînes de télévision locales, via le bouquet Direct Kick ou MLS Live. Certaines rencontres retransmises par ESPN et ESPN2 seront même en 3D !

L’élaboration du calendrier a été effectuée en veillant à ne pas entrer en conflit avec les matchs des éliminatoires de la Coupe du monde. En été, les coups d’envois seront rarement donnés avant 16h00, pour éviter qu’un soleil de plomb n’assomme le stade.

Au soir du 27 octobre, après 35 semaines de compétition et 34 matchs pour chaque équipe, le classement final de la saison régulière sera établi. Pourra alors commencer la phase finale de la compétition, qui durera une semaine de plus que l'an dernier puisque la finale de la Coupe MLS se jouera le 7 ou le 8 décembre.

03 January 9:31 de la tarde

Fredy Montero maybe never knew it or others purged it out of him: But like it or not, no matter what the formation may show on any given matchday, Montero is an old-school No. 10.

A No. 10 as in a supremely skilled, game-breaker. They may not be the fastest, the tallest or the strongest, but they're capable of that stroke of genius that other players can only dream about.

No. 10s are hot and cold. They're often enigmatic and maddening. They need freedom because they don't fit a specific mold. They can't be judged by the same measure as other players. They're different.

Well, since Montero was counted on for goals (he did score double-digit goals in each of his four seasons), we could instead use the "No. 9.5" label that Michel Platini once coined for Italian Roberto Baggio: the No. 10 who also finds the back of the net.

Whichever label fits him best, it's no secret that tweeners like Montero are dying a slow death in modern soccer, which is increasingly based on athleticism and production. The sport has very little patience any more for the artisans, whose production may not always be reliable or punctual, but whose craft is inimitable.

If Montero's return to Colombia does materialize, MLS will have lost one of its artisans -- the author of some of the best goals in league history. True gems. But these days the Sounders are not interested in art and pretty pictures. They want goals. Goals that win them trophies.

Montero's exit, if it happens, would follow that of No. 10's Sebastián Grazzini (Chicago Fire) and Davide Chiumiento (Vancouver Whitecaps), who departed during the 2012 season. Toronto FC also sent attacking catalyst Joao Plata back to Ecuador in midseason.

Meanwhile, as creative types like Freddy Adu (Philadelphia Union) and Darlington Nagbe (Portland Timbers) suffer through existential crises (where and how do they fit in MLS?), there have been rumors of another potential return to Colombia for FC Dallas playmaker David Ferreira.

Real Salt Lake are desperately trying to cling to their No. 10 Javier Morales and the New York Red Bulls looked far and wide before landing 37-year-old Brazilian Juninho Pernambucano.

Who's left out there? Columbus have their fingers crossed that a healthy Federico Higuaín can regain his form, while Colorado hope Martín Rivero can actually find his.

Before we get too alarmed, what we may very well be witnessing could just be a transition phase in MLS. A changing of the guard. The slighter, softer Montero's making way for a new breed of modern gamebreakers who are built stronger (see Sporting's Graham Zusi), bigger (see Toronto's Luis Silva), tougher (see Philly's Michael Farfan) and show up every game.

But finding another Farfan is easier said than done. Good luck, Seattle.

10 December 4:40 de la tarde

Depuis la semaine dernière, les journalistes de MLSsoccer.com dressent le bilan de la saison écoulée club par club : entrevues, analyses, perspectives pour 2013 etc. Voici un bref résumé de ce qui a déjà été écrit.

Dernier de classe, Toronto n’a guère souri longtemps après sa demi-finale de Ligue des champions. Ryan Johnson fait partie des rares satisfactions d’un club qui a un gros besoin de renforts. L’équipe dépend beaucoup du rendement de Frings, ce qui n’a rien de rassurant. Paul Mariner souligne aussi la blessure de Koevermans comme tournant de la saison mais a déjà en tête le jeu qu’il veut montrer l’an prochain.

Chivas USA a rêvé jusqu’en août avant de s’effondrer. Une victoire face au LA Galaxy et la solidité de Kennedy ont mis du baume au cœur d’une formation qui a besoin de stabilité. On s’attend cependant à une reconstruction en profondeur cet hiver : pour le meilleur ou pour le pire ?

Portland est passé à côté de la saison de la confirmation, ce qui a entre autres valu le congédiement de l’entraîneur John Spencer. Temporairement à la barre, le directeur général Gavin Wilkinson n’a pu ramener la barque à bon port mais espère au moins avoir préparé le terrain pour 2013. Notamment en posant déjà les balises du 4-3-3 que son successeur, Calen Porter, utilisera l’an prochain.

New England a vécu une saison de transition pour les débuts de Jay Heaps à sa tête. Nguyen, Sene, Bengtson : il y a d’excellents joueurs autour de qui construire, mais l’effectif est encore léger pour jouer dans le haut du tableau. Heaps reconnaît avoir beaucoup appris cette année mais saura-t-il mettre en place un système plus efficace que le jeu direct prôné au cours des derniers mois ?

En début de saison, Philadelphie avait perdu plusieurs de ses valeurs sûres et, sans surprise, n’a pu reproduire ses prestations de 2011. Peter Nowak en a payé les conséquences mais même après son départ, le club a connu de gros passages à vide. Le nouvel entraîneur, John Hackworth, en a toutefois profité pour donner leur chance aux jeunes. C’est un des aspects rassurants pour l’avenir, comme le retour de Le Toux, mais il ne sera pas simple de reconstruire aussi vite qu’on a détruit.

Je recommencerai cet exercice à quelques reprises dans les prochains jours jusqu’à ce que le tour d’horizon de tous les clubs soit terminé. Rendez-vous ici pour retrouver sur la même page un lien vers tous les textes et les dates de parution des prochains bilans.

03 December 8:23 de la tarde

By now you've probably seen "the list," the group of guys available for the third-ever MLS Re-Entry process, which includes Stage One and Stage Two Re-Entry Drafts on Dec. 7 and 14.

Things could certainly change between now and then – guys could opt out of the process, come to new terms with their clubs, be traded to another MLS team or head overseas – but I thought it would be interesting to see what kind of lineup you could pluck from those made available by their clubs.

Without too much in-depth research, below is my Re-Entry XI. Feel free to discuss and share yours in the comment section below.

Goalkeeper: Kevin Hartman

Defense (left to right): Gonzalo Segares, Marvell Wynne, Ike Opara, Jeremy Hall 

Midfield (left to right): Justin Mapp, Julian de Guzman, Tony Tchani, Eric Avila

Forwards: Juan Pablo Ángel, Maicon Santos

28 November 12:42 de la tarde

Suite du classement de la série « Pleine lucarne » avec d’autres réussites de la saison qui s’achève samedi. L’une a été couronnée hier lors de l’attribution du trophée de Retour de l’année à Eddie Johnson. Mais je commence avec deux hommes qui abattent du bon boulot sur tout leur flanc.

6. Chris Tierney et Andy Najar, recul sans frein
Le premier est milieu gauche de formation, le second carrément ailier droit. Et pourtant, leurs clubs respectifs, New England et DC United, leur ont assigné d’importantes tâches défensives. Des reconversions pour le moins réussies ! Si leurs formations encaissent peu de buts construits depuis le côté où ils jouent, Tierney et Najar n’y sont pas pour rien. Ils n’en oublient pas pour autant leurs premières amours et délivrent régulièrement l’une ou l’autre passe décisive.

5. Le retour réussi d’Eddie Johnson
Après quatre années guère prolifiques à l’étranger, Eddie Johnson comptait sur un retour au pays pour relancer sa carrière et a réussi son pari. Cela lui a même valu le trophée de Retour de l’année 2012 ! Il a parfaitement choisi sa destination avec Seattle, où sa complicité avec Mauro Rosales fait merveille. Si Johsnon est le meilleur buteur de la tête de la compétition cette année, il le doit aussi à la qualité des centres de son coéquipier. Ah, si les deux avaient été au sommet de leur forme contre le LA Galaxy, l’affiche de la finale de samedi serait peut-être différente…

Pleine lucarne : les tops de la saison 2012
7. Kenny Cooper a assuré sans Thierry Henry, puis confirmé avec lui
8. Direct dedans
9. Patrice Bernier - Felipe, axe des succès montréalais
10. Jaime Castrillon et Brian Mullan sauvent l’honneur de Colorado