blog

League

03 September 11:13 de la mañana

Hier, Columbus a donc décidé de congédier son entraîneur Robert Warzycha, serviteur de très longue date puisqu’il était en poste depuis 2009 dans le club où il a joué de 1996 à 2002. Entre temps, il était resté au club, en tant qu’entraîneur adjoint.

J’ai l’impression qu’en MLS, les entraîneurs sont moins sur un siège éjectable qu’ailleurs. J’ai donc voulu le vérifier, en comparant avec les cinq grands championnats européens, qui viennent de reprendre. À vous d’en tirer vos conclusions.

Entraîneur
Dominic Kinnear
Jason Kreis
Schellas Hyndman
Bruce Arena
Sigi Schmid
Peter Vermes
Ben Olsen
Frank Klopas
Óscar Pareja
Jay Heaps
John Hackworth
Martin Rennie
José Luis Real
Marco Schällibaum
Mike Petke
Caleb Porter
Ryan Nelsen
Mark Watson
Brian Bliss

Club
Houston
Salt Lake
Dallas
LA Galaxy
Seattle
Kansas City
DC United
Chicago
Colorado
New England
Philadelphie
Vancouver
Chivas USA
Montréal
New York
Portland
Toronto
San José
Columbus

Arrivée
2006
2007
2008
2008
2009
2009
2010
2011
2012
2012
2012
2012
2013
2013
2013
2013
2013
2013
2013

MLS
Entraîneur le plus ancien : Dominic Kinnear (Houston), 8e saison
Entraîneurs à leur quatrième saison ou plus : 7/19
Nouveaux entraîneurs au début de la saison : 5
Entraîneurs remplacés en cours de saison : 2

France
Entraîneur le plus ancien : Christian Gourcuff (Lorient), 11e saison
Entraîneurs à leur quatrième saison ou plus : 6/20
Nouveaux entraîneurs au début de la saison : 5

Allemagne
Entraîneurs les plus anciens : Torsten Lieberknecht (Braunschweig) et Jürgen Klopp (Dortmund), 6e saison
Entraîneurs à leur quatrième saison ou plus : 4/18
Nouveaux entraîneurs au début de la saison : 3

Angleterre
Entraîneur le plus ancien : Arsène Wenger (18e saison)
Entraîneurs à leur quatrième saison ou plus : 2/20
Nouveaux entraîneurs au début de la saison : 5

Italie
Entraîneurs les plus anciens : Stefano Colantuono (Atalanta), Andrea Mandorlini (Hellas Vérone), Massimiliano Allegri (AC Milan), Francesco Guidolin (Udinese), 4e saison
Entraîneurs à leur quatrième saison ou plus : 4/20
Nouveaux entraîneurs au début de la saison : 6

Espagne
Entraîneur le plus ancien : Pepe Mel (Betis Séville), 4e saison
Entraîneurs à leur quatrième saison ou plus : 1/20
Nouveaux entraîneurs au début de la saison : 12

02 September 11:54 de la mañana

C’est rare, mais ça arrive : cette semaine, je ne vous parlerai pas des contre-performances des équipes de tête puisque, une fois n’est pas coutume, presque tous les ténors du classement ont gagné.

Le leader, Salt Lake, a ouvert la voie vendredi en affolant une fois de plus le marquoir lors d’une victoire contre Portland acquise grâce aux mouvements sans ballon mais aussi en punissant, encore, les faiblesses défensives sur phases arrêtées d’un adversaire qui reconnaît avoir reçu une leçon d’humilité.

Son premier poursuivant est désormais le LA Galaxy qui, après sa nette victoire contre San José, a pour objectif de bientôt ne plus avoir aucun adversaire devant lui. Il doit se méfier de Seattle, qui nourrit les mêmes ambitions et s’est arraché pour gagner à Columbus (ce qui a coûté sa place à Robert Warzycha) en jouant à 10 pendant presque tout le match retardé par un violent orage. Il faudra aussi satisfaire Eddie Johnson, qui a clairement fait part de ses prétentions salariales en célébrant son but.

Mais la bisbille peut avoir du bon : après s’être disputé avec Thierry Henry, Mike Petke l’a mis sur le banc et a remanié son équipe qui s’est imposée contre DC United en montrant qu'il y avait d'interessantes alternatives au sein de l’effectif. Si la victoire de Kansas City contre Colorado peut paraître attendue, elle met quand même fin à une série de 9 rencontres sans défaite des visiteurs qui ont peiné à trouvé leur rythme face à des Ciel et Marine qui avaient besoin de retrouver la confiance.

Parmi les six premiers ce matin, seul Montréal n’a pas gagné ce week-end. Mais les Québécois ont enfin préservé leurs filets à l’extérieur (une première depuis le match inaugural de la saison) pour prendre un bon point à Philadelphie où McInerney s’en veut encore d’avoir raté la balle de match.

LES RÉSULTATS
Toronto - New England
Salt Lake - Portland
Philadelphie - Montréal
Columbus - Seattle
New York - DC United
Kansas City - Colorado
LA Galaxy - San José
Chicago - Houston
Vancouver - Chivas USA

 
1-1
4-2
0-0
0-1
2-1
2-1
3-0
1-1
2-2

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

30 August 12:45 de la tarde

Voilà une journée de championnat qui commence en fanfare : un sommet Salt Lake - Portland dès ce vendredi (direct NBCSN). Un match qui perd quand même un peu d’intérêt quand on sait que les deux équipes s’affrontent pour la troisième fois en 20 jours. Une autre occasion pour les coéquipiers de Donovan Ricketts de tester leurs progrès sur phases arrêtées défensives.

Quoi qu’il arrive, Salt Lake sera toujours en tête du classement général dimanche soir. Montréal restera-t-il son dauphin ? Pour cela, le meilleur buteur du championnat, Marco Di Vaio, devra commencer à se montrer prolifique en déplacement (il n’a marqué que 2 de ses 15 buts à l’extérieur) mais pourrait bénéficier d’espaces en raison de la suspension d’Okugo qui oblige Philadelphie à réorganiser sa défense.

En embuscade, le LA Galaxy est prêt à dépasser les Québécois. Il pourra compter sur ses attaquants expérimentés lors du CaliClasico contre San José, mais les jeunes sont prêts à se mettre en évidence. Quatrièmes ex-aequo, Kansas City et Colorado en découdront dans un match diffusé gratuitement sur MLSsoccer.com : invaincus depuis neuf rencontres, les visiteurs n’auront pas la tâche facile sur le terrain d’un adversaire qui doit prendre des points avant le départ de Besler et Zusi en équipe nationale.

À égalité avec eux, New York aura une tâche a priori facile contre la lanterne rouge DC United devant les caméras de NBCSN, mais l’ambiance ne semble pas au beau fixe après une altercation entre Thierry Henry et son entraîneur. Renforcé par Anangono qui a rapidement fait bonne impression, Chicago compte poursuivre sa remontée et ne pas permettre à Houston d’oublier sa déconfiture à Montréal (direct Unimas). Autre humilié de la semaine dernière, Columbus voudra jouer un mauvais tour à Seattle où l’association Martins - Dempsey risque encore de se faire attendre.

LE PROGRAMME COMPLET
Vendredi 30 août
19h00 : Toronto - New England
22h00 : Salt Lake - Portland
Samedi 31 août
19h30 : Philadelphie - Montréal
19h30 : Columbus - Seattle
20h00 : New York - DC United
20h30 : Kansas City - Colorado
22h30 : LA Galaxy - San José
Dimanche 1er septembre
15h00 : Chicago - Houston
19h00 : Vancouver - Chivas USA

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs

26 August 12:11 de la tarde

Salt Lake s’est détaché en tête du classement général et derrière… ça se resserre encore, sept points séparant le deuxième du quinzième. Mais tout le monde n’a pas joué autant, ce qui fait qu’on y voit encore moins clair !

Le meilleur moyen de s’assurer que tout va bien, c’est donc d’être premier et de gagner. Salt Lake l’a brillamment illustré en offrant une de ses prestations les plus abouties de la saison tout en faisant tourner son effectif contre Columbus. Autre voie rassurante : être dans les premiers et avoir joué moins que ses adversaires. Il faut quand même continuer de gagner, et quand c’est convaincant c’est encore mieux : Di Vaio et Felipe s’en sont donné à cœur-joie pour Montréal contre Houston en infligeant aux Texans la plus lourde défaite de leur histoire.

Il y a aussi ceux qui ont moins joué et sont au milieu de peloton mais pourraient émerger en remportant leurs rencontres en retard. Ils doivent quand même garder le rythme, et Seattle l’a fait de parfaite manière en battant Portland. La fête fut somptueuse pour la rencontre ayant la troisième plus grande affluence de la planète ce week-end (derrière Munich et Dortmund) et si on y attendait Dempsey, ce sont plutôt Rosales et Eddie Johnson qui ont offert les trois points à l’équipe locale. Doutant de certaines décisions arbitrales, Caleb Porter ferait mieux de se préoccuper des problèmes défensifs de sa formation lors des phases arrêtées.

Il y a ceux qui profitent des faux pas adverses pour remonter. Dans la plus grande discrétion, le LA Galaxy est désormais troisième suite à sa victoire à Vancouver lors de laquelle Penedo a affirmé sa place de gardien numéro un. Et puis, il y a ceux qui sont bien classés mais ont joué plus et doivent se méfier car à force de faux pas, ils risquent de ne plus avoir leur sort en mains. Ainsi, Mike Petke s’est excusé pour la défaite de New York à Chivas USA, « une des plus mauvaises équipes du championnat ». Et Kansas City a multiplié les occasions ratées, concédant une défaite à Chicago qui le dépasserait en gagnant ses matchs de retard, ce que personne n’aurait imaginé au début de l’été…

LES RÉSULTATS
Chicago - Kansas City
Montréal - Houston
DC United - Toronto
Dallas - San José
Vancouver - LA Galaxy
Salt Lake - Columbus
Chivas USA - New York
New England - Philadelphie
Seattle - Portland

 
1-0
5-0
1-1
2-2
0-1
4-0
3-2
5-1
1-0

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

23 August 1:17 de la tarde

Déjà qu’un match entre Seattle et Portland est particulier, celui de ce dimanche (direct ESPN2) suscitera encore davantage de conversations, principalement parce que Clint Dempsey jouera pour la première fois devant ses supporters mais aussi parce qu’on attend une affluence record. Les visiteurs seront reçus chaudement et devront en plus avoir récupéré après leur match de mercredi contre Salt Lake.

De retour dans l’Utah, le leader a un match en théorie facile, mais cela fait plus de trois ans qu’il n’a pas battu Columbus, où le passage forcé de Josh Williams en défense centrale est une réussite pour le moment : à voir gratuitement sur MLSsoccer.com. New York part également favori de son duel à Chivas USA (direct Unimas), mais veut progresser en déplacement en faisant preuve de moins de passivité.

La journée de championnat commencera dès ce soir sur NBCSN, aussi avec les débuts à domicile d’un nouveau joueur désigné. Les supporters de Chicago attendent beaucoup d’Alvaro Rios, qui livrera certainement un match dans le match intéressant avec le milieu défensif de Kansas City Uri Rosell en qui beaucoup voient une future star.

Samedi, RDS et TSN2 seront d’abord à Montréal, où Marco Schällibaum purgera la première de ses deux rencontres de suspension pour la venue de Houston, où Will Bruin a retrouvé le chemin des filets depuis son retour de la Gold Cup, à l’occasion d’un duel entre deux équipes qui se sont déplacées en milieu de semaine pour un match de Ligue des champions. Les téléspectateurs canadiens se tourneront ensuite vers Vancouver où le LA Galaxy en sera déjà à un des derniers déplacements de la saison régulière.

LE PROGRAMME COMPLET
Vendredi 23 août
20h30 : Chicago - Kansas City
Samedi 24 août
19h00 : Montréal - Houston
19h00 : DC United - Toronto
21h00 : Dallas - San José
21h00 : Vancouver - LA Galaxy
21h30 : Salt Lake - Columbus
Dimanche 25 août
17h00 : Chivas USA - New York
19h30 : New England - Philadelphie
22h00 : Seattle - Portland

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs

19 August 11:27 de la mañana

C’était une journée peau de banane pour les équipes du haut du tableau, et les glissades furent nombreuses. Tout profit pour Portland, Montréal, Colorado, Houston et le LA Galaxy.

Les champions en titre ont d’ailleurs contribué à la chute du leader, Salt Lake, grâce à leur attaque en feu : une semaine après Donovan, ce fut au tour de Keane d’inscrire trois buts contre une défense qui ne pouvait rester repliée ainsi 90 minutes. Kansas City a dû s’avouer vaincu à San José suite à un but de Wondolowski sur lequel Peter Vermes ne comprend pas qu’aucun hors-jeu n’ait été sanctionné. Il reste deuxième mais est rejoint par New York, qui peine toujours autant contre les équipes repliées derrière et a dû se contenter d’un nul contre Philadelphie, tout heureux de prendre son premier point à la Red Bull Arena.

Troisième équipe à égalité à 39 points, Colorado a battu Vancouver et son abus de longs ballons grâce à un duo Torres - Sanchez déjà très affûté et appelé à s’améliorer. Un point derrière ce trio, on retrouve un autre trio composé de Philadelphie, Portland et Montréal. Les Québécois ont peiné pour venir à bout de la lanterne rouge DC United et doivent une fière chandelle à leur gardien Perkins et au réveil de leur buteur Di Vaio. Portland a battu Dallas grâce à un Valeri des grands soirs, auteur de la dernière passe sur les deux buts des siens.

À Houston tous les yeux étaient rivés sur Dempsey qui était plus marqué que si Messi avait été sur le terrain. Les Texans ne se sont pas contentés de défendre et se sont imposés contre Seattle dont la nouvelle vedette cherche encore sa meilleure forme.

LES RÉSULTATS
Montréal - DC United
Columbus - Toronto
New England - Chicago
New York - Philadelphie
Houston - Seattle
Colorado - Vancouver
LA Galaxy - Salt Lake
Portland - Dallas
San José - Kansas City

 
2-1
2-0
2-0
0-0
3-1
2-0
4-2
2-1
1-0

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

16 August 12:44 de la tarde

Ce week-end, les deux premiers du classement devront chacun bien négocier un déplacement difficile. Salt Lake, où Ned Grabavoy a pris une nouvelle dimension depuis le départ de Will Johnson, se rend au LA Galaxy, qui souhaite prolonger le contrat de Landon Donovan après avoir réussi à conserver Omar Gonzalez. Kansas City, qui récolte les fruits de la polyvalence de Soony Saad, doit se montrer vigilant à San José vainqueur de ses quatre derniers duels à domicile : à voir dimanche sur Univision.

Devant les caméras de NBCSN, New York et Philadelphie pourraient profiter d’un faux pas de leurs devanciers. Pour ce faire, l’Union devra s’imposer pour la première fois à la Red Bull Arena contre un adversaire qui n'a toujours pas digéré sa sévère défaite lors de leur dernière confrontation en Pennsylvanie. La revanche sera aussi le thème de Montréal - DC United (direct RDS, TSN) : les Québécois voudront faire oublier leur défaite chez la lanterne rouge où Dennis Iapichino veut prouver qu’on avait tort de ne plus compter sur lui au stade Saputo.

Autre équipe qui a un match a priori facile à domicile, Portland et ses jeunes défenseurs découvriront le nouveau système de jeu de Dallas, qui espère se relancer avec un 4-4-2 traditionnel. La plupart des autres rencontres opposeront des équipes qui se tiennent de près au classement. L’accueil que recevra le Texan Clint Dempsey sera à coup sûr très chaud lors de Houston - Seattle. Vancouver ne devra pas trop reculer pour éviter de chuter à Colorado. Enfin, New England - Chicago, diffusé gratuitement sur MLSsoccer.com, sera un match à ne pas perdre sous peine de voir s’éloigner une place en phase finale.

LE PROGRAMME COMPLET
Samedi 17 août
19h00 : Montréal - DC United
19h30 : Toronto - Columbus
19h30 : New England - Chicago
20h00 : New York - Philadelphie
21h00 : Houston - Seattle
21h30 : Colorado - Vancouver
22h30 : LA Galaxy - Salt Lake
23h00 : Portland - Dallas
Dimanche 18 août
22h00 : San José - Kansas City

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs

15 August 3:27 de la tarde

Le LA Galaxy a donc offert un nouveau contrat à son défenseur central Omar Gonzalez, revu à la hausse et donnant à l’international américain de 24 ans le statut de joueur désigné. Seuls deux autres défenseurs (que l'on a aussi vus dans l'entrejeu) l’avaient obtenu avant lui : Torsten Frings et Rafael Marquez. Contrairement à eux, il ne découvre pas la MLS mais reçoit une promotion qui n’a plus rien d’exceptionnel.

Il y a six ans, quand David Beckham est arrivé, beaucoup pensaient que ce nouveau statut servirait à attirer des grands noms. Force est de constater qu’il a bien évolué. Signe que le niveau de la compétition monte (et que le budget salarial n’est pas assez élevé, rajouteront certains), il y a de plus en plus de joueurs désignés parmi les éléments avec qui le public de MLS est familier.

Tout d’abord, en permettant de faire revenir au bercail des internationaux aux émoluments élevés. Il n’a pas fallu attendre longtemps pour que ça se produise, puisque l’international américain Claudio Reyna (New York) a été attiré dès la première année du nouveau règlement. Idem pour Julian de Guzman deux ans plus tard à Toronto, puis Freddy Adu en 2011 à Philadelphie. Des retours guère impérissables… Revenu cet été, Clint Dempsey (Seattle) espère marquer davantage les mémoires grâce à de bonnes prestations.

Mais la tendance marquée par Gonzalez, c’est d’offrir une promotion à un joueur déjà là afin de pouvoir le conserver. Le meilleur exemple est son coéquipier Landon Donovan, arrivé au LA Galaxy en 2005 et qui a un contrat de joueur désigné depuis 2010 : il a aussi pu arrondir ses fins de mois avec des prêts hivernaux en Allemagne et en Angleterre. Tous les sympathisants de MLS connaissaient aussi Dwayne De Rosario et Shalrie Joseph depuis longtemps quand leur statut a été revu à la hausse. Dernier exemple en date : l’attaquant de San José Chris Wondolowski, multiple meilleur buteur du championnat, joueur désigné depuis cette saison.

Enfin, il y a ceux dont on n’en attendait pas tant et qui ont agréablement surpris. Salt Lake et Seattle sont spécialistes en la matière. Arrivé dans l’Utah en 2010, Alvaro Saborio y a réussi une tellement bonne saison qu’un an plus tard, il était promu joueur désigné ; Javier Morales a dû patienter plus longtemps, lui qui défend les couleurs de l’actuel leader depuis 2007. Douze mois après Saborio, Mauro Rosales a vécu exactement la même expérience à Seattle, qui a par ailleurs loué Freddy Montero deux saisons au Deportivo Cali avant de l’acquérir et de lui offrir un tel contrat.

12 August 12:03 de la tarde

Bonne affaire pour les gagnants, mauvaise pour les perdants : la conclusion simpliste du week-end est d’autant plus vraie en raison d’un classement serré et d’une journée qui a opposé équipes du haut à équipes du bas du classement.

L’opération en or est pour Salt Lake, qui se détache en tête après avoir étrenné avec succès un 4-3-3 qui lui a permis de s’imposer contre Houston suite à un penalty toutefois vivement contesté par Corey Ashe, auteur de la faute. Kansas City est désormais seul deuxième après sa victoire contre New England : auteur de deux buts, Kei Kamara se voulait rassurant suite à sa sortie sur blessure en fin de match.

Alors que Jack McInerney ne retrouve toujours pas le chemin des filets, Conor Casey a pris le relais pour permettre à Philadelphie d’entrer dans le quatuor de tête, une unité devant Vancouver où l’association Kobayashi - Reo-Coker en a fait voir de toutes les couleurs à San José. Seattle a fêté comme il se doit les débuts de Clint Dempsey en s’imposant à Toronto et est désormais l’équipe qui a perdu le moins de points depuis le début de la saison (si tout le monde gagnait ses matchs de retard, Seattle serait seul en tête).

C’est la première fois depuis le début de la saison que cet honneur n’est plus la propriété de Montréal, tombé dans le piège de Chicago qui revient à deux points d’une place en phase finale. La défaite la plus surprenante est celle de New York, qui perd sa place en tête après avoir oublié de se montrer dangereux à Columbus.

Les rencontres de dimanche ont livré les deux seuls partages de la journée et ont été on ne peut plus animées. Chivas - Colorado s’est terminé à neuf contre dix. Landon Donovan a inscrit trois buts à Dallas mais le LA Galaxy en a encaissé autant : Bruce Arena en voulait toutefois plus à l’arbitre qu’à sa défense.

LES RÉSULTATS
Toronto - Seattle
Columbus - New York
Vancouver - San José
Philadelphie - DC United
Chicago - Montréal
Kansas City - New England
Salt Lake - Houston
Dallas - LA Galaxy
Chivas USA - Colorado

 
1-2
2-0
2-0
2-0
2-1
3-0
1-0
3-3
1-1

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

09 August 1:34 de la tarde

En dehors de Salt Lake - Houston, qui oppose le leader au 10e du classement général, aucun affrontement du week-end n’a lieu entre deux équipes de la première moitié de tableau. Pour éviter toute mauvaise surprise, celles-ci devront cependant avoir davantage la tête au terrain qu’aux nouveaux contrats.

New York, à égalité en tête depuis une semaine et largement favori de son match à Columbus, vient par exemple d’engager le globe-trotter australien David Carney pour renforcer le côté gauche de sa défense souvent mis à mal cette saison. Rare équipe à ne pas avoir succombé à la fièvre acheteuse estivale, Salt Lake se méfie de la forme de Houston qui attend beaucoup de son nouvel ailier, le jeune joueur désigné Alexander Lopez.

Encore émerveillé par les débuts d’Hernan Bernardello, Montréal devra se méfier de Chicago qui pense détenir les clefs pour poursuivre sa belle remontée au classement. Également auréolé d’une victoire en Ligue des champions mercredi, Kansas City vient d’annoncer l’arrivée de deux jeunes transfuges d’Amérique du Sud avant son match contre New England, qui s’est renforcé ce vendredi avec Charlie Davies.

Les joueurs désignés sont à la mode durant ce mercato à un point tel que Colorado, qui se déplace dimanche à Chivas USA (direct UniMas), a fait de l’attaquant Gabriel Torres le premier à obtenir ce statut dans l’histoire du club. Mais celui dont tout le monde parle, c’est évidemment Clint Dempsey, qui pourrait effectuer ses débuts pour Seattle à Toronto.

Il n’y a pas que les nouveaux qui attirent l’attention, les prolongations de contrat font aussi beaucoup parler d’elles. Dallas - LA Galaxy (direct TSN2, ESPN2) sera un mélange de ces histoires de papier à la mode cette semaine : les Texans pensent avoir enfin trouvé en Erick le joueur qui peut casser le jeu adverse, alors que les Californiens songent aux manières de conserver Landon Donovan et Omar Gonzalez.

De retour de blessure, le défenseur Andy O’Brien voudra justifier le nouveau bail d’un an qu’il vient de signer à Vancouver, contre l’attaque de San José qui retrouve quelques couleurs et souhaitera le démontrer aux téléspectateurs qui suivront le match sur RDS, TSN ou gratuitement sur MLSsoccer.com. Discret sur le marché des transferts, Philadelphie se méfiera pour sa part d’une équipe de DC United qui a procédé à une grande lessive dans son effectif : perdre contre la lanterne rouge n’est jamais glorieux, encore moins devant les caméras de NBCSN.

LE PROGRAMME COMPLET
Samedi 10 août
19h00 : Toronto - Seattle
19h30 : Columbus - New York
19h30 : Vancouver - San José
20h00 : Philadelphie - DC United
20h30 : Chicago - Montréal
20h30 : Kansas City - New England
21h30 : Salt Lake - Houston
Dimanche 11 août
20h00 : Dallas - LA Galaxy
23h00 : Chivas USA - Colorado

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs