blog

D.C. United

14 June 12:10 de la tarde

Quatre des cinq duels du week-end verront à l’œuvre des équipes qui visent la tête du classement ou respirent la forme, alors que le dernier opposera les deux moins bons élèves depuis le début de la compétition.

Le choc incontestable verra le leader Dallas se déplacer à Portland, qui n’a plus perdu en championnat depuis 12 rencontres (direct ESPN, ESPN Deportes). Will Johnson et ses équipiers se disent dans une période charnière qui va définir leur saison, quelques jours après la qualification en coupe et avant un déplacement au LA Galaxy. Ils se méfieront d’un adversaire qui a marqué lors de tous ses déplacements, et particulièrement du coup de patte de Michel Garbini.

En cas de contre-performance des Texans, Montréal pourrait tirer les marrons du feu devant les caméras d’Univision Deportes. En déplacement à Columbus, qui reste sur un match de coupe lourd à digérer (élimination, blessure de Glauber et temps de récupération réduit), les Québécois seront privés de Nesta, suspendu, mais pourraient récupérer Paponi et Pisanu, de retour de blessure.

Derrière Portland, Colorado détient actuellement la deuxième meilleure série d’invincibilité, avec 6 rencontres consécutives sans défaite. Rétabli, Rivero sera affecté à un rôle plus offensif pour la venue de San José dont le nouvel entraîneur Mark Watson s’est présenté lors de ce long entretien vidéo. Ce match sera diffusé gratuitement sur MLSsoccer.com.

En forme, New England regarde le calendrier et est très optimiste car 13 de ses 20 dernières rencontres le verront affronter un adversaire actuellement moins bien classé que lui. À commencer par un déplacement à Vancouver qu’il ne faut pas prendre à la légère, même si l’équipe de l’ouest canadien est tiraillée entre ses progrès des dernières semaines et ses transferts à venir.

Enfin, TSN2 retransmettra le duel des mal classés : la lanterne rouge, DC United, voudra poursuivre sur la lancée de sa victoire en coupe pour battre l’avant-dernier, Toronto, qui reconstruit en misant sur la jeunesse de son entrejeu.

LE PROGRAMME COMPLET
Samedi 15 juin
17h00 : Portland - Dallas
19h00 : DC United - Toronto
19h30 : Columbus - Montréal
21h00 : Colorado - San José
22h00 : Vancouver - New England

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs

15 May 11:18 de la mañana

Welcome to a new series on MLSsoccer.com, where each week we'll take a look at some of the best images from the week that was in Major League Soccer. Here's a look back at the best shots from May 11-12, and check back every Monday as the series continues.

Philadelphia Union goalkeeper Zac MacMath (center) skies to take the ball off the head of Chicago's Gonzalo Segares during the Union's 1-0 win at Toyota Park.

Felipe's 39th minute goal wasn't the game-winner for Montreal against Real Salt Lake last weekend - far from it, in fact, in what turned out to be a 3-2 thriller - but the Brazilian celebrated in style, playing up to Impact fans behind the corner flag.

The backflip goal celebration is nothing new to the world of soccer, but it's always spectacular when it gets thrown out on the field. Seattle Sounders forward Obafemi Martins broke out the celebration during Seattle's 4-0 romp over San Jose.

We already knew Vancouver Whitecaps forward Darren Mattocks (right) could jump over the top of MLS defenders, but we had yet to see him jump chest high on Omar Gonzalez and throw a freeze frame pose at us. Now we have.

Don't lose focus of that ball, Bobby Shuttlesworth. Stare right on down that tunnel and don't break eye contact.

I'm just praying that Columbus Crew midfielder Matias Sanchez stuck the landing on this splitting dismount, and didn't rip the seat of his pants.

Well, see what had happened was.... FC Dallas midfielder Je-Vaughn Watson (left) really wanted to win the ball, but then Dwayne De Rosario told him, "Shoulder ride's over, pal," and dropped him like a sack of potatoes.

Portland Timbers midfielder Rodney Wallace (right) is in the form of his life of late. So much so, that he's carrying the entire Timbers team on his back right now. Literally, and figuratively.

This is Houston Dynamo vs. Sporting Kansas City in a nutshell, right here. Mechack Jerome (left) wins the ball in the air, gets upended and slams heavily to the ground. Sporting got slammed to the ground a few times, but won, 1-0.

13 May 7:04 de la tarde

Statistics are often overlooked in soccer, and we here at MLSsoccer.com think that's too bad.

So each Monday, we'll be bringing you five of the most telling stats following the previous weekend's round of games. They might be about the individual game itself, a team's recent run of results or an individual player lighting it up. This week, we've got all three.

Here's five key stats from Week 11:

  • 25 players have scored 3 or more goals in MLS 2013 so far. Five of the 25 – exactly one-fifth – are Portland Timbers players. [Mike Donovan, @TheMikeDonovan]

The five players are Ryan Johnson, Will Johnson, Diego Valeri, Rodney Wallace and Darlington Nagbe. The New York Red Bulls come in a close second with four players (Thierry Henry, Tim Cahill, Fabián Espíndola and Jámison Olave). To make up for those two hogging all the three-goal scorers, Chivas USA, Seattle, Vancouver, Colorado, D.C. United, Chicago and New England have a combined zero. Ouch.

  • With Sunday night's victory against the Houston Dynamo, Sporting Kansas City have now handed MLS opponents their first loss at a new stadium at six different stadiums: BBVA Compass Stadium, BMO Field, Qwest Field, Rio Tinto Stadium, Robertson Stadium (Houston Dynamo) and Spartan Stadium (San Jose Earthquakes). [Sporting Kansas City]

Quite rude of them to crash house parties in such a manner, really.

Jack Mac has done everything in his power to earn a US national team call-up for this summer's Gold Cup. It would be more than a mild shock if his early season form doesn't translate to his first senior team cap. Are you paying attention, Jurgen?

The math is in their favor, though; only one Canadian team resides in the Western Conference, so they'll avoid Toronto FC and Montreal for a second (and/or third) time in the regular season as well as the playoffs, barring an MLS Cup meeting.

  • The San Jose Earthquakes have won just one of their past eight games, a stretch that includes three losses. During their Supporters' Shield-winning 2012 campaign, the fewest games they won during an eight-game stretch was four, and that run was without a loss.

For context's sake, the 2012 stretch came during the final eight games of the season with the Supporters' Shield already won and San Jose resting starters for the playoffs. Granted, it's still early in the season, but the Earthquakes are well behind their 2012 pace of 1.94 ppg (1.17 so far in 2013), which is a difference of 26 points over a 34-game season.

Did we miss something? Let us know in the comments below.

17 April 4:00 de la tarde

Many MLS fans associate D.C. United's Carlos Ruiz with the game's so-called “dark arts,” thanks to his reputation for diving, gamesmanship and a general “anything goes” approach when it comes to scoring goals.

The veteran striker's true character off the field is something different, however, and is being hailed by CONCACAF with a rare honor this week. “El Pescadito” will receive the confederation's first-ever President’s Award for his role in uncovering match-fixing in his homeland of Guatemala.

“Mr. Ruiz’s courage and integrity led him to denounce match-fixing within the Guatemalan national team,” explained a CONCACAF press release on Wednesday. “His actions led to a full-scale investigation, as well as unprecedented measures taken in the fight against match-fixing in the region.”

In addition to being one of the most successful goalscorers in MLS history, Ruiz also carved out a distinguished career in his country's colors, scoring a record 55 goals in 104 appearances for Guatemala over more than a decade of service to Los Chapines.

Though the release did not state so explicitly, Ruiz's award may be related to the lifetime FIFA bans handed down to Guatemalan players Gustavo Cabrera, Yoni Flores and Guillermo Ramírez last year for their roles in three suspicious matches from 2010-12. Two of the games were Guatemala national team friendlies and one a CONCACAF Champions League match between CSD Municipal (the club where Ruiz began his pro career) and Mexico's Santos Laguna. 

“The success of football within our region is constantly being shaped by individual actions of players, coaches, administrators and executives,” said CONCACAF president Jeffrey Webb in the press release. “We want to recognize Carlos for his incredible courage to stand up for the integrity of our game and denounce match manipulation activities. His long legacy to football has now a deep footprint both inside and outside the pitch.”

Ruiz's actions will be celebrated in a ceremony at Palacio Bolivar in the Cancillería General de la República in Panama City, Panama, on Thursday. 

27 March 11:48 de la mañana

Quels pays de la Concacaf iront à la Coupe du monde au Brésil l’an prochain ? Impossible à dire actuellement tant les six équipes se tiennent de près dans le dernier tour des éliminatoires.

Les deux favoris s’affrontaient hier au stade Azteca, et il n’y eut pas de but lors de ce Mexique - États-Unis qui a vu les Américains prendre le deuxième point de leur histoire chez leur voisin en match officiel, le premier datant de 1997.

S’ils ont tenu le coup, ils doivent une fière chandelle à leur gardien Brad Guzan, mais aussi à la paire de défenseurs centraux composée de Matt Besler et Omar Gonzalez, les deux derniers Défenseurs de l’année de la MLS. À l’arbitre aussi, ajoutent les Mexicains qui prétendent avoir été privés d’un penalty à deux reprises.

Leader avant les rencontres d’hier soir, le Honduras a été battu 2-0 au Panama où Blas Perez s’est illustré tant par son but que par sa célébration. Du coup, ce sont les Panaméens qui s’emparent de la tête du groupe avec 5 points, devant trois équipes qui en comptent 4 : leurs victimes du jour, les États-Unis et le Costa Rica, vainqueur 2-0 de la Jamaïque, qui ferme la marche avec 2 unités juste derrière le Mexique (3 pts).

Pendant que d’autres joueurs de MLS se produisaient ailleurs sur la planète, le champion en titre, le LA Galaxy, était reçu à la Maison-Blanche et retrouvait Landon Donovan. Par ailleurs, DC United, qui peine déjà offensivement, sera privé de Nick DeLeon pendant six semaines.

20 March 10:23 de la mañana

D.C. United es el equipo más laureado en la Major League Soccer.

Además de cuatro títulos de la MLS, dos U.S. Open Cups, una Copa de Campeones de Concacaf y una Copa Interamericana, entre otros, D.C. ha sumado otro trofeo “igual” de prestigioso en sus vitrinas. (Nota: las comillas en la palabra igual representan las alas del personaje laureado)

Un canal de TV de Washington, D.C. invitó a las mascotas de los clubes deportivos locales a un torneo de baloncesto, en el cual solo puede haber un ganador. Lo anterior, en honor al March Madness, el campeonato universitario de baloncesto que se juega durante esta época en los Estados Unidos.

Talon, la mascota del D.C. United participó por sexta vez consecutiva en el campeonato y por primera vez se quedó con el trofeo del Mascot Madness. Talon derrotó con una canasta de tres puntos en la final al tricampeón defensor Screech, la mascota de los Washington Nationals de la Major League Baseball.

Sin lugar a dudas, y como observamos en el video inmediatamente anterior, su preparación fue la clave para obtener el tan anhelado trofeo, y aunque su oponente en la final le jugó sucio por momentos, los dos metros de largo (en las alas) de Talon vencieron en los dos minutos que duró el partido. Es de notar que Screech, quizás como burla hacia Talon, incluso utilizó sus pies en la final; pero el representante del United no cedió ante la presión, y a pesar de ser la mascota del equipo de fútbol profesional de la ciudad tan solo usó sus pies para elevarse y derrotar a su rival.

Talon no solo venció a Screech en la final, sino que para poder llegar al último partido del Mascot Madness, tuvo que sobreponerse a Mason y a Slapshot, las mascotas de la Universidad de George Mason y de los Washington Capitals de la NHL, respectivamente.

Para ver el partido completo en el que Talon venció a Screech, haga clic aquí.

D.C. United recibe en casa a Columbus Crew este sábado en el RFK Stadium, a partir de las 3:30 pm, hora del Este.

19 March 11:48 de la mañana

La semaine des rivalités nous a offert un programme intense le week-end dernier, et c’est le sujet principal de notre émission hebdomadaire (à écouter ici) :
- On revient sur le match Montréal - Toronto, la manière dont l’Impact a gagné, l’importance de Bernier dans le jeu montréalais, l’apport des ailiers, le travail effectué à l’entraînement, l’ambiance au Stade olympique.
- Retour sur d’autres rencontres, principalement Dallas - Houston et Seattle - Portland.
- Après trois semaines de compétition, quel est le joueur désigné qui se distingue le plus et quel est le meilleur nouveau venu ?
- Les polémiques arbitrales de la semaine :

- La sélection américaine en vue de ses deux prochains matchs des éliminatoires de la Coupe du monde
- Club de lecture : « La Balle au centre », les mémoires de Thierry Roland, commentateur mythique à la télévision française. Les animateurs de l’émission discutent de son style, de sa personnalité, de son franc-parler, de son image, de la Coupe du monde 1998, etc.

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com), sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

18 March 10:40 de la mañana

Six partages en neuf rencontres et les trois autres qui se soldent par un but d’écart : la semaine des rivalités a aussi été celle des scores serrés.

Les trois vainqueurs de la journée effectuent évidemment la bonne opération au classement. À commencer par Montréal, vainqueur de Toronto et seul en tête avec neuf points, ce qui n’empêche pas ses joueurs de ne pas être satisfaits de leur prestation. Avec un match de retard, Vancouver, au repos ce week-end, est l’unique autre club à ne pas encore avoir perdu de point.

Dallas compte également six unités après sa victoire 3-2 contre Houston dans le match le plus spectaculaire de la journée. Cooper a inscrit le but de la victoire dans les arrêts de jeu et dans la controverse puisqu’il a profité du fait que le ballon touche son bras pour se retrouver seul face à Hall. « Je ne sais pas… j’ai voulu faire une tête et le ballon est arrivé devant moi », plaide le buteur. « Les tricheurs gagnent parfois », répond Dominic Kinnear. Troisième poursuivant totalisant six points, Philadelphie qui, faute d’automatismes dans le jeu posé, se distingue en étant le roi des corners en ce début de saison.

Autre polémique dans le seul derby de la compétition où, bien que réduit à dix et mené, Chivas USA a arraché le nul dans les derniers instants. Les hommes de Chelis ont été particulièrement physiques contre « l’équipe des bureaux de New York », dixit le coach. Tête basse, ceux de Bruce Arena se sont trouvés particulièrement laxistes.

Notons également les débuts d’Obafemi Martins pour Seattle, tenu en échec par Portland, et le nul concédé par New York chez lui contre DC United qui, malgré ce bon point, commence à s’inquiéter de sa disette offensive.

LES RÉSULTATS
New York - DC United
Kansas City - Chicago
Montréal - Toronto
Philadelphie - New England
Columbus - San José
Salt Lake - Colorado
Seattle - Portland
Dallas - Houston
LA Galaxy - Chivas USA

 
0-0
0-0
2-1
1-0
1-1
1-1
1-1
3-2
1-1

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

15 March 10:26 de la mañana

Une fois n’est pas coutume, je ne vous ferai pas la présentation de cette journée de championnat sous l’angle sportif, mais bien sous celui des tensions qui animeront les protagonistes, semaine des rivalités oblige.

La plus connue est sans nul doute celle qui oppose Seattle à Portland. Il faut dire que sur la scène du soccer, elle existe depuis une quarantaine d’années puisque les deux villes avaient déjà une équipe (portant le même nom ou presque) à l’époque dans la NASL. Malgré une piètre saison 2012, Portland a remporté la coupe Cascadia l’an dernier mais Seattle partira quand même favori.

Toujours chaude, et pas seulement dans le sport, celle entre la plus grande ville et la capitale oppose, aux États-Unis, New York à Washington. Cependant, en MLS, les tensions entre New York et DC United sont loin d'être exacerbées. Certes, on a des exemples d'épisodes intenses (et bizarres) entre les deux clubs, mais pour samedi, on parle surtout de la solidité de l'amitié entre les deux entraîneurs, Mike Petke et Ben Olsen.

Ce match ouvrira la journée sur NBC, avant de passer le relais à une longue journée de soccer sur NBCSN qui commencera par Kansas City - Chicago, duel sans animosité particulière. On ne peut pas en dire autant de Montréal - Toronto (direct RDS et TSN), deux villes rivales dans le sport mais aussi l’histoire, la culture ou encore la politique. Et deux équipes aux styles différents : ne vous attendez cependant pas à un duel Italie - Angleterre tel que le rapportent les clichés.

Toujours samedi, le duel des Rocheuses entre Salt Lake et Colorado aura certes une saveur régionale, mais il est difficile de parler de rivalité tant la correction a souvent dominé les rencontres entre les deux équipes.

Celle entre Houston et Dallas (diffusée sur ESPN2 et ESPN Deportes) a un enjeu extra-sportif clair : El Capitan, canon datant de la guerre de sécession. Sur le terrain, il y eut des duels pour le moins âpres mais les changements dans les deux équipes au cours des dernières années ont calmé les ardeurs, ce qui déçoit passablement Brian Ching.

Pour clore le tout, Univision diffusera le duel LA Galaxy - Chivas USA. À part leur stade commun, tout oppose les deux clubs. Certains n’hésitent pas à comparer le duel de cette saison à un microcosme des différences entre les États-Unis et le Mexique. Le choc des cultures est évident entre deux clubs habitués aux extrémités opposées du classement, mais les deux camps font preuve d’un grand respect pour l’adversaire quand ils évoquent ce match.

LE PROGRAMME COMPLET
Samedi 16 mars
12h30 : New York - DC United
15h00 : Kansas City - Chicago
16h00 : Montréal - Toronto
17h00 : Philadelphie - New England
17h30 : Columbus - San José
18h00 : Salt Lake - Colorado
20h00 : Seattle - Portland
Dimanche 17 mars
13h00 : Dallas - Houston
17h00 : LA Galaxy - Chivas USA

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs

08 March 12:50 de la tarde

Ce jeudi soir, le LA Galaxy est allé chercher le 0-0 dans la controverse à Herediano (résumé vidéo). Comme les deux autres clubs de MLS engagés en Ligue des champions, il sera exempt lors de cette deuxième journée de championnat, qui sera certainement riche en enseignements pour beaucoup d’autres.

Les équipes qui ont agréablement surpris la semaine dernière voudront confirmer leur bon départ. Parmi elles, Montréal se déplacera à Portland, où tout le monde encense déjà Diego Valeri. Salt Lake, avec un Plata qui ne semble pas avoir plus de 25 minutes dans les jambes, aura un déplacement tout aussi périlleux, à DC United.

Celles qui ont logiquement gagné voudront affirmer leur suprématie. Ainsi, Kansas City, emmené par un Rosell dont on a déjà pu apprécier l’intelligence de jeu, aura a priori la tâche aisée à Toronto (direct RDS2, TSN). Pour Vancouver et Columbus, la facilité contre un adversaire modeste, c’était la semaine dernière : leur confrontation directe en Colombie-Britannique devrait nous en dire plus sur leurs réelles possibilités.

Mais beaucoup sont déjà en quête de rachat après des débuts ratés. Contre New England, qui a besoin d’un stade mieux situé, Chicago, toujours privé de Pause et Friedrich, doit faire oublier la claque reçue au LA Galaxy (direct NBCSN). San José, dont Wondolowski est le seul attaquant en état de jouer, devra trouver le moyen de battre New York, privé de Juninho, devant les caméras d’ESPN et ESPN Deportes.

Les téléspectateurs d’Univision assisteront au duel Colorado - Philadelphie, le seul opposant deux équipes battues la semaine dernière, annoncé sous une neige abondante. Enfin, en direct sur Unimas, Chivas USA devra rassurer tant sur le terrain qu’en dehors face à une équipe de Dallas qui a remporté son premier match sans convaincre.

LE PROGRAMME COMPLET
Samedi 9 mars
13h30 : Toronto - Kansas City
18h00 : Colorado - Philadelphie
19h00 : DC United - Salt Lake
19h30 : Chicago - New England
19h30 : Vancouver - Columbus
22h30 : Portland - Montréal
Dimanche 10 mars
17h00 : Chivas USA - Dallas
22h00 : San José - New York

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs