blog

Match Reaction

28 July 12:09 de la tarde

Une journée étalée sur six jours avec une équipe qui joue deux fois. Si vous avez eu un peu de mal à suivre cette semaine, je vous comprends. Mais je vais vous résumer tout ça…

Un tout ça qui prend fin ce lundi soir avec le sommet entre Seattle et le LA Galaxy. Bon, chez lui, le leader part favori, et il compte se livrer à fond même si ce match est le premier de huit duels en un mois. Ô calendrier fou… Et d’ici la fin de la saison régulière, le LA Galaxy a un match de plus à jouer et onze points de retard sur son adversaire, qu’il sait pratiquement intraitable sur ses terres. Après deux mois sans défaite, la bande à Donovan a perdu en championnat à Kansas City avant de se faire trucider 0-7 par Manchester United en match amical.

En attendant, Kansas City réussit une formidable remontée puisque Aurélien Collin et ses équipiers ont bouché le trou béant que Seattle avait creusé derrière lui. Certes, les Ciel et Marine ont joué trois rencontres de plus, mais ils respirent la forme comme en témoigne leur cinquième victoire consécutive en déplacement, dont trois malgré une exclusion. Cette carte rouge à l’adversaire n’a pas empêché la victime du jour, Toronto, de se plaindre de l’arbitrage.

Autre équipe invincible depuis plusieurs semaines, Dallas se montrait extrêmement satisfait du point pris à Vancouver même s’il menait à la mi-temps. Il faut dire que Fernandez a réussi quelques arrêts de la plus haute importance et que ses équipiers ont parfaitement exploité les moments d’égarement de la défense de Vancouver, qui s’en mord encore les doigts. Voilà peut-être une autre raison de regretter la blessure qui a poussé Jay DeMerit à la retraite. Parlant de fin de carrière, celle de Thierry Henry est anticipée par Gérard Houllier.

Lors de Colorado - Chivas, Garbiel a gagné le match des Torres, fêtant sa première titularisation depuis début mai en étant impliqué dans les trois buts des siens alors qu’Erick et ses coéquipiers californiens ont admis avoir mal joué face à un adversaire supérieur.

Autre résurrection, celle d’Olmes Garcia, qui n’avait plus marqué depuis un an et a causé la première défaite de la semaine d’une équipe de Montréal qui a continué de s’enfoncer à la dernière place en s’inclinant contre Portland. Cinq revers consécutifs : ça n’était plus arrivé depuis 13 ans au club où l’on ne cache plus sa fragilité. Les visiteurs voulaient les trois points et les ont obtenus en se montrant aussi à l’aise dans deux mi-temps au scénario différent.

Maigre consolation pour les Bleu Blanc Noir : il y a pire, puisque New England vient de concéder sa huitième défaite d’affilée. Manque d’efficacité devant et buts stupides concédés, la rengaine est connue. Hasard du calendrier, Columbus vient d’affronter et de battre ces deux équipes en méforme et d’emmagasiner du moral pour relancer sa saison. C’est peut-être aussi ce qu’a réussi San José en retrouvant, enfin, sa puissance offensive grâce au duo Wondo-Djalo, bougie d’allumage d’une cinglante victoire 5-1 contre Chicago passé complètement à côté de son sujet à l’occasion du retour de Frank Yallop sur la terre de ses anciens exploits.

LES RÉSULTATS
San José - Chicago
Salt Lake - Montréal
Toronto - Kansas City
New England - Columbus
Colorado - Chivas USA
Vancouver - Dallas
Montréal - Portland
Seattle - LA Galaxy

 
5-1
3-1
1-2
1-2
3-0
2-2
2-3
 

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

21 July 11:44 de la mañana

Une fois n’est pas coutume, ce ne sont pas les résultats qui font la une de l’actualité de la journée de championnat écoulée, mais bien l’ouverture des contrats de Matt Besler et Graham Zusi : leur nouveau bail les lie à Kansas City jusqu’en 2018 mais leur octroie surtout le statut de joueur désigné. Une grande nouvelle fêtée comme il se doit ce samedi en battant le LA Galaxy, « de loin la meilleure équipe » affrontée par les Ciel et Marine cette année, selon Peter Vermes, même si les Californiens ont surtout été à leur meilleur en deuxième mi-temps.

Qui, en début d’année, aurait parié que l’autre match du week-end opposant deux équipes en forme aurait été celui entre DC United et Chivas USA ? Il a tourné à l’avantage des joueurs de la capitale des États-Unis grâce à un Eddie Johnson qui retrouve ses meilleures sensations. Battus après quatre victoires consécutives, Erick Torres et ses coéquipiers mettent cette contre-performance sur le dos d’un jour sans et promettent de retrouver rapidement le chemin du succès.

Respectivement deuxième et troisième du classement général, Kansas City et DC United profitent de leur victoire pour se rapprocher du premier, Seattle, qui ne jouait pas – du moins en championnat, puisque le leader du classement a partagé lors d’un match amical contre Tottenham. Parlant de duels contre des adversaires étrangers, on connaît les 23 joueurs retenus par Caleb Porter pour affronter le Bayern le 6 août.

Derrière ce trio, Dallas retrouve la forme et reste en bonne position après sa victoire contre New England (battu pour une septième fois consécutive !) en finissant le match sans encaisser ni prendre de carton, ce qui est bien rare dans son chef cette saison. Autre équipe en embuscade qui affrontait un adversaire qui n’avance plus depuis quelques semaines, Toronto est entre la réjouissance d’avoir pris un point dans des conditions difficiles à Houston et la déception des occasions ratées. Sentiments partagés aussi à Salt Lake, tenu en échec par Vancouver au terme d’un match pour le moins animé.

Vendredi, Portland a battu Colorado grâce à des changements en fin de match et s’est relancé dans une Conférence Ouest bien plus relevée que son homologue de l’Est où New York a encore bêtement perdu des points et craint que ces erreurs défensives ne coûtent cher au décompte final. Chicago reste l’équipe qui a le moins gagné et le moins perdu (!) cette saison après son nouveau partage, cette fois contre Philadelphie qui doit son point à un penalty converti par Sébastien Le Toux. Après sa défaite à Columbus, Montréal continue de s’enfoncer en bas de classement et Frank Klopas fait appel aux « décisions difficiles » pour provoquer du changement.

LES RÉSULTATS
Portland - Colorado
Kansas City - LA Galaxy
New York - San José
Columbus - Montréal
Chicago - Philadelphie
Dallas - New England
Houston - Toronto
Salt Lake - Vancouver
DC United - Chivas USA

 
2-1
2-1
1-1
2-1
1-1
2-0
2-2
1-1
3-1

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

14 July 10:09 de la mañana

Alors que ce week-end les yeux de la planète entière étaient rivés sur le Brésil (ne manquez pas l’émission Coup Franc spéciale consacrée à la finale), on a joué en MLS et plusieurs joueurs qui s’étaient mis en valeur lors de la Coupe du monde se sont d’ailleurs illustrés… tout comme d’autres qui ont peut-être manqué à leur équipe nationale, mais il y en a aussi dont le club attend le retour avec impatience.

Sous le premier angle, difficile de trouver une paire plus emblématique que celle constituée par Clint Dempsey et Obafemi Martins, grands artisans de la victoire de Seattle, leader de plus en plus autoritaire, dans le sommet contre Portland, où l’entraîneur Caleb Porter n’a pas été avare d’éloges pour le duo d’attaque adverse.

Alors que son équipe tourne au ralenti, Brad Davis a réalisé un doublé pour permettre à Houston de prendre l’avance à Toronto, mais ça n’a pas empêché les Texans de s’effondrer sous les coups de boutoir de Jermaine Defoe, impliqué dans les quatre buts de son équipe.

Autre formation qui a pâti des absences de ses vedettes durant la Coupe du monde, Kansas City était bien heureux de retrouver Matt Besler et Grahami Zusi. Si une rentrée en touche du premier a été à l’origine du but d’ouverture, Peter Vermes saluait le travail de ses joueurs offensifs qui ont inlassablement cherché à provoquer une erreur montréalaise, survenue à la dernière minute au grand dam de Frank Klopas coincé entre impuissance et désespoir.

Malgré l’absence d’Omar Gonzalez, le LA Galaxy a été très solide derrière et un but de Gyasi Zardes a suffi pour s’imposer contre Salt Lake, où l’on reproche à l’arbitre de ne pas avoir sifflé une faute préalablement à l’action qui a mené au but. Le retour de l’autre Gonzalez, le Costaricien Giancarlo, sera sans le moindre doute le bienvenu à Columbus, qui a joué son plus mauvais match de la saison, s’écroulant 4-1 à New York où l’influence de Thierry Henry fut plus forte que jamais.

Grand bénéficiaire du mois écoulé, DC United a consolidé sa deuxième place au classement général en s’imposant 1-2 à San José grâce entre autres à un penalty converti par Eddie Johnson (Wondolowski a marqué le seul but des Californiens), et a désormais gagné aussi souvent en déplacement cette saison qu’au cours des deux précédentes. Autre équipe métamorphosée, Chivas USA vient de gagner pour la quatrième fois d’affilée, ce qui ne lui était plus arrivé depuis 2008.

Notons encore le succès de Chicago à New England grâce à un penalty arrêté par Sean Johnson et le partage arraché par Colorado à Philadelphie dans un match riche en buts, en spectacle mais pas vraiment en beau jeu.

LES RÉSULTATS
San José - DC United
New York - Columbus
Philadelphie - Colorado
Toronto - Houston
Montréal - Kansas City
New England - Chicago
Vancouver - Chivas USA
LA Galaxy - Salt Lake
Seattle - Portland

 
1-2
4-1
3-3
4-2
1-2
0-1
1-3
1-0
2-0

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

13 July 8:42 de la tarde

Au programme de l’émission du jour (que vous pouvez aussi écouter ici), on analyse évidemment la finale de la Coupe du monde, remportée (a.p.) par l’Allemagne contre l’Argentine 1-0 :

  • Une Mannschaft dominatrice mais qui a longtemps peiné à être efficace
  • Les multiplies réorganisations allemandes suite aux blessures inattendues
  • L’Albiceleste a encore une fois misé sur son jeu défensif
  • L’Argentine offensivement : accélérations soudaines et occasions ratées
  • La sortie de Neuer sur Higuain
  • Cadeaux, fatigue et manque de lucidité
  • Le but de Götze décortiqué du point de vue des deux camps
  • Les individualités allemandes
  • Quelques recettes du succès de l’Allemagne
  • Ce que vous n’avez pas vu si vous n’avez pas regardé la TV allemande

On parle aussi de la finale pour la troisième place entre le Brésil et les Pays-Bas et des réactions qui ont suivi.

Pendant la Coupe du monde, Coup Franc vous a fixé un rendez-vous quotidien avec une émission tous les jours ! Vous avez été nombreux au rendez-vous : merci de votre fidélité !

Ne manquez pas la couverture exhaustive de la Coupe du monde sur MLSsoccer.com

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, par courriel, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

09 July 8:23 de la tarde

Au programme de l’émission du jour (que vous pouvez aussi écouter ici), un retour sur la demi-finale Argentine - Pays-Bas (0-0, t.a.b. 4-2) :

  • Deux équipes qui ont pris peu de risques
  • Les vedettes mises sous l’éteignoir de part et d’autre
  • L’excellent match des joueurs défensifs
  • Le plan anti-Messi de Louis Van Gaal
  • Le moment où les Néerlandais ont fait plier l’Argentine
  • Un dénouement qui ne pouvait tomber qu’aux tirs au but

En deuxième partie d’émission, quelques anecdotes et potins, notamment suite à la demi-finale d’hier et en prélude à la petite et à la grande finale.

Pendant la Coupe du monde, Coup Franc vous fixe un rendez-vous quotidien, puisqu’il y a une émission tous les jours !

Ne manquez pas la couverture exhaustive de la Coupe du monde sur MLSsoccer.com

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, par courriel, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

08 July 7:57 de la tarde

Au programme de l’émission du jour (que vous pouvez aussi écouter ici) :

  • Allemagne - Brésil 7-1 : retour sur l’incroyable victoire d’une Allemagne conquérante et appliquée contre un Brésil qui s’est effondré mentalement et a étalé en un match toutes les craintes qu’il suscitait depuis le début de la compétition.
  • Présentation de Pays-Bas - Argentine : analyse exhaustive des forces et faiblesses tant offensives et défensives des deux protagonistes de l’autre demi-finale, qui sera beaucoup plus qu’un duel à distance entre Messi et Robben.

Pendant la Coupe du monde, Coup Franc vous fixe un rendez-vous quotidien, puisqu’il y a une émission tous les jours !

Ne manquez pas la couverture exhaustive de la Coupe du monde sur MLSsoccer.com

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, par courriel, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

05 July 8:54 de la tarde

Au programme de l’émission du jour (que vous pouvez aussi écouter ici) :

  • Argentine - Belgique 1-0 : les Argentins marquent tôt puis défendent bien en jouant leur match le plus appliqué et solidaire depuis le début de la compétition et leur entraîneur a effectué les bons choix pour forcer des Belges manquant de vécu à ne pas jouer à leur meilleur niveau et à sortir du tournoi avec un amer goût de trop peu.
  • Pays-Bas - Costa Rica 0-0 (t.a.b. 4-3) : le Costa Rica a encore fait honneur à la Concacaf et a disputé un super match défensif mais même si Navas a été héroïque, c’est le gardien Krul, entré juste pour les tirs au but, qui a été décisif pour envoyer en demi-finale des Néerlandais qui ont enfin joué en ayant plus de possession de balle.
  • Anecdotes et potins.

Pendant la Coupe du monde, Coup Franc vous fixe un rendez-vous quotidien, puisqu’il y a une émission tous les jours !

Ne manquez pas la couverture exhaustive de la Coupe du monde sur MLSsoccer.com

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, par courriel, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

04 July 8:30 de la tarde

Au programme de l’émission du jour (que vous pouvez aussi écouter ici) :

  • France - Allemagne 1-0 : après avoir ouvert la marque très tôt, l’Allemagne a réussi à éteindre la créativité française même si Dider Deschamps et ses hommes ont tenté de s’adapter et ont tout essayé pour égaliser, mais leur adversaire a fait preuve de plus d’expérience et de maturité aux moments-clefs.
  • Brésil - Colombie 2-1 : enfin, le Brésil a convaincu, même si ce sont encore des défenseurs qui ont marqué, mais il a semblé en confiance et a été très impressionnant physiquement contre des Colombiens qui ont pressé tant et plus en fin de match, poussant leur adversaire dans ses derniers retranchements.
  • Présentation de Belgique - Argentine : après leur festival offensif face aux États-Unis, les Belges devront gagner en efficacité face à la bande à Messi et ne pas lui laisser d’espaces pour manœuvrer, alors que les Argentins vont tenter de mettre Courtois à rude contribution pour la première fois du tournoi.
  • Présentation de Pays-Bas - Costa Rica : la meilleure attaque contre une des meilleures défenses, mais ce ne sera pas un match à sens unique car la façon de jouer de ces deux équipes est en contradiction totale avec les préjugés que peuvent laisser penser ces statistiques. On vous explique pourquoi.

Pendant la Coupe du monde, Coup Franc vous fixe un rendez-vous quotidien, puisqu’il y a une émission tous les jours !

Ne manquez pas la couverture exhaustive de la Coupe du monde sur MLSsoccer.com

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, par courriel, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

01 July 10:27 de la tarde

Évidemment, l’essentiel de l’émission est consacré à une analyse exhaustive du match entre la Belgique et les États-Unis (victoire des Belges 2-1 après prolongation) avec, entre autres, les points suivants :

  • Les exploits de Tim Howard
  • Le courage de la défense américaine
  • Bombardement en règle de la Belgique : des statistiques incroyables
  • Les risques pris par une équipe belge qui a tout essayé
  • Des Belges qu’il faut aussi complimenter pour leurs efforts
  • Les points communs entre les buts : ce qui a, finalement, fait la différence
  • Le choix de Cameron devant la défense
  • L’apport de Yedlin après la blessure de Johnson
  • La combativité des États-Unis, qui y ont cru jusqu’au bout
  • Le respect et l’esprit sportif sur le terrain

On parle évidemment aussi de l’autre match du jour, la victoire de l’Argentine 1-0 après prolongation grâce à son duo Messi - Di Maria face à une Suisse qui a réalisé à certains égards un match presque parfait. On termine avec quelques anecdotes et potins.

Pendant la Coupe du monde, Coup Franc vous fixe un rendez-vous quotidien, puisqu’il y a une émission tous les jours !

Ne manquez pas la couverture exhaustive de la Coupe du monde sur MLSsoccer.com

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, par courriel, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

30 June 8:41 de la tarde

Au programme de l’émission du jour (que vous pouvez aussi écouter ici) :

  • France - Nigeria 2-0 : la France a joué une demi-heure à son niveau et s’est réveillée grâce à l’entrée de Griezmann, ce qui lui a suffi pour battre un Nigeria entreprenant mais pas aidé par certaines décisions arbitrales et qui a fini très émoussé.
  • Allemagne - Algérie 2-1 (a.p.) : parfaitement organisée, l’Algérie a exploité les espaces laissés par les Allemands pour leur donner des sueurs froides mais a manqué trop d’occasions et craqué physiquement sur la fin.
  • Présentation exhaustive de Belgique - États-Unis : on passe au peigne fin les qualités et les défauts tants offensifs que défensifs des deux équipes, et les atouts que chacun a pour faire souffrir son adversaire. D’un côté, Belges bourrés de qualités très disciplinés défensivement qui n’ont toutefois pas encore été très convaincants en possession de balle. De l’autres, des Américains qui défendent en bloc, n’abandonnent jamais mais ont laissé des espaces sur les côtés et parfois laissé Dempsey trop seul devant.
  • Présentation de Suisse - Argentine : les deux équipes ont enfin trouvé leur jeu lors de leur dernier match de groupe et veulent le confirmer, elles ont du talent offensif, mais la défense argentine a montré des lacunes et l’arrière-garde suisse devra toujours garder Messi à l’œil… sans laisser trop de liberté à ses partenaires.
  • Anecdotes et potins.

Pendant la Coupe du monde, Coup Franc vous fixe un rendez-vous quotidien, puisqu’il y a une émission tous les jours !

Ne manquez pas la couverture exhaustive de la Coupe du monde sur MLSsoccer.com

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, par courriel, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).