blog

Columbus Crew

23 January 5:27 de la tarde

La Major League Soccer et l’USL PRO (division professionnelle des United Soccer Leagues) ont annoncé aujourd’hui un partenariat qui, pour 2013, comprendra des matchs entre les équipes réserves des clubs de MLS et les formations d’USL PRO ainsi que la mise en place de plusieurs affiliations exclusives entre équipes. D’autres initiatives techniques et commerciales entre les deux entités seront annoncées lorsqu’elles seront finalisées au cours des prochains mois.

Chaque affiliation entre clubs sera adaptée afin de répondre aux besoins des équipes respectives, mais toutes comprendront au moins quatre prêts à long terme de joueurs du club de MLS à sa filiale en USL PRO. Les clubs de MLS ayant une filiale officielle en USL PRO n’auront pas de représentant au championnat 2013 de la Division réserves de la MLS. Aucun club de MLS ni d’USL PRO n’est obligé de conclure un accord d’affiliation. Certaines affiliations déjà entérinées seront annoncées au cours des prochains jours.

Sur le terrain, chacune des 13 équipes d’USL PRO disputera deux matchs contre des équipes réserves de clubs de MLS. À l’exception d’Antigua, qui jouera deux fois sur le terrain des équipes réserves de MLS, les équipes d’USL PRO ont été couplées avec un seul club de MLS pour un double duel comprenant un match sur le terrain de chaque équipe. Ces rencontres seront officielles, leur résultat comptant donc aussi bien pour le classement en USL PRO qu’en Division réserves de la MLS (chacun des deux championnats étant bel et bien organisé cette année). Les détails de ces matchs seront annoncés lors de la communication prochaine du calendrier officiel 2013 de l’USL PRO.

15 January 3:52 de la tarde

US international Robbie Rogers’ contract with Leeds United has been terminated by mutual consent, so what does that mean for the winger’s future? Could a return to MLS be in the cards?

The Columbus Dispatch has some early details for those wondering. For now, though, Rogers' agent is staying mum on the subject of potential destinations for the former Crew star.

The 25-year-old joined the Championship side 12 months ago after a successful trial period, but a head injury and ankle injury limited his involvement to just one start and three further appearances as a sub.

Rogers left MLS on a free transfer after five seasons with the Crew and is free to sign with any team overseas, but his rights belong to Columbus after the club made the left-footed winger a qualifying offer after the 2011 season.

Should Columbus bring him back? Or should Rogers look for another landing place in Europe?

14 January 3:51 de la tarde

Le marché des transferts entre la MLS et l’étranger a été très actif depuis le retour de vacances, que cela concerne des arrivées définitives, des prêts, des départs, des rumeurs ou des joueurs désignés.

Ainsi, deux nouveaux joueurs désignés sont arrivés sous forme de prêt. Portland pense avoir trouvé son maître à jouer en Diego Valeri, en photo ci-dessus sous le maillot de son ancien club, Lanús (Argentine). De son côté, DC United a été chercher à Bahia (Brésil) l’attaquant Rafael, deuxième plus jeune joueur désigné de l’histoire de la MLS. Autre prêt, celui à Montréal du milieu italien Andrea Pisanu par Bologne.

Alors qu’il a laissé partir Kevin Hartman, Dallas lui a trouvé un remplaçant en la personne de Raúl Fernández, gardien de l’équipe nationale du Pérou acquis à titre définitif aux Français de Nice. Autre international qui fera ses débuts en MLS, le défenseur équatorien Diego Calderón quitte le LDU Quito pour Colorado. De son côté, Vancouver a ramené sur le continent le géant américain Brad Rusin, qui avait tenté sa chance au Danemark. Le principal transfert interne du début d’année est le passage de l’Estonien Joel Lindpere de New York à Chicago. Notons aussi que Tyson Wahl, laissé libre par Colorado, a signé à Columbus.

Le départ qui a surpris bien du monde est celui d’André Hainault, qui quitte Houston pour rejoindre Ross County, mal classé en D1 écossaise. Le fait que Roger Espinoza rejoigne aussi les îles britanniques, et plus précisément Wigan, était en revanche attendu depuis longtemps. Son coéquipier Graham Zusi s’entraîne pour sa part à West Ham. Andy Najar (DC United) a réussi son entrée en matière à Anderlecht (Belgique), où il est prêté pour un mois. Fredy Montero a déjà dit au revoir à ses coéquipiers, même si son départ de Seattle n’est pas encore officiel. On l’annonce à Millonarios, en Colombie, pays où pourrait aussi aboutir Carlos Valdés (Philadelphie).

09 January 1:05 de la tarde

Ça y est, le calendrier de la saison régulière 2013 est sorti ! Je vous invite à le consulter ici.

Le coup d’envoi sera donné le 2 mars à 16h00 avec Philadelphie - Kansas City. Le format de compétition est identique à celui de 2012, avec l’inversion du lieu des rencontres entre les clubs qui s’affrontent une seule fois.

Le week-end des 16 et 17 mars promet d’être particulièrement palpitant puisque huit des neuf rencontres au programme opposeront des clubs rivaux. Parmi elles, l’incontournable Seattle - Portland,  mais aussi New York - DC United, Dallas - Houston ou encore Montréal - Toronto.

Comme de coutume désormais, il sera possible de regarder en direct chacune des 323 rencontres, que ce soit à l’antenne des partenaires de télédiffusion nationale, sur des chaînes de télévision locales, via le bouquet Direct Kick ou MLS Live. Certaines rencontres retransmises par ESPN et ESPN2 seront même en 3D !

L’élaboration du calendrier a été effectuée en veillant à ne pas entrer en conflit avec les matchs des éliminatoires de la Coupe du monde. En été, les coups d’envois seront rarement donnés avant 16h00, pour éviter qu’un soleil de plomb n’assomme le stade.

Au soir du 27 octobre, après 35 semaines de compétition et 34 matchs pour chaque équipe, le classement final de la saison régulière sera établi. Pourra alors commencer la phase finale de la compétition, qui durera une semaine de plus que l'an dernier puisque la finale de la Coupe MLS se jouera le 7 ou le 8 décembre.

03 January 9:31 de la tarde

Fredy Montero maybe never knew it or others purged it out of him: But like it or not, no matter what the formation may show on any given matchday, Montero is an old-school No. 10.

A No. 10 as in a supremely skilled, game-breaker. They may not be the fastest, the tallest or the strongest, but they're capable of that stroke of genius that other players can only dream about.

No. 10s are hot and cold. They're often enigmatic and maddening. They need freedom because they don't fit a specific mold. They can't be judged by the same measure as other players. They're different.

Well, since Montero was counted on for goals (he did score double-digit goals in each of his four seasons), we could instead use the "No. 9.5" label that Michel Platini once coined for Italian Roberto Baggio: the No. 10 who also finds the back of the net.

Whichever label fits him best, it's no secret that tweeners like Montero are dying a slow death in modern soccer, which is increasingly based on athleticism and production. The sport has very little patience any more for the artisans, whose production may not always be reliable or punctual, but whose craft is inimitable.

If Montero's return to Colombia does materialize, MLS will have lost one of its artisans -- the author of some of the best goals in league history. True gems. But these days the Sounders are not interested in art and pretty pictures. They want goals. Goals that win them trophies.

Montero's exit, if it happens, would follow that of No. 10's Sebastián Grazzini (Chicago Fire) and Davide Chiumiento (Vancouver Whitecaps), who departed during the 2012 season. Toronto FC also sent attacking catalyst Joao Plata back to Ecuador in midseason.

Meanwhile, as creative types like Freddy Adu (Philadelphia Union) and Darlington Nagbe (Portland Timbers) suffer through existential crises (where and how do they fit in MLS?), there have been rumors of another potential return to Colombia for FC Dallas playmaker David Ferreira.

Real Salt Lake are desperately trying to cling to their No. 10 Javier Morales and the New York Red Bulls looked far and wide before landing 37-year-old Brazilian Juninho Pernambucano.

Who's left out there? Columbus have their fingers crossed that a healthy Federico Higuaín can regain his form, while Colorado hope Martín Rivero can actually find his.

Before we get too alarmed, what we may very well be witnessing could just be a transition phase in MLS. A changing of the guard. The slighter, softer Montero's making way for a new breed of modern gamebreakers who are built stronger (see Sporting's Graham Zusi), bigger (see Toronto's Luis Silva), tougher (see Philly's Michael Farfan) and show up every game.

But finding another Farfan is easier said than done. Good luck, Seattle.

12 December 6:16 de la tarde

Suite du résumé des bilans de saison des clubs faits sur MLSsoccer.com, avec ceux des quatre autres formations qui n’ont pas atteint la phase finale de la compétition.

C’était une première depuis 2009 pour Dallas, dont la saison a été marquée par de nombreuses blessures. L’arrivée de Julian De Guzman et le retour en santé de l’indispensable David Ferreira ont permis à l’équipe de mieux tourner en fin de saison, mais les Texans avaient un retard trop important à combler. Arrivé en début d’année, le directeur technique Fernando Clavijo n’a pas tout chamboulé : l’équipe portera davantage sa marque la saison prochaine.

Montréal (qui n’a mis personne à la disposition de MLSsoccer.com pour la traditionnelle entrevue de fin de saison) peut être satisfait des résultats obtenus pour sa première campagne en MLS. Quand on approfondit, on se rend compte que cette place dans le ventre mou ne reflète pas une équipe globalement moyenne, mais bien une formation avec de solides points forts et des manquements criants, ce qui ouvre grand la porte à l’incertitude.

Colorado a connu une saison difficile : le club a relativement bien transféré mais a été privés de plusieurs valeurs sûres. L’équipe a dû s’habituer au style de son nouvel entraîneur, Oscar Pareja, qui prône la patience et souhaite voir ses joueurs faire preuve de davantage de concentration. On a vraiment affaire à une équipe en construction et 2013 pourrait être une autre année de transition.

Un mot peut résumer la saison 2012 de Columbus : déséquilibre. Bloc de béton sans inspiration en début d’année, l’équipe est devenue durant l’été aussi virevoltante devant que friable derrière. « Nous avons été très constants », se réjouit cependant l’optimiste entraîneur Robert Warzycha. Matthew Doyle, un des analystes de MLSsoccer.com, pense qu’il accomplit du bon travail malgré des résultats sur la pente descendante.

Je recommencerai cet exercice à quelques reprises dans les prochains jours jusqu’à ce que le tour d’horizon de tous les clubs soit terminé. Rendez-vous ici pour retrouver sur la même page un lien vers tous les textes et les dates de parution des prochains bilans.

03 December 8:23 de la tarde

By now you've probably seen "the list," the group of guys available for the third-ever MLS Re-Entry process, which includes Stage One and Stage Two Re-Entry Drafts on Dec. 7 and 14.

Things could certainly change between now and then – guys could opt out of the process, come to new terms with their clubs, be traded to another MLS team or head overseas – but I thought it would be interesting to see what kind of lineup you could pluck from those made available by their clubs.

Without too much in-depth research, below is my Re-Entry XI. Feel free to discuss and share yours in the comment section below.

Goalkeeper: Kevin Hartman

Defense (left to right): Gonzalo Segares, Marvell Wynne, Ike Opara, Jeremy Hall 

Midfield (left to right): Justin Mapp, Julian de Guzman, Tony Tchani, Eric Avila

Forwards: Juan Pablo Ángel, Maicon Santos

20 November 1:01 de la tarde

Finales et trophées sont au menu de notre émission hebdomadaire (à écouter ici) :
- Retour sur les matchs retour des finales de conférence. Deux matchs, deux approches et deux scénarios très différents… pour un même résultat : l’élimination de DC United et de Seattle qui n’ont pu résorber leur retard respectif sur Houston et le LA Galaxy.
- Débat : y avait-il une faute de main de Johansson dans le rectangle ? Forgez-vous votre opinion en revoyant l’action et en lisant les lois du jeu (rendez-vous page 116).
- Les animateurs de l’équipe de Coup Franc vous proposent leur Onze idéal de la MLS. Regardez-les à tête reposée sur le blog de Frédéric Lord, réagissez et proposez-nous les vôtres.
- Tour d’horizon des différents trophées de fin de saison remis par la MLS. Qui sont les favoris… et les oubliés ?
- On reçoit l’auteur d’un des dix plus beaux buts inscrits sur la planète en 2012 : Eric Hassli. Il nous parle évidemment de son but, de la manière surprenante dont il a appris la nouvelle, de son plaisir à réaliser de belles reprises de volée et du superbe but d’Ibrahimovic. Voyez les dix candidats au Prix Puskás et votez !

L'émission Coup Franc est aussi disponible sur Stitcher et iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com) ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

15 November 12:07 de la tarde

On approche de l’apothéose de la saison et on peut déjà en tirer quelques bilans. Je vous ai donc préparé mon « top 10 » et mon « flop 10 » de l’année 2012 en MLS, et comme cette rubrique s’appelle Coup Franc, je les ai respectivement rebaptisés « Pleine lucarne » et « Droit dans le mur ». Je vous les dévoilerai deux par deux, en alternance, les jours où l’actualité est plus calme. On commence aujourd’hui avec les n°9 et 10 de « Droit dans le mur ».

10. Au LA Galaxy, défendre sur le flanc gauche est optionnel
Si la plus mauvaise défense des 10 participants à la phase finale est celle du LA Galaxy, la faute en revient principalement aux buts qu’elle a encaissés qui se sont construits depuis son flanc gauche. Dunnivant, Gaul et consorts ont été trop complaisants et ont beaucoup trop laissé centrer. Heureusement pour les Californiens, depuis le début des duels à élimination directe, ce problème ne s’est pas (encore ?) posé. Et s’il s’agissait de la faille à exploiter par Seattle pour renverser la vapeur ? Mais pour cela, il faudra compter sur un Rosales en pleine possession de ses moyens.

9. Columbus peut se réjouir de ne pas jouer au basket
Heureusement que Columbus est allé chercher Federico Higuaín pour amener un peu d’animation à sa saison, parce que jusque-là, on ne peut pas dire que la formation de l’Ohio nous offrait beaucoup de spectacle. Cela dit, derrière, ce fut souvent le même scénario d’un bout à l’autre de l’année avec une défense laissait l’adversaire manœuvrer à sa guise loin du but et a concédé de nombreux buts marqués à distance. Une tactique qui leur aurait été encore plus préjudiciable en basket avec les paniers à trois points…

30 October 8:47 de la tarde

The playoffs are upon us, but if that isn't enough to satiate your thirst for soccer, we've got another contest to keep you busy throughout November.

Yes, it's time to select another AT&T Goal of the Year. Just like 2011, 64 of the year's best strikes – including all 31 AT&T Goal of the Week winners – are up for nomination, and a fan vote will whittle the field down all the way down to the year's best strike.

Whose goal are you looking forward to seeing in contention? One of David Beckham's many wonderstrikes? Or perhaps your tastes run more on the Fredy Montero side?

Tune in to MLSsoccer.com tomorrow, Oct. 31 at 1 pm ET, to find out the first 16 goals up for election and cast your vote!

In the meantime, tide yourself over with last year's winner, an absolute stunner from the Portland Timbers' then-rookie, Darlington Nagbe: