blog

Match Reaction

28 April 11:45 de la mañana

Deux des quatre équipes qui n’avaient pas encore gagné cette saison ont enfin mis fin à leur disette : Montréal, contre Philadelphie, et San José, face à Chivas USA. En haut de tableau, seul Seattle s’est imposé et des cartons rouges ont changé la tournure de certaines rencontres.

Plus rien ne semble pouvoir arrêter la machine verte de Sigi, à la pointe de laquelle Dempsey et Martins sont plus connectés que jamais. 4-1 contre Colorado avec deux buts du premier nommé et un du second, eux qui ont déjà trouvé le fond des filets à onze reprises (sans oublier une myriade de passes décisives) en huit rencontres cette saison.

Cette fois, c’est fait : Seattle s’est emparé de la tête du classement. Une place partagée avec Dallas qui a, comme toujours depuis le début de la saison, marqué et encaissé lors du même match. Sauf que les buts ne sont pas tombés dans le sens souhaité : un 4-1 bien tassé qui n’avait rien de poétique à DC United, le bateau texan coulant à pic après l’exclusion de Loyd en fin de première mi-temps. Autre ténor qui a mordu la poussière après un carton rouge : Kansas City a rompu à New England après l’expulsion d’Aurélien Collin, jugée sévère par Peter Vermes qui a quelques soucis avec son effectif en ce moment.

Le duo de tête aurait, à vrai dire, dû être un trio. Tout le monde en était d’ailleurs persuadé à cinq minutes de la fin du match Salt Lake - Vancouver, alors que l’équipe locale avait deux buts d’avance mais, pour la troisième fois cette saison, elle a bêtement perdu deux points en fin de rencontre. L’entraîneur Jeff Cassar se demande ce qu’il pourrait faire de mieux pour éviter qu’une telle situation se reproduise. Son homologue Carl Robinson se réjouit de constater qu’il a à sa disposition un groupe qui croit en ses moyens.

Dans le match du week-end qui s’apparentait le plus à un sommet, les joueurs de Columbus avaient aussi le sentiment d’avoir perdu deux unités après leur partage contre New York. Une déception, accentuée par l’incapacité de faire le break quand l’équipe menait, plus forte que la satisfaction d’avoir pourtant bien joué et qui, selon leur entraîneur, en dit long sur l’exigence des joueurs envers eux-mêmes. Les visiteurs étaient pour leur part très heureux de ce point, tant pour la manière dont il a été acquis que pour la mentalité de gagneurs qui revient dans l’équipe.

En bas de classement, Montréal a attendu son huitième match pour remporter sa première victoire de la saison, 1-0 après avoir misé sur le contre face à une équipe de Philadelphie très peu inspirée. Pour la première fois de l’année, la défense a tenu bon. « On a travaillé dur et ça paye », insistait Frank Klopas. Ce succès tombe à point nommé, puisque les Québécois seront bye la semaine prochaine. S’il a dû attendre le même jour pour remporter son premier succès, San José n’en était qu’à son sixième match : sa victime fut Chivas USA, son héros Yannick Djalo, ancien joueur de Toulouse dont le gabarit est tout en contrastes avec celui de ses coéquipiers.

Deux équipes sont toujours en quête de leur premier succès : Chicago, qui n’a pas joué cette semaine, et Portland, qui en temps normal se serait satisfait d’un nul à Houston mais voit cette fois davantage ses problèmes récurrents de finition que le bon point ramené du Texas où le retour de Brad Davis a requinqué des oranges toujours en cruel manque de jus.

LES RÉSULTATS
Montréal - Philadelphie
DC United - Dallas
New England - Kansas City
Columbus - New York
Salt Lake - Vancouver
Seattle - Colorado
San José - Chivas USA
Houston - Portland

 
1-0
4-1
2-0
1-1
2-2
4-1
1-0
1-1

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

21 April 12:14 de la tarde

Beaucoup de séries en cours actuellement en MLS semblent ne pas vouloir s’arrêter. Au grand plaisir de ceux qui en bénéficient, au grand dam de ceux qui en pâtissent. À Dallas, les buts pleuvent semaine après semaine. Dans les deux sens d’ailleurs, puisque les deux équipes ont marqué lors de chaque match des Texans. Mais ces derniers trouvent plus facilement le fond des filets, grâce aux phases arrêtées. Cette semaine encore, un corner et un coup franc leur ont valu la victoire, contre Toronto où les blessures à répétition gâchent un début de saison pourtant prometteur.

Une des séries les plus marquantes de ces premières semaines de championnat est évidemment celle d’invincibilité de Salt Lake, qui en est désormais à 7 rencontres sans défaite après sa courte victoire contre Portland, trois unités acquises de haute lutte et (encore) en partie dues aux exploits de Rimando. Les hommes de Caleb Porter sont les seuls à avoir perdu lors de tous leurs déplacements et s’ils ont plusieurs raisons d’être satisfaits de la manière dont ils ont joué, ils se rendent comptent qu’ils commencent à avoir un criant besoin de points.

Comme Dallas, Seattle a toujours marqué cette saison. Une force offensive due aux affinités enfin trouvées du duo Dempsey - Martins, artisans de la victoire de leurs couleurs à Chivas USA qui leur permet d’occuper la deuxième place du classement à trois points du leader. À Kansas City, la défense a retrouvé toute sa solidité et, pour la troisième fois de suite, l’équipe n’a pas encaissé à domicile. Mais contre Montréal, c’était tout à l’attaque avec un cinglant 4-0 et Dwyer qui a fait « mal au cul des défenseurs », pour citer Peter Vermes. C’est d’autant plus douloureux pour une équipe incapable de se relever quand, dos au mur, elle doit retourner à son avantage une situation compromise.

Cette victoire permet à la formation d’Aurélien Collin de revenir à la hauteur de deux des clubs en forme en ce début de saison, Columbus et Colorado, tous deux tenus en échec. Les Jaune et Noir ont pris un point in extremis grâce à un superbe effort de Trapp dans les tout derniers instants qui a offert à Jimenez le but de l’égalisation contre DC United. L’équipe des Rocheuses a une fois de plus peiné chez elle contre San José, qui lui réussit décidément bien mal, mais ce point est un peu court pour des Californiens toujours à la recherche de leur première victoire.

Chicago est le quatrième club à ne toujours pas avoir gagné cette saison. Il est aussi un des rois de la loi des séries puisque, outre cette disette, il en est à un sixième nul consécutif (égalant le record de l’histoire de la MLS) et partage avec Dallas l’honneur de marquer et d’encaisser à chaque match depuis le début de la saison. Samedi, il a été tenu en échec par New England, match marqué par l’exclusion très controversée d’Amarikwa.

À Philadelphie - Houston, Sarkodie a aussi écopé d’un carton rouge contesté qui a changé l’allure d’une rencontre sans but. Partage aussi, mais avec bien plus d'action, le 2-2 entre Vancouver et le LA Galaxy, à l’issue duquel Robbie Keane était très mécontent de voir son équipe laisser filer une avance à deux reprises

LES RÉSULTATS
Philadelphie - Houston
Chicago - New England
Colorado - San José
Vancouver - LA Galaxy
Columbus - DC United
Kansas City - Montréal
Dallas - Toronto
Salt Lake - Portland
Chivas USA - Seattle

 
0-0
1-1
0-0
2-2
1-1
4-0
2-1
1-0
1-2

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

15 April 12:52 de la tarde

L’émission de cette semaine (à écouter ici) a des airs de voyage à l’hôpital : passage à l’étage des grands malades avec cinq équipes qui n’ont toujours pas gagné, mais aussi réjouissances avec le retour en forme de Clint Dempsey et détour par la maternité avec l’arrivée d’Atlanta en MLS prévue pour 2017.

Cinq équipes n’ont pas encore gagné depuis le début du championnat. Lesquelles ont le plus de raisons de s’inquiéter, de craindre de rater leur saison, que ce soit en restant coincé en fond de classement ou en n’atteignant pas leurs objectifs ? On tente de poser des diagnostics : les casse-tête de Montréal avec le jeu des vases communicants, les individualités de Chicago qui peinent à sublimer l’équipe (on revient sur la confrontation de ce week-end entre les deux), les bobos de New York, les problèmes récurrents de Portland depuis le début de l’année et San José qui a du mal à imposer son rythme.

Grande annonce attendue ce mercredi, avec un intitulé qui en dit long : « Atlanta 2017 ». La ville de Géorgie devrait donc avoir son équipe en MLS dans trois ans. On parle des implications de cette arrivée, du propriétaire qui possède aussi une équipe de NFL (comme à Seattle et New England), du soccer à Atlanta dans le passé récent, du nouveau stade avec un terrain artificiel ou encore de la stratégie de croissance de la MLS.

Joueur le mieux payé de la compétition, Clint Dempsey occupe actuellement la tête du classement des buteurs et a été excellent ces deux dernières semaines. Un contraste avec son retour difficile la saison dernière. Une bonne nouvelle pour la MLS et l’équipe nationale américaine, dont nous tentons d’expliquer les tenants et les aboutissants.

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, par courriel, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

14 April 11:20 de la mañana

Un club qui concède sa première défaite mais reste en tête, son bourreau qui se rapproche mais n’est pas encore ravi de son jeu, un battu heureux de la manière, une dernière équipe invaincue mais qui a du mal à gagner, et cinq équipes qui courent toujours derrière leur premier succès : pas grand-monde ne semble pleinement satisfait du déroulement des évènements ce week-end.

Toujours en tête du classement, Dallas a perdu son premier match de la saison, 2-3 contre Seattle. Menant 2-1 à la pause, les Texans ont ensuite été acculés à leur but par des visiteurs emmenés par un Clint Dempsey qui trouve enfin sa forme optimale depuis son retour en MLS. Auteur de deux buts et à l’origine du troisième, il était d’autant plus inspiré qu’il jouait dans la région où il a grandi. Les vainqueurs admettaient toutefois qu’il y a encore place à amélioration et estiment que la deuxième mi-temps n’est que le début des progrès de leur équipe, qui s’est toutefois rapprochée à trois points du leader.

Il ne reste donc plus qu’une seule formation invaincue cette saison : Salt Lake, qui a partagé l’enjeu à Philadelphie. Un verre qui n’est toutefois qu’à moitié plein car pour la deuxième fois en quelques semaines, les hommes de Jeff Cassar ont laissé filer deux unités dans les tout derniers instants. Ils ne perdent pas mais n’ont gagné que le tiers de leurs rencontres. Ce qui fait que certains clubs qui ont moins joué comptent autant de points.

Parmi eux, Columbus, qui a confirmé son bon comportement à l’extérieur en partageant l’enjeu à San José. Pour en savoir plus sur les jaune et noir, écoutez notre émission Coup Franc du 8 avril. Dernier membre du quatuor à dix points, Colorado, qui semble avoir trouvé cette année la recette de la réussite en déplacement, s’est imposé à Toronto, fier de son match malgré le résultat et l’accumulation de blessures.

En milieu de peloton, le LA Galaxy est à tenir à l’œil car il a joué deux rencontres de moins que la plupart de ses adversaires. Il a dû batailler ferme pour venir à bout de Vancouver - qui à défaut du résultat se réjouissait de la manière - et a émergé grâce à certains de ses fers de lance : le gardien Penedo, le buteur Keane mais aussi Ishizaki, un nouveau qui n’a pas mis beaucoup de temps à se faire apprécier.

Après deux victoires pour commencer la saison, Houston vient d’enchaîner trois défaites et sa défense est retombée dans ses travers à New England. Auteur d’un des deux buts, Kevin Alston trouvait le fond des filets pour la première fois de sa carrière en MLS, un an après avoir été traité pour une leucémie. Si une seule équipe est invaincue, elles sont encore cinq à ne pas avoir gagné : San José, mais aussi Montréal et Chicago, qui ont partagé l’enjeu au Québec, Portland, tenu en échec chez lui par Chivas USA, et New York, battu à DC United et où l’inquiétude est de plus en plus perceptible.

LES RÉSULTATS
Montréal - Chicago
Philadelphie - Salt Lake
DC United - New York
New England - Houston
Toronto - Colorado
Dallas - Seattle
Portland - Chivas USA
Los Angeles - Vancouver
San José - Columbus

 
1-1
2-2
1-0
2-0
0-1
2-3
1-1
1-0
1-1

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

07 April 11:46 de la mañana

Il a plu des buts ce week-end en MLS, particulièrement lors des rencontres qui opposaient des clubs voisins. La plus grosse surprise est certainement venue de Houston, atomisé 1-4 sur son terrain par Dallas. Watson s’est mis en valeur grâce à son doublé mais aussi en évitant les célébrations excessives contre son ancien club. Les battus admettaient qu’ils n’avaient qu’eux-mêmes à blâmer. Cette victoire permet à Dallas de conforter son avance en tête du classement.

Seule équipe qui avait tout gagné jusque-là, Columbus a concédé sa première défaite de la saison, 0-2 contre Toronto. Là aussi, l’autocritique était de mise : une mauvaise attitude lors des entraînements et des joueurs qui sont montés sur le terrain en croyant qu’il suffisait de paraître pour s’imposer. Une impression due à leurs trois victoires et confortée par l’absence de nombreux titulaires torontois, dont Defoe et Caldwell. Si Bradley a mené la charge, tous les membres de l’équipe ont montré qu’ils étaient à la hauteur.

Vancouver a également inauguré sa colonne des défaites : Laba a pris un carton rouge stupide à un quart d’heure de la fin alors que son équipe menait et, en à peine 5 minutes, José Mari a offert la victoire à Colorado (1-2). Du coup, il ne reste plus que deux équipes invaincues cette saison : Dallas et Salt Lake, qui a tenu Kansas City en échec 0-0. En l’absence de Rimando, blessé au genou, Attinella a sorti un tout grand match entre les perches, ce qui lui a évidemment valu les félicitations de ses coéquipiers, mais également les éloges de ses adversaires.

Le feu d’artifice du week-end a eu lieu lors de Portland - Seattle : 4-4 ! Après avoir ouvert la marque, les visiteurs ont été menés 4-2 mais sont revenus au score grâce à Dempsey, auteur d’un triplé et qui trouve (enfin) ses meilleures sensations, notamment avec Martins. Une remontée évidemment déplorée par l’équipe locale, qui a commis trop d’erreurs défensives et perdu deux points en inscrivant pourtant plus de buts en un seul match que depuis le début de la saison. Spectacle également en Californie, mais match à sens unique avec la défaite de Chivas USA 0-3 contre le LA Galaxy, qui promet que le meilleur est encore à venir.

Même si les deux clubs partagent le même stade, c’était officiellement un déplacement pour Keane et ses coéquipiers. Ce qui fait que selon le calendrier, DC United est la seule équipe à avoir gagné sur son terrain ce week-end. C’était la première victoire de l’année pour les hommes de Ben Olsen qui ont battu New England 2-0 et ont obtenu leur premier succès en 16 rencontres. Ce week-end riche en buts a également été marqué par deux partages 2-2 : l’un entre Montréal et New York, l’autre entre Chicago et Philadelphie.

LES RÉSULTATS
Montréal - New York
Houston - Dallas
Portland - Seattle
Chicago - Philadelphie
Columbus - Toronto
DC United - New England
Vancouver - Colorado
Kansas City - Salt Lake
Chivas USA - LA Galaxy

 
2-2
1-4
4-4
2-2
0-2
2-0
1-2
0-0
0-3

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

01 April 1:12 de la tarde

La situation de Montréal étant toujours aussi préoccupante, nous nous y attardons pour une deuxième émission consécutive (écoutez ici celle de cette semaine, avec un nouveau générique). L’équipe a pris son premier point de l’année samedi à Philadelphie, mais les sujets de discussion sont encore nombreux. Notamment :

  • Justin Mapp, la principale satisfaction depuis le début de l’année
  • Patrice Bernier sur le banc, raisons possibles et conséquences
  • La place de Warner sur le terrain
  • Le duo Camara-Ferrari en défense centrale
  • Le sort des jeunes
  • Y a-t-il de la joie dans cette équipe ?
  • On répond aussi aux nombreuses questions que vous nous avez envoyées

Parmi les autres sujets de conversation :

  • Les difficultés rencontrées par New York
  • Le bon début de saison de Columbus
  • La victoire de Salt Lake contre Toronto
  • Le succès de Vancouver face à Houston
  • La double exclusion lors de Dallas - Portland
  • Nos conseils pour le jeu MLS Fantasy

Premier avril oblige, chaque animateur se prononce aussi sur la « meilleure blague » (ou la pire) en MLS depuis le début de la saison.

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, par courriel, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

31 March 11:50 de la mañana

Les statistiques retiendront qu’en 2014, une seule équipe de MLS a remporté ses trois premières rencontres de championnat : Columbus. Une réussite pour une équipe remodelée qui, en outre, a gagné deux fois à l’extérieur. Le dernier déplacement en date n’était pas des plus simples : à Seattle, qui a ouvert la marque, mais a été réduit à dix aux alentours de l’heure de jeu, moment de l’égalisation. Les visiteurs en voulaient plus et juste avant les arrêts de jeu, Gregg Berhalter a fait monter Meram et lui a demandé de marquer. Il l’a fait ! Sur ce but, les joueurs locaux étaient distraits… par l’arbitre, plaident-ils.

Le calendrier étant ce qu’il est, c’est toutefois Dallas qui occupe actuellement la tête du classement, avec 10 points en 4 duels. Contre Portland, on a beaucoup parlé des qualités de Diaz (encore), de la double exclusion contestée (Harrington et Watson pensent tous deux que personne n’aurait dû voir rouge) mais c’est une phase arrêtée qui a fait la différence en faveur des Texans, rien de surprenant quand on connaît les deux équipes. « Je ne suis pas inquiet, nous jouons bien », rétorque Caleb Porter quand on évoque le mauvais départ de son équipe (2/12).

Après deux victoires pour commencer leur saison, Houston et Toronto ont mordu la poussière. L’armada orange a encaissé ses deux premiers buts de la compétition en offrant à Vancouver les possibilités d’être opportuniste. L’équipe locale en a profité, gardant son calme, notamment lorsqu’il a fallu retirer un penalty léger, et s’imposant 2-1. Toronto s’est fait manger tout cru 3-0 à Salt Lake (seul club à ne pas avoir encaissé ce week-end), emmené par un Saborio des grands soirs auteur d’un doublé, mais plus que la défaite, c’est la sortie d’un Defoe souffrant qui inquiète. Du coup, les vainqueurs de ces deux rencontres dépassent leur adversaire du jour et complètent la liste des équipes encore invaincues en compagnie des deux leaders.

Colorado a également concédé sa première défaite de la saison, 2-3 contre Kansas City, à l’issue d’un match spectaculaire lors duquel tous les buts sont tombés en deuxième mi-temps, celui de Dwyer offrant la victoire aux visiteurs dans les arrêts de jeu. Autre première, double celle-là : New England a gagné, et marqué, ce qui fait que toutes les équipes ont trouvé le fond des filets cette saison. Jay Heaps pense que c’est en donnant plus d’espace à Nguyen que son équipe a pu s’imposer à San José.

Ils n’ont toujours pas gagné, mais ils ne sont plus bloqués à zéro. DC United a pris sa première unité de la saison contre Chicago (2-2) et ses supporters se sont réjouis de voir l’attaque de leur équipe dangereuse pour la première fois en plusieurs mois. Le bonheur, à Montréal, résidait dans le retour de Marco Di Vaio qui a très joliment ponctué un contre pour permettre à son club de ne pas rester coincé avec un zéro pointé. Philadelphie peut se mordre les doigts d’avoir concédé ce 1-1. Même score à New York - Chivas USA, et ce sont les Californiens qui ont des regrets même s’ils auraient signé pour un tel verdict avant le match. Luyindula a égalisé à la sixième minute des arrêts de jeu, sauvant la mise pour une équipe amorphe que Mike Petke promet de métamorphoser pour son prochain match, samedi à Montréal.

LES RÉSULTATS
Philadelphie - Montréal
DC United - Chicago
Colorado - Kansas City
Vancouver - Houston
Dallas - Portland
Salt Lake - Toronto
Seattle - Columbus
San José - New England
New York - Chivas USA

 
1-1
2-2
2-3
2-1
2-1
3-0
1-2
1-2
1-1

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

24 March 11:45 de la mañana

Après trois semaines de compétition, quatre équipes affichent un large sourire : Dallas, qui occupe la tête du classement avec sept points sur neuf, ainsi que les membres du trio Columbus-Houston-Toronto, qui n’ont joué que deux fois, avec autant de succès à la clef.

Pour ses débuts à domicile, Toronto a par moments éprouvé des difficultés à faire le jeu contre DC United, mais Defoe a confirmé toutes les bonnes dispositions montrées la semaine dernière, inscrivant le seul but des siens en guise de remerciement aux supporters. Columbus jouait également son premier match de l’année sur son terrain, et s’est imposé 2-1 contre Philadelphie grâce au premier doublé de la carrière d’Añor, qui a mis en pratique le message de son entraîneur : tirer dès qu’une occasion se présente.

Si après deux victoires sans encaisser, Houston était au repos, Dallas a confirmé le bon début de saison des deux équipes texanes en s’imposant 3-1 contre Chivas USA. Impliqué dans deux buts des siens, le joueur désigné Diaz était au centre des compliments de ses coéquipiers après le match. Bilan : deux victoires en marquant trois buts, et sept points sur neuf. Juste derrière, Seattle tient compagnie aux équipes comptant six unités (mais en trois rencontres dans son cas) grâce à sa victoire à Montréal, où il a pu dicter le scénario du match.

Le duel au sommet opposait, pour la deuxième fois en trois semaines, Salt Lake au LA Galaxy. L’équipe locale n’a pas pu profiter du fait que son adversaire avait joué en Ligue des champions en milieu de semaine et a été tenue en échec 1-1. En fin de rencontre, les deux équipes n’avançaient plus. Les visiteurs étaient heureux de ce point conquis dans des circonstances difficiles, se félicitant d’avoir neutralisé l’entrejeu adverse.

Kansas City a gagné pour la première fois de la saison, 1-0 contre San José, dans un affrontement entre deux adversaires qui ont souffert - pour des raisons différentes - au Mexique quelques jours plus tôt. Un succès étriqué dans les chiffres pour lequel Dwyer signerait chaque semaine, qu’il marque ou non. De son côté, New York court toujours après son premier succès de l’année mais Mike Petke se réjouissait du meilleur état d’esprit de ses joueurs, qui ont partagé l’enjeu 1-1 à Chicago.

Toujours invaincu, Vancouver a pris un point à New England, qui n’a toujours pas marqué en trois rencontres mais où le retour en grâce de Gonçalves fait pousser un sérieux ouf de soulagement. Autre équipe à ne pas encore avoir perdu, Colorado s’est imposé en fin de match 2-0 contre Portland, dont les deux gardiens se sont fait remarquer en provoquant un penalty grossier.

LES RÉSULTATS
New England - Vancouver
Salt Lake - LA Galaxy
Colorado - Portland
Columbus - Philadelphie
Toronto - DC United
Dallas - Chivas USA
Kansas City - San José
Montréal - Seattle
Chicago - New York

 
0-0
1-1
2-0
2-1
1-0
3-1
1-0
0-2
1-1

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

18 March 12:32 de la tarde

Entre les débuts aussi réussis qu’attendus de Toronto, la prestation en demi-teinte de Vancouver, le match de Montréal à Dallas et les perspectives pour le premier match à domicile des Québécois cette saison, les clubs canadiens sont au centre de l’émission de cette semaine (à écouter ici), mais les autres ne sont pas oubliés.

Toronto a remporté son premier match de la saison 1-2 à Seattle, avec deux buts de Jermain Defoe. Peut-on déjà dire que la sauce a pris ? Peut-on tirer certaines conclusions au sujet des deux formations ? Quelles sont les autres raisons d’être optimistes pour les supporters ontariens ? Quels ajustements doit apporter Sigi Schmid pour améliorer son équipe ?

On parle également de la défaite de Montréal à Dallas, et du choix purement défensif des médians latéraux effectué par Frank Klopas, des difficultés offensives de Portland tenu en échec chez lui pour la deuxième fois consécutive, et de la bonne prestation de Chivas USA, en progrès, contre une équipe de Vancouver méconnaissable par rapport à la semaine dernière.

Le premier match à domicile de Montréal cette saison est prévu pour ce samedi au Stade olympique. Une enceinte munie d’un toit… qui pourrait causer le report de la rencontre en cas de neige. On vous donne toutes les explications.
Note : le lendemain de l'émission, les responsables du stade ont expliqué que leur meilleure connaissance de la toile a permis d'assouplir le règlement : la tolérance est désormais de 3 cm de neige, alors qu'auparavant, toute accumulation forçait le report d'un évènement.

Et, comme de coutume désormais, nos conseils pour briller au jeu MLS Fantasy.

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, par courriel, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

17 March 11:10 de la mañana

Très attendu, le match entre Seattle et Toronto a tourné à l’avantage des visiteurs, emmenés par un Defoe qui n’aurait pas pu rêver meilleurs débuts en MLS, avec deux buts en moins de 25 minutes. Deux cadeaux, déplorait Sigi Schmid, dont l’équipe a réduit le score en deuxième mi-temps pour finalement s’incliner 1-2.

Parmi les clubs qui ont joué deux rencontres, seul Houston compte le maximum des points. Toronto (exempt la semaine dernière) et Columbus (qui ne jouait pas ce week-end) sont les deux seuls autres « sans faute ». Les Texans vêtus d’orange ont été moins impressionnants que lors de leur premier duel, mais ont réussi à fermer la porte après avoir marqué, avec l’aide d’un peu de chance, le seul but du match contre Montréal. Même s’ils ont apprécié leurs progrès défensifs, les Québécois se retrouvent avec un 0/6. Un triste honneur qu’ils partagent avec New England, où la polémique gronde après la défaite à Philadelphie : Gonçalves n’était même pas sur le banc. « Les meilleurs joueurs sont sur le terrain », justifiait Jay Heaps.

Ces deux moins bons élèves sont aussi les seuls à avoir perdu en déplacement ce week-end. Et pourtant, plusieurs ténors jouaient chez eux, où ils ont été accrochés. Contre Dallas, Kansas City a encaissé dans les arrêts de jeu pour la deuxième semaine de suite, ce qui l’a contraint au partage et a provoqué la colère de Peter Vermes. New York a pris son premier point de la saison contre Colorado et déplorait davantage son manque de créativité que le penalty octroyé aux visiteurs. À Portland, on a également revu un scénario connu : un but en fin de match de Fernandez a sauvé un point pour ses couleurs, cette fois contre Chicago.

La seule rencontre opposant deux vainqueurs de la première journée s’est soldée par un nul. Malgré les deux points perdus à la maison, Chivas USA est très heureux de sa prestation contre Vancouver, qui reconnaît avoir reçu une leçon de jeu collectif. Salt Lake pensait revenir avec une deuxième victoire consécutive en autant de déplacements difficiles consécutifs en Californie mais Bernardez a fait parler ses qualités offensives pour permettre à San José de revenir de 1-3 à 3-3.

LES RÉSULTATS
Philadelphie - New England
New York - Colorado
Houston - Montréal
Kansas City - Dallas
Seattle - Toronto
Portland - Chicago
Chivas USA - Vancouver
San José - Salt Lake

 
1-0
1-1
1-0
1-1
1-2
1-1
1-1
3-3

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo