blog

Chicago Fire

24 January 3:35 de la tarde

Maintenant que New York a officialisé l’embauche de Mike Petke, on connaît le nom des 19 entraîneurs qui entameront la saison 2013. Voilà la liste classée par longévité dans leur club, avec leur nationalité, leur année de naissance et l’occupation des nouveaux venus en 2012.

  • Houston : Dominic Kinnear (É-U / 1967 / 10e saison, incluant les deux avant le déménagement de l’équipe de San José à Houston)
  • Salt Lake : Jason Kreis (É-U / 1972 / 7e saison)
  • LA Galaxy : Bruce Arena (É-U / 1951 / 6e saison)
  • Dallas : Schellas Hyndman (É-U / 1951 / 6e saison)
  • San José : Frank Yallop (Can / 1964 / 6e saison)
  • Seattle : Sigi Schmid (É-U / 1953 / 5e saison)
  • Columbus : Robert Warzycha (Pol / 1968 / 5e saison)
  • Kansas City : Peter Vermes (É-U / 1966 / 5e saison)
  • DC United : Ben Olsen (É-U / 1977 / 4e saison)
  • Chicago : Frank Klopas (É-U / 1977 / 3e saison)
  • New England : Jay Heaps (É-U / 1976 / 3e saison)
  • Colorado : Oscar Pareja (Col / 1968 / 2e saison)
  • Vancouver : Martin Rennie (Éco / 1975 / 2e saison)
  • Philadelphie : John Hackworth (É-U / 1970 / 2e saison)
  • Portland : Caleb Porter (É-U / 1975 / 1re saison - Akron, NCAA)
  • Chivas USA : José Luis Sánchez Solá, alias Chelis (Mex / 1959 / 1re saison - Correcaminos UAT, D2 mexicaine)
  • Montréal : Marco Schällibaum (Sui / 1962 / 1re saison - instructeur Fifa en Asie)
  • New York : Mike Petke (É-U / 1976 / 1re saison - entraîneur adjoint)
  • Toronto : Ryan Nelsen (N-Z / 1977 / 1re saison - joueur à QPR, D1 anglaise)

23 January 5:27 de la tarde

La Major League Soccer et l’USL PRO (division professionnelle des United Soccer Leagues) ont annoncé aujourd’hui un partenariat qui, pour 2013, comprendra des matchs entre les équipes réserves des clubs de MLS et les formations d’USL PRO ainsi que la mise en place de plusieurs affiliations exclusives entre équipes. D’autres initiatives techniques et commerciales entre les deux entités seront annoncées lorsqu’elles seront finalisées au cours des prochains mois.

Chaque affiliation entre clubs sera adaptée afin de répondre aux besoins des équipes respectives, mais toutes comprendront au moins quatre prêts à long terme de joueurs du club de MLS à sa filiale en USL PRO. Les clubs de MLS ayant une filiale officielle en USL PRO n’auront pas de représentant au championnat 2013 de la Division réserves de la MLS. Aucun club de MLS ni d’USL PRO n’est obligé de conclure un accord d’affiliation. Certaines affiliations déjà entérinées seront annoncées au cours des prochains jours.

Sur le terrain, chacune des 13 équipes d’USL PRO disputera deux matchs contre des équipes réserves de clubs de MLS. À l’exception d’Antigua, qui jouera deux fois sur le terrain des équipes réserves de MLS, les équipes d’USL PRO ont été couplées avec un seul club de MLS pour un double duel comprenant un match sur le terrain de chaque équipe. Ces rencontres seront officielles, leur résultat comptant donc aussi bien pour le classement en USL PRO qu’en Division réserves de la MLS (chacun des deux championnats étant bel et bien organisé cette année). Les détails de ces matchs seront annoncés lors de la communication prochaine du calendrier officiel 2013 de l’USL PRO.

18 January 5:11 de la tarde

Si le SuperDraft a focalisé l’attention toute la semaine, les clubs de MLS n’ont pas pour autant arrêté de recruter ailleurs, loin de là ! Alors, si vous aviez les deux yeux rivés à Indianapolis, voilà ce que vous avez manqué.

Colorado s’est renforcé avec l’ailier chilien de 22 ans Kevin Harbottle, qui évoluait à l’Universidad Católica. Dans le même temps, le club des Rocheuses a laissé partir Jeff Larentowicz à Chicago. Autre milieu central important de la MLS à s’être trouvé un nouvel employeur : Julio César rejoint Toronto, lui que Kansas City avait décidé de ne pas conserver.

Comme depuis le début de la période des transferts, ça a beaucoup bougé à Portland. Le club a coupé les ponts avec le joueur désigné Chris Boyd, décevant depuis son arrivée. Il a aussi laissé partir Mike Fucito à San José. Enfin, il a trouvé un accord pour permettre à Robbie Findley de jouer à Salt Lake. Le joueur avait quitté la MLS en 2010 pour rallier Nottingham Forest et, en cas de retour, devait évoluer à Portland suite au repêchage d’expansion 2010.

Autre nouvelle réjouissante pour les supporters de Salt Lake : la prolongation de contrat de Javier Morales. Même nouvelle au LA Galaxy, pour Robbie Keane qui a signé un bail de plusieurs saisons. Le club californien a aussi transféré Juninho à titre définitif, lui qui louait le Brésilien depuis trois saisons.

Pendant que les rumeurs du passage de Brek Shea à Stoke se faisaient insistantes, Philadelphie, où l’avenir de Freddy Adu est de plus en plus incertain, a officialisé le prêt de son capitaine Carlos Valdés à l’Independiente Santa Fe en Colombie. Enfin, Andy Najar est convoité par Anderlecht dont la première offre a été refusée par DC United.

N'oubliez pas que la liste de toutes les arrivées et de tous les départs actés se retrouve ici.

14 January 3:51 de la tarde

Le marché des transferts entre la MLS et l’étranger a été très actif depuis le retour de vacances, que cela concerne des arrivées définitives, des prêts, des départs, des rumeurs ou des joueurs désignés.

Ainsi, deux nouveaux joueurs désignés sont arrivés sous forme de prêt. Portland pense avoir trouvé son maître à jouer en Diego Valeri, en photo ci-dessus sous le maillot de son ancien club, Lanús (Argentine). De son côté, DC United a été chercher à Bahia (Brésil) l’attaquant Rafael, deuxième plus jeune joueur désigné de l’histoire de la MLS. Autre prêt, celui à Montréal du milieu italien Andrea Pisanu par Bologne.

Alors qu’il a laissé partir Kevin Hartman, Dallas lui a trouvé un remplaçant en la personne de Raúl Fernández, gardien de l’équipe nationale du Pérou acquis à titre définitif aux Français de Nice. Autre international qui fera ses débuts en MLS, le défenseur équatorien Diego Calderón quitte le LDU Quito pour Colorado. De son côté, Vancouver a ramené sur le continent le géant américain Brad Rusin, qui avait tenté sa chance au Danemark. Le principal transfert interne du début d’année est le passage de l’Estonien Joel Lindpere de New York à Chicago. Notons aussi que Tyson Wahl, laissé libre par Colorado, a signé à Columbus.

Le départ qui a surpris bien du monde est celui d’André Hainault, qui quitte Houston pour rejoindre Ross County, mal classé en D1 écossaise. Le fait que Roger Espinoza rejoigne aussi les îles britanniques, et plus précisément Wigan, était en revanche attendu depuis longtemps. Son coéquipier Graham Zusi s’entraîne pour sa part à West Ham. Andy Najar (DC United) a réussi son entrée en matière à Anderlecht (Belgique), où il est prêté pour un mois. Fredy Montero a déjà dit au revoir à ses coéquipiers, même si son départ de Seattle n’est pas encore officiel. On l’annonce à Millonarios, en Colombie, pays où pourrait aussi aboutir Carlos Valdés (Philadelphie).

09 January 1:05 de la tarde

Ça y est, le calendrier de la saison régulière 2013 est sorti ! Je vous invite à le consulter ici.

Le coup d’envoi sera donné le 2 mars à 16h00 avec Philadelphie - Kansas City. Le format de compétition est identique à celui de 2012, avec l’inversion du lieu des rencontres entre les clubs qui s’affrontent une seule fois.

Le week-end des 16 et 17 mars promet d’être particulièrement palpitant puisque huit des neuf rencontres au programme opposeront des clubs rivaux. Parmi elles, l’incontournable Seattle - Portland,  mais aussi New York - DC United, Dallas - Houston ou encore Montréal - Toronto.

Comme de coutume désormais, il sera possible de regarder en direct chacune des 323 rencontres, que ce soit à l’antenne des partenaires de télédiffusion nationale, sur des chaînes de télévision locales, via le bouquet Direct Kick ou MLS Live. Certaines rencontres retransmises par ESPN et ESPN2 seront même en 3D !

L’élaboration du calendrier a été effectuée en veillant à ne pas entrer en conflit avec les matchs des éliminatoires de la Coupe du monde. En été, les coups d’envois seront rarement donnés avant 16h00, pour éviter qu’un soleil de plomb n’assomme le stade.

Au soir du 27 octobre, après 35 semaines de compétition et 34 matchs pour chaque équipe, le classement final de la saison régulière sera établi. Pourra alors commencer la phase finale de la compétition, qui durera une semaine de plus que l'an dernier puisque la finale de la Coupe MLS se jouera le 7 ou le 8 décembre.

04 January 7:13 de la tarde

You've probably read the rumors, and so have we: The New York Red Bulls are reportedly trading Joel Lindpere to the Chicago Fire in exchange for an international slot.

Steven Goff at The Washington Post had it first, and Soccer By Ives followed it up with further details.

But as of Friday evening, neither club was saying anything, as both RBNY and Chicago declined to comment to MLSsoccer.com.

But given the amount of salary the Red Bulls are likely taking on for Juninho Pernambucano — further crowding up an already crowded midfield — and their suddenly open Designated Player slot thanks to the sale of Rafa Márquez, this move isn't much of a surprise. (Lindpere signed a hefty contract extension a year ago.)

Even less of a shock considering the clear-out of Hans Backe products that began as soon as the 2012 season ended and will likely continue as new sporting director Andy Roxburgh puts his stamp on the club. All that cap space is going to go somewhere, and if you factor in the extra international slot into the equation, well, you can take a guess as to what kind of math the Red Bulls are banking on.

Still, it'd be a bit sad to see the Estonian midfielder make his exit from Red Bull Arena. After all, he bagged the first goal ever scored there and was a fan favorite. If he's gone, by the way, that would leave a single player left on the roster from that March 2010 friendly against Santos, the debut match at RBNY's new home:

Roy Miller.

The times have changed in Harrison, indeed.

03 January 9:31 de la tarde

Fredy Montero maybe never knew it or others purged it out of him: But like it or not, no matter what the formation may show on any given matchday, Montero is an old-school No. 10.

A No. 10 as in a supremely skilled, game-breaker. They may not be the fastest, the tallest or the strongest, but they're capable of that stroke of genius that other players can only dream about.

No. 10s are hot and cold. They're often enigmatic and maddening. They need freedom because they don't fit a specific mold. They can't be judged by the same measure as other players. They're different.

Well, since Montero was counted on for goals (he did score double-digit goals in each of his four seasons), we could instead use the "No. 9.5" label that Michel Platini once coined for Italian Roberto Baggio: the No. 10 who also finds the back of the net.

Whichever label fits him best, it's no secret that tweeners like Montero are dying a slow death in modern soccer, which is increasingly based on athleticism and production. The sport has very little patience any more for the artisans, whose production may not always be reliable or punctual, but whose craft is inimitable.

If Montero's return to Colombia does materialize, MLS will have lost one of its artisans -- the author of some of the best goals in league history. True gems. But these days the Sounders are not interested in art and pretty pictures. They want goals. Goals that win them trophies.

Montero's exit, if it happens, would follow that of No. 10's Sebastián Grazzini (Chicago Fire) and Davide Chiumiento (Vancouver Whitecaps), who departed during the 2012 season. Toronto FC also sent attacking catalyst Joao Plata back to Ecuador in midseason.

Meanwhile, as creative types like Freddy Adu (Philadelphia Union) and Darlington Nagbe (Portland Timbers) suffer through existential crises (where and how do they fit in MLS?), there have been rumors of another potential return to Colombia for FC Dallas playmaker David Ferreira.

Real Salt Lake are desperately trying to cling to their No. 10 Javier Morales and the New York Red Bulls looked far and wide before landing 37-year-old Brazilian Juninho Pernambucano.

Who's left out there? Columbus have their fingers crossed that a healthy Federico Higuaín can regain his form, while Colorado hope Martín Rivero can actually find his.

Before we get too alarmed, what we may very well be witnessing could just be a transition phase in MLS. A changing of the guard. The slighter, softer Montero's making way for a new breed of modern gamebreakers who are built stronger (see Sporting's Graham Zusi), bigger (see Toronto's Luis Silva), tougher (see Philly's Michael Farfan) and show up every game.

But finding another Farfan is easier said than done. Good luck, Seattle.

14 December 4:41 de la tarde

Les bilans de l’année club par club se poursuivent à la vitesse de l’éclair, alors il est à nouveau temps de vous en offrir quelques résumés.

Pour sa deuxième saison en MLS, Vancouver a trouvé une stabilité défensive et a commencé fort, accumulant un viatique qui lui a permis de se qualifier pour la phase finale malgré une deuxième moitié de championnat catastrophique. Et pour cause : de manière incompréhensible, le club a laissé partir plusieurs joueurs clefs. Pour Martin Rennie, l’explication est davantage psychologique que sportive. Oserait-il commencer 2013 avec le groupe qui a fini 2012 ? Pas sûr…

Modèle inverse à Houston qui, jusqu’en juin, a confirmé que sa place en finale de la Coupe MLS 2011 était peut-être usurpée. Mais tout a changé avec l’ouverture du BBVA Compass Stadium, l’éclosion de Will Bruin, l’arrivée de Boniek Garcia et le passage au 4-3-3. Les Texans ont fait oublier leur réputation d’équipe ennuyeuse et ont atteint, méritoirement cette fois, leur deuxième finale consécutive. Et les perspectives sont excellentes, puisque tous les titulaires sont sous contrat pour l’an prochain.

En début de saison, Chicago était optimiste sans toutefois savoir vraiment comment il allait réussir sa saison. Malgré le départ de joueurs clefs, comme Pappa, le présage s’est doublement vérifié, notamment grâce à un recrutement bien mené tant en hiver qu’en été. Les arrivées de Berry, Freidrich, Rolfe, Fernandez et MacDonald ont amélioré l’équipe néanmoins encore un peu courte pour jouer le top. Des automatismes améliorés l’an prochain suffiront-ils ?

Seattle a vécu sa première saison sans trophée depuis son passage en MLS. Les supporters en veulent davantage mais ont été plus de 96% à voter pour que le directeur général Adrian Hanauer reste en place. Bien que déçu des résultats, Sigi Schmid pense que l’équipe a progressé. C’est vrai que par moments, Seattle a montré du jeu de très haut niveau, encore relevé par le retour réussi d’Eddie Johnson : pour 2013, les ambitions peuvent être élevées… et les attentes aussi !

Je recommencerai cet exercice à quelques reprises dans les prochains jours jusqu’à ce que le tour d’horizon de tous les clubs soit terminé. Rendez-vous ici pour retrouver sur la même page un lien vers tous les textes et les dates de parution des prochains bilans.

07 December 6:24 de la tarde

Deux attaquants renommés de MLS ont changé d’employeur au cours des dernières heures : Sébastien Le Toux et Maicon Santos.

Le Toux retourne à Philadelphie, le club dont il défendait les couleurs en 2011, pendant que Josué Martinez effectue le chemin inverse, prenant la direction de New York. « J’espère y rester pour toujours », a déclaré le Français, qui n’aurait jamais quitté la Pennsylvanie si Peter Nowak ne l’avait pas poussé vers la porte de sortie.

Philadelphie s’est aussi renforcé en défense, en allant chercher l’expérimenté arrière central de Seattle Jeff Parke. Un renfort qui aime le club, un autre né dans la ville : voilà qui fait dire à Simon Borg que l’Union va bientôt sourire à nouveau.

Il y a par ailleurs beaucoup d’animation autour des joueurs en fin de contrat ou dont l’option n’a pas (encore) été levée. Il y avait quelques surprises dans la liste publiée par la MLS en début de semaine. Entre autres Gonzalo Segares, qui a depuis lors réussi à trouver un accord avec son club, Chicago. Il en est d’autant plus heureux qu’il croit que son équipe a besoin de deux ou trois renforts pour viser la Coupe MLS.

Le premier d’entre eux est l’attaquant Maicon Santos, seul joueur sélectionné lors de la première étape du Processus de repêchage, organisée aujourd’hui par la MLS. L’option sur Santos n’avait pas été levée par son club précédent, DC United, et le joueur rejoint donc l’effectif de Chicago selon les termes de cette option.

Les joueurs qui n’ont pas été repêchés aujourd’hui sont admissibles pour la deuxième étape du Repêchage, qui aura lieu le vendredi 14 décembre.

05 December 3:51 de la tarde

Hace 20 años, un joven quien aun no cumplía dos décadas de edad, saltó a la cancha del estadio Nou Camp de León. Jugó menos de 30 minutos, pero a partir de ese entonces, el fútbol mexicano sería diferente.

Diferente, porque lideró una generación en la que el espectáculo se hizo primordial. Más allá de todas las controversias, telenovelas – con actuaciones de bajo nivel -, escándalos personales y roces con directivos, no cabe la menor duda que Cuauhtémoc Blanco Bravo es uno de los jugadores más emblemáticos en la historia del fútbol mexicano.

Un jugador forjado en las filas del Club América, puso su nombre en lo alto cuando en pleno Estadio Jalisco (recinto anterior de Chivas de Guadalajara) el 13 de noviembre de 1994, anotó a los 66 minutos el gol con el que su equipo ganaba el clásico; rompiendo el empate a tres goles que hasta entonces primaba en el encuentro.

Llega con la selección mexicana al Mundial de Francia ’98 y ante la República de Corea, genera admiración por lo que además se hizo famoso en los videojuegos FIFA de EASports, la Cuauhtemiña; saltando junto con el balón para dejar a los defensores en el camino. De ahí en adelante, lo haría tantas veces, que a pesar que todo el mundo lo conocía, ningún defensa lo esperaba.

Un año después ante su gente y en su estadio, el Azteca, Cuauhtémoc registraría dos asistencias, y anotaría el gol final de su selección en el 4-3, que le dio la victoria a México en la final de la Copa Confederaciones ante Brasil; primer torneo oficial de la FIFA que hasta entonces conseguía su país.

En las eliminatorias para los mundiales de 2002 y 2010, fue convocado de nuevo a la selección, en dos ocasiones que México llegaba flojo en su camino para dichos torneos. Rescató al “Tri”, y los llevó de la mano en ambas ocasiones a Japón/Corea y a Sudáfrica, donde anotaría su último gol en un Mundial ante Francia, y convirtiéndose en el único mexicano que lo ha conseguido en tres mundiales distintos.

Figura e ídolo en México con el América (campeón de Primera División en 2005) y hoy con los Dorados de Sinaloa (campeón Copa MX 2012), Blanco ha sido uno de los jugadores emblemáticos del Chicago Fire, donde fue el jugador más valioso del Partido de las Estrellas en 2008, y además anotó el mejor gol de la temporada 2007… Disfruten:

¡Feliz aniversario, Cuauhtémoc!