blog

Columbus Crew

13 December 12:01 de la tarde

Depuis quelques jours, les journalistes de MLSsoccer.com dressent le bilan de la saison écoulée club par club : meilleurs et pires moments, citations, besoins pour 2014 etc. Voici un bref résumé de ce qui a déjà été écrit.

La saison de DC United a été la pire de son histoire, avec quelques records négatifs, mais fut sauvée par une victoire en Coupe des États-Unis. Entre les problèmes de finition et les erreurs défensives, les déceptions se sont accumulées et le club doit se renforcer pour être prêt à jouer en Ligue des champions. Chivas USA avait bien commencé avec trois victoires en cinq rencontres puis s’est effondré et a changé d’entraîneur. Pour remonter la pente, il lui faut trouver un homme de confiance et des joueurs d’expérience qui connaissent la MLS.

À Toronto, on parlait de transition et on a eu une (nouvelle) année de turbulences, l’équipe changeant beaucoup en cours de saison. Quelques jeunes pointent le bout du nez mais ça manque d’expérience et de flair devant le but. Pour 2014, on annonce des joueurs désignés de renom. Loin devant ce trio de cancres, Columbus a vécu la fin d’une époque de manière décevante, ayant de rares satisfactions parmi lesquelles Dominic Oduro. Mais les nouveaux dirigeants du club comptent faire table rase du passé récent, dont plus personne ne parle dans l’Ohio.

La chute la plus spectaculaire fut pour Dallas, leader au début de l’été – notamment grâce aux coups de pieds arrêtés de Michel Garbini – avant de terminer 15e du classement général. De gros changements se produiront au club cet hiver, avec entre autres l’arrivée d’un nouvel entraîneur dont on ne connaît pas encore l’identité. Après une préparation désastreuse, Philadelphie a longtemps agréablement surpris mais était encore trop léger pour tenir sur la longueur. John Hackworth doit trouver les pièces manquantes au puzzle pour faire de son équipe un prétendant plus sérieux à la phase finale en 2014.

Vancouver a raté de peu la victoire en Coupe du Canada et une place en phase finale. Drôle d’équipe, capable du meilleur et d’inscrire de beaux buts, mais souvent craintive et terne. L’entraîneur Martin Rennie n’a pas résisté aux résultats inférieurs aux attentes. À Chicago, tout le monde parle de l’avant et de l’après Mike Magee : en fond de classement à son arrivée, l’équipe a effectué une remontée fantastique mais insuffisante pour terminer en ordre utile. Pour 2014, les attentes sont grandes avec l’arrivée de Franck Yallop qui a déjà annoncé qu’il adaptera le style de jeu aux hommes à sa disposition.

Je recommencerai cet exercice à quelques reprises dans les prochains jours jusqu’à ce que le tour d’horizon de tous les clubs soit terminé. Rendez-vous ici pour retrouver sur la même page un lien vers tous les textes et les dates de parution des prochains bilans.

12 December 5:39 de la tarde

Moins d’une semaine s’est écoulée depuis la finale de la Coupe MLS, mais le marché des transferts est déjà en pleine effervescence. Entraîneurs, gardiens, joueurs de renom, départs, retraites, échanges et j’en passe : voilà un point de la situation.

Deux postes sont susceptibles de provoquer une cascade de dominos au moindre changement important quelque part : ceux de gardien et d’entraîneur. Il y aura pas mal de nouveaux visages la saison prochaine à la tête des clubs, mais personne n’a été « voler » le coach d’un concurrent. Pour 2014 du moins, puisque Jason Kreis a quitté Salt Lake pour prendre la direction de New York City, qui fera son entrée dans la compétition en 2015. L’entraîneur des finalistes malheureux a expliqué que pour une fois dans sa carrière, il ne voulait pas faire le choix de la facilité.

Kansas City, le champion en titre, est touché par la valse des portiers puisque Jimmy Nielsen a annoncé sa retraite. Il y a donc une place à prendre. Ce n’est pas le cas à New England, où Matt Reis raccroche lui aussi les crampons (pour devenir entraîneur des gardiens du LA Galaxy), puisque le club a immédiatement embauché Brad Knighton (Vancouver) qui sera en concurrence avec Bobby Shuttlweorth, longtemps titulaire cette saison. Seattle n’a pour sa part pas levé l’option sur Michael Gspurning, très solide pendant un an avait de connaître une fin de saison 2013 particulièrement difficile. Là aussi, le poste a été rapidement comblé puisque Stefan Frei quitte Toronto pour rejoindre les bords du Pacifique. Parmi les joueurs de champ, Pablo Mastroeni (Colorado) s’est joint à la liste des retraités sur laquelle figuraient déjà Brian Ching (Houston) et Ramiro Corrales (San José).

La campagne des transferts a été lancée par Toronto, qui a été chercher Jackson à Dallas, club qui annonce un grand ménage. À Seattle aussi, il devrait y avoir beaucoup de changement. Le transfert le plus marquant pour le moment est celui de Mauro Rosales à Chivas USA. Tristan Bowen effectue le chemin inverse et Sigi Schmid a aussi attiré l’arrière central Chad Marshall (Columbus). Autre mouvement notable : le passage du capitaine de Montréal, Davy Arnaud, à DC United. Le club de la capitale américaine a continué de se renforcer ce jeudi, profitant de la première étape du Processus de repêchage pour aller chercher Sean Franklin (LA Galaxy) et Bobby Boswell (Houston) pendant que Portland mettait le grappin sur Steve Zakuani (Seattle). Quelques heures plus tôt, l’équipe de Caleb Porter avait effectué un échange Jorge Vallafaña - Andrew Jean-Baptiste avec Chivas USA et avait appris que le Bayern Munich affronterait les vedettes de la MLS lors du Match des étoiles 2014 à Jeld-Wen Field.

Rendez-vous ici pour avoir la liste complète des transferts déjà effectués en vue de la saison prochaine mais aussi des joueurs que les clubs ne souhaitent pas conserver.

06 November 1:01 de la tarde

New York pourra-t-il confirmer à domicile son nul 2-2 du match aller à Houston ? Devant ses supporters, Kansas City pourra-t-il remonter son but de retard face à New England ? Les demi-finales retour de la Conférence Est se jouent ce soir, et les protagonistes sont loin d’avoir leur qualification en poche.

Le spectacle commencera aux alentours de 20h00 (HE), sur RDS2 et Univision Deportes, avec New York - Houston. La pression est forte sur le vainqueur du Supporters Shield, qui a un rôle de favori à assumer. Privé d’Olave suspendu, il comptera sur la paire centrale Sekagya - Holgersson qui pourrait être mise à mal par de bonnes combinaisons entre Garcia et Bruin. Mais les Texans sont aussi dans l’obligation de gagner et déclarent qu’ils adopteront une approche offensive : l’équipe locale pourrait donc bénéficier d’espaces dans le dos de leur défense centrale, déjà béants en temps normal.

Au moment du coup d’envoi de la deuxième mi-temps sur les bords de la Passaic, le choix des téléspectateurs neutres sera difficile puisque Kansas City - New England commencera vers 21h00 (HE). Peter Vermes dit que ses joueurs sont affamés et que son équipe fera le nécessaire si l’arbitre ne contrôle pas le match à son goût (sans donner plus de détails). Mais elle devra surtout contenir un adversaire solide défensivement et éviter de se faire prendre en contre-attaque, ce qui lui est trop souvent arrivé cette saison à domicile. Vainqueurs 2-1 à l’aller, les visiteurs s’attendent à un match très difficile mais voudront semer le doute dans la tête de leurs hôtes en prenant le dessus sur leur défense et son pressing haut. Et pour faire baisser la pression, ils font montre d’une grande confiance : en eux-mêmes et en chacun de leurs coéquipiers.

Ce mercredi matin, Columbus a annoncé le nom de son nouvel entraîneur et directeur sportif : Gregg Berhalter, qui en 2012 est devenu le premier américain à entraîner un club européen (Hammarby, en Suède). Quelques heures plus tôt, lors de la conférence de presse de fin de saison des dirigeants de Montréal, on apprenait que le sort de Marco Schällibaum demeurait incertain.

22 October 10:31 de la mañana

À une semaine des verdicts finaux de la saison régulière, la tension est à son comble. L’émission de cette semaine (à écouter ici) présente les derniers enjeux en compagnie d’Olivier Brett.

Regardant le classement avec inquiétude, les Montréalais ont vécu des temps difficiles, poussé un ouf de soulagement suite à la victoire contre Philadelphie mais l’anxiété ne retombera qu’à la fin de la semaine, quand ils seront fixés sur leur sort. Au milieu d’un débat on ne peut plus animé sur le style de jeu que l’équipe doit préconiser, on parle aussi de la reconduction de contrat de Marco Di Vaio et de son attitude sur le terrain, de la blessure d’Alessandro Nesta et de ses conséquences négatives ou… positives, de la place d’Andrew Wenger dans l’équipe et dans l’effectif, des qualités d’Evan Bush et des montagnes russes émotives que vivent les supporters du club chaque saison.

L’émission se poursuit avec une présentation sommaire de la dernière journée de championnat et de ses enjeux. Qui a la mission la plus difficile ? Quelle équipe Toronto mettra-t-il sur le terrain contre Montréal et quelles en seront les conséquences ?

Pendant que certains espèrent, d’autres savent déjà que leur saison se terminera dans une semaine. Décevant, dans plusieurs cas. On fait un post-mortem synthétique des saisons de Columbus, DC United, Vancouver, San José et Dallas en expliquant les raisons de leurs échecs.

L'émission Coup Franc est disponible sur Stitcher et iTunes. N'hésitez pas à réagir ci-dessous, sur Facebook ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

05 September 12:03 de la tarde

Un mauvais début de saison et moins de matchs que les autres : Seattle a longtemps regardé le haut du classement de loin mais voilà que suite à sa victoire d’hier 1-0 contre Chivas USA (résumé vidéo), il se retrouve deuxième ! Sans convaincre, l’équipe gagne et la chance lui sourit, comme quand l’arbitre siffle la fin du match au lieu d’un coup franc menaçant. Cette dernière décision faisait aussi beaucoup parler les Californiens qui, sans la contester, la trouvent à l’image de leur saison.

Il est sûrement trop tard pour sauver sa saison, mais Columbus a pleinement recueilli les fruits de son changement d’entraîneur en battant Houston 2-0 (résumé vidéo). Brian Bliss a admis qu’en un court laps de temps, les changements qu’il a apportés étaient plus mentaux que tactiques et pense qu’ils ont permis à ses joueurs d’accélérer le jeu au bon moment pour remporter les trois points. Houston a eu le tort de ne pas profiter de ses occasions durant les premières minutes et de laisser son adversaire rentrer dans le match.

Et à Toronto, le vent va-t-il tourner ? Chaque année, un entraîneur et/ou un haut dirigeant du club passe à la trappe, dans l’espoir que le suivant obtiendra de moins mauvais résultats. Cette saison ne fait pas exception et le président-directeur général Kevin Payne a été congédié. Dire que certains pensaient qu’il était l’homme de la situation en raison de son passé à DC United… Le Toronto FC a expliqué qu’il préparait la saison 2014 et y partirait dans une autre direction. Encore…

04 September 11:58 de la mañana

Seattle rejoindra-t-il le LA Galaxy à la deuxième place du classement général ce soir ? Pour y parvenir, il devra se défaire chez lui de l’autre équipe de Los Angeles, Chivas USA : une tâche a priori facile mais il se méfie de rojiblancos « mieux organisés derrière » et, surtout, armés d’Erick Torres devant.

L’autre match au programme de la soirée sera le premier de Brian Bliss à la tête de Columbus : il ne « réinventera pas la roue » selon ses joueurs mais s’il a l’ambition de diriger l’équipe en 2014, il voudra commencer par une victoire contre Houston. Si les Texans gagnent, ils effectueront une opération juteuse au classement mais se mettront aussi dans de meilleures dispositions avant de passer presque toute la fin de la saison régulière à affronter des concurrents directs.

Ces rencontres du mercredi passeront-elles bientôt à la trappe ? Selon NBCSN, la ligue pourrait décider de réduire la saison régulière à 28 rencontres. Quand il y aura 24 clubs, en 2020, cette nouvelle formule générera... 34 matchs par équipe. Je ne crois donc guère à une réduction drastique prématurée et, à lire les réactions, elle serait très mal accueillie.

Pendant ce temps, à Philadelphie, l’Union a inauguré sa propre école secondaire. Baptisée YSC Academy, elle accueille 32 élèves – tous membres des équipes de jeunes du club – qui s’entraîneront le matin et étudieront l’après-midi avec l’espoir de passer pros un jour. On s’approche des conditions de travail des jeunes dans les centres de formation européens !

03 September 11:13 de la mañana

Hier, Columbus a donc décidé de congédier son entraîneur Robert Warzycha, serviteur de très longue date puisqu’il était en poste depuis 2009 dans le club où il a joué de 1996 à 2002. Entre temps, il était resté au club, en tant qu’entraîneur adjoint.

J’ai l’impression qu’en MLS, les entraîneurs sont moins sur un siège éjectable qu’ailleurs. J’ai donc voulu le vérifier, en comparant avec les cinq grands championnats européens, qui viennent de reprendre. À vous d’en tirer vos conclusions.

Entraîneur
Dominic Kinnear
Jason Kreis
Schellas Hyndman
Bruce Arena
Sigi Schmid
Peter Vermes
Ben Olsen
Frank Klopas
Óscar Pareja
Jay Heaps
John Hackworth
Martin Rennie
José Luis Real
Marco Schällibaum
Mike Petke
Caleb Porter
Ryan Nelsen
Mark Watson
Brian Bliss

Club
Houston
Salt Lake
Dallas
LA Galaxy
Seattle
Kansas City
DC United
Chicago
Colorado
New England
Philadelphie
Vancouver
Chivas USA
Montréal
New York
Portland
Toronto
San José
Columbus

Arrivée
2006
2007
2008
2008
2009
2009
2010
2011
2012
2012
2012
2012
2013
2013
2013
2013
2013
2013
2013

MLS
Entraîneur le plus ancien : Dominic Kinnear (Houston), 8e saison
Entraîneurs à leur quatrième saison ou plus : 7/19
Nouveaux entraîneurs au début de la saison : 5
Entraîneurs remplacés en cours de saison : 2

France
Entraîneur le plus ancien : Christian Gourcuff (Lorient), 11e saison
Entraîneurs à leur quatrième saison ou plus : 6/20
Nouveaux entraîneurs au début de la saison : 5

Allemagne
Entraîneurs les plus anciens : Torsten Lieberknecht (Braunschweig) et Jürgen Klopp (Dortmund), 6e saison
Entraîneurs à leur quatrième saison ou plus : 4/18
Nouveaux entraîneurs au début de la saison : 3

Angleterre
Entraîneur le plus ancien : Arsène Wenger (18e saison)
Entraîneurs à leur quatrième saison ou plus : 2/20
Nouveaux entraîneurs au début de la saison : 5

Italie
Entraîneurs les plus anciens : Stefano Colantuono (Atalanta), Andrea Mandorlini (Hellas Vérone), Massimiliano Allegri (AC Milan), Francesco Guidolin (Udinese), 4e saison
Entraîneurs à leur quatrième saison ou plus : 4/20
Nouveaux entraîneurs au début de la saison : 6

Espagne
Entraîneur le plus ancien : Pepe Mel (Betis Séville), 4e saison
Entraîneurs à leur quatrième saison ou plus : 1/20
Nouveaux entraîneurs au début de la saison : 12

02 September 11:54 de la mañana

C’est rare, mais ça arrive : cette semaine, je ne vous parlerai pas des contre-performances des équipes de tête puisque, une fois n’est pas coutume, presque tous les ténors du classement ont gagné.

Le leader, Salt Lake, a ouvert la voie vendredi en affolant une fois de plus le marquoir lors d’une victoire contre Portland acquise grâce aux mouvements sans ballon mais aussi en punissant, encore, les faiblesses défensives sur phases arrêtées d’un adversaire qui reconnaît avoir reçu une leçon d’humilité.

Son premier poursuivant est désormais le LA Galaxy qui, après sa nette victoire contre San José, a pour objectif de bientôt ne plus avoir aucun adversaire devant lui. Il doit se méfier de Seattle, qui nourrit les mêmes ambitions et s’est arraché pour gagner à Columbus (ce qui a coûté sa place à Robert Warzycha) en jouant à 10 pendant presque tout le match retardé par un violent orage. Il faudra aussi satisfaire Eddie Johnson, qui a clairement fait part de ses prétentions salariales en célébrant son but.

Mais la bisbille peut avoir du bon : après s’être disputé avec Thierry Henry, Mike Petke l’a mis sur le banc et a remanié son équipe qui s’est imposée contre DC United en montrant qu'il y avait d'interessantes alternatives au sein de l’effectif. Si la victoire de Kansas City contre Colorado peut paraître attendue, elle met quand même fin à une série de 9 rencontres sans défaite des visiteurs qui ont peiné à trouvé leur rythme face à des Ciel et Marine qui avaient besoin de retrouver la confiance.

Parmi les six premiers ce matin, seul Montréal n’a pas gagné ce week-end. Mais les Québécois ont enfin préservé leurs filets à l’extérieur (une première depuis le match inaugural de la saison) pour prendre un bon point à Philadelphie où McInerney s’en veut encore d’avoir raté la balle de match.

LES RÉSULTATS
Toronto - New England
Salt Lake - Portland
Philadelphie - Montréal
Columbus - Seattle
New York - DC United
Kansas City - Colorado
LA Galaxy - San José
Chicago - Houston
Vancouver - Chivas USA

 
1-1
4-2
0-0
0-1
2-1
2-1
3-0
1-1
2-2

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

05 July 10:48 de la mañana

Dallas n’a pas saisi sa chance de réaliser la bonne opération du milieu de semaine en étant tenu en échec 0-0 chez lui par Chivas USA. Le gardien local Raul Fernandez a même dû jouer les pompiers de service et sauver un point pour les Texans contre des visiteurs qui se disent particulièrement motivés d’affronter des adversaires… qui jouent aussi en rouge et blanc.

En cas de victoire à Colorado, New York pouvait côtoyer à nouveau les premiers rangs. Mais c’est plutôt sa forme déclinante qui s’est confirmée, avec une troisième défaite en quatre rencontres qui a pris forme en début de deuxième mi-temps avec une ouverture du score qui lui a coupé les jambes. Après l’attaque, ce fut au tour de la défense de Colorado de retrouver ses marques, ce qui permet à l’équipe de se montrer très confiante à l’approche des échéances futures.

Enfin, le LA Galaxy s’est imposé de justesse contre Columbus grâce à deux penaltys en toute fin de rencontre qui ont rendu les visiteurs rouge de colère. De son côté, Robbie Keane déclarait ne pas avoir à rougir de honte après ces décisions arbitres, parfaitement justifiées selon lui.

Par ailleurs, la conférence de presse organisée ce matin par l’Association canadienne de soccer a bel et bien confirmé l’embauche de Benito Floro au poste de sélectionneur de l’équipe nationale.

LES RÉSULTATS
Toronto - Montréal
Chicago - San José
Kansas City - Vancouver
Salt Lake - Philadelphie
Seattle - DC United
Dallas - Chivas USA
Colorado - New York
LA Galaxy - Columbus

 
3-3
3-2
1-1
2-2
2-0
0-0
2-0
2-1

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

 

17 June 11:41 de la mañana

Une fois n’est pas coutume… le Toronto FC a gagné et a été la seule des cinq équipes victorieuses du week-end à battre un adversaire moins bien classé.

Le leader, Dallas, a donc été battu à Portland après avoir joué de malchance avec ses attaquants. Déjà privé de Perez, retenu pour obligations internationales, il a dû se passer de Cooper, rentré dare-dare en raison d’une urgence familiale. Titularisé, Hassli, blessé, est sorti après 8 minutes… Les Texans ont quand même espéré pendant 90 minutes, notamment grâce à de beaux arrêts de Fernandez. Nagbe a inscrit le seul but du match, qu’il place au sommet de sa hiérarchie personnelle, permettant à Portland de revenir à deux points de son adversaire du jour.

Au courant du résultat, Montréal savait qu’il s’emparerait de la tête du classement général en cas de victoire à Columbus. Mais les Québécois ont été timides sur le terrain d’un adversaire qui est enfin parvenu à faire pencher la chance de son côté.

Les équipes en forme ont aussi été battues. Invaincu depuis six rencontres, Colorado a perdu chez lui contre San José à l’issue d’un match très tendu permettant à Mark Watson de réussir ses débuts grâce au premier but de la saison de Lenhart. Meilleure défense de la compétition, New England n’a pas résisté à l’exclusion de Farrell et a encaissé quatre buts à Vancouver, emmené par un Miller en grande forme.

Le duel entre les deux derniers a enfoncé encore un peu plus DC United, qui croit cependant que des jambes moins lourdes et un arbitre moins sévère auraient permis d’éviter la défaite contre Toronto où l’on souhaite désormais « apprendre à gagner ».

LES RÉSULTATS
Portland - Dallas
DC United - Toronto
Columbus - Montréal
Colorado - San José
Vancouver - New England

 
1-0
1-2
2-0
1-2
4-3

Classement général
Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo