blog

Columbus Crew

12 December 6:16 de la tarde

Suite du résumé des bilans de saison des clubs faits sur MLSsoccer.com, avec ceux des quatre autres formations qui n’ont pas atteint la phase finale de la compétition.

C’était une première depuis 2009 pour Dallas, dont la saison a été marquée par de nombreuses blessures. L’arrivée de Julian De Guzman et le retour en santé de l’indispensable David Ferreira ont permis à l’équipe de mieux tourner en fin de saison, mais les Texans avaient un retard trop important à combler. Arrivé en début d’année, le directeur technique Fernando Clavijo n’a pas tout chamboulé : l’équipe portera davantage sa marque la saison prochaine.

Montréal (qui n’a mis personne à la disposition de MLSsoccer.com pour la traditionnelle entrevue de fin de saison) peut être satisfait des résultats obtenus pour sa première campagne en MLS. Quand on approfondit, on se rend compte que cette place dans le ventre mou ne reflète pas une équipe globalement moyenne, mais bien une formation avec de solides points forts et des manquements criants, ce qui ouvre grand la porte à l’incertitude.

Colorado a connu une saison difficile : le club a relativement bien transféré mais a été privés de plusieurs valeurs sûres. L’équipe a dû s’habituer au style de son nouvel entraîneur, Oscar Pareja, qui prône la patience et souhaite voir ses joueurs faire preuve de davantage de concentration. On a vraiment affaire à une équipe en construction et 2013 pourrait être une autre année de transition.

Un mot peut résumer la saison 2012 de Columbus : déséquilibre. Bloc de béton sans inspiration en début d’année, l’équipe est devenue durant l’été aussi virevoltante devant que friable derrière. « Nous avons été très constants », se réjouit cependant l’optimiste entraîneur Robert Warzycha. Matthew Doyle, un des analystes de MLSsoccer.com, pense qu’il accomplit du bon travail malgré des résultats sur la pente descendante.

Je recommencerai cet exercice à quelques reprises dans les prochains jours jusqu’à ce que le tour d’horizon de tous les clubs soit terminé. Rendez-vous ici pour retrouver sur la même page un lien vers tous les textes et les dates de parution des prochains bilans.

03 December 8:23 de la tarde

By now you've probably seen "the list," the group of guys available for the third-ever MLS Re-Entry process, which includes Stage One and Stage Two Re-Entry Drafts on Dec. 7 and 14.

Things could certainly change between now and then – guys could opt out of the process, come to new terms with their clubs, be traded to another MLS team or head overseas – but I thought it would be interesting to see what kind of lineup you could pluck from those made available by their clubs.

Without too much in-depth research, below is my Re-Entry XI. Feel free to discuss and share yours in the comment section below.

Goalkeeper: Kevin Hartman

Defense (left to right): Gonzalo Segares, Marvell Wynne, Ike Opara, Jeremy Hall 

Midfield (left to right): Justin Mapp, Julian de Guzman, Tony Tchani, Eric Avila

Forwards: Juan Pablo Ángel, Maicon Santos

20 November 1:01 de la tarde

Finales et trophées sont au menu de notre émission hebdomadaire (à écouter ici) :
- Retour sur les matchs retour des finales de conférence. Deux matchs, deux approches et deux scénarios très différents… pour un même résultat : l’élimination de DC United et de Seattle qui n’ont pu résorber leur retard respectif sur Houston et le LA Galaxy.
- Débat : y avait-il une faute de main de Johansson dans le rectangle ? Forgez-vous votre opinion en revoyant l’action et en lisant les lois du jeu (rendez-vous page 116).
- Les animateurs de l’équipe de Coup Franc vous proposent leur Onze idéal de la MLS. Regardez-les à tête reposée sur le blog de Frédéric Lord, réagissez et proposez-nous les vôtres.
- Tour d’horizon des différents trophées de fin de saison remis par la MLS. Qui sont les favoris… et les oubliés ?
- On reçoit l’auteur d’un des dix plus beaux buts inscrits sur la planète en 2012 : Eric Hassli. Il nous parle évidemment de son but, de la manière surprenante dont il a appris la nouvelle, de son plaisir à réaliser de belles reprises de volée et du superbe but d’Ibrahimovic. Voyez les dix candidats au Prix Puskás et votez !

L'émission Coup Franc est aussi disponible sur Stitcher et iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com) ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

15 November 12:07 de la tarde

On approche de l’apothéose de la saison et on peut déjà en tirer quelques bilans. Je vous ai donc préparé mon « top 10 » et mon « flop 10 » de l’année 2012 en MLS, et comme cette rubrique s’appelle Coup Franc, je les ai respectivement rebaptisés « Pleine lucarne » et « Droit dans le mur ». Je vous les dévoilerai deux par deux, en alternance, les jours où l’actualité est plus calme. On commence aujourd’hui avec les n°9 et 10 de « Droit dans le mur ».

10. Au LA Galaxy, défendre sur le flanc gauche est optionnel
Si la plus mauvaise défense des 10 participants à la phase finale est celle du LA Galaxy, la faute en revient principalement aux buts qu’elle a encaissés qui se sont construits depuis son flanc gauche. Dunnivant, Gaul et consorts ont été trop complaisants et ont beaucoup trop laissé centrer. Heureusement pour les Californiens, depuis le début des duels à élimination directe, ce problème ne s’est pas (encore ?) posé. Et s’il s’agissait de la faille à exploiter par Seattle pour renverser la vapeur ? Mais pour cela, il faudra compter sur un Rosales en pleine possession de ses moyens.

9. Columbus peut se réjouir de ne pas jouer au basket
Heureusement que Columbus est allé chercher Federico Higuaín pour amener un peu d’animation à sa saison, parce que jusque-là, on ne peut pas dire que la formation de l’Ohio nous offrait beaucoup de spectacle. Cela dit, derrière, ce fut souvent le même scénario d’un bout à l’autre de l’année avec une défense laissait l’adversaire manœuvrer à sa guise loin du but et a concédé de nombreux buts marqués à distance. Une tactique qui leur aurait été encore plus préjudiciable en basket avec les paniers à trois points…

30 October 8:47 de la tarde

The playoffs are upon us, but if that isn't enough to satiate your thirst for soccer, we've got another contest to keep you busy throughout November.

Yes, it's time to select another AT&T Goal of the Year. Just like 2011, 64 of the year's best strikes – including all 31 AT&T Goal of the Week winners – are up for nomination, and a fan vote will whittle the field down all the way down to the year's best strike.

Whose goal are you looking forward to seeing in contention? One of David Beckham's many wonderstrikes? Or perhaps your tastes run more on the Fredy Montero side?

Tune in to MLSsoccer.com tomorrow, Oct. 31 at 1 pm ET, to find out the first 16 goals up for election and cast your vote!

In the meantime, tide yourself over with last year's winner, an absolute stunner from the Portland Timbers' then-rookie, Darlington Nagbe:

30 October 12:16 de la tarde

The San Jose Earthquakes topped the final regular season installment of the MLS Power Rankings on Tuesday, and it was a fitting end to an impressive season for the Quakes. Although they were one the season’s biggest surprises (MLSsoccer.com had them ranked No. 9 at First Kick), the Quakes ascended to the top spot in Week 16 and never really let up.

In fact, the Quakes held the top spot in the Power Rankings for 17 weeks this season (tops among all teams), and led the way for 14 consecutive weeks after reaching the top midway through the season. They relinquished their spot just once - to Sporting Kansas City in Week 30 – but claimed it again the next week and carried the torch each of the final three weeks of the season.

Some other notes on Power Rankings this season:

  • The biggest surprise of the year was easily D.C. United, who came in at No. 16 at the First Kick poll in early March and finished the regular season at No. 3. They also proved to be one of the most volatile teams on the poll this year, rising to No. 2 in Week 15 before plummeting back to No. 12 as late as Week 28 before they surged down the stretch to finish in the top 3.
  • The biggest disappointment was easily the Portland Timbers, who carried the No. 8 ranking into First Kick and effectively slipped into a free fall from there. They bottomed out at No. 19 in Week 19 and ended up holding that spot for a total of seven weeks this season.
  • Toronto FC led the league with most weeks spent at the No. 19 spot – 14.
  • Six teams held the bottom spot at least once this season – Toronto, Portland, Chivas USA, Philadelphia, FC Dallas and Montreal. The Impact held that spot at First Kick but never graced it again after Week 4.
  • Five teams held the No. 1 ranking at some point this season – San Jose, Sporting Kansas City, Real Salt Lake, Seattle and the LA Galaxy. The Galaxy held it at First Kick and never got it back, slipping all the way down to No. 17 in Weeks 11 and 12. The swing of 16 spots is the largest of any team in the rankings this season.
  • The most stable team this season was Sporting Kansas City, who never fell lower than No. 7 and spent a total of seven weeks at No. 1. The Seattle Sounders and Real Salt Lake both bottomed at No. 8 and reached No. 1 at various points in the season.
  • The Houston Dynamo also never fell outside of the top 10 at any point this season, falling as low as No. 9 and rising as high as No. 2 in Week 22.
  • The biggest one-week jump of any team this season belonged to San Jose, who leaped from No. 9 to No. 3 in Week 4 after a 1-0 win in Seattle. The Quakes never fell lower than No. 4 the rest of the way.
  • The biggest one-week drop also came in Week 4. FC Dallas plummeted from No. 6 to No. 15 after a 4-1 loss at D.C. United.
  • The Vancouver Whitecaps are the only playoff team not ranked in the top 10 at the end of the season. They fell to No. 12 in Week 25 and have languished outside the top 10 ever since.
  • Chivas USA was only team to go out the way they came in. They were ranked No. 18 at First Kick and finished No. 18 in the final rankings on Tuesday, having never climbed any higher than No. 12.

Note: There were no rankings for Weeks 13-14 due to international dates.

 

09 October 11:38 de la mañana

À l’issue de la mini-trêve réservée aux équipes nationales, il ne restera que deux semaines de compétition à la saison régulière et deux rencontres à toutes les équipes dont le sort n’est pas encore scellé. Voici un tour d’horizon des différents enjeux. À vos pronostics !

SUPPORTERS SHIELD
San José est quasiment assuré de remporter le trophée. Avec 5 points d’avance sur Kansas City, il lui suffit à toutes fins pratiques d’un point pour terminer en tête du classement (en cas d’égalité, les équipes sont départagées par le nombre de buts marqués, ce qui avantage nettement les Californiens). Ils auront l’occasion de le remporter contre le LA Galaxy puis à Portland. En cas de double échec du leader, les Sportingmen devront réaliser le sans-faute à New York et contre Philadelphie pour s’adjuger le Supporters Shield.
San José est d’ores et déjà assuré de participer à la Ligue des champions car Kansas City s’y est qualifié en remportant la Coupe des États-Unis.

CONFÉRENCE OUEST
Salt Lake, Seattle et le LA Galaxy accompagneront San José en phase finale. Le dernier siège sera pour Vancouver ou Dallas. Avantage à l’équipe de Martin Rennie, qui compte quatre unités d’avance sur son adversaire. Une victoire contre Portland ou à Salt Lake lui suffira. Les Texans, qui ont marqué plus de buts, ne peuvent se permettre la moindre défaite et sont quasiment contraints au 6/6 à Seattle et contre Chivas USA.

CONFÉRENCE EST
Kansas City et Chicago sont déjà rassurés sur leur sort. Quatre équipes luttent pour les trois dernières places. DC United (3e, 54 pts) est le mieux classé mais son calendrier est ardu, avec la visite de Columbus et un déplacement à Chicago. Tout comme New York (4e, 53 pts), qui accueillera Kansas City avant d’aller à Philadelphie, il peut se contenter d’une victoire ou tabler sur une défaite des deux autres prétendants. Houston (5e, 50 pts), qui reçoit Philadelphie et se déplace à Colorado, doit prendre au moins autant de points que Columbus (6e, 49 pts et en mauvaise posture car la moins bonne attaque des quatre) qui, après son déplacement à DC United, jouera contre Toronto.

20 September 11:42 de la mañana

 

Seattle se qualifie, le LA Galaxy se fait peur : on peut résumer ainsi la soirée de mercredi des clubs de MLS en Ligue des champions. Aux Puerto Rico Islanders, les Californiens ont été muets offensivement et ont dû compter sur leur gardien Brian Perk pour sauver un point (0-0) : leur qualification se jouera le 25 octobre à Metapan. Seattle est déjà assuré de passer l’hiver au chaud grâce à sa victoire dans un match course-poursuite à Marathon (2-3). De bon augure avant le sommet de samedi contre San José.

D’autant que le leader est passé bien près de la catastrophe dans son match de championnat d’hier : chez lui, il a failli offrir sa première victoire en déplacement à Portland, qui menait 0-2 grâce à deux réalisations de Danny Mwanga. Mais Wondolowski est monté et a marqué deux buts synonymes d’égalisation (2-2).

La première a finalement eu lieu à New York. Après moult difficultés pour se rendre à destination, Kansas City a profité d’erreurs en début de match de l'équipe locale, qui avait pourtant juré qu’on ne l’y reprendrait plus, et lui a infligé sa première défaite à domicile de la saison (0-2).

Dans la lutte pour la cinquième place de la conférence Est, Columbus a remporté une victoire précieuse 1-0 contre Chivas USA grâce à un but tardif de Meram, et met la pression sur DC United qui se déplace ce soir à Philadelphie (direct RDS2, ESPN2, TSN2).

Classements de la Ligue des champions
Classement du championnat
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

19 September 11:47 de la mañana

Alors qu’on répète à qui mieux mieux que chaque match est crucial, en ce milieu de semaine, l’adage sera non seulement vrai en championnat, mais également en Ligue des champions, puisque nos clubs seront en lice sur les deux scènes.

Ce mardi, Salt Lake a souffert mais s’est imposé au Tauro FC grâce à un penalty dans les arrêts de jeu et peut encore rêver de terminer à la première place du groupe, la seule qualificative.

Seattle est en bien meilleure posture et assurera d’ailleurs sa qualification en cas de victoire ce mercredi à Marathon, un déplacement périlleux mais familier pour Mario Martinez. De son côté, le LA Galaxy se déplacera à Bayamón avec une équipe semblable à celle qui avait battu les Puerto Rico Islanders il y a quelques semaines. Chez lui, ce jeudi, Houston, qui tient à rester compétitif sur tous les fronts, voudra éviter un faux pas contre FAS.

En championnat, deux luttes seront à surveiller. Celle pour la première place du classement général, d’abord. Le leader San José, où Mehdi Ballouchy apporte de la variation sur les flancs, partira favori contre Portland et pourrait encore réaliser une bonne opération. Il verra en tout cas un de ses concurrents directs perdre des plumes, puisque son dauphin Kansas City, meilleure équipe à l'extérieur à ce stade de la saison, se déplace chez le quatrième, New York, qui a trop souvent encaissé en début de match ces derniers temps.

La lutte pour la cinquième place de la conférence Est, ensuite. Le classement actuel laisse croire qu’elle se jouera entre Columbus et DC United. Le premier récupérera Gruenebaum et Higuain pour recevoir Chivas USA, alors que l’équipe de la capitale américaine devra être pleinement concentrée pour gagner à Philadelphie malgré le mécontentement de Boskovic.

EN LIGUE DES CHAMPIONS
Tauro FC (Pan) - Salt Lake
Puerto Rico Islanders (PRi) - LA Galaxy
Marathon (Hnd) - Seattle
Houston - CD FAS (Slv)

0-1
(me 20h00)
(me 22h00)
(je 20h00)
Classements
EN CHAMPIONNAT
New York - Kansas City
Columbus - Chivas USA
San José - Portland
Philadelphie - DC United

(me 19h00)
(me 19h30)
(me 22h30)
(je 20h00)
Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs ou LiveSport.tv
Les rencontres de Ligue des champions sont aussi diffusées sur Concacaf TV

05 September 4:44 de la tarde

Il souffle actuellement un vent du Nord sur la MLS. Le LA Galaxy vient d’engager l’international suédois Christian Wilhelmsson. Pour l’avoir suivi de près lorsqu’il évoluait à Anderlecht, je me souviens de sa vitesse et de ses qualités techniques. Son récent passage en Arabie Saoudite n’a pas trop altéré ses aptitudes. Il m’a laissé une très bonne impression lors du dernier Euro et je pense que si Wilhelmsson n’avait pas été cantonné à un rôle de remplaçant de luxe, la Suède aurait franchi le premier tour.

Un autre Scandinave pourrait le rejoindre bientôt dans notre compétition : Eidur Gudjohnsen, le membre le plus célèbre de cette grande famille de soccer en Islande, s’entraîne actuellement à Seattle.

Il y aura de l’action sur les terrains de MLS ce soir. L’intérêt sportif pour Colorado - Portland (21h00) est plus limité, par contre Columbus espère prolonger sa belle série à New England (20h00). De retour chez lui demain à 20h30, Houston veillera aux détails pour ne pas se faire surprendre par Salt Lake, où Justin Braun ne semble guère connaître plus de succès qu’à Montréal.

Les deux équipes seront privées de plusieurs titulaires, convoqués par leur équipe nationale. Qui sera le plus déforcé ? Nous en avons discuté dans la dernière émission Coup Franc. Je vous parlerai davantage des éliminatoires de la Coupe du monde dans les prochains jours. En attendant, les équipes se préparent à leur façon : pour les Américains, c’est avec du basket-ball et des annuaires téléphoniques.

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs ou LiveSport.tv