blog

MLS Regular Season

17 October 4:35 de la tarde

El mediocampista de Sporting KC y la Selección de Estados Unidos Graham Zusi pasó a ser de enemigo al héroe de toda la afición mexicana.

Y es que fue precisamente Zusi quien puso a El Tri en el repechaje del Mundial, con su gol en tiempo de descuento que emparejaba las acciones en el encuentro ante Panamá, El Tri pudo meterse en la repesca a pesar de haber caído ante Costa Rica 2-1.

El gol del empate de Zusi, y posteriormente el de la victoria 3-2 de Aron Jóhansson, fueron cantados, gritados a rabiar por millones de mexicanos que hasta el minuto 90 de los dos partidos cruciales que se disputaron esa noche, veían a su selección fuera del Mundial.

Los mensajes de agradecimiento tanto a Zusi como a la Selección de Estados Unidos han colmado las redes sociales por días, y hasta un grupo de aficionados mexicanos  fue más allá este jueves en Kansas City, cuando apoyados por la estación radial local La Gran D, fueron hasta las instalaciones donde entrena el equipo para hacerle un reconocimiento con distintivos y regalos al que consideran el salvador de México.

Pero, ¿debería la Federación Mexicana de Fútbol hacerle también un reconocimiento a Zusi?

HONDURAS, ETERNAMENTE AGRADECIDA DE JONATHAN BORNSTEIN

Un caso similar se dio en las eliminatorias rumbo al Mundial Sudáfrica 2010 con el defensa Jonathan Bornstein y la Selección de Honduras.

En el duelo decisivo de la última fecha del Hexagonal, Honduras le había ganado 1-0 a El Salvador, pero necesitaba que Estados Unidos consiguiera el empate ante Costa Rica, que se iba imponiendo 2-0 a los estadounidenses, para ponerlos con cupo directo en el Mundial a los catrachos, y así evitar el repechaje con Uruguay.

Ese gol de Bornstein a segundos de la finalización del partido hizo estallar en júbilo a toda una nación hondureña que volvía a un Mundial después de 27 años de ausencia.

Los elogios no se hicieron esperar: el gobierno hondureño bajo el mando del Presidente interino de Roberto Micheletti declaró un feriado nacional tras la consecución de la gesta mundialista en el que la figura principal fue Jonathan Bornstein   así mismo el gobierno le ofreció unas vacaciones con todos los gastos pagados a un hotel cinco estrellas en el sector de las Islas de la Bahía.

DIA NACIONAL DE SAN GRAHAM ZUSI

Cuatro años después, Estados Unidos la volvió a hacer, sacando del fango a su acérrimo rival México de una de las presentaciones más vergonzosas que ha tenido El Tri en tiempo recientes,  ya que sin ese gol hoy no tendrían la chance de ir a la repesca con Nueva Zelanda.

He aquí varias opciones para la FMF para agradecerle a Graham Zusi:

  • Una casa de lujo en Cancún;
  • Unas vacaciones con todo incluido por los siguientes cuatro años en las paradisíacas playas de Cabo San Lucas, Puerto Escondido y Puerto Vallarta;
  • Una edición especial de la camiseta de la Selección de México, con distintivos de las barras y las estrellas, y el nombre de Graham Zusi que debera ser exhibida Salón de la Fama del Futbol Mexicano;
  • Una estrella con su nombre en el Estadio Azteca;
  • Denominar la cancha del Centro de Alto Rendimiento, lugar de concentración de la selección como "San Graham Zusi"

Ahí se las dejo mis amigos ¿Qué opinan?

17 October 10:48 de la mañana

Hier soir, le LA Galaxy a battu Montréal 1-0 (résumé vidéo). Les uns se sont relancés dans une hypothétique course au Supporters Shield, les autres ont poursuivi leur glissade et en sont désormais à six rencontres consécutives sans victoire.

Il y avait beaucoup de jeunes sur le terrain en Californie, et c’est l’un d’entre eux, Kofi Opare, qui a inscrit l’unique but d’une rencontre dont le rythme n’était pas effréné. Le moment était particulièrement émouvant pour le défenseur – certes parce qu’il avait trouvé le chemin des filets, mais surtout parce qu’il portait sous son maillot un t-shirt en l’honneur d’un ami décédé lundi, à qui il souhaitait rendre hommage en marquant.

À l’autre extrémité de la pyramide des âges, Robbie Keane a suscité l’admiration : l’international irlandais est monté à l’heure de jeu, alors que la veille, il s’était produit en Irlande pour son équipe nationale, et avait évidemment effectué un long voyage en avion entre temps.

Montréal n’a pas démérité et sa défense, dont trois des quatre éléments étaient des jeunes formés au club, a montré des signes encourageants pour l’avenir. Dans d’autres circonstances, on parlerait principalement de cela : perdre par le plus petit écart sur le terrain du double tenant de la Coupe MLS n’a rien de déshonorant. Mais dans la situation actuelle, le criant besoin de points des Québécois est leur seule priorité. Ce nul, « nous l’aurions mérité (…) mais nous l’avons laissé échapper », selon Marco Schällibaum.

L’équipe la moins en forme en ce moment espère retrouver le chemin de la victoire samedi contre Philadelphie. « Nous sommes dans le même bateau », a déclaré l’entraîneur de l’Union, John Hackworth, au cours d’une conférence de presse lors de laquelle il a longuement évoqué la situation de son équipe. Certes, mais tout le monde arrivera-t-il à bon port ?

16 October 10:36 de la mañana

Ce soir, il sera (enfin !) plus facile de lire le classement, puisqu’à l’issue de LA Galaxy - Montréal (22h30 HE), toutes les équipes auront joué le même nombre de matches. Cette rencontre se jouera dans un contexte diamétralement différent de celui du début de saison, moment où elle était prévue.

Montréal est en pleine déconfiture depuis quelques semaines et prendre ne serait-ce qu’un point pourrait faire office de tournant positif dans sa quête d’une place en phase finale. La prolongation de contrat de Marco Di Vaio vient mettre un peu de baume au cœur des supporters, qui sont néanmoins surtout préoccupés par les résultats et une façon de jouer peu rassurante dont nous avons parlé dans notre émission Coup Franc hebdomadaire.

De son côté, le LA Galaxy peut réintégrer le gros peloton de tête en cas de victoire ce soir. Il sera toutefois privé de plusieurs internationaux mais peut-être pas de Landon Donovan, revenu en Californie car il aurait été incapable de jouer hier avec l’équipe nationale en raison d’une blessure. Vous croyez aux miracles ?

Pour mieux connaître les forces et faiblesses des deux équipes, je ne peux que vous conseiller cette excellente analyse. Et rendez-vous ici pour connaître les différents scénarios de qualification mathématique des uns et des autres.

Ce mardi, les éliminatoires de la Coupe du monde ont livré de nombreux verdicts. Dans la zone Concacaf, on a assisté à un scénario digne d’Alfred Hitchcock : à deux minutes de la fin, le Mexique était éliminé et ce sont les États-Unis qui lui ont sauvé la mise. El Tri a toutefois encaissé un nouveau revers, au Costa Rica, et doit se farcir un voyage aller-retour en Nouvelle-Zélande en barrage. Les Mexicains vont-ils se qualifier ou prolonger les souffrances de ce qui ressemble à un long chemin de croix ? Pendant ce temps, le Honduras, avec de nombreux joueurs connus en MLS, s'est qualififé pour sa deuxième Coupe du monde consécutive.

D’autres joueurs de MLS étaient en action sur la scène internationale, notamment lors du match Australie - Canada, joué à Londres et perdu 3-0 par des jeunes Canadiens à qui « il faut donner de l’expérience internationale ». Si on pouvait les faire jouer 90 minutes au lieu de privilégier des vétérans qui seront retraités en 2018, ça aiderait… Parlant de retraite, Ramiro Corrales a annoncé la sienne pour la fin de la saison : il est le dernier joueur encore en activité à avoir été sur le terrain lors de la saison inaugurale de MLS en 1996.

15 October 1:24 de la tarde

Première équipe qualifiée pour la phase finale de la saison, New York fait l’objet d’une analyse en profondeur dans notre émission de cette semaine (à écouter ici) durant laquelle Christian Schaekels, de Vision du Jeu, se joint à l’équipe habituelle.

  • New York, une équipe très équilibrée, performante offensivement dans tous les domaines
  • Une mise en place défensive stable et solide, mais encore trop de fautes et d’erreurs individuelles derrière
  • Les individualités marquantes et leur apport : Henry, Espindola, Cahill, Olave
  • La première saison encourageante de l’entraîneur Mike Petke
  • Les chances de voir le club soulever la Coupe MLS en décembre prochain
  • L’aspect « glamour » de cette équipe, lié à la ville de New York

En deuxième partie d’émission, on revient également sur la fin de saison compliquée de Montréal, ses difficultés sur les flancs et dans la construction du jeu, on épingle les symptômes du match complètement raté contre New England, la non-résolution des problèmes, on se penche sur le rôle de l’entraîneur et des joueurs expérimentés.

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

14 October 10:53 de la mañana

Il reste encore deux journées de championnat (+ un match en retard) et bien malin celui capable de donner les noms du vainqueur du Supporters Shield et des dix participants à la phase finale de la Coupe MLS. Évidemment, les résultats du week-end ont encore davantage brouillé les cartes...

En position idéale pour finir en tête depuis de longues semaines, Seattle ne pense plus à la première place, qui paraît bien loin, mais à mettre fin à la spirale négative qui s’est poursuivie à Portland par un défaite 1-0 (résumé vidéo), la troisième consécutive. Le vainqueur du jour a battu trois grosses cylindrées de l’Ouest au cours du dernier mois, et est remonté à la deuxième place du classement général, devancé par New York uniquement au nombre de victoires. Les vaincus, eux, déplorent encore l’exclusion d’Alonso alors que Dempsey a dû quitter le match avec une épaule disloquée.

En position idéale pour (tiens, ce début de phrase me rappelle quelque chose) facilement assurer sa qualification en phase finale, Montréal doit aussi mettre fin à une spirale négative, marquée par une défaite ce samedi contre New England (0-1, résumé vidéo), ce qui place désormais l’équipe dos au mur. Les visiteurs n’ont pas manqué de dédier leur succès à Saer Sene, qui a dû quitter la rencontre en milieu de première mi-temps suite à une blessure au pied qui a horrifié tout le stade.

Les Québécois ont cependant toujours leur sort en mains, contrairement à Philadelphie, qui effectue la plus mauvaise opération du week-end après le partage 1-1 concédé à DC United (résumé vidéo), un point sauvé à la dernière minute par le réveil de Jack McInerney. Du coup, Chicago s’empare de la cinquième place dans l’Est grâce à son succès 2-3 à Dallas (résumé vidéo) qu’il a pourtant failli laisser échapper en fin de match.

Vendredi, la liste des pays qualifiés pour la Coupe du monde s’est allongée. Rien de neuf dans la Concacaf, à tout le moins officiellement. Mais le Honduras, vainqueur contre le Costa Rica, peut se contenter d’un point mardi en Jamaïque pour assurer sa qualification pour le Brésil. Les Costariciens se font dépasser en tête du groupe par les États-Unis, facile vainqueurs de la Jamaïque. Le Mexique devra aller chercher au moins un nul au Costa Rica pour assurer sa place de barragiste, et peut remercier Raúl Jiménez pour son superbe but qui lui a offert la victoire in extremis contre le Panama.

11 October 10:12 de la mañana

Cette semaine coupée en deux se poursuit avec quatre matches de championnat au programme ce week-end (encore une fois, tous avec un enjeu), après un vendredi où les équipes nationales seront au premier plan.

Après la gifle reçue à Colorado, Seattle a tendu l’autre joue contre Vancouver. Portland ne demande pas mieux que de porter le coup de grâce à son rival, qu’il reçoit ce dimanche à 21h00 HE (direct TSN2, ESPN, ESPN Deportes) à l’occasion de son centième match en MLS. Les deux équipes luttent encore pour le Supporters Shield mais la fierté sera aussi un enjeu important, tout comme la Coupe Cascadia.

Samedi, l’attention se portera dans la Conférence Est, à commencer par Montréal - New England (14h00 HE, direct RDS, TSN). Il ne faudra pas y arriver en retard ! Les Québécois encaissent de nombreux buts entre la 4e et la 7e minute alors que leur adversaire du jour s’est donné comme mission… de ne pas concéder de but en début de match ! Il y a de la friabilité dans l’air. Pour la première fois privé de concert de ses increvables  Camara et Brovsky, Marco Schällibaum devra jongler avec son effectif.

Philadelphie (à DC United, 19h00 HE) et Chicago (à Dallas, 20h30 HE avec retransmission gratuite sur MLSsoccer.com) doivent bien négocier leur déplacement chez un adversaire à leur portée. Il sera particulier pour l’Unioniste Brian Carroll, qui disputera son 300e match en MLS sur le terrain de ses débuts. Toujours du mauvais côté de la ligne rouge, Chicago n’a plus le droit à l’erreur s’il veut atteindre l’objectif de Jeff Larentowicz : remporter la prochaine Coupe MLS !

Ce vendredi, le monde entier sera rivé sur les éliminatoires de la Coupe du monde. De nombreux pays s’ajouteront à la liste de ceux qui ont leur billet pour le Brésil, sur laquelle figurent déjà les États-Unis et le Costa Rica. Les Américains prennent cependant très au sérieux leurs deux dernières rencontres (aujourd’hui contre la Jamaïque et mardi au Panama) : c’est le début de la préparation pour le Mondial, et les vedettes doivent être au service de leur pays, ce qui fera par exemple que Landon Donovan devrait manquer LA Galaxy - Montréal mercredi prochain. La pression est forte sur les nations pas encore qualifiées et pour qui l’élimination serait injustifiable. En tête de liste, le Mexique, qui doit vaincre le Panama et remporter une première rencontre à domicile, lui qui compte actuellement trois points de retard sur le Honduras, qui reçoit le Costa Rica.

Classement général
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs

10 October 9:39 de la mañana

Après sa défaite 5-1 à Colorado, Seattle a reçu une seconde gifle en cinq jours, sur son terrain cette fois, en étant battu 1-4 par Vancouver (résumé vidéo). Ce succès retentissant a un artisan principal : Kekuta Manneh, devenu à 18 ans le plus jeune auteur d’un triplé dans un match de MLS. Pas d’actions dangereuses, pas d’arrêts déterminants, pas de force dans les duels : Seattle ne fait plus rien, inacceptable pour un staff technique qui s’inclut dans les fautifs.

Malgré cette victoire, la route vers une place en phase finale est encore longue pour Vancouver. Il faut dire que voir San José et Colorado s’affronter ne l’arrangeait qu’à moitié… Bonne nouvelle : l’équipe à rattraper à la cinquième place de la conférence a perdu. Mauvaise : celle entre les deux a remporté les trois points. San José s’est en effet imposé 1-0 (résumé vidéo) : la persistance sur coups de pied arrêtés et l’opportunisme de Wondolowski ont payé, mais certainement pas séduit Carlos Pareja qui se sentait « triste pour le soccer » à l’issue d’un match où les grands coups de botte ont pris le dessus sur la circulation de balle.

En gagnant à Houston, Kansas City aurait effectué une nouvelle opération juteuse. Les Ciel et Marine se satisfont cependant d’un point suite à un 0-0 (résumé vidéo) lors d’un déplacement difficile où Nielsen a sauvé la mise à plusieurs occasions. Les Texans estiment d’ailleurs que le gardien danois est le principal responsable du résultat, trouvant leur prestation encourageante en vue des importantes échéances à venir.

09 October 10:30 de la mañana

Trois duels sont au programme ce mercredi et il est quasiment certain qu’au moment d’aller dormir ce soir, de nombreux joueurs verront soit leurs rêves exaucés, soit leurs ambitions anéanties.

Le match qui semble le plus crucial est celui opposant San José à Colorado (22h30 HE). Après un départ catastrophique, le détenteur du Supporters Shield rêve encore de se qualifier pour la phase finale de la saison. Battu une seule fois sur son terrain en 2013, il a surtout fait de gros progrès défensifs depuis l’arrivée de Mark Watson à la barre. Mais aujourd’hui, il doit gagner contre son principal concurrent direct, très impressionnant samedi dernier contre Seattle. Peut-être privé de Powers, Colorado ne pourrait plus être rattrapé par son adversaire du jour en cas de victoire.

Autre match opposant deux clubs de la Conférence Ouest, Seattle - Vancouver (22h00 HE). L’équipe locale pourra compter sur les retours de Dempsey et Martins qui, blessés, n’avaient pu aider leurs équipiers à éviter l’asphyxie dans les Rocheuses. Ces trois points sont très importants dans la conquête de la première place du classement général. Ils le sont encore plus pour Vancouver qui ne veut pas être en vacances dès la fin de la saison régulière mais sera privé de Miller et Mattocks pour son déplacement.

Chronologiquement, le premier rendez-vous de la soirée sera Houston - Kansas City (20h00 HE). Les Texans ont pris trois points précieux contre Montréal vendredi dernier et tiennent à confirmer cette victoire aujourd’hui, comptant en outre sur la disponibilité de Driver alors que Garcia est en équipe nationale. Auteur de l’excellente opération du week-end dernier, les Ciel et Marine se sont remis à rêver du Supporters Shield et pourraient prendre la tête du classement général en cas de victoire sur le terrain d’un adversaire… qui a brisé ses rêves lors des deux dernières saisons. Méfiance !

Rendez-vous ici pour connaître tous les scénarios possibles de qualification et/ou d’élimination pour la phase finale de la Coupe MLS suite aux rencontres jouées cette semaine.

Classement général
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs

08 October 12:41 de la tarde

Les sensations du week-end, les jeunes de Colorado, le record de Donovan et la présentation des arbitres de MLS : voilà les principaux sujet de l’émission Coup Franc de la semaine (à écouter ici).

On se penche sur la raclée 5-1 infligée par Colorado à Seattle. Le but d’ouverture est tombé après 14 secondes : est-ce fréquent de préparer un coup d’envoi comme une phase arrêtée ? Voyez notamment ce but en D3 allemande. Pourquoi Deshorn Brown et Dillon Powers réussissent-ils mieux que d’autres joueurs recrutés lors du dernier SuperDraft ? On s’interroge aussi sur l’inhabituelle léthargie de Seattle.

Autre gros score du week-end : la victoire 5-0 du LA Galaxy contre Chivas USA, qui ne restera pas dans les annales en raison du score mais bien parce que Landon Donovan y a égalé le record de buts inscrits en MLS (grâce à ce but). Ce qui nous vaut un débat sur l’international américain, sa carrière et sa réputation. Dernier match à retenir notre attention, Vancouver - Portland qui s’est terminé en fanfare avec deux magnifiques buts de Camilo, dont celui-ci qui pourrait être but de l’année.

Après un petit détour par la sélection canadienne pour le match contre l’Australie, on se penche sur les arbitres qui officient en MLS. Qui sont-ils ? Quelle expérience ont-ils ? Comment ont-ils commencé ? Quel est leur parcours-type ? Pourrait-on voir des arbitres étrangers en MLS ?

N’oubliez pas non plus de nous faire vos pronostics pour la fin de la saison régulière, en réagissant aux nôtres. L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

07 October 10:13 de la mañana

À ce jour, cinq équipes ont dépassé les cinquante points. Les membres de ce peloton des « cinquantenaires » sont les derniers prétendants au Supporters Shield. Seul un d’entre eux s’est imposé lors d’un week-end très riche en émotions.

Commençons toutefois par la nouvelle officielle : New York est le premier à décrocher mathématiquement son billet pour la phase finale après un partage arraché de justesse contre New England grâce à un but de Cahill dans les derniers instants.

La sensation de la journée est venue de Colorado. Brown a inscrit le but le plus rapide de l’histoire du club après 14 secondes pour donner le ton à l’humiliation 5-1 infligée à Seattle, jusque-là défense la moins perméable de la compétition. Sigi Schmid parle de « coup de pied au cul » inacceptable… qui a quand même du bon.

Ah oui, le seul vainqueur, c’est vrai. Il s’agit de Kansas City, qui effectue donc la bonne opération de la semaine après sa victoire à Columbus en employant la stratégie de mise contre cet adversaire : le laisser venir. La défense des Ciel et Marine a justifié sa réputation et Opara, titularisé à la place de Collin, a en outre inscrit le seul but du match sur corner.

Longtemps, Portland a aussi cru repartir avec les trois points suite à un match spectaculaire à Vancouver. Trois buts coup sur coup à un quart d’heure de la fin ont permis à l’équipe locale de revenir à la marque à deux reprises, chaque fois grâce à Camilo qui, après son troisième coup franc direct de la saison (personne ne fait mieux) a inscrit un des buts de l’année (vidéo ci-dessus). « Avec des buts pareils, c’est difficile d’être déçu de ne pas gagner », se consolait Caleb Porter.

Dans la liste des perdants (ce qui arrive souvent ces dernières semaines), Salt Lake a été contraint au nul chez lui face à Dallas, après avoir joué presque tout le match à dix. Heureusement que Saborio était là pour sauver la mise…

Dans d’autres circonstances, New England, Vancouver et Dallas auraient été heureux de leur partage, mais à ce jour, il réduit leurs chances de participation à la phase finale. Dans l’Ouest, le trou se creuse derrière les cinq premiers. À égalité de points avec Colorado, dernier qualifié, le LA Galaxy a lui aussi déroulé : 5-0 contre Chivas USA, avec deux buts de Donovan qui a égalé le record de buts inscrits en MLS. Dans l’Est, Philadelphie (5e) et Chicago (6e) ont rempli leur mission en s’imposant respectivement contre Toronto et à DC United.

LES RÉSULTATS
DC United - Chicago
Houston - Montréal
New York - New England
Columbus - Kansas City
Philadelphie - Toronto
Salt Lake - Dallas
Colorado - Seattle
LA Galaxy - Chivas USA
Vancouver - Portland

 
0-3
1-0
2-2
0-1
1-0
1-1
5-1
5-0
2-2

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo