Finals Scoreboard

Recap
Sun. Dec 7th at 3:00pm EST · ESPN · UniMas · UDN · TSN1 · RDS2
2 · 1
Final

blog

Expansion

06 November 2:53 de la tarde

On est au plein cœur de la phase finale de la saison actuelle, mais les premières couleurs de la saison prochaine pointent déjà à l’horizon. Tout d’abord sous la forme de la présentation des maillots des deux nouvelles équipes. Orlando a ouvert le bal, avec un maillot tout mauve, couleur assez rarement portée par des clubs professionnels mais qui a quand même ses lettres de noblesse. Jeudi prochain, ce sera au tour de New York City, qui devrait sans surprise arborer le bleu ciel de son grand frère de Manchester. Ces deux maillots sont aussi les premiers à arborer le nouvel écusson de la MLS.

La ligue a par ailleurs confirmé les dates clefs menant à la reprise des entraînements en janvier prochain, notamment en matière de transferts, de recrutement et d’échanges, où il y aura encore plus d’animation qu’à l’accoutumée en raison de la fin des activités de Chivas USA et de l’arrivée des deux nouveaux clubs.

Pas le temps de prendre de vacances après la finale de la Coupe MLS le 7 décembre, puisque dès le lendemain, les clubs disposeront de quatre heures (entre 9h et 13h – toutes les heures ici sont HE, soit l’heure de New York et Montréal) afin d’effectuer des échanges et de prolonger les contrats de leurs propres joueurs. Avant cela (peut-être même avant la finale de la Coupe MLS), il y aura aussi eu le « repêchage de dissolution », une séance permettant aux autres clubs de recruter les joueurs de Chivas USA.

Dès 13h le lundi 8 décembre, commencera une période dite de black-out, durant laquelle il ne sera pas possible d’échanger de joueurs ni de prolonger de contrats. Elle se prolongera jusqu’au repêchage d’expansion, le 10 décembre. Celui-ci permettra aux deux nouvelles équipes, Orlando et New York City, de recruter des joueurs des autres équipes de MLS. Les détails n’ont pas encore été officialisés, mais si l’on se réfère à son organisation en 2011, elles pourront protéger 11 joueurs de leur effectif. S’y ajouteront les joueurs formés au club, les joueurs Génération adidas bénéficiant toujours de ce statut la saison prochaine et les joueurs désignés ayant dans leur contrat une clause de non-échange. Les joueurs arrivés en fin de contrat sont toujours considérés comme des joueurs du club, sauf s’ils ont annoncé leur retraite.

Dès la fin du repêchage d’expansion, les échanges seront à nouveau autorisés jusqu’au lendemain soir, soit le 11 décembre à 17h. Entre temps, le 10 décembre, aura lieu une séance de recrutement des éléments que les clubs ne souhaitent pas conserver et auront placés sur la liste des joueurs disponibles.

On passera ensuite aux deux phases du processus de repêchage, autre type de séance de recrutement, permettant cette fois aux joueurs ayant plusieurs années d’expérience en MLS, dont le contrat au club est arrivé à échéance et n’a pas été prolongé (avec certaines autres particularités, je vous passe les détails) d’être repêchés par un autre club de MLS et de ne pas rester à l’eau. La première étape aura lieu le 12 décembre, la seconde le 18. Entre temps, les échanges et négociations seront à nouveau possibles. Idem après la deuxième étape du repêchage.

Certains profiteront certainement de cette période pour prendre des vacances bien méritées, puisque dès début janvier, les prospecteurs auront beaucoup de travail de visionnage à effectuer. Du 2 au 5 janvier, aura lieu l’évaluation de joueurs des Caraïbes. Ensuite, du 9 au 13, ce sera l’Évaluation annuelle des espoirs. Tout cela culminera le 15 janvier avec le SuperDraft de la MLS, lors duquel les clubs recruteront des joueurs qu’ils auront vu à l’œuvre plus tôt dans le mois, généralement venus des rangs universitaires, dont les talents précoces ayant reçu un contrat Génération adidas leur permettant d’être recrutés avant la fin de leur études.

Il sera alors temps de reprendre les entraînements, avec des effectifs qui auront déjà pas mal évolué après les processus précités, sans oublier les transferts plus traditionnels, et seront encore appelés à le faire avec entre autres l’ouverture de la période des transferts internationaux en février.

04 November 1:16 de la tarde

Trois sujets sont au cœur de l’émission de cette semaine (que vous pouvez aussi écouter ici) : le début de la phase finale qui n’a pas manqué de spectacle, un retour sur les débats concernant le leadership et la communication à Montréal, ainsi que la fin de Chivas USA et l’annonce de l’arrivée d’un nouveau club à Los Angeles.

La phase finale nous a déjà offert quelques rencontres de haut vol. En quoi la victoire de New York contre DC United est-elle surprenante : son résultat ou la prestation d’un des deux clubs ? Après le 0-0 au match aller, qui est en meilleure position entre Salt Lake et le LA Galaxy ? New England était-il trop fort ou Columbus est-il passé à côté de son match ? Ceux qui sont restés sur leur faim lors de Dallas - Seattle ont-ils raté quelque chose ?

Chivas USA a mis la clef sous la porte et sera remplacé sur le terrain par un autre club à Los Angeles en 2017. On parle de la manière dont ce dossier difficile a été géré et on se demande quelles sont les conditions de la réussite d’une rivalité fructueuse entre deux clubs dans la plus grande ville de Californie.

On revient sur la situation de Montréal, en abordant des aspects extra-sportifs : la communication, particulièrement celle venant des responsables techniques, les contradictions, ce que les joueurs ont voulu dire en parlant de problèmes de leadership et la manière dont ce dernier est géré, notamment par l’attribution des rôles. Sans oublier la conférence de presse de Matteo Ferrari.

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, par courriel, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

30 October 2:42 de la tarde

Le commissaire de la MLS, Don Garber, a annoncé qu’une nouvelle équipe avait été attribuée à un groupe de propriétaires emmené Henry Nguyen, Peter Guber et Tom Penn. Il est prévu que le nouveau club effectue ses débuts en 2017 dans un nouveau stade de soccer qui sera construit spécialement pour l’équipe dans la communauté urbaine de Los Angeles.

« Nous sommes ravis d’accueillir Henry Nguyen, Peter Guber, Tom Penn et leurs associés propriétaires en Major League Soccer, a déclaré Garber. Ce groupe de propriétaires visionnaire tracera une voie qui va continuer d’amener le soccer à un niveau supérieur dans cette grande ville et, combinée à un nouveau stade ultramoderne, nous permettre de nous rapprocher plus vite de notre but de faire partie des meilleures compétitions de soccer au monde. »

« Los Angeles possède un marché diversifié et dynamique comptant des millions de supporters de soccer, et nous attendons avec impatience la rivalité qui opposera le Galaxy et le Los Angeles Football Club », a ajouté le commissaire par la suite.

Directeur général d’IDG Ventures Viêt-Nam, Nguyen est l’associé directeur du nouveau club de MLS. Né au Viêt-Nam, Nguyen était encore tout petit quand il s’est installé aux États-Unis. Diplômé de l’université Harvard, il est aussi titulaire d’un doctorat en médecine et d’une maîtrise en administration des affaires, décrochés respectivement à l’école de médecine de l’université Northwestern et à la Kellogg School of Management.

« Nous pensons que cette équipe peut devenir un des clubs les plus extraordinaires de Major League Soccer et une marque reconnue à travers le monde », a déclaré Nguyen. « Aujourd’hui, c’est le premier jour et le moment pour nous de nous concentrer sur la mise sur pied d’un stade de classe mondiale où le club pourra jouer et où les supporters pourront s’amuser. »

Faisant partie des entrepreneurs les plus respectés dans l’industrie des sports et des loisirs, Guber est président-directeur général du Mandalay Entertainment Group, propriétaire et co-président du conseil d’administration des Golden State Warriors évoluant en NBA et copropriétaire des Los Angeles Dodgers évoluant en Major League Baseball. Guber sera président du conseil d’administration du nouveau club de MLS.

« Faire des affaires dans les sports et les loisirs, c’est avant tout gagner sur le terrain et offrir un produit passionnant qui engendrera une base de supporters enthousiastes et loyaux, a déclaré Guber. Le marché de Los Angeles compte des millions de supporters de soccer, et nous savons que cette nouvelle équipe peut tenir une promesse de succès sur le terrain et offrir une expérience extraordinaire à ses supporters. »

Aux côtés de Nguyen, Guber et Penn, on retrouve un très grands nombre d’associés au sein du groupe de propriétaires. Parmi les plus connus, Earvin « Magic » Johnson, ancienne vedette de NBA, Vincent Tan, propriétaire de Cardiff City et du FK Sarajevo, ou encore Mia Hamm Garciaparra, figure marquante du soccer féminin aux États-Unis. Pour avoir plus d’informations sur l’équipe, baptisée Los Angeles Football Club (un nom qui pourrait changer, les supporters potentiels seront appelés à se prononcer à ce sujet, comme sur le logo et l’équipement), rendez-vous ici.

Avec l’ajout du nouveau club de Los Angeles, la MLS sera composée de 22 équipes en 2017 puisqu’une nouvelle équipe à Atlanta y effectuera également ses débuts la même année. Deux autres nouvelles équipes s’y joindront d’ici 2020.

16 April 4:03 de la tarde

On attendait une annonce importante ce mercredi, et il n’y avait guère de suspense puisqu’elle était intitulée « Atlanta 2017 ». Le commissaire de la Major League Soccer, Don Garber, a ainsi annoncé que la 22e équipe de MLS jouerait dans la capitale de la Géorgie à partir de 2017. Elle se produira dans le même stade que le club de NFL de la ville, une enceinte qui doit être bientôt construite en plein centre d’Atlanta, et en aura le même propriétaire, Arthur Blank.

La dénomination et le logo du club seront dévoilés ultérieurement, de même que son personnel technique et administratif. À voir les couleurs des écharpes au moment de l’annonce, il y a fort à parier que l’équipe sera surnommée les Sang et or. Un appel aux supporters aura lieu plus tard, car ils pourront soumettre leurs suggestions pour son nom officiel.

Si la nouvelle était dans l’air depuis quelque temps et que le nom d’Atlanta circule depuis plusieurs mois, les promoteurs du nouveau club s’affairent depuis 2008. Il y a en effet près de six ans que la Major League Soccer, Arthur Blank, les dirigeants des Falcons et d’AMB Group, société mère du nouveau club de MLS et des Falcons, collaborent pour amener du soccer de haut niveau à Atlanta. Le groupe s’est notamment rendu dans six marchés de MLS pour discuter des activités d’exploitation des clubs et visiter des stades, et a mené des discussions avec six autres équipes de MLS.

« Nous sommes ravis d’accueillir Atlanta en Major League Soccer, notre 22e équipe, a déclaré le commissaire Garber. Atlanta est un des marchés les plus grands et les plus diversifiés d’Amérique du Nord et possède une riche tradition sportive et culturelle. Arthur Blank est extrêmement passionné de soccer et de notre visée de faire partie des meilleures compétitions au monde. Nous nous réjouissons à l’idée de travailler à l’atteinte de cet objectif important avec lui et avec l’ensemble de l’organisation des Falcons. »

« Nous sommes très enthousiastes à l’idée d’amener une équipe de Major League Soccer à Atlanta, a déclaré Blank. Nous allons mettre sur pied une organisation de premier plan sur le terrain et en dehors. Elle sera source de fierté pour toute la communauté et nous sommes persuadés que notre stade au centre-ville deviendra une destination pour les supporters du sud-est des États-Unis pour de nombreuses années. »

L’annonce de la nouvelle a également réjoui les joueurs - actuels et anciens - originaires de Géorgie. « Lorsque j’ai grandi, nous n’avions pas vraiment de championnat professionnel de soccer à regarder, et certainement rien de comparable à la MLS. Avoir ce lien direct dans notre ville va donc être quelque chose de bénéfique non seulement pour les supporters qui iront aux matchs mais aussi, et surtout, pour les enfants », soulignait ainsi Ricardo Clark, milieu de terrain de Houston qui a grandi à Jonesboroen. Parmi les autres noms connus du championnat venus de la région, le gardien de Chicago Sean Johnson et l’attaquant de Montréal Jack McInerney.

Au cours des dernières années, des foules de plus de 50 000 supporters ont régulièrement assisté à des rencontres internationales de soccer à Atlanta. Parmi les plus récentes, celle du 5 mars dernier entre le Mexique et le Nigeria a réuni près de 70 000 supporters, alors qu’ils étaient plus de 16 000 pour la victoire de l’équipe nationale américaine féminine face à la Russie le 13 février. Ce jour-là avait une saveur particulière pour l’internationale Kelley O’Hara, originaire de Fayetteville en Géorgie. « La foule à Atlanta a été extraordinaire la dernière fois que nous y avons joué. Elle était enthousiaste, impliquée dans le match et les gens étaient heureux d’être là. Ils sont passionnés de soccer. »

En mars 2017, la nouvelle équipe de MLS à Atlanta devrait organiser le premier évènement sportif dans le stade ultramoderne muni d’un toit rétractable où tant le club de soccer que celui de football américain éliront domicile. Pour les rencontres de MLS, le stade aura une configuration plus intime, avec une capacité de 29 322 places assises. Située au centre-ville, l’enceinte sera facile d’accès en transports en commun.

Les supporters qui souhaitent s’abonner ne doivent pas traîner… ou avoir de bons amis. En effet, dans un premier temps, seuls les cinq mille premiers à verser un dépôt de cinquante dollars américains pourront acheter un abonnement. En fait, ils pourront en acheter huit. Pour davantage d’informations afin de réserver un abonnement pour 2017, rendez-vous sur le site www.MLSAtlanta2017.com.

« C’est en Géorgie que vivent certains supporters parmi les plus passionnés au pays, a déclaré le gouverneur Nathan Deal. Aucun autre sport que le soccer n’a eu une telle croissance de popularité au cours des deux dernières décennies. Je m’attends à ce que les jours de match de notre nouvelle équipe à Atlanta soient colorés et festifs et à ce que les gens de tout l’État effectuent le voyage jusque dans la capitale de l’État pour supporter l’équipe. »

« Une franchise de Major League Soccer dans la ville d’Atlanta est un autre bon exemple de l’attraction continue de notre ville et de notre région pour des équipes professionnelles, des attractions culturelles, des évènements sportifs et de nouvelles entreprises de classe mondiale qui créent des emplois, attirent davantage de visiteurs dans notre ville et font d’Atlanta le centre des activités commerciales du sud-est des États-Unis, s’est réjoui le maire d’Atlanta, Kasim Reed. Il ne pourrait pas y avoir d’ajout plus approprié et bienvenu qu’une équipe de MLS jouant dans nos installations ultramodernes, alors que nous poursuivons notre route afin de devenir l’une des principales villes du monde. »

L’ajout d’Atlanta en 2017 portera le nombre de clubs en MLS à 22 et s’inscrit dans la stratégie d’en compter 24 d’ici 2020. Ils sont actuellement 19 et seront 21 dès l’an prochain, avec les arrivées de New York City et Orlando. Il y a fort à parier que le 23e sera Miami, avec David Beckham à sa tête : l’officialisation de la nouvelle est attendue pour plus tard cette année, et il pourrait, lui aussi, commencer à jouer en 2017.

15 April 11:52 de la mañana

L’émission de cette semaine (à écouter ici) a des airs de voyage à l’hôpital : passage à l’étage des grands malades avec cinq équipes qui n’ont toujours pas gagné, mais aussi réjouissances avec le retour en forme de Clint Dempsey et détour par la maternité avec l’arrivée d’Atlanta en MLS prévue pour 2017.

Cinq équipes n’ont pas encore gagné depuis le début du championnat. Lesquelles ont le plus de raisons de s’inquiéter, de craindre de rater leur saison, que ce soit en restant coincé en fond de classement ou en n’atteignant pas leurs objectifs ? On tente de poser des diagnostics : les casse-tête de Montréal avec le jeu des vases communicants, les individualités de Chicago qui peinent à sublimer l’équipe (on revient sur la confrontation de ce week-end entre les deux), les bobos de New York, les problèmes récurrents de Portland depuis le début de l’année et San José qui a du mal à imposer son rythme.

Grande annonce attendue ce mercredi, avec un intitulé qui en dit long : « Atlanta 2017 ». La ville de Géorgie devrait donc avoir son équipe en MLS dans trois ans. On parle des implications de cette arrivée, du propriétaire qui possède aussi une équipe de NFL (comme à Seattle et New England), du soccer à Atlanta dans le passé récent, du nouveau stade avec un terrain artificiel ou encore de la stratégie de croissance de la MLS.

Joueur le mieux payé de la compétition, Clint Dempsey occupe actuellement la tête du classement des buteurs et a été excellent ces deux dernières semaines. Un contraste avec son retour difficile la saison dernière. Une bonne nouvelle pour la MLS et l’équipe nationale américaine, dont nous tentons d’expliquer les tenants et les aboutissants.

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, par courriel, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

05 February 11:04 de la mañana

La Major League Soccer a annoncé aujourd’hui que David Beckham s’était prévalu de l’option qu’il avait sur une nouvelle équipe de MLS et avait choisi Miami comme ville d’accueil du nouveau club. Le groupe de propriétaires emmené par Beckham va désormais travailler avec la MLS et les autorités locales afin de conclure un accord permettant au club de jouer dans un stade de classe mondiale, condition sine qua non à l’entrée officielle de la nouvelle équipe en MLS.

« Du début de ma carrière en Angleterre à aujourd’hui à Miami, mon parcours a toujours été guidé par mon incroyable passion du jeu, a dit Beckham. Miami est une communauté vive et diversifiée qui prospère grâce au même type d’énergie que celle qui alimente l’attrait international pour le soccer, et je me réjouis à l’idée de ce partenariat solide et à long terme avec cette ville dynamique et la Major League Soccer. Mon expérience avec le Galaxy est ce qui m’a convaincu de vouloir posséder une équipe de MLS un jour. Voir aujourd’hui ce rêve devenir réalité est vraiment enthousiasmant. »

Si son passage à Los Angeles a fini de le convaincre, l’intention existait déjà avant l’arrivée de Beckham à MLS, comme le confirme son ami et partenaire dans le projet, Simon Fuller : « Je me souviens très bien des mes discussions avec David en 2007. La vision était que David joue aux États-Unis et participe à la croissance de popularité du sport qu’il aime. Voir David posséder un jour sa propre équipe était au cœur de nos plans. Février 2014 à Miami : nous y sommes, le rêve est désormais devenu réalité et l’engagement de faire grandir le sport qu’il aime se poursuit. »

Beckham est devenu le premier joueur désigné de Major League Soccer en 2007 et a mené le LA Galaxy à deux victoires en Coupe MLS au cours de ses six saisons dans la compétition. Au cours de ses 20 ans de carrière, terminée en 2013 au PSG, Beckham a brillé pour Manchester United, le Real Madrid et l’AC Milan ainsi que pour l’équipe nationale anglaise. Beckham va devenir le premier ancien joueur de MLS à détenir une équipe dans la ligue.

« Nous apprécions tout ce que David a fait en tant que joueur, ambassadeur et icône mondiale pour aider la Major League Soccer à grandir, a déclaré le commissaire de la MLS, Don Garber. Nous sommes ravis qu’il devienne propriétaire et nous nous réjouissons à l’idée de le voir nous aider à atteindre notre but de faire partie des meilleures compétitions au monde. »

L’équipe n’a pas encore de nom et son entrée en MLS n’est pas non plus encore officielle. Beckham et ses représentants prévoient la construction d’un stade pour la nouvelle équipe et poursuivent des discussions productives avec les représentants du comté de Miami-Dade à cette fin. En raison de l’importance du stade, un accord pour un nouveau stade doit être finalisé afin que la MLS vienne à Miami.

Beckham, qui a assuré qu’il ne chercherait pas à obtenir des fonds publics du comté ou de la ville pour la construction du stade, et ses partenaires ont déjà visité de nombreux sites pour bâtir la nouvelle enceinte. La réflexion est donc bien avancée et tout est mis en œuvre pour que les parties concernées se retrouvent à nouveau devant les médias et les supporters de Miami pour annoncer une bonne nouvelle.

17 January 4:39 de la tarde

Si toute votre attention était focalisée sur les choix des clubs lors du SuperDraft d’hier ou que vous vous êtes éloignés de la planète MLS pendant quelques jours, voici un condensé des rumeurs et nouvelles qui vous ont peut-être échappé.

La saga Camilo a pris fin. Le meilleur buteur du défunt championnat a été transféré de Vancouver à Queratero (Mexique) avec qui il s’entraînait déjà depuis quelque temps au grand dam de son ancien employeur. Un nouveau joueur désigné est arrivé : le médian argentin Cristian Maidana (26 ans) a signé à Philadelphie. Il vient d’Argentinos Juniors mais a aussi joué, entre autres, au Spartak Moscou. Les Argentins sont à la mode cette semaine, puisque Portland en a embrigadé deux : l’arrière central Norberto Paparatto et l’attaquant Gastón Fernández, tous deux âgés de 30 ans. Le premier doit être une solution de plus en défense centrale, le second doit remplacer Ryan Johnson que l’on annonce partant. Jose Valencia a déjà effectué le chemin inverse, puisque l’attaquant a été prêté par Portland aux Argentins d’Olimpo.

En interne, on notera l’échange Seattle - Chicago impliquant trois joueurs : Anibaba s’en va sur les bords du Pacifique alors qu’Hurtado et Ianni troquent le vert pour le rouge. Seattle pourrait voir un autre joueur s’en aller, et pas des moindres : Obafemi Martins semble se chercher un nouveau club, mais Sigi Schmid l’attend pour la reprise des entraînements. Autre rumeur, qui tend à se confirmer : l’arrivée de Maurice Edu à Philadelphie. « On le veut et il veut être ici », insiste-t-on du côté de l’Union.

Don Garber a également évoqué des sujets qui intéressent tous ceux qui suivent la MLS de près ou de loin. Ainsi, le commissaire a déclaré qu’une annonce à propos de David Beckham et de sa potentielle équipe à Miami serait effectuée d’ici 30 jours. Par ailleurs, il a précisé que New York City était sur le point d’officialiser le stade dans lequel il jouera en attendant que le sien ne soit construit. Autre rumeur intéressante, rapportée par notre collègue Grant Wahl : la finale de la Coupe MLS pourrait se jouer le troisième week-end de décembre.

Enfin, plus tôt cette semaine, la Fifa a annoncé la liste des arbitres qui officieront lors de la prochaine Coupe du monde. L’arbitre central Mark Geiger, que l’on voit régulièrement sur nos terrains, a été retenu, de même que les assistants Sean Hurd et Joe Fletcher. Tous trois siffleront ensemble. Le dernier nommé est canadien, les deux autres sont américains, tout comme Eric Boria qui sera sur place dans les 8 « duos de soutien ».

05 December 1:10 de la tarde

La finale Kansas City - Salt Lake est évidemment le sujet de discussion principal de notre émission de la semaine (à écouter ici) lors de laquelle on discute aussi du discours sur l’état de la Ligue – avec des débats sur les sujets les plus chauds – et on présente notre Onze idéal de la saison.

Qui gagnera la Coupe MLS ? En plus de nos pronostics, on compare Kansas City et Salt Lake ligne par ligne, on décrit les forces et faiblesses de chacun des protagonistes, l’animation du jeu préférée des deux équipes, on tente de prévoir le scénario de la rencontre, on évoque les points d’interrogations et les cartes cachées des deux équipes, on parle des deux entraîneurs, de leur état d’esprit et des choix qu’ils ont à faire.

Le discours sur l’état de la Ligue a mis en avant les points chauds concernant l’avenir de la MLS. D’où viendront les nouvelles équipes, qui sont les candidats et quelle est leur situation ? Calendrier : avantages théoriques et difficultés pratiques du passage de l’année scolaire à l’année civile. Comment s’assurer d’avoir un match phare à date fixe pour obtenir des droits TV plus rémunérateurs ? Formation : Don Garber a demandé à la NCAA de s’adapter.

L’émission se termine avec le dévoilement du Onze idéal de l’émission Coup Franc avec, eh oui, des arrières latéraux, mais aussi les choix des animateurs pour des catégories originales : « le secret le mieux gardé » et « le meilleur joueur sur Twitter ».

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

03 December 6:11 de la tarde

Le calendrier, les nouveaux clubs potentiels et la formation ont été les principaux centres d’intérêt du discours sur l’état de la Ligue (à voir ici), tenu comme chaque année à pareille époque par le commissaire Don Garber.

Ainsi, le passage à un calendrier qui suivrait l’année scolaire plutôt que l’année civile a été évoqué. « Nous y avons réfléchi plus que jamais auparavant et, en tant que ligue, avons eu des discussions approfondies sur la possibilité d’y passer dans le futur. Mais ce ne sera pas à court terme », a expliqué Garber qui, par ailleurs, a félicité le Sporting Kansas City pour avoir rempli son stade dans des conditions hivernales, ajoutant que tout le monde n’était pas encore prêt à réaliser cela immédiatement.

Ce qui pourrait se produire plus rapidement, c’est de voir une grande quantité de matchs de la dernière journée de saison régulière se jouer au même moment. Autre sujet étroitement lié au calendrier : la télévision. « Pour augmenter les audiences, il faut augmenter le nombre de supporters. Un bon horaire, une bonne promotion et un bon marketing déboucheraient sur une programmation qui serait une priorité tant pour le diffuseur que pour les supporters. Avoir un match de la semaine à un horaire constant nous permettrait de faire un bon bout du chemin. »

Un horaire à 19 équipes, puis 21… mais peut-être pas 22 à si court terme, même si on sent qu’une nouvelle équipe devrait voir le jour à Miami. « Mais il reste encore beaucoup de travail, a insisté Garber. Nous ne pouvons pas y aller sans bonne solution pour le stade. » Parmi les autres villes candidates, Atlanta où « les discussions progressent et nous espérons finaliser la situation ». Le commissaire a aussi lancé les noms de Minneapolis, San Antonio, Austin et Saint-Louis. L’emplacement du stade, de préférence au cœur de la ville, sera un des critères importants lors du processus de sélection.

Après avoir promis plus de transparence au sujet de certains règlements, Garber a également parlé de formation des joueurs. « Nous espérons que les universités commencent à chercher à s’adapter un peu pour que nous puissions collectivement mieux développer le soccer américain afin de gagner la Coupe du monde un jour », a-t-il répondu lorsqu’interrogé sur cet acteur dont le rôle ailleurs dans le monde est quasi-inexistant. D’ailleurs, les investissements de la MLS en matière de formation sont de plus en plus importants et atteignent désormais 20 millions de dollars américains par an. « Il faut déployer le plus de connaissance et d’expérience possible, pour que notre pays s’améliore, que notre équipe nationale s’améliore et puisse un jour remporter la Coupe du monde. »

Si le fait que Don Garber voit grand pour la Major League Soccer, qu’il compte installer parmi les meilleurs championnats au monde endéans les 10 ans, est désormais connu de tous, nombreux sont ceux qui ont appris aujourd’hui que parmi ses grandes ambitions, il y a aussi un titre de champion du monde pour les américains. Et il est conscient qu’un championnat national en bonne santé est un outil important à cette fin.

26 November 11:15 de la mañana

L’émission de cette semaine (à écouter ici) fait la part belle aux trois clubs en fête ces derniers jours : Kansas City et Salt Lake, évidemment en raison de leur qualification pour la finale de la Coupe MLS, mais aussi Orlando, qui effectuera son entrée dans la compétition en 2015.

Au menu de la discussion sur les finales de conférence :

  • Les mérites des deux vainqueurs
  • L’influence de la météo du match le plus froid de l’histoire de la MLS
  • Le rôle de Feilhaber dans la victoire de Kansas City
  • Dwyer devant Bieler dans la hiérarchie des attaquants de Peter Vermes
  • À quel point les absences de Bruin et Clark ont été préjudiciables aux Texans.
  • Les choix étonnants de Caleb Porter
  • Le manque de fraîcheur physique de Portland
  • L’influence de la pause de deux semaines entre le match aller et le match retour
  • Une finale de Coupe MLS alléchante ? Même pour les pontes de la MLS ?

L’annonce de l’arrivée d’Orlando en 2015 a été l’autre évènement de la semaine écoulée. Cela nous amène à parler du risque que la Floride constitue une peau de banane, de la santé financière de la MLS, du climat, du niveau de la compétition et du bassin de joueurs ainsi que de l’obligation de gagner et du nombre plus élevé d’équipes qui finiront la saison sans prix.

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).