blog

Coup Franc

30 January 12:02 de la tarde

Les États-Unis et le Canada se sont quittés dos-à-dos, sur un partage 0-0, seul score possible à l’issue d’une rencontre guère enthousiasmante que des joueurs hors-saison n’ont jamais été capables d’emballer.

Avec onze titulaires faisant partie des cadres de la MLS, l’équipe américaine a contrôlé le ballon pendant presque tout le match sans parvenir à en faire bon usage. Des qualités individuelles manifestes n’ont jamais été exploitées de manière collective. Le fait que ces joueurs n’étaient pas habitués à jouer ensemble sautait aux yeux et les imprécisions se sont multipliées au moment de donner le coup d’accélérateur qui pouvait faire la différence.

Les Canadiens, eux, ont regardé cela plutôt passivement mais toujours avec la ferme volonté de garder le zéro, ce qu’ils sont parvenus à faire. On peut en attribuer une grande part du mérite à Dejan Jakovic, le meilleur des siens sur le terrain. Kyle Bekker s’est aussi mis en évidence alors que Dwayne De Rosario s’est montré le plus menaçant pour Johnson.

Jürgen Klinsmann soulignait surtout l’effort des siens durant les trois semaines de stage qui ont précédé le match, qui ne lui a réservé aucune bonne surprise. Son alter ego Collin Miller était tout heureux de son premier point pris avec le Canada, et encensait le cœur et l’engagement de ses joueurs.

29 January 1:46 de la tarde

Le match amical qui opposera ce soir les États-Unis au Canada (21h00 HE, direct Sportsnet, ESPN2 et Univision Deportes) verra s’affronter deux équipes dans une situation totalement opposée.

Sorti du parcours menant à la prochaine Coupe du monde suite à sa défaite 8-1 au Honduras, le Canada entame une (énième) période de transition, avec un sélectionneur par intérim (Colin Miller), des cadres fortement rajeunis et aucun plan d’avenir clairement défini. Sa première sortie de l’année s’est soldée par une défaite 0-4 contre le Danemark.

Si vous voulez mon avis, l’équipe nationale canadienne doit dès aujourd’hui faire majoritairement appel à la génération qui tentera bientôt de se qualifier pour la Coupe du monde des -20 ans et visera les Jeux olympiques 2016 à Rio, histoire d’avoir un groupe homogène qui se réunit le plus régulièrement possible. Parmi eux, certains ont déjà accumulé de l’expérience chez les pros, à l’image du Torontois Doneil Henry.

En face, les États-Unis s’apprêtent à entamer le dernier tour des éliminatoires de la Coupe du monde. Privé temporairement de certains cadres, Jurgen Klinsmann a sélectionné de nombreux joueurs archi-motivés à l’idée de gagner leur place dans le groupe. Les Canadiens auront intérêt à être plus attentifs défensivement que contre le Danemark face à des adversaires affamés ! Les Américains veulent être au sommet de leur forme pour leur prochain match officiel, le 6 février au Honduras, dont la sélection comporte de nombreux joueurs de MLS.

28 January 10:16 de la mañana

Le départ de Lamar Neagle pour Seattle a permis à Montréal d’obtenir une place supplémentaire pour un joueur étranger, ce qui lui en confère onze pour cette saison. Huit joueurs ont actuellement ce statut, le calcul est donc vite fait, il reste trois places disponibles.

Si le club a effectué cette démarche, c’est évidemment qu’il a des intentions de se renforcer avec un joueur ni canadien, ni américain. Le président Joey Saputo l’a d’ailleurs confirmé sur Twitter.

Traduction littérale : « Le dernier échange ouvre désormais la porte à courtiser un étranger ; sera-t-il d’Europe ou d’Amérique du Sud ? Je parie sur l’Amérique du Sud. Restez branchés. » Difficile de miser en étant mieux informé...

Évidemment, les supputations vont déjà bon train : les Sud-Américains courent les rues et les stades. De quelle nationalité sera ce renfort (pour les nuls en géo : le Mexique est en Amérique du Nord, l’Amérique du Sud commence en Colombie) ? Aura-t-il l’aura d’un joueur désigné ou sera-t-il aussi inconnu que Felipe lors de son arrivée à Montréal ? Joue-t-il actuellement en Amérique du Sud, en Europe, au Mexique, en MLS ou ailleurs ? Les paris sont ouverts !

26 January 7:08 de la tarde

On ne sait pas trop quelle direction prend l’équipe nationale canadienne, mais cette nouvelle ère d’intérim s’est ouverte par une défaite 0-4 en match amical contre le Danemark. Le grand bonhomme de la journée a été Andreas Cornelius, auteur de trois buts pour les Scandinaves.

Il aura suffi de quelques accélérations à une équipe danoise composée à 100% de joueurs évoluant au pays pour mettre à mal une défense du Canada friable. Le score est rapidement passé à 0-2 et la suite fut une promenade de santé pour des Vikings qui ont accru leur avance à trois buts avant la pause, et trouvé encore une fois le chemin des filets en deuxième mi-temps.

Il y eut très peu d’action devant le but danois et il est difficile de tirer des enseignements d’une prestation pour le moins passive du onze canadien. Il faut espérer que les nombreux jeunes joueurs alignés aient profité de ce rendez-vous pour emmagasiner quelque peu d’expérience. Pour six d’entre eux (Philippe Davies, Evan James, Kyle Bekker, Simon Thomas, Mason Trafford et Kyle Porter), cette journée restera néanmoins gravée à tout jamais, puisqu’ils ont fêté leur premier match en équipe nationale A.

Suite des choses pour ce Canada rajeuni, un match amical mercredi contre une équipe des États-Unis en pleine préparation pour le dernier tour des éliminatoires de la Coupe du monde. On espère qu’il n’y aura pas de trop de casse… et après, on verra…

25 January 12:57 de la tarde

Décidément, les liens entre DC United et la Belgique sont serrés en ce moment. On sait qu’Andy Najar est à Anderlecht depuis la fin de l’année dernière et le club bruxellois aimerait l’acquérir pour de bon. Il a donc soumis une offre en bonne et due forme, et attend une réponse pour aujourd’hui.

« Nous avons fait une offre à la MLS pour Najar. Nous espérons qu'ils donnent leur accord, parce que nous voulons vraiment Andy. Nous avons toutefois fixé un budget au-dessus duquel nous n'irons pas », a expliqué Herman Van Holsbeeck, manager des mauve et blanc, au site officiel de la Proleague belge.

Par ailleurs, le club de la capitale américaine s’est renforcé avec Syamsir Alam, un milieu offensif de 20 ans que l’on dit doué techniquement. L’international indonésien vient de Visé, en D2 belge où il y a certainement quelques renforts intéressants à dénicher, mais dont il faut redorer le blason depuis le passage raté de Mustapha Jarju à Vancouver.

24 January 3:35 de la tarde

Maintenant que New York a officialisé l’embauche de Mike Petke, on connaît le nom des 19 entraîneurs qui entameront la saison 2013. Voilà la liste classée par longévité dans leur club, avec leur nationalité, leur année de naissance et l’occupation des nouveaux venus en 2012.

  • Houston : Dominic Kinnear (É-U / 1967 / 10e saison, incluant les deux avant le déménagement de l’équipe de San José à Houston)
  • Salt Lake : Jason Kreis (É-U / 1972 / 7e saison)
  • LA Galaxy : Bruce Arena (É-U / 1951 / 6e saison)
  • Dallas : Schellas Hyndman (É-U / 1951 / 6e saison)
  • San José : Frank Yallop (Can / 1964 / 6e saison)
  • Seattle : Sigi Schmid (É-U / 1953 / 5e saison)
  • Columbus : Robert Warzycha (Pol / 1968 / 5e saison)
  • Kansas City : Peter Vermes (É-U / 1966 / 5e saison)
  • DC United : Ben Olsen (É-U / 1977 / 4e saison)
  • Chicago : Frank Klopas (É-U / 1977 / 3e saison)
  • New England : Jay Heaps (É-U / 1976 / 3e saison)
  • Colorado : Oscar Pareja (Col / 1968 / 2e saison)
  • Vancouver : Martin Rennie (Éco / 1975 / 2e saison)
  • Philadelphie : John Hackworth (É-U / 1970 / 2e saison)
  • Portland : Caleb Porter (É-U / 1975 / 1re saison - Akron, NCAA)
  • Chivas USA : José Luis Sánchez Solá, alias Chelis (Mex / 1959 / 1re saison - Correcaminos UAT, D2 mexicaine)
  • Montréal : Marco Schällibaum (Sui / 1962 / 1re saison - instructeur Fifa en Asie)
  • New York : Mike Petke (É-U / 1976 / 1re saison - entraîneur adjoint)
  • Toronto : Ryan Nelsen (N-Z / 1977 / 1re saison - joueur à QPR, D1 anglaise)

23 January 5:27 de la tarde

La Major League Soccer et l’USL PRO (division professionnelle des United Soccer Leagues) ont annoncé aujourd’hui un partenariat qui, pour 2013, comprendra des matchs entre les équipes réserves des clubs de MLS et les formations d’USL PRO ainsi que la mise en place de plusieurs affiliations exclusives entre équipes. D’autres initiatives techniques et commerciales entre les deux entités seront annoncées lorsqu’elles seront finalisées au cours des prochains mois.

Chaque affiliation entre clubs sera adaptée afin de répondre aux besoins des équipes respectives, mais toutes comprendront au moins quatre prêts à long terme de joueurs du club de MLS à sa filiale en USL PRO. Les clubs de MLS ayant une filiale officielle en USL PRO n’auront pas de représentant au championnat 2013 de la Division réserves de la MLS. Aucun club de MLS ni d’USL PRO n’est obligé de conclure un accord d’affiliation. Certaines affiliations déjà entérinées seront annoncées au cours des prochains jours.

Sur le terrain, chacune des 13 équipes d’USL PRO disputera deux matchs contre des équipes réserves de clubs de MLS. À l’exception d’Antigua, qui jouera deux fois sur le terrain des équipes réserves de MLS, les équipes d’USL PRO ont été couplées avec un seul club de MLS pour un double duel comprenant un match sur le terrain de chaque équipe. Ces rencontres seront officielles, leur résultat comptant donc aussi bien pour le classement en USL PRO qu’en Division réserves de la MLS (chacun des deux championnats étant bel et bien organisé cette année). Les détails de ces matchs seront annoncés lors de la communication prochaine du calendrier officiel 2013 de l’USL PRO.

22 January 5:55 de la tarde

C’est aujourd’hui qu’avait lieu le repêchage supplémentaire, lors duquel les 19 clubs de Major League Soccer ont sélectionné un total de 67 joueurs. Tous les joueurs admissibles qui n’avaient pas été sélectionnés lors du SuperDraft la semaine dernière et des joueurs supplémentaires nommés par les équipes de MLS étaient susceptibles d’être appelés.

Il est encore trop tôt pour dire qui émergera chez les professionnels et quand, même si certains noms ont déjà été mis de l’avant. Les intéressés tenteront de marcher sur les traces de Chris Wondolowski, Dan Kennedy, Chris Tierney et Antoine Hoppenot, tous recrutés lors d’une telle séance par le passé.

Comme les joueurs choisis lors du SuperDraft, les heureux élus du repêchage supplémentaire se battront pour une place dans l’effectif de leur club respectif et le verdict tombera d’ici le début de saison. Si les équipes de MLS n’ont aucune limite quant au nombre de joueurs participant à leur préparation d’avant-saison, chaque club doit en effet être en conformité avec les règlements concernant la liste des joueurs et le budget salarial pour le 1er mars.

21 January 6:00 de la tarde

À six semaines du coup d’envoi de la saison, Marco Schällibaum a dispensé sa première séance d’entraînement à Montréal. Il s’agissait surtout d’une prise de contact et d’un retour, très attendu, au terrain. Patrice Bernier, heureux de refouler une pelouse, même artificielle, expliquait néanmoins que le travail effectué ressemblait davantage à ce qu’il avait connu en Europe qu’aux séances dispensées par Jesse Marsch en 2012.

Tout sourire, Felipe a retrouvé un entraîneur qu’il a déjà connu en Suisse et expliquait qu’un mélange harmonieux entre les styles européen et américain constituerait un atout idéal pour briller en MLS. Même son de cloche chez Marco Di Vaio, qui y ajoutait un objectif personnel pour cette saison : donner encore davantage à l’équipe et mieux faire profiter de son expérience. Pour finir, les journalistes montréalais ont pu parler avec un Davy Arnaud toujours aussi motivé et découvrir Andrea Pisanu, guère original en raison d’un anglais qu’il commence à apprendre. En revanche, pas de Blake Smith aux micros aujourd’hui.

Bien entendu, Marco Schällibaum s’est également exprimé et ce fut instructif. Il ne s’est pas avancé sur son style de jeu ou d’autres domaines qu’il doit encore découvrir, prônant la patience sans langue de bois. Il a toutefois expliqué que la vitesse de circulation du ballon avait toujours été importante pour lui, de même que la condition physique de ses joueurs afin de faire la différence dans les 10 dernières minutes. D’autant plus intéressant quand on se souvient des fins de match difficiles de Montréal l’an dernier…

L’Impact s’entraînera deux semaines au Québec avant de partir en stage en Floride. Le temps pour le nouvel entraîneur de mieux connaître ses ouailles et de déterminer plus précisément son projet de jeu. Durant les prochains jours, le travail sera essentiellement physique : aérobie et anaérobie, mais toujours avec ballon, a précisé Schällibaum. De sorte à être en forme pour retrouver les pelouses naturelles, où il peaufinera le technico-tactique, et avoir déjà beaucoup de minutes dans les jambes pour le premier match amical, le 9 février contre Kansas City.

18 January 5:11 de la tarde

Si le SuperDraft a focalisé l’attention toute la semaine, les clubs de MLS n’ont pas pour autant arrêté de recruter ailleurs, loin de là ! Alors, si vous aviez les deux yeux rivés à Indianapolis, voilà ce que vous avez manqué.

Colorado s’est renforcé avec l’ailier chilien de 22 ans Kevin Harbottle, qui évoluait à l’Universidad Católica. Dans le même temps, le club des Rocheuses a laissé partir Jeff Larentowicz à Chicago. Autre milieu central important de la MLS à s’être trouvé un nouvel employeur : Julio César rejoint Toronto, lui que Kansas City avait décidé de ne pas conserver.

Comme depuis le début de la période des transferts, ça a beaucoup bougé à Portland. Le club a coupé les ponts avec le joueur désigné Chris Boyd, décevant depuis son arrivée. Il a aussi laissé partir Mike Fucito à San José. Enfin, il a trouvé un accord pour permettre à Robbie Findley de jouer à Salt Lake. Le joueur avait quitté la MLS en 2010 pour rallier Nottingham Forest et, en cas de retour, devait évoluer à Portland suite au repêchage d’expansion 2010.

Autre nouvelle réjouissante pour les supporters de Salt Lake : la prolongation de contrat de Javier Morales. Même nouvelle au LA Galaxy, pour Robbie Keane qui a signé un bail de plusieurs saisons. Le club californien a aussi transféré Juninho à titre définitif, lui qui louait le Brésilien depuis trois saisons.

Pendant que les rumeurs du passage de Brek Shea à Stoke se faisaient insistantes, Philadelphie, où l’avenir de Freddy Adu est de plus en plus incertain, a officialisé le prêt de son capitaine Carlos Valdés à l’Independiente Santa Fe en Colombie. Enfin, Andy Najar est convoité par Anderlecht dont la première offre a été refusée par DC United.

N'oubliez pas que la liste de toutes les arrivées et de tous les départs actés se retrouve ici.