blog

Match Reaction

25 September 12:44 de la tarde

Comme la semaine dernière, nous avons décalé notre émission hebdomadaire (à écouter ici) d’une journée afin de parler du match de Montréal en Ligue des champions.

Le parcours des Québécois est terminé mais il s’est conclu sur une bonne note, une victoire 2-0 contre Heredia. On parle de la mentalité affichée par les Montréalais, de la défense 100% francophone avec trois jeunes du club, de l’influence des supporters sur le début de rencontre et des chances de qualification d’Heredia.

On revient également sur la décision de M. Gonzalez qui s’est ravisé après avoir sifflé un penalty lors du match Montréal - Vancouver. On se demande à quel point ça a changé l’allure du match, s’il y avait ou non penalty et on tente d’expliquer comment les arbitres ont procédé pour prendre leur décision.

Autre sujet du jour : les meilleurs joueurs de moins de 24 ans en MLS. Êtes-vous d’accord avec ce classement ? Selon vous, quels joueurs ont été surestimés et sous-estimés ? On boucle l’émission avec la rumeur qui envoie l’entraîneur de Salt Lake, Jason Kreis, à New York City.

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

23 September 11:24 de la mañana

Même s’il a pris un très bon point sur le terrain du LA Galaxy à l’issue d’un match aussi animé que le week-end, Seattle a perdu sa première place au profit de New York, vainqueur de Dallas par le plus petit écart.

Contre un adversaire qui n’aime pas ça, Steele et ses coéquipiers ont multiplié les centres mais sans parvenir à concrétiser : il a fallu qu’Erick prolonge le ballon dans son propre but pour sceller le sort d’une rencontre qui a permis d’admirer la nouvelle « danse du cul » de Thierry Henry (vidéo ci-dessus).

L’arrière-train était à l’avant-plan ce week-end : « Eux ils rentrent à la maison et nous on l’a dans le cul », lançait en conférence de presse un Marco Schällibaum scandalisé et loin d’être seul à ne pas comprendre la décision des officiels de ne plus accorder un penalty sifflé pour Montréal par l’arbitre central. Il reconnaissait aussi que son équipe, battue par Vancouver, avait mal joué.

Au LA Galaxy également, on se plaignait de l’arbitrage : « inconstant », selon des Californiens tenus en échec chez eux par Seattle qui a enfin marqué après 364 minutes de disette sur le terrain des Galacticos. Bruce Arena ferait surtout bien de se demander pourquoi son équipe encaisse autant de buts de la tête…

Après avoir concédé un nouveau but stupide à Toronto, Kansas City y a cette fois pris les trois points grâce à CJ Sapong. Salt Lake a confirmé sa passe difficile : méconnaissable défensivement, il s’est incliné contre San José qui, à l’image de Columbus et d’autres équipes en mauvaise posture, ne perd pas l’espoir d’accrocher une place en phase finale. Il faut dire que le classement est toujours aussi serré : 13 points entre le 1er et le 16! Dans cette optique, Houston, en écrasant Chivas USA, et Portland, bien servi par sa vieille garde contre Colorado, réalisent une excellente opération.

LES RÉSULTATS
Portland - Colorado
Montréal - Vancouver
Toronto - Kansas City
New England - DC United
Columbus - Chicago
Houston - Chivas USA
Salt Lake - San José
LA Galaxy - Seattle
New York - Dallas

 
1-0
0-3
1-2
2-1
3-0
5-1
1-2
1-1
1-0

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

18 September 12:46 de la tarde

Exceptionnellement décalée d’une journée, l’émission Coup Franc de la semaine (à écouter ici) est en grande partie consacrée au duel de Ligue des champions entre San José et Montréal (2-0, résumé vidéo).

  • La disposition tactique et le onze de base montréalais : des choix judicieux ?
  • Les points communs entre les trois buts encaissés par l’Impact
  • L’apparente fatigue présentée par la défense de Montréal
  • Où est passée la confiance aux jeunes accordée par Marco Schällibaum en début de saison ?
  • Les cas Wenger et Smith
  • On décante le classement avec les chances que chacun a de se qualifier

En deuxième moitié d’émission, on revient aussi sur la qualification des États-Unis pour la Coupe de monde, et ses conséquences pour la MLS, sur les problèmes de l’équipe nationale américaine ainsi que sur les doléances de Bruce Arena, l’entraîneur du LA Galaxy.

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

16 September 11:53 de la mañana

Vainqueur du sommet contre Salt Lake, Seattle a pris la tête du championnat. Avec plus de matches à jouer que presque tous ses principaux concurrents, qui ont en outre multiplié les faux pas, le nouveau premier de classe est plus que jamais favori dans la course au Supporters Shield.

Dans un stade une fois de plus copieusement rempli (55000 spectateurs étaient au rendez-vous), Seattle a commencé en trombe, ouvrant la marque dès la 3e minute grâce à Martins avant que l’homme en forme du moment, Neagle, ne porte le coup de grâce en fin de première mi-temps. Sportifs, les vaincus reconnaissent que le meilleur a gagné… mais qu’eux-mêmes n’étaient pas au sommet de leur forme, comme Seattle ne l’était pas quand il a perdu dans l’Utah.

Battu, Salt Lake compte un point de retard sur le leader, mais a joué deux rencontres de plus. À ce compte, il est à stricte égalité avec New York, facile vainqueur de Toronto, un troisième succès consécutif qui a aussi montré une équipe plus soudée. Contre Columbus, Montréal avait toutes les cartes en mains pour revenir à un point de la première place, sans le moindre match d’avance sur le leader. Mais les Québécois se sont endormis en deuxième mi-temps, offrant les trois unités à leur bête noire.

Autre équipe en mesure d’ennuyer Seattle, le LA Galaxy a perdu deux points précieux en fin de match sur le terrain de DC United. Un deuxième faux pas consécutif pour les hommes de Bruce Arena après leur défaite à domicile contre Colorado. Ce dernier a poursuivi sur son élan et a battu Dallas grâce à un Sanchez éblouissant. Les Texans voient une place parmi les cinq premiers de la Conférence Ouest s’éloigner, tout comme Vancouver et San José auteurs d’un nul qui n’arrange que leurs devanciers.

Dans la Conférence Est, les trois premiers ne semblent pas avoir grand-chose à craindre de leurs poursuivants qui ont joué à saute-mouton : en s’imposant respectivement à Philadelphie et contre New England, Houston et Chicago ont pris la place de leurs adversaires du jour du bon côté de la ligne rouge.

LES RÉSULTATS
Seattle - Salt Lake
Montréal - Columbus
DC United - LA Galaxy
New York - Toronto
Philadelphie - Houston
Chicago - New England
Colorado - Dallas
Chivas USA - Portland
San José - Vancouver

 
2-0
1-2
2-2
2-0
0-1
3-2
2-1
1-1
0-0

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

12 September 11:56 de la mañana

Il y avait un match de championnat au programme hier soir : Toronto et Chicago ont partagé l’enjeu 1-1 (résumé vidéo), un verdict qui ne convient à aucune des deux équipes. Les visiteurs reconnaissent avoir effectué une mauvaise opération dans la course à une place en phase finale. Quant aux Ontariens, ils auraient pu prendre les trois points s’ils avaient mieux négocié leurs face à face avec Johnson.

Les Torontois ont quand même découvert leur nouveau renfort, Bright Dike, échangé à Portland contre Maximiliano Urruti. Certains d’entre vous m’ont demandé si le passage d’un club canadien à un club américain (et vice-versa) était bien réglementaire alors que la période des transferts internationaux était terminée… Excellente question ! Je me suis donc renseigné en haut lieu.

Voilà la réponse venue en ligne droite des bureaux de la MLS à New York : « Il n’a pas besoin de Certificat International de Transfert (CIT) car le Canada n’a pas de championnat de Division 1 – raison pour laquelle des clubs canadiens sont autorisés à jouer en MLS. Cependant, s’il y avait une D1 canadienne, il aurait eu besoin de son CIT pour aller de celle-ci en MLS (dans laquelle il n’y aurait alors pas de club canadien). » J’espère que c’est désormais plus clair pour vous.

Ce matin, la Fifa a également publié son classement mondial mis à jour. Les États-Unis grimpent à la treizième place et espèrent continuer leur ascension pour avoir la chance d’être tête de série lors du tirage au sort de la Coupe du monde début décembre : certains se demandent même s’il s’agit de la meilleure équipe nationale américaine de l’histoire. Quant au Canada, il poursuit sa chute et pointe désormais au 106e rang (13e de la Concacaf).

09 September 12:17 de la tarde

Tous deux vainqueurs ce week-end, Seattle et Montréal semblent les mieux placés pour détrôner Salt Lake de sa première place, qui s’éloigne pour le LA Galaxy surpris chez lui.

Alors que le leader était au repos, Seattle a battu Chicago pour s’installer seul à la deuxième place : ces derniers temps, tout réussit aux hommes de Sigi Schmid qui recevront Salt Lake pour le sommet incontestable de la prochaine journée. Autre équipe en réussite actuellement, Montréal a son sort en mains pour viser à tout le moins la première place de sa conférence après sa victoire à New England marquée par l’exclusion contestable de Matt Reis.

Deux équipes sont à égalité de points avec les Québécois mais ont joué deux rencontres de plus. Elles ont aussi gagné brillamment ce week-end. Kansas City a répondu sur le terrain à la provocation verbale de Columbus alors que New York rêve encore du Supporters Shield après n’avoir fait qu’une bouchée de Houston dont la défense s’est encore fait jouer dans le dos.

Outre Salt Lake, qui ne jouait pas, le seul des neuf premiers du classement général à ne pas avoir gagné est le LA Galaxy, qui a encore perdu des points lors d’une date Fifa, ce que ne supporte plus Bruce Arena. Cette fois, Colorado est allé s’imposer en Californie grâce à un but d’Edson Buddle qui célébrait de la plus belle des manières son retour sur le terrain de son ancien club.

Emmené par un brillant duo Will Johnson - Chara, Portland a atomisé Toronto. Contre Vancouver, Dallas a remporté sa première victoire convaincante depuis bien longtemps grâce à un Diaz inspiré auteur d’un très beau but mais qui ne vaut pas celui de son coéquipier Benitez (vidéo ci-dessus).

En apéritif de cette passionnante journée de championnat, on a eu droit à une très belle journée d’éliminatoires de la Coupe du monde, marquée par les défaites conjointes des États-Unis et du Mexique, ce qui a coûté sa place au sélectionneur mexicain. Les deux équipes s’affronteront ce mardi à Columbus dans un match qui pourrait emmener les Américains au Brésil et leur adversaire en enfer. Pendant ce temps, le Costa Rica et le Honduras se frottent les mains.

LES RÉSULTATS
Dallas - Vancouver
Kansas City - Columbus
Seattle - Chicago
LA Galaxy - Colorado
Portland - Toronto
Houston - New York
New England - Montréal
Chivas USA - DC United
San José - Philadelphie

 
3-1
3-0
2-1
0-1
4-0
1-4
2-4
1-0
1-0

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

05 September 12:03 de la tarde

Un mauvais début de saison et moins de matchs que les autres : Seattle a longtemps regardé le haut du classement de loin mais voilà que suite à sa victoire d’hier 1-0 contre Chivas USA (résumé vidéo), il se retrouve deuxième ! Sans convaincre, l’équipe gagne et la chance lui sourit, comme quand l’arbitre siffle la fin du match au lieu d’un coup franc menaçant. Cette dernière décision faisait aussi beaucoup parler les Californiens qui, sans la contester, la trouvent à l’image de leur saison.

Il est sûrement trop tard pour sauver sa saison, mais Columbus a pleinement recueilli les fruits de son changement d’entraîneur en battant Houston 2-0 (résumé vidéo). Brian Bliss a admis qu’en un court laps de temps, les changements qu’il a apportés étaient plus mentaux que tactiques et pense qu’ils ont permis à ses joueurs d’accélérer le jeu au bon moment pour remporter les trois points. Houston a eu le tort de ne pas profiter de ses occasions durant les premières minutes et de laisser son adversaire rentrer dans le match.

Et à Toronto, le vent va-t-il tourner ? Chaque année, un entraîneur et/ou un haut dirigeant du club passe à la trappe, dans l’espoir que le suivant obtiendra de moins mauvais résultats. Cette saison ne fait pas exception et le président-directeur général Kevin Payne a été congédié. Dire que certains pensaient qu’il était l’homme de la situation en raison de son passé à DC United… Le Toronto FC a expliqué qu’il préparait la saison 2014 et y partirait dans une autre direction. Encore…

02 September 11:54 de la mañana

C’est rare, mais ça arrive : cette semaine, je ne vous parlerai pas des contre-performances des équipes de tête puisque, une fois n’est pas coutume, presque tous les ténors du classement ont gagné.

Le leader, Salt Lake, a ouvert la voie vendredi en affolant une fois de plus le marquoir lors d’une victoire contre Portland acquise grâce aux mouvements sans ballon mais aussi en punissant, encore, les faiblesses défensives sur phases arrêtées d’un adversaire qui reconnaît avoir reçu une leçon d’humilité.

Son premier poursuivant est désormais le LA Galaxy qui, après sa nette victoire contre San José, a pour objectif de bientôt ne plus avoir aucun adversaire devant lui. Il doit se méfier de Seattle, qui nourrit les mêmes ambitions et s’est arraché pour gagner à Columbus (ce qui a coûté sa place à Robert Warzycha) en jouant à 10 pendant presque tout le match retardé par un violent orage. Il faudra aussi satisfaire Eddie Johnson, qui a clairement fait part de ses prétentions salariales en célébrant son but.

Mais la bisbille peut avoir du bon : après s’être disputé avec Thierry Henry, Mike Petke l’a mis sur le banc et a remanié son équipe qui s’est imposée contre DC United en montrant qu'il y avait d'interessantes alternatives au sein de l’effectif. Si la victoire de Kansas City contre Colorado peut paraître attendue, elle met quand même fin à une série de 9 rencontres sans défaite des visiteurs qui ont peiné à trouvé leur rythme face à des Ciel et Marine qui avaient besoin de retrouver la confiance.

Parmi les six premiers ce matin, seul Montréal n’a pas gagné ce week-end. Mais les Québécois ont enfin préservé leurs filets à l’extérieur (une première depuis le match inaugural de la saison) pour prendre un bon point à Philadelphie où McInerney s’en veut encore d’avoir raté la balle de match.

LES RÉSULTATS
Toronto - New England
Salt Lake - Portland
Philadelphie - Montréal
Columbus - Seattle
New York - DC United
Kansas City - Colorado
LA Galaxy - San José
Chicago - Houston
Vancouver - Chivas USA

 
1-1
4-2
0-0
0-1
2-1
2-1
3-0
1-1
2-2

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

29 August 11:14 de la mañana

Après Montréal, San José a glissé à son tour à Heredia. Certainement échaudé par le résultat de ses concurrents canadiens, Mark Watson avait aligné une équipe mixte au Guatemala avec, entre autres, Wondolowski, Bernardez, Morrow, Gordon ou Baca. Cela n’a pas suffi pour empêcher une défaite 1-0 (résumé vidéo), preuve supplémentaire qu’il faut prendre cet adversaire au sérieux ! Watson a raison : ce n’était pas un grand match, mais il croit en la qualification. « Nous avons toujours notre sort entre nos mains », rappelle-t-il. Première obligation : battre Montréal le 17 septembre.

Nous en sommes à la mi-parcours de la phase de groupes de cette Ligue des champions et à l’image d’Heredia, Cruz Azul, Toluca et Kansas City ont remporté leurs deux premières rencontres. La situation est moins claire dans d’autres groupes, notamment en raison du nombre de matchs joués. Tijuana semble déjà avoir fait le trou, l’America Mexico pourrait faire 6/6 ce soir, le LA Galaxy a remporté son seul match alors que ses concurrents se neutralisent, et Houston est en tête mais n’a qu’une petite marge.

Dans un autre ordre d’idées, Benito Floro a dévoilé sa première sélection pour le Canada, qui sera en stage à Valence du 1er au 11 septembre, avec deux matchs amicaux contre la Mauritanie au programme. Il a ratissé très large : de Dwayne de Rosario, qui aura 40 ans à la Coupe du monde 2018, à Jérémy Gagnon-Laparé, encore membre des équipes de jeunes de Montréal et dont le grand public a entendu le nom pour la première fois.

Enfin, comme annoncé, Landon Donovan a prolongé son contrat au LA Galaxy pour plusieurs années, ce qui en ferait le joueur le mieux payé de MLS. Ah, et si vous voulez en savoir plus sur les rentrées et dépenses des joueurs sous nos latitudes, je ne puis que vous conseiller cet article qui fouille dans le portefeuille d’Aurélien Collin.

28 August 11:59 de la mañana

Ce milieu de semaine est encore consacré à la Ligue des champions. Houston et Kansas City ont montré l’exemple en s’imposant hier, San José doit se méfier d’un difficile déplacement à Heredia (22h00 HE).

Comme de coutume, la gestion de l’effectif est un des grands sujets de discussion de ces rencontres internationales. À San José, on dit qu’on veut gagner tout en restant « pragmatique ». Ils ont leur propre définition du mot, qui leur a valu une défaite à Montréal. Wondolowski veut jouer ce soir à Heredia, reste à savoir s’il sera épaulé par des partenaires qu’il côtoie d’habitude en match ou à l’entraînement. La défaite de Montréal la semaine passée chez les Guatémaltèques dictera-t-elle les choix de Mark Watson ?

À Olimpia, Kansas City a aligné de nombreux titulaires (Collin, Bieler, Zusi etc.) tout en en reposant d’autre comme Nielsen ou Besler. Résultat : une victoire 0-2 (résumé vidéo) en terrain hostile, à l’issue d’une prestation tactique très réussie, selon les dires de Peter Vermes. Avec deux victoires à l’extérieur en autant de sorties, le Sporting a déjà un pied en quarts de finale.

Houston n’a pas eu la vie aussi facile, chez lui face aux Panaméens d’Arabe Unido. Menés à la pause suite à un penalty controversé, les Texans ont finalement émergé pour s’imposer 2-1 (résumé vidéo) à l’issue d’une seconde période hachée par les fautes, les pertes de temps et la généreuse distribution de cartons jaunes : la victoire ne les a pas empêchés de fulminer au sujet de l’arbitrage.

Si le LA Galaxy est au repos en Ligue des champions cette semaine, il n’en reste pas moins au centre de l’actualité : après avoir réglé les dossiers du gardien et de Gonzalez, ils sont sur le point de faire signer un contrat de plusieurs années à Landon Donovan. De quoi évacuer les maux de tête à l’approche de la dernière ligne droite de la saison…