blog

Houston Dynamo

31 October 1:15 de la tarde

On efface (presque) tout et on recommence : ce mercredi s’ouvre la phase finale de la Coupe MLS 2012 avec le match du premier tour entre Chicago et Houston (21h00 HE, direct RDS2, TSN2, ESPN2).

Le match s’annonce serré, puisque quatre de leurs cinq confrontations ces deux dernières saisons se sont soldées par un partage. Seule exception, leur affrontement le plus récent, remporté 3-1 par Chicago début septembre. À en croire Tally Hall, Houston a retenu les leçons de cet échec.

Ayant terminé derrière leur adversaire et jouant donc en déplacement, les Texans ne partent pas favoris. Mais ils ne se sentent jamais aussi bien que quand ils sont dos au mur, prévient Brad Davis. Ce dernier détient peut-être les clefs de la victoire avec son pendant à droite, Boniek Garcia, et Houston prendra une option sur la qualification s’il arrive à faire le jeu à Toyota Park.

Mélange de joueurs jeunes et expérimentés, Chicago dispute son premier match de phase finale depuis 2009. La vivacité sera un de ses atouts principaux. Même les plus anciens, comme Pavel Pardo, affichent une forme physique étincelante ! La défense visiteuse devra être particulièrement vigilante pour éviter que Nyarko, Oduro ou MacDonald ne se présente seul face au gardien.

Si vous êtes trop impatients pour attendre le coup d’envoi de la rencontre, venez en discuter avec Greg Lalas (en anglais) à partir de 15h00.

30 October 8:47 de la tarde

The playoffs are upon us, but if that isn't enough to satiate your thirst for soccer, we've got another contest to keep you busy throughout November.

Yes, it's time to select another AT&T Goal of the Year. Just like 2011, 64 of the year's best strikes – including all 31 AT&T Goal of the Week winners – are up for nomination, and a fan vote will whittle the field down all the way down to the year's best strike.

Whose goal are you looking forward to seeing in contention? One of David Beckham's many wonderstrikes? Or perhaps your tastes run more on the Fredy Montero side?

Tune in to MLSsoccer.com tomorrow, Oct. 31 at 1 pm ET, to find out the first 16 goals up for election and cast your vote!

In the meantime, tide yourself over with last year's winner, an absolute stunner from the Portland Timbers' then-rookie, Darlington Nagbe:

30 October 12:16 de la tarde

The San Jose Earthquakes topped the final regular season installment of the MLS Power Rankings on Tuesday, and it was a fitting end to an impressive season for the Quakes. Although they were one the season’s biggest surprises (MLSsoccer.com had them ranked No. 9 at First Kick), the Quakes ascended to the top spot in Week 16 and never really let up.

In fact, the Quakes held the top spot in the Power Rankings for 17 weeks this season (tops among all teams), and led the way for 14 consecutive weeks after reaching the top midway through the season. They relinquished their spot just once - to Sporting Kansas City in Week 30 – but claimed it again the next week and carried the torch each of the final three weeks of the season.

Some other notes on Power Rankings this season:

  • The biggest surprise of the year was easily D.C. United, who came in at No. 16 at the First Kick poll in early March and finished the regular season at No. 3. They also proved to be one of the most volatile teams on the poll this year, rising to No. 2 in Week 15 before plummeting back to No. 12 as late as Week 28 before they surged down the stretch to finish in the top 3.
  • The biggest disappointment was easily the Portland Timbers, who carried the No. 8 ranking into First Kick and effectively slipped into a free fall from there. They bottomed out at No. 19 in Week 19 and ended up holding that spot for a total of seven weeks this season.
  • Toronto FC led the league with most weeks spent at the No. 19 spot – 14.
  • Six teams held the bottom spot at least once this season – Toronto, Portland, Chivas USA, Philadelphia, FC Dallas and Montreal. The Impact held that spot at First Kick but never graced it again after Week 4.
  • Five teams held the No. 1 ranking at some point this season – San Jose, Sporting Kansas City, Real Salt Lake, Seattle and the LA Galaxy. The Galaxy held it at First Kick and never got it back, slipping all the way down to No. 17 in Weeks 11 and 12. The swing of 16 spots is the largest of any team in the rankings this season.
  • The most stable team this season was Sporting Kansas City, who never fell lower than No. 7 and spent a total of seven weeks at No. 1. The Seattle Sounders and Real Salt Lake both bottomed at No. 8 and reached No. 1 at various points in the season.
  • The Houston Dynamo also never fell outside of the top 10 at any point this season, falling as low as No. 9 and rising as high as No. 2 in Week 22.
  • The biggest one-week jump of any team this season belonged to San Jose, who leaped from No. 9 to No. 3 in Week 4 after a 1-0 win in Seattle. The Quakes never fell lower than No. 4 the rest of the way.
  • The biggest one-week drop also came in Week 4. FC Dallas plummeted from No. 6 to No. 15 after a 4-1 loss at D.C. United.
  • The Vancouver Whitecaps are the only playoff team not ranked in the top 10 at the end of the season. They fell to No. 12 in Week 25 and have languished outside the top 10 ever since.
  • Chivas USA was only team to go out the way they came in. They were ranked No. 18 at First Kick and finished No. 18 in the final rankings on Tuesday, having never climbed any higher than No. 12.

Note: There were no rankings for Weeks 13-14 due to international dates.

 

24 October 11:19 de la mañana

Même résultat, fortunes diverses : Houston et Salt Lake ont tous deux partagé l’enjeu ce mardi en Ligue des champions, ce qui provoque la qualification des uns, l’élimination des autres.

Pouvant se contenter d’un partage contre Olimpia, les Texans se sont fait peur : menés à la marque, frustrés par l’arbitrage et l’exclusion de leur entraîneur Dominic Kinnear, ils ont égalisé après l’heure de jeu grâce à André Hainault et ont ensuite pu conserver ce point synonyme de quart de finale (1-1- résumé vidéo).

Pour Salt Lake, la frustration a continué après le coup de sifflet final : obligé de battre les Costariciens d’Herediano, le finaliste de l’édition 2011 a pressé tout le match, sans succès (0-0 - résumé vidéo). Fabián Espíndola résume parfaitement la soirée en expliquant que la défense a très bien joué mais que les attaquants n’ont pas su marquer.

Ce soir (20h00), Toronto doit gagner à Santos Laguna pour passer au tour suivant : même Terry Dunfield le reconnaît, il faudrait un miracle pour que ça se produise. Deux autres clubs mexicains risquent l’élimination : Tigres et Guadalajara, qui accueillent respectivement Alajualense et Xelajú. À suivre !

Déjà qualifiés, Seattle (contre Marathon) et le LA Galaxy (à Metapan) viseront la victoire pour éviter un quart de finale contre un ténor.

Notons aussi que ce soir, à 20h30 (HE), Kansas City retrouvera Aurélien Collin pour boucler sa saison régulière contre Philadelphie. Par ailleurs, Chivas USA a annoncé une importante réorganisation à la tête du club.

18 October 11:13 de la mañana

Houston Dynamo forward Macoumba "Mac" Kandji, 27, is excited to be part of Nothing But Nets night at this Saturday's Major League Soccer game between the Dynamo and the Philadelphia Union. The United Nations Foundation's Nothing But Nets campaign has joined forces with athletes from the very beginning, partnering with MLS W.O.R.K.S. to reach new audiences in the fight against malaria.

Born in Senegal and raised in Gambia, Mac understands better than most the effect malaria can have on families: Mac was hospitalized with the disease when he was fourteen.

"In my case I was very lucky," he said. "I thought I was going to die."

Story by Susannah Rosenblatt. Read the full story here.

You can join the fight against, too. It just takes $10 to send a net and save a life. Visit NothingButNets.net to learn more and www.HoustonDynamo.com/nbn to see Mac in action!

18 October 9:18 de la mañana

Check out this goal from the Chicago Fire's Victor Pineda in a Reserve League match against Houston last weekend. It's got a shimmy, a shake, and a grand finale that, frankly, deserved a little more exuberant celebration.

09 October 11:38 de la mañana

À l’issue de la mini-trêve réservée aux équipes nationales, il ne restera que deux semaines de compétition à la saison régulière et deux rencontres à toutes les équipes dont le sort n’est pas encore scellé. Voici un tour d’horizon des différents enjeux. À vos pronostics !

SUPPORTERS SHIELD
San José est quasiment assuré de remporter le trophée. Avec 5 points d’avance sur Kansas City, il lui suffit à toutes fins pratiques d’un point pour terminer en tête du classement (en cas d’égalité, les équipes sont départagées par le nombre de buts marqués, ce qui avantage nettement les Californiens). Ils auront l’occasion de le remporter contre le LA Galaxy puis à Portland. En cas de double échec du leader, les Sportingmen devront réaliser le sans-faute à New York et contre Philadelphie pour s’adjuger le Supporters Shield.
San José est d’ores et déjà assuré de participer à la Ligue des champions car Kansas City s’y est qualifié en remportant la Coupe des États-Unis.

CONFÉRENCE OUEST
Salt Lake, Seattle et le LA Galaxy accompagneront San José en phase finale. Le dernier siège sera pour Vancouver ou Dallas. Avantage à l’équipe de Martin Rennie, qui compte quatre unités d’avance sur son adversaire. Une victoire contre Portland ou à Salt Lake lui suffira. Les Texans, qui ont marqué plus de buts, ne peuvent se permettre la moindre défaite et sont quasiment contraints au 6/6 à Seattle et contre Chivas USA.

CONFÉRENCE EST
Kansas City et Chicago sont déjà rassurés sur leur sort. Quatre équipes luttent pour les trois dernières places. DC United (3e, 54 pts) est le mieux classé mais son calendrier est ardu, avec la visite de Columbus et un déplacement à Chicago. Tout comme New York (4e, 53 pts), qui accueillera Kansas City avant d’aller à Philadelphie, il peut se contenter d’une victoire ou tabler sur une défaite des deux autres prétendants. Houston (5e, 50 pts), qui reçoit Philadelphie et se déplace à Colorado, doit prendre au moins autant de points que Columbus (6e, 49 pts et en mauvaise posture car la moins bonne attaque des quatre) qui, après son déplacement à DC United, jouera contre Toronto.

02 October 3:34 de la tarde

This is Part 2 of our three-part series examining long build-ups that lead to goals, and both the "how" and the "why" they happen.

In Part 1 we took a look at the role pressure - or the lack of it - plays in the long build. Now we're going to swap from what the defense is doing wrong to what the attack is doing right, with a spotlight on the role the center forward plays.

02 October 12:51 de la tarde

À trois journées de la fin de la saison régulière, la qualification de Vancouver pour la phase finale ne tient plus qu’à un fil. L’émission Coup Franc de la semaine (à écouter ici) se penche, entre autres, sur le cas du club de Colombie-Britannique, mais ce n’est qu’un ingrédient d’un menu à nouveau très riche :
- Notre invité Alain Rochat parle de la méforme de Vancouver, des problèmes que la défense a connus pendant l’été, de l’attaque remodelée, des départs de Le Toux et Hassli, de l’intégration des renforts écossais, de son nouveau rôle, de Darren Mattocks et des nombreux changements dans l’effectif.
- Le grand match de Thierry Henry contre Toronto, et la valeur ajoutée des joueurs désignés
- Le sommet entre Kansas City et Chicago (résumé vidéo)
- Dallas qui pousse San José dans ses derniers retranchements
- Débat : Conférence Est ou Ouest, laquelle est meilleure ? Selon quels critères ? La question est-elle pertinente ? La discussion glisse sur le sujet du calendrier déséquilibré (voyez la déclaration de Bruce Arena à ce sujet) et s’enflamme…
- Les qualifiés pour la phase finale seront-ils tous des prétendants à la Coupe MLS ?

L'émission Coup Franc est aussi disponible sur Stitcher et iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com) ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

19 September 11:47 de la mañana

Alors qu’on répète à qui mieux mieux que chaque match est crucial, en ce milieu de semaine, l’adage sera non seulement vrai en championnat, mais également en Ligue des champions, puisque nos clubs seront en lice sur les deux scènes.

Ce mardi, Salt Lake a souffert mais s’est imposé au Tauro FC grâce à un penalty dans les arrêts de jeu et peut encore rêver de terminer à la première place du groupe, la seule qualificative.

Seattle est en bien meilleure posture et assurera d’ailleurs sa qualification en cas de victoire ce mercredi à Marathon, un déplacement périlleux mais familier pour Mario Martinez. De son côté, le LA Galaxy se déplacera à Bayamón avec une équipe semblable à celle qui avait battu les Puerto Rico Islanders il y a quelques semaines. Chez lui, ce jeudi, Houston, qui tient à rester compétitif sur tous les fronts, voudra éviter un faux pas contre FAS.

En championnat, deux luttes seront à surveiller. Celle pour la première place du classement général, d’abord. Le leader San José, où Mehdi Ballouchy apporte de la variation sur les flancs, partira favori contre Portland et pourrait encore réaliser une bonne opération. Il verra en tout cas un de ses concurrents directs perdre des plumes, puisque son dauphin Kansas City, meilleure équipe à l'extérieur à ce stade de la saison, se déplace chez le quatrième, New York, qui a trop souvent encaissé en début de match ces derniers temps.

La lutte pour la cinquième place de la conférence Est, ensuite. Le classement actuel laisse croire qu’elle se jouera entre Columbus et DC United. Le premier récupérera Gruenebaum et Higuain pour recevoir Chivas USA, alors que l’équipe de la capitale américaine devra être pleinement concentrée pour gagner à Philadelphie malgré le mécontentement de Boskovic.

EN LIGUE DES CHAMPIONS
Tauro FC (Pan) - Salt Lake
Puerto Rico Islanders (PRi) - LA Galaxy
Marathon (Hnd) - Seattle
Houston - CD FAS (Slv)

0-1
(me 20h00)
(me 22h00)
(je 20h00)
Classements
EN CHAMPIONNAT
New York - Kansas City
Columbus - Chivas USA
San José - Portland
Philadelphie - DC United

(me 19h00)
(me 19h30)
(me 22h30)
(je 20h00)
Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs ou LiveSport.tv
Les rencontres de Ligue des champions sont aussi diffusées sur Concacaf TV