blog

MLS Regular Season

22 September 11:11 de la mañana

« En rang deux par deux, et tenez-vous la main ! » Cette rengaine tant entendue à l’école semble l’adage du moment quand on regarde le classement en MLS, où les couples se forment. Mais il y a de la discorde dans les rangs puisque tout le monde veut faire en pas en avant pour devancer son voisin.

Longtemps seul en première place et tout auréolé de sa victoire en Coupe des États-Unis, Seattle avait laissé ses meilleurs éléments à la maison et a, surtout, oublié d’avancer au moment où la cloche a sonné à New York. La sanction a été sans appel, dispensée par le brillant élève Wright-Phillips, plus que jamais en course pour battre le record de 27 buts en saison régulière (il est à 24).

Du coup, un peu comme en F1, ils sont désormais deux en première ligne : la victoire du LA Galaxy lui permet en effet de revenir à égalité de points en tête (mais avec un match de plus au compteur), une fois de plus grâce à la contribution de Gordon, que Bruce Arena se félicite sûrement d’avoir attiré dans sa classe alors qu’il se morfondait de l’autre côté du couloir, à San José. Plutôt que de panser les plaies de la défaite, Dallas y voit un bon cas d’étude de ses solutions de rechange.

Semaine après semaine, l’écart se creuse lentement mais sûrement entre le duo de tête et ses deux plus proches poursuivants, qui eux-mêmes prennent leurs distances sur le binôme derrière eux (Dallas, qui  a donc perdu, et Kansas City, qui ne jouait pas). Salt Lake a rempli sa mission, en assommant son voisin Colorado 5-1, avec cinq buteurs différents, à commencer par Plata qui a reçu l’essentiel des éloges. De son côté, DC United a arraché un point à Chicago grâce à un autre ancien Torontois : Luis Silva, qui a osé prendre ses responsabilités. Mike Magee a vu tout ça de loin mais ne s’est pas gêné de qualifier la pelouse de son club de « terrain de merde ».

Plus loin dans le rang - vous savez, là où le prof pose plus difficilement les yeux - fini d’être bien alignés deux par deux : ils sont cinq pour… trois places dans l’Est. D’ailleurs, Philadelphie se plaint que l’arbitre n’a rien vu quand Nogueira s’est fait faucher dans le rectangle dans les dernières minutes d’un match sans but contre Houston. En meilleure position pour le moment, New England a vu sa série de victoires prendre fin à Columbus, qui a remporté ce match à six points grâce à un bel effort collectif. Et Toronto, pas mal bousculé depuis quelques semaines, s’est enfin imposé, prenant le dessus sur un de ses congénères les plus faibles, Chivas USA. « Chaque point est tellement important », martelaient Bradley et ses coéquipiers.

Il y a davantage d’ordre dans la section ouest, où ils ne sont que deux à se battre pour être au-dessus de la ligne rouge : Portland et Vancouver, qui se sont affrontés ce week-end. Les Américains se sont largement imposés, 3-0, grâce à leur expérience et leur maturité, affirment-ils, et ont dépassé leur adversaire du jour, désabusé et dont la maigre consolation était de dire que l’équipe en moins bonne position avait moins de pression… Il y a aussi une lutte à distance entre les équipes canadiennes pour une place en Ligue des champions l’an prochain. Elle ne sera pas pour Montréal, qui a néanmoins quitté la dernière place en championnat grâce à sa victoire contre l'antépénultième, San José, coïncidant toutefois avec l’officialisation mathématique de sa non-participation à la phase finale de la Coupe MLS.

LES RÉSULTATS
Salt Lake - Colorado
Portland - Vancouver
Philadelphie - Houston
Columbus - New England
Montréal - San José
New York - Seattle
Chicago - DC United
LA Galaxy - Dallas
Toronto - Chivas USA

 
5-1
3-0
0-0
1-0
2-0
4-1
3-3
2-1
3-0

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

15 September 11:33 de la mañana

Le match nul était à l’honneur lors de la dernière journée de championnat, ce qui a permis aux rares vainqueurs du week-end de se démarquer encore plus par rapport à leurs concurrents directs.

À commencer par le leader, Seattle, vainqueur 3-2 de Salt Lake à l’issue d’un match spectaculaire, riche en beaux buts, et dont le but décisif est tombé dans les derniers instants, gracieuseté de Rose, remplaçant de luxe qui rapporte une fois de plus des points importants. « Des détails ont fait la différence », se lamentaient les battus, convaincus d’avoir fait jeu égal avec leur adversaire.

En plus de prendre ses distances sur un concurrent direct, Seattle a vu son actuel dauphin, le LA Galaxy, perdre deux points précieux à San José. Coupable désigné : Robbie Keane, qui a raté un penalty à 0-1 en faveur des siens. C’était le cinquième penalty raté par l’équipe cette saison, et ils constituent un important manque à gagner. Après une défaite à New York en milieu de semaine, DC United était au repos ce week-end, et a donc lui aussi vu grandir l’écart avec la première place.

En méforme depuis plusieurs semaines, Kansas City a profité de sa visite à Chivas USA pour retrouver le bon chemin : une victoire nette lors de laquelle Dwyer a inscrit son 19e but de l’année, record chez les Ciel et Marine en une saison régulière. Autre bien classé à s’imposer, Dallas a loué le retour de Blas Perez, qui a tracé la voie vers la victoire contre Vancouver, qui aurait bien aimé que le héros du jour reste en équipe nationale quelques jours de plus. Une défaite qui aurait pu être plus lourde de conséquence si Portland n’avait pas été tenu en échec à Colorado, après avoir ouvert la marque mais aussi après avoir remonté un retard d’un but. Samedi, Portland accueille Vancouver…

Ah, cette cinquième place dans l’Ouest qui ressemble à une lutte à deux. Tout le contraire du portrait dans l’Est, où les nombreux partages du jour sont autant d’occasions gâchées pour les uns et de soupirs de soulagement pour les autres. Mais commençons par le seul protagoniste à avoir gagné : New England a battu Montréal et s’est imposé pour la troisième fois de suite après avoir été mené au score. C’est aussi un des grands bénéficiaires du week-end.

Chicago pensait se relancer dans la course en battant Toronto : ce fut vrai jusque dans les tout derniers instants, mais l’équipe « a encore trouvé le moyen de faire match nul quand elle devait gagner », dixit Frank Yallop, qui ne cherchait aucune excuse. Et encore, ce 15e partage de la saison aurait pu être transformé en défaite si le but de Gilberto dans les arrêts de jeu n’avait pas été annulé pour une raison que « seul l’arbitre a vue », se désolait Greg Vanney.

Autre formation à courir pour remonter au-dessus de la ligne rouge, Houston a laissé filer une avance de deux buts en dix minutes contre Columbus, fier de sa réaction après avoir été dos au mur. New York a également perdu deux points, dans les arrêts de jeu suite à une décision arbitrale controversée : une faute dans le rectangle que Sekagya jure ne pas avoir commise, mais sanctionnée d’un penalty. Une unité d’autant plus précieuse pour Philadelphie que plusieurs titulaires étaient au repos en prévision de la finale de la Coupe des États-Unis.

LES RÉSULTATS
Seattle - Salt Lake
Chivas USA - Kansas City
Philadelphie - New York
New England - Montréal
Chicago - Toronto
Dallas - Vancouver
Houston - Columbus
Colorado - Portland
San José - LA Galaxy

 
3-2
0-4
2-2
2-1
1-1
2-1
2-2
2-2
1-1

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

08 September 12:04 de la tarde

La journée s’est ouverte par le match qui représentait on ne peut mieux la tendance du moment : le LA Galaxy a enchaîné une cinquième victoire consécutive, s’imposant sur un cinglant 6-0 contre Colorado qui perdait pour la septième fois de suite. Un match chargé d’émotion en raison du décès, la veille, de l’enfant d’AJ DeLaGarza, âgé d’une semaine. Grâce à cette victoire, le LA Galaxy se retrouve à deux points du leader Seattle, au repos ce week-end.

En battant Dallas, Salt Lake s’est repositionné en candidat sérieux dès l’instant où, après quelques mois d’absence, Alvaro Saborio a marqué le but de la victoire peu après sa montée au jeu. Oscar Pareja trouvait néanmoins cette défaite « plus positive » que celle subie une semaine plus tôt à Chicago. Seule équipe de l’est dans le quatuor de tête, DC United ne se positionne pas comme un prétendant au Supporters Shield et se satisfait de son partage blanc à Vancouver qui le rapproche de son seul objectif avoué : une participation à la phase finale. Le raisonnement est différent en Colombie-Britannique, où on ne pense pas tant au point pris qu'aux 411 minutes qui séparent l’équipe de son dernier but.

Néanmoins, le bilan chiffré du week-end est au neutre dans le duel qui oppose Vancouver à Portland, puisque ce dernier a été tenu en échec chez lui par San José alors que, selon son entraîneur, l’équipe aurait pu marquer dix buts. Même si elle a tiré tous azimuts, elle a dû courir après le score à plusieurs reprises mais a réussi à sauver un point au grand dam de Chris Wondolowski.

Si ces résultats confirment une course à deux pour la cinquième place dans l’ouest derrière un quatuor qui peut quasiment déjà penser à novembre, la situation est tout autre dans la conférence est. Des équipes en bonne posture il y a peu s’effondrent complètement, d’autres qui semblaient mal embarquées se sentent pousser des ailes. Ainsi, Kansas City vient d’enchaîner quatre défaites consécutives pour la première fois depuis 2011, s’inclinant 2-1 à New York où Thierry Henry était une nouvelle fois dans un grand soir.

Les Ciel et Marine avaient, heureusement pour eux, un viatique leur permettant de voir venir. On ne peut pas en dire autant de Toronto, où il ne fut pas question de choc psychologique après le congédiement de Ryan Nelsen puisque l’équipe s’est inclinée contre Philadelphie deux fois en quelques jours et la frustration y est de plus en plus palpable. La courbe de forme de l’Union est complètement opposée, et on s’y satisfait d’associer la manière aux résultats.

Le sentiment est identique du côté de New England qui, en battant Chicago, a remporté une quatrième rencontre de suite et confirmé qu’il pouvait remporter un match lors duquel il encaissait le premier but. Face à Montréal, Houston a retourné en sa faveur une situation comprimse, se montrant fier d’avoir su « garder la tête haute » contre un adversaire auquel il se « savait supérieur ». Emmené par un Justin Meram qui fait du tir enroulé sa marque de fabrique, Columbus a réalisé une bonne opération en écartant Chivas USA.

LES RÉSULTATS
LA Galaxy - Colorado
Toronto - Philadelphie
New York - Kansas City
Houston - Montréal
Salt Lake - Dallas
Vancouver - DC United
Columbus - Chivas USA
Portland - San José
New England - Chicago

 
6-0
0-2
2-1
3-2
2-1
0-0
3-0
3-3
2-1

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

01 September 11:54 de la mañana

Le top six clairement établi la semaine dernière s’est scindé en deux trios alors qu’en milieu de tableau, le classement s’est resserré et la nervosité augmente, notamment à Toronto où l’entraîneur Ryan Nelsen et son staff technique sont passés à la trappe.

Aucun des équipes en lutte pour le Supporters Shield n’avait, a priori, de mission insurmontable ce week-end. Une semaine après sa victoire à Portland, le leader Seattle n’est pas tombé dans le piège tendu par Colorado et se félicitait d’avoir remporté deux victoires consécutives contre des adversaires aux styles très différents. En « déplacement » à Chivas USA, le LA Galaxy n’a eu aucune peine à s’imposer grâce à son impressionnant rouleau compresseur offensif composé du trio Keane - Donovan - Zardes, inscrivant des buts plus beaux les uns que les autres.

Face à une tâche théoriquement un peu plus compliquée, DC United a terminé de belle manière un mois d’août surchargé en s’imposant devant ses supporters contre New York, qui a une fois de plus payé très cher ses erreurs individuelles.

Il y a quelques semaines à peine, recevoir Houston aurait été synonyme de victoire facile pour Kansas City, qui a pourtant trébuché une fois de plus en encaissant trois buts. Miné par les absences, Dallas a vu sa série de 10 rencontres sans défaite prendre fin à Chicago qui vient de remporter quatre points sur six grâce aux buts d’Earnshaw. Tenu en échec à San José, Salt Lake lâche un peu prise avec le trio de tête mais pense avant tout à gagner son prochain match contre Dallas de façon à distancer un rival direct.

Dans le ventre mou du classement, pour le moins chargé cette saison, la règle était simple : la plupart des équipes qui avaient un avantage ont perdu des points, alors que celles qui avaient du retard se sont imposées. Les positions se resserrent, ce qui fait monter la tension. L’exemple le plus flagrant est la défaite 0-3 de Toronto contre New England, où Jermaine Jones a réussi ses débuts. Quelques heures plus tard, le TFC annonçait le limogeage de Ryan Nelsen et de quasiment tout son staff technique. Il est remplacé par Greg Vanney, ancien international américain qui en sera à sa première expérience de T1 et souhaite voir plus d’agressivité et moins d’erreurs de la part de ses joueurs. Pour encore lui compliquer un peu la tâche, il pourrait bientôt voir Jermaine Defoe partir sous d’autres cieux.

Columbus avait les cartes en mains pour réaliser une bonne opération mais s’est incliné dans un match-piège sur le terrain de la lanterne rouge Montréal : sportifs, les vaincus soulignaient qu’ils étaient passés à côté de leur sujet mais ne manquaient pas non plus de donner du mérite à leurs adversaires.

Dans l’Ouest, il semble de plus en plus clair qu’il reste une place à distribuer « au-dessus de la ligne rouge » entre Vancouver et Portland qui, hasard du calendrier, s’affrontaient samedi en Colombie-Britannique. Après avoir chassé des ombres pendant 90 minutes, dixit son entraîneur, l’équipe locale s’est inclinée 0-3 contre un adversaire qui a disputé son meilleur match de la saison au meilleur moment possible.

LES RÉSULTATS
Kansas City - Houston
Seattle - Colorado
Toronto - New England
Montréal - Columbus
Chicago - Dallas
San José - Salt Lake
Vancouver - Portland
DC United - New York
Chivas USA - LA Galaxy

 
1-3
1-0
0-3
2-0
1-0
1-1
0-3
2-0
0-3

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

25 August 12:11 de la tarde

Il reste entre 9 et 11 rencontres à jouer à chaque équipe d’ici la fin de la saison régulière, et six formations ont creusé l’écart en tête du classement. Il devient difficile de concevoir que le vainqueur du Supporters Shield ne s’y trouve pas. Et il est tout aussi difficile de prévoir qui va émerger d’ici deux mois et demi.

Toujours premier à ce jour, Seattle a vu son avance en tête fondre comme neige au soleil en quelques semaines mais a repris des couleurs, comme en témoigne sa plantureuse victoire à Portland qui coïncide - et ce n’est certainement pas un hasard - avec les sensations retrouvées du duo Dempsey - Martins. Quant à la réaction dans le camp des vaincus, elle traduit le découragement

Ce week-end ne manquait pas de sommets puisque, en plus de ce duel de voisins toujours très chaud, on avait droit à deux confrontations directes entre équipes de tête. Et leur résultat a provoqué le resserrement du classement… Habituellement solide, la défense de Kansas City a volé en morceaux chez elle, retombant dans certains de ses (rares) travers de la saison dernière, face à DC United qui, malgré son bon classement, était toujours à la recherche d’un succès convaincant face à un ténor. Voilà qui est fait.

Seule formation invaincue lors de ses six dernières sorties, Dallas a confirmé son statut d’équipe en forme du moment en faisant la différence contre Salt Lake en deuxième mi-temps, à dix contre onze : les mots caractère et émotions revenaient souvent dans les déclarations des Texans à l’issue de la rencontre. La désolation était de mise chez les vaincus, d’autant plus frustrés qu’ils savaient comment leur adversaire marquait mais se sont quand même fait berner.

Sixième du peloton de tête, le LA Galaxy compte un ou deux duel(s) de retard sur tous ses devanciers et a bouclé sa semaine de deux rencontres par une victoire contre Vancouver, synonyme de 6/6. Tout lui réussit en ce moment, comme le prouvent les ratés de Keane… qui ont mené à deux buts ! Malgré la défaite, Rosales se montrait positif après son premier match sous ses nouvelles couleurs. Cependant, chaque point est précieux dans une Conférence Ouest où quatre équipes sont loin devant les autres. Il ne semble y rester qu’une place pour la phase finale, Portland et Vancouver étant les prétendants les plus sérieux. Colorado n’est pas loin mais n’avance plus, et ça ne va guère mieux à San José et Chivas USA, tous deux battus ce week-end.

Dans l’Est, c’est bien plus serré, puisque derrière DC United et Kansas City, la bataille fait rage entre sept équipes pour trois places (si vous pensez que Montréal est encore dans la course, allez consulter votre psy). Chez eux, Philadelphie et New England ont réussi une bonne opération en battant les Californiens mal en point. Malade, Wenger a inscrit deux buts contre San José et semble prendre ses marques au poste de milieu gauche. Dans la banlieue lointaine de Boston, on savourait autant la victoire contre les rojiblancos que la signature de l’international américain Jermaine Jones.

Le joueur était aussi convoité par Chicago, qui l’a quasiment perdu sur un pile ou face, mais Frank Yallop se montrait bon perdant malgré tout. Maintenant qu’il n’a plus besoin d’énergie pour tenter d’attirer ce renfort, il va peut-être la mettre à la recherche d’arguments en faveur du retour de la victoire à deux points : ses joueurs ont partagé l’enjeu pour la quatorzième fois en 24 rencontres (!) cette saison, et ce même si Earnshaw a fêté son retour en MLS par un but sur le terrain de son ancien club, Toronto, davantage inquiété par la perte de deux défenseurs importants que par celle de deux points.

Les duos offensifs renommés ont été en grande forme cette semaine : Dempsey / Martins avec Seattle, Keane / Donovan avec le LA Galaxy, mais aussi Henry / Wright-Phillips avec New York. Le Français a inscrit deux buts contre Montréal, tout comme le meilleur buteur actuel du championnat, qui devient du coup le premier joueur de son club à inscrire 20 buts en saison régulière. Columbus revient aussi dans le coup : des conflits dans le vestiaire ont été réglés et depuis lors, l’équipe plante but sur but. Houston est la dernière victime en date.

LES RÉSULTATS
Dallas - Salt Lake
New York - Montréal
Toronto - Chicago
Columbus - Houston
New England - Chivas USA
Kansas City - DC United
LA Galaxy - Vancouver
Portland - Seattle
Philadelphie - San José

 
2-1
4-2
2-2
3-0
1-0
0-3
2-0
2-4
4-2

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

19 August 12:16 de la tarde

De Marco Di Vaio (moins ?) proche de la retraite aux filles qui disputent actuellement la Coupe du monde des -20 ans, votre heure en notre compagnie cette semaine (émission que vous pouvez aussi écouter ici) vous fera passer d’un bout à l’autre de la pyramide des âges du soccer de haut niveau.

Montréal a donc retrouvé le chemin de la victoire, mais aussi célébré les débuts d’Ignacio Piatti : on évoque le premier match du nouveau joueur désigné devant son public et son entente avec Di Vaio qu’il voudrait convaincre… de retarder sa retraite. On débat aussi des objectifs de fin de saison du club, qui ne semblent pas clairs pour tout le monde, entre autres en raison de déclarations contradictoires de Frank Klopas. La discussion porte aussi sur la gestion de l’effectif, le « sacrifice » de matchs et le plaisir de jouer.

Une fois n’est pas coutume, on parle aussi de soccer féminin, dont la Coupe du monde des moins de 20 ans se joue au Canada. Le niveau de jeu continuellement à la hausse nous enthousiasme, le fait que les pays de la Concacaf perdent leur avance nous inquiète. On se demande ce que le Canada et les États-Unis devraient faire pour rester au sommet. L’organisation du tournoi fait également partie de nos sujets de discussion tout comme le Stade olympique de Montréal.

Comme de coutume, l’émission se termine par nos conseils pour le jeu MLS Fantasy.

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, par courriel, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

18 August 12:13 de la tarde

Quatre équipes ont marqué au moins quatre buts ce week-end faisant certaines victimes prestigieuses pendant que Salt Lake s’imposant dans le sommet contre Seattle, provoquant un nouveau resserrement des rangs en tête.

Meilleur buteur de Salt Lake cette saison, Joao Plata a de quoi avoir le sourire : du haut de ses 157 cm, il a marqué de la tête contre Seattle et ouvert la voie la victoire à son équipe dans ce duel des géants. Absences, conditions de jeu et qualité de l’adversaire : tous des facteurs combinés qui ont fait qu’au bout du compte, Clint Dempsey et ses coéquipiers n’ont pas été en mesure de tenir le rythme imposé par l’équipe locale. Avec un bilan de 6 points lors de leurs 6 dernières rencontres, ils ont quand même certaines raisons de s’inquiéter.

Quand on regarde le classement ce lundi matin, la première place est occupée par Kansas City - à égalité de points mais avec une victoire de plus que Salt Lake. La dernière en date, un 4-1 bien tassé contre Toronto, pour qui ce fut néanmoins tout sauf un match à sens unique. Malgré ces quatre buts, ce ne sont pas les atouts offensifs des Ciel et Marine qui font parler, mais plutôt son troisième gardien, le produit local Joe Kempin qui a empêché le 2-2 grâce à un superbe arrêt.

Le calendrier étant ce qu’il est, les deux équipes de tête pourraient légitimement se faire dépasser par DC United, qui compte deux points de moins mais un match de retard (et aussi par Seattle, qui n’est qu’à une unité de la première place avec deux rencontres de retard). Privée d’Eddie Johnson suspendu, l’équipe de la capitale américaine a réalisé un des autres cartons de la semaine, 4-2 contre Colorado, grâce au duo Silva - Espindola, deux attaquants qui s’entendent comme larrons en foire.

Autre gros score, la victoire 0-5 de Dallas à San José. Les Texans, dans une forme étincelante, en sont à neuf rencontres consécutives sans défaite et disposent actuellement de la meilleure attaque de la compétition, grâce entre autres à Castillo qui est moins prévisible et meilleur sans ballon que la saison dernière. Alors que l’entraîneur Mark Watson ne comprenait toujours pas ce qui était arrivé, le gardien Busch répétait son embarras à qui voulait l’entendre, ajoutant : « Ils nous ont botté le cul de la première à la dernière minute ».

Le succès par des chiffres plantureux le moins attendu est certainement le 4-1 de Columbus contre le LA Galaxy. Une victoire qui arrive à point nommé, sous les yeux d’Andy Loughnane, nouveau responsable du département commercial du club et qui planche déjà sur deux dossiers très importants : la modernisation des installations et de l’image de marque. En se regardant dans le miroir, les Californiens disaient qu’ils ne s’étaient même pas donné la chance de gagner en terres ohioaines.

Auteurs d’un nul lors de deux déplacements abordables respectivement à New England et Chivas USA, Portland et Vancouver déplorent tous deux la perte de deux points importants. Caleb Porter pointait deux coupables à l’échec de son équipe : lui-même, pour la mauvaise première mi-temps, et l’arbitre, pour un but annulé après la pause. Privés de Morales, les Canadiens résumaient leur sortie par une bonne prestation défensive mais un manque de réalisme offensif.

Les deux derniers du classement à l’aube de la journée se sont imposés. Houston a simplifié son jeu en deuxième mi-temps pour battre Philadelphie et grappiller quelques places. Montréal restera lanterne rouge au moins quelques semaines encore, mais avait beaucoup de raisons de sourire après sa victoire contre Chicago : la fin d’une série de sept défaites consécutives, les débuts d’Ignacio Piatti et la possibilité de voir Marco Di Vaio retarder sa retraite.

LES RÉSULTATS
Houston - Philadelphie
Montréal - Chicago
Salt Lake - Seattle
Columbus - LA Galaxy
New England - Portland
Kansas City - Toronto
Chivas USA - Vancouver
San José - Dallas
DC United - Colorado

 
2-0
1-0
2-1
4-1
1-1
4-1
0-0
0-5
4-2

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

11 August 11:54 de la mañana

Seattle a repris la tête du classement grâce à sa victoire acquise de haute lutte contre Houston, alors que plusieurs de ses concurrents ont perdu des plumes, que Salt Lake a réalisé une nouvelle bonne opération et que la course se resserre en milieu de classement. Pour faire une analogie avec le cyclisme : ça frotte tant en tête qu’en milieu de peloton.

Les hommes de Sigi Schmid ont souffert pour reconquérir la première place : il a fallu que Frei arrête un penalty en première mi-temps puis que Pineda en convertisse un à un quart d’heure du terme pour qu’ils prennent l’avance contre Houston dans un match plus physique qu’esthétique, avant que Pappa ne scelle la victoire d’un tir de loin (on en parlait justement dans notre émission spéciale Seattle il y a deux semaines).

Le sommet de la journée opposait Salt Lake à DC United, mais jamais la rencontre n’a semblé équilibrée. Nick Rimando n’a eu que deux arrêts à effectuer pour devenir seul détenteur du record de rencontres sans encaisser en saison régulière, ce qui lui a aussi valu de chaleureuses félicitations de ses adversaires. Après 25 minutes, l’équipe locale avait déjà marqué les trois buts de la rencontre et les visiteurs semblaient résignés et déjà concentrés sur leurs échéances futures.

En tête avant le début de la journée, Kansas City a également chuté : sa série de cinq succès consécutifs en déplacement a pris fin de manière abrupte à Vancouver qui a « gagné facilement et méritoirement », pour reprendre les mots de Peter Vermes, mais doit parvenir à se concentrer sur les éléments qu’il peut contrôler, ce dont Carl Robinson est le premier conscient.

Autre formation de pointe à avoir galvaudé des unités, le LA Galaxy a été tenu en échec par San José malgré une domination outrancière en possession de balle, inefficacité préoccupante plutôt que maigre consolation. Les sentiments étaient bien différents à Dallas, qui a fêté en grand le retour de Mauro Diaz en s’imposant largement contre Colorado. Les Texans se replacent en position intéressante, tout comme Toronto, vainqueur à Columbus, ce qui n’empêche pas les Ontariens d’être conscients des progrès à accomplir.

Alors que quelques équipes qui étaient tout juste du bon côté de la ligne rouge vendredi ont fait du surplace, d’autres, derrière, ont remporté des victoires importantes, ce qui provoque des embouteillages en milieu de classement. Chicago a gagné ce qu’il considérait comme un match de la dernière chance, face à un New York toujours aussi inconstant. Contre Montréal, Philadelphie a facilement pris trois points grâce à un doublé de Le Toux, qui attend d’être définitivement rassuré après sa blessure en fin de match. Vainqueur de Chivas USA, Portland se réjouissait particulièrement de sa meilleure prestation défensive de la saison.

LES RÉSULTATS
LA Galaxy - San José
Philadelphie - Montréal
Columbus - Toronto
Dallas - Colorado
Salt Lake - DC United
Portland - Chivas USA
Chicago - New York
Vancouver - Kansas City
Seattle - Houston

 
2-2
2-1
2-3
3-1
3-0
2-0
1-0
2-0
2-0

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

04 August 10:58 de la mañana

Seattle et DC United qui perdent, Kansas City tenu en échec chez lui : le trio de tête n’a pas été à la fête ce week-end. Tout profit pour Salt Lake, mais aussi pour le LA Galaxy qui semble trouver le rythme d’un prétendant à la Coupe MLS.

Deux défaites de suite sans marquer : les fantômes de la fin de la saison dernière vont-ils ressurgir à Seattle ? On en est loin, et ce revers 1-0 à San José était, dans la manière, moins inquiétant que celui contre le LA Galaxy il y a une semaine. Et puis, comme le rappelle Sigi Schmid, son équipe n’avait pas encore eu de passage à vide cette saison. San José, de son côté, vient de remporter un deuxième succès consécutif et recolle au peloton, mais ne verse pas dans l’excès d’enthousiasme.

Il y a ce lundi matin un nouveau leader en tête du classement général, mais il ne fanfaronne pas non plus : Kansas City a un point d’avance mais compte deux matches de plus, et a en outre pris cette unité petitement en étant tenu en échec par Philadelphie au Sporting Park, où il ne parvient pas à confirmer son étincelante forme à l’extérieur. DC United aurait pu s’emparer de la première place dimanche soir, mais il s’est incliné à Houston où la réussite ne lui a jamais souri.

Ces contre-performances du trio de tête permettent à Salt Lake de s’en rapprocher, suite à une victoire importante à Colorado, match qui a permis à Nick Rimando de rentrer dans l’histoire puisque pour la 112e fois de sa carrière, il a terminé un match de saison régulière sans encaisser, égalant ainsi le record de Kevin Hartman.

Autre équipe qui avance à grandes enjambées, le LA Galaxy a combiné efficacité et automatismes pour venir à bout de Portland après avoir été mené au score. Cinquièmes, les Californiens ont toutefois quelques rencontres de plus à disputer que leurs devanciers au classement. Quant à Caleb Porter, il se demande pourquoi ses hommes ont arrêté de jouer après avoir pris l’avance.

C’est que dans la Conférence Ouest, chaque point perdu coûte très cher, les adversaires ne musardant pas en chemin. Comme Dallas, qui s'est imposé à Chivas USA sous l'impulsion de son jeune attaquant canadien Akindele dont l'éclosion coïncide avec le retour en forme des Texans.

Dans l’Est, c’est le contraire, le surplace est souvent de mise, comme illustré par le partage de Columbus à Chicago qui, bien qu’avant-dernier, a perdu moins que… Seattle, deuxième. Mais plus que de ce 13e nul de la saison, dans l’Illinois, on parlait surtout de l’offre faite à Jermaine Jones. Après avoir déjà abandonné trop de points bêtement, New York veut appuyer sur l’accélérateur comme il l’a fait lors de l’excellente deuxième mi-temps qui lui a permis de battre New England.

Sans toujours convaincre, Toronto fait partie des équipes les plus régulières et, malgré l’absence de Defoe, s’est facilement imposé à Montréal grâce, entre autres, à Bradley qui a été le roi du terrain. Quant aux Québécois, ils s’enfoncent à la dernière place, avec désormais huit points de retard sur l’avant-dernier, et leur lamentable performance a provoqué un coup de gueule de Camara à l’issue du match.

LES RÉSULTATS
Kansas City - Philadelphie
LA Galaxy - Portland
New York - New England
Chicago - Columbus
Colorado - Salt Lake
San José - Seattle
Montréal - Toronto
Houston - DC United
Chivas USA - Dallas

 
1-1
3-1
2-1
1-1
0-1
1-0
0-2
1-0
0-1

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

29 July 2:19 de la tarde

En tête du championnat dont il a été un autoritaire leader pendant de nombreuses semaines, Seattle est au centre des préoccupations de notre émission de cette semaine (que vous pouvez aussi écouter ici) avec une analyse approfondie en compagnie d’Olivier Tremblay et Christian Schaekels. Parmi nos principaux sujets de discussion :

  • Les modèles de jeu offensif et défensif de l’équipe
  • Une volonté claire et travaillée : avoir beaucoup de présence en zone de conclusion
  • Une formation qui a des réponses quand le plan A ne marche pas
  • L’entente du duo Martins - Dempsey, le plus que leur apportent Cooper, Barrett et Neagle
  • Des joueurs qui voyagent sur tout le terrain pour encore mieux apporter le danger
  • Une bonne mise en place derrière, mais certains défauts criants
  • L’apport tant défensif qu’offensif de Yedlin et le préjudice de son départ éventuel
  • Grosses faiblesses lors des reconversions en perte de balle : une inquiétude sérieuse
  • Le plan efficace du LA Galaxy pour faire mal à la défense de Seattle
  • Les déséquilibres à corriger… et ceux qui font partie des choix de Sigi Schmid
  • La pire équipe dans le premier quart d’heure, la meilleure en fin de match
  • Quels changements pour la suite de la saison… s’il en faut ?

Pour mieux suivre l’émission et en savoir plus, consultez les notes de préparation (jeu offensif et jeu défensif) fournies par Vision du Jeu, qui vous permettront aussi de comparer Seattle à Kansas City mais également à toutes les autres équipes de la compétition (naviguez dans les onglets au-dessus des tableaux).

Comme de coutume, l'émission se termine par nos conseils pour le jeu MLS Fantasy.

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, par courriel, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).