blog

CCL

07 March 11:55 de la mañana

Pour une deuxième fois en quelques jours, Seattle s’est incliné par le plus petit écart. Sauf que la défaite sur le terrain de Tigres UANL en Ligue des champions ce mercredi n’avait pas la même saveur que celle contre Montréal samedi dernier.

Les hommes de Sigi Schmid ont subi la rencontre d’un bout à l’autre (résumé vidéo) et doivent une fière chandelle aux exploits réalisés par leur gardien autrichien Michael Gspurning qui a préservé le suspense en vue du match retour mais a quand même dû s’avouer vaincu pour la seule fois du match à un quart d’heure de la fin. La rencontre a aussi été le théâtre des débuts, réussis, de Djimi Traoré.

Dans l’autre rencontre disputée hier soir, Monterrey s’est imposé 1-3 à Xelajú (résumé vidéo). Dernier rendez-vous de ces quarts de finale aller ce soir : Herediano - LA Galaxy. Même si les Costariciens ne respirent pas la forme, Robbie Keane redoute ce déplacement… et est bien heureux de ne pas comprendre l’espagnol.

Sachez par ailleurs que le destin de Peguy Luyindula à New York sera fixé bientôt, que les problèmes offensifs de San José ne s'arrangent pas puisque Mike Fucito est blessé à son tour, que la MLS a divulgué hier le calendrier de sa Division réserves et que le match Colorado - Philadelphie de ce samedi pourrait se jouer sous une tempête de neige. Envie de voir ce que ça va donner ? Abonnez-vous à MLS Live !

06 March 11:46 de la mañana

Le championnat vient à peine de reprendre et les représentants de MLS sur la scène internationale n’ont pas le temps de chômer, puisque les quarts de finale aller de la Ligue des champions se jouent en ce milieu de semaine.

Tout a commencé hier à Houston, par une victoire 1-0 des Texans contre Santos Laguna (résumé vidéo). Alors qu’il avait été laissé sur le banc en début de match, Brad Davis a offert aux siens le but de la victoire à une minute de la fin. Une défaite par le plus petit écart qui n’émeut guère et n’inquiète pas plus que cela des Mexicains confiants de renverser la situation lors du match retour à Torréon.

Ce soir, Seattle sera au Mexique pour racheter sa défaite contre Montréal. La tâche ne sera pas simple pour un club qui n’a réussi à de qualifier qu’une fois sur sept lors des confrontations à élimination directe qu’il a disputées en Ligue des champions. D’autant que son adversaire, Tigres UANL, est invaincu en neuf matchs de championnat du Mexique, mais vient cependant de perdre son meilleur buteur. Coup d’envoi à 22h (HE).

Le LA Galaxy, troisième représentant de la MLS à ce stade de la compétition, affrontera demain les Costariciens du CS Herediano (20h, HE) sur leur terrain. Un déplacement que Marcelo Sarvas connaît bien et dont il se méfie particulièrement, puisqu’il a défendu les couleurs d’un club rival, Alajualense. Le Brésilien s’attend à voir un adversaire qui imposera la pression dès le coup d’envoi.

La quatrième rencontre, seule sans représentant de MLS, verra ce soir le tenant du titre Monterrey se déplacer à Xelajú (Guatemala), l’invité surprise de ces quarts de finale.

05 March 1:36 de la tarde

As with most interviews, not everything makes it into print. That's why we've got this blog: to pass on all the fascinating tidbits that might get overlooked or swept under the rug.

With that in mind, here are some of Herculez Gomez's quotes that didn't make it into my preview of tonight's CONCACAF Champions League quarterfinal (8 pm ET, Fox Soccer).

Remember, you can get your fill of CCL coverage right here at MLSsoccer.com.


On whether his teammates respect MLS...

“Let’s not mistake respect with fear. I think guys on our team respect MLS. They don’t fear MLS. Every time they play an MLS team, they definitely want to beat them and beat them bad – but not because they’re MLS. I think it has more to do with USA-Mexico and all that. But they know it’s growing. They know these players are getting better. Nobody likes to lose. At this level, we don’t play for fun. It is a job, you do get paid for this. But at the end of the day, it’s all about pride. It’s about what you want to leave behind. None of these players – the professionalism they have is off the charts – want to be known as second best.”

His reaction when told Sanots Laguna manager Pedro Caixinha favorably compared the Dynamo to a British side...

“I love that he says that and not something else. It shows the kind of respect that MLS is finding. He’s a smart guy. He’s been around the block and seen plenty of European football. And to compare MLS to European football – some might think maybe talk about the nature [of the game], the physicality – I think has a lot of merit to it. He talks about how quick paced, how exciting it is – two different styles of football kind of clashing. It will be fun for us. Fun for the fans hopefully.”

On MLS' stated goal of becoming one of the best league's in the world by 2022...

“Obviously, [MLS has] a long way to go to get to that 2022 projection. But you’ve got to start somewhere. I think they’re doing that. Today the soccer sense, the soccer IQ is definitely growing, tactically speaking.”

How MLS has improved since he left for Puebla in 2010...

“I think tactically the understanding is a lot better. You’re bringing in coaches who understand the American athlete and understand it’s a special kind of athlete. The American player is a player who will die for you. They’re willing to run through that wall for you. They just want to know why you want them to run through that wall.”

On the differences between the Dynamo's playing style and that of the majority of the teams in the Liga MX...

“It’s night and day. I think the Dynamo are a straight 4-4-2 team. Very forward, direct, physical. Set pieces are crucial for them. I don’t necessarily see them being such a possession team, but that doesn’t mean they don’t control the ball at times. It’s very different. The type of teams we play in Mexico, the majority are possession oriented. We’ve got definitely four or five teams that play direct. Very direct and very physical as well because that’s kind of what they have to do.”

04 March 6:21 de la tarde

The Seattle Sounders will try to accomplish the improbable over the course of the next week, going up against what is arguably the best team in North America in the form of Tigres UANL in the quarterfinals of the CONCACAF Champions League.

However, their task may now get just a little bit easier. Reports out of Mexico Monday indicate that Tigres' leading scorer, prolific Argentine striker Emanuel Villa (above) will miss four to five weeks with an injury to his left calf, meaning he is guaranteed to miss both Tigres games vs. Seattle and would be a doubt for the semifinals (set for April 2-4 and 9-11), should Tigres advance.

Villa, a proven poacher who joined Tigres from Cruz Azul in the winter transfer window, is the Liga MX's top scorer in the Clausura 2013 tournament with eight goals in eight games (the injury kept him out of the ninth round of games this weekend). That total accounts for 42.1 percent of the 19 goals Tigres have scored in the tournament.

The Sounders will still have to find a way to shut down Argentine schemer Lucas Lobos, the string-puller for Tigres' attack, while Spanish veteran Luis García and promising youngster Alan Pulido can fill in ably for Villa, but the news should still be a boost to a still-coalescing Sounders backline.

For more CONCACAF Champions League information, be sure to check out our up-to-date CCL homepage, read our primer on the CCL quarterfinals and, of course catch Seattle's game at Tigres on Wednesday at 10 pm ET on Fox Soccer.

28 January 4:34 de la tarde

Cada vez que habla José Luis Sánchez Solá, “El Chelís”, sus palabras llaman la atención. En entrevista con Univision, el DT de Chivas USA, confesó que está preocupado por su adaptación en la MLS.

“Claro que me preocupa [la adaptación a la liga], y claro que la voy a pagar. Todos tenemos que pagar un derecho de piso en cualquier actividad”, dijo “El Chelís” quien a su vez afirmó que espera que logre estar a punto lo más pronto posible.

De la misma manera, cuando se le preguntó acerca de la calidad del fútbol en la MLS, dijo que “no es mejor que la [liga] mexicana. Es una liga que todos los años crece, y ya no se agarra de luminarias sino de instituciones”.

Sorprendido se le vio cuando le preguntaron acerca de los equipos que ha dirigido, ya que ninguno es un club “grande”. Abriendo sus ojos y echándose hacia atrás, “El Chelís” elevó el status de su equipo y señaló: “¡Ah, carambas! Hoy en día yo dirijo al más grande de la liga americana. Del equipo donde me contratan, ese es el más importante”.

A continuación, podrán ver toda la entrevista completa:

Y para quienes no la han visto, les dejo la entrevista exclusiva que tuvimos con "El Chelís" en FutbolMLS.com, y déjennos saber qué piensan en los comentarios:

Parte 1

Parte 2

26 October 11:07 de la mañana

Même si on connaît déjà les dix qualifiés pour la phase finale, cette dernière journée de saison régulière ne sera pas dénuée d’intérêt.

Déjà assuré à 99,99% de terminer meilleur buteur, Chris Wondolowski aura à Portland (direct TSN2 et NBC Sports Network) une dernière chance d’égaler voire de dépasser le record de 27 buts de Roy Lassiter. Voilà les 26 premiers et leur contexte.

Dans la Conférence Est, le classement du deuxième au cinquième doit encore être établi, ce qui permettra de connaître les deux équipes exemptées du premier tour de la phase finale et les deux qui s’affronteront le 31 octobre. Un rendez-vous que DC United veut éviter à tout prix : pour ce faire, il devra réaliser un bon résultat devant les caméras de NBC Sports Network sur le terrain d’une autre équipe impliquée dans la course, Chicago, qui a baissé de rythme au cours des dernières semaines.

Thierry Henry n’est pas aussi affirmatif et pense que pour New York (qui ouvrira la journée à Philadelphie à l’antenne de NBC), il ne serait pas malvenu d’avoir un match de plus. Moins bien classé du groupe, Houston voudra surtout peaufiner sa forme à Colorado.

Dans la Conférence Ouest, on sait presque tout à part qui de Seattle (qui joue au LA Galaxy, direct TSN2, ESPN et ESPN Deportes) ou de Salt Lake terminera deuxième, ce qui déterminera l’ordre de leurs affrontements en demi-finale de conférence. L’équipe de l’Utah accueillera Vancouver, toujours en lutte avec Montréal (hôte de New England) pour être le mieux classé des clubs canadiens.

Le premier tour de la Ligue des champions a pris fin ce jeudi : le LA Galaxy s’est imposé 2-3 à Metapan. On connaît le programme des quarts de finale, avec un invité surprise, le club Guatémaltèque de Xelajú qui a écrit l’histoire en devenant la première formation étrangère à éliminer un club mexicain depuis que la compétition a été réformée et rebaptisée en 2008. Toujours dans la Concacaf, les dirigeants de la confédération ont déclaré que rien n’est encore officiel pour la Copa America 2016.

LE PROGRAMME COMPLET
Samedi 27 octobre
13h30 : Philadelphie - New York
14h00 : Montréal - New England
16h00 : Chicago - DC United
18h30 : Portland - San José
21h00 : Salt Lake - Vancouver
21h00 : Colorado - Houston
Dimanche 28 octobre
16h00 : Columbus - Toronto
19h00 : Dallas - Chivas USA
21h00 : LA Galaxy - Seattle

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs ou LiveSport.tv

25 October 11:11 de la mañana

Première équipe à avoir bouclé ses 34 rencontres de la première phase de la saison, Kansas City a fini sur une victoire 2-1 contre Philadelphie et assuré sa première place dans la Conférence Est pour une seconde saison consécutive. De quoi confirmer que le Sporting est bel et bien « l’équipe de la ville », tous sports confondus, à Kansas City.

En Ligue des champions, l’issue est moins rose pour Toronto, éliminé après sa défaite 1-0 à Santos Laguna. Si Paul Mariner pense que les siens auraient pu avoir quatre buts d’avance au quart d’heure, le seul à avoir trouvé le fond des filets est l’international américain Herculez Gomez, qui rêve de participer à nouveau à la Coupe du monde des clubs. En battant Marathon 3-1, Seattle s’est assuré d’un sans-faute.

Mais la grande nouvelle de la semaine dans la Concacaf, c’est l’officialisation d'une Copa America 2016 qui ne concernera pas uniquement l’Amérique du Sud mais bien toutes les Amériques, et se jouera aux États-Unis. Outre les 10 pays habituels, on retrouvera le Mexique, les États-Unis et quatre nations qui obtiendront leur place via la Gold Cup 2015. Est-ce un prélude à une fusion Conmebol - Concacaf ? Selon vous, serait-ce une bonne idée ?

Cliquez sur un résultat pour voir le résumé vidéo

24 October 10:19 de la mañana

Même résultat, fortunes diverses : Houston et Salt Lake ont tous deux partagé l’enjeu ce mardi en Ligue des champions, ce qui provoque la qualification des uns, l’élimination des autres.

Pouvant se contenter d’un partage contre Olimpia, les Texans se sont fait peur : menés à la marque, frustrés par l’arbitrage et l’exclusion de leur entraîneur Dominic Kinnear, ils ont égalisé après l’heure de jeu grâce à André Hainault et ont ensuite pu conserver ce point synonyme de quart de finale (1-1- résumé vidéo).

Pour Salt Lake, la frustration a continué après le coup de sifflet final : obligé de battre les Costariciens d’Herediano, le finaliste de l’édition 2011 a pressé tout le match, sans succès (0-0 - résumé vidéo). Fabián Espíndola résume parfaitement la soirée en expliquant que la défense a très bien joué mais que les attaquants n’ont pas su marquer.

Ce soir (20h00), Toronto doit gagner à Santos Laguna pour passer au tour suivant : même Terry Dunfield le reconnaît, il faudrait un miracle pour que ça se produise. Deux autres clubs mexicains risquent l’élimination : Tigres et Guadalajara, qui accueillent respectivement Alajualense et Xelajú. À suivre !

Déjà qualifiés, Seattle (contre Marathon) et le LA Galaxy (à Metapan) viseront la victoire pour éviter un quart de finale contre un ténor.

Notons aussi que ce soir, à 20h30 (HE), Kansas City retrouvera Aurélien Collin pour boucler sa saison régulière contre Philadelphie. Par ailleurs, Chivas USA a annoncé une importante réorganisation à la tête du club.

23 October 12:07 de la tarde

MLS, équipe nationale canadienne, Ligue des champions et sociologie : le menu de la semaine de l’émission Coup Franc (à écouter ici) est on ne peut plus éclectique.

- On connaît les 10 qualifiés pour la phase finale de la saison : qui en sont les invités inattendus et les absents marquants ? Les pronostics d’avant-saison de Frédéric Lord, qui avait visé assez juste.
- Notre invité Laurent Dubois (professeur à l’université Duke), parle soccer et société. Son livre Soccer Empire tisse le lien entre l’équipe de France et la société : pour Coup Franc, il tente de transposer ce lien aux États-Unis et au Canada, nous dit ce que le soccer nous apprend sur ces pays, nous parle de la haine des « anti-soccer », etc. Si le sujet vous intéresse, lisez le blog Soccer Politics, auquel collabore aussi Andrew Wenger.
- Réflexion sur le futur de l’équipe nationale canadienne. Pour Matthias Van Halst, la qualification pour la Coupe du monde 2018 passe par la génération qui devra aller aux Jeux olympiques 2016. Lisez sa proposition détaillée ici. Qui pour succéder à Stephen Hart au poste de sélectionneur ?
- Beckham ou Henry, Wenger ou Mattocks et autres choix cornéliens : Frédéric Lord met ses collaborateurs sur le gril lors d’une nouvelle rubrique. Envoyez-nous vos suggestions !
- Les missions des clubs de MLS lors de la dernière journée de la phase de groupes en Ligue des champions.
- Qui jouera pour Montréal lors de son dernier match de championnat contre New England ?

L'émission Coup Franc est aussi disponible sur Stitcher et iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com) ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

26 September 10:44 de la mañana

Si vous aimez le football espagnol, vous connaissez le système des socios, ces supporters en partie propriétaires de leur club et qui en élisent le président. Aux États-Unis et au Canada, on est très loin de ça, mais à Seattle, on s’en approche…

En effet, le siège du directeur général Adrian Hanauer sera soumis à un vote de confiance des supporters à partir du 7 octobre prochain. Ce mandat sera remis en jeu de la sorte tous les quatre ans. C’est une première historique pour une équipe professionnelle aux États-Unis et ce, tous sports confondus.

Et vous, aimeriez-vous pouvoir accorder un vote de confiance au directeur général de votre club ? Le cas échéant, le garderiez-vous en poste ou non ? Les résultats de Seattle depuis son arrivée en MLS permettent de penser qu’Hanauer sera reconduit dans ses fonctions.

La phase de groupes de la Ligue des champions se poursuit en ce milieu de semaine, mais un seul club de MLS est en action. Emmené par un Dunfield au four et au moulin, Toronto s’est imposé 0-3 à Aguila (résumé vidéo). Il reste un match au vainqueur de la Coupe du Canada, qui doit s’imposer largement à Santos Laguna pour passer au tour suivant.

Salt Lake a vu de son côté Herediano battre le Tauro FC et prendre la tête de son groupe : la bande à Beckerman devra s’imposer contre les Costariciens soit 1-0 soit par deux buts d’écart lors du dernier match pour se qualifier.

Les deux équipes ont leur sort en mains… mais vous n’y pouvez pas grand-chose. Alors, si vous souhaitez remporter des trophées rapidement, renvoyer votre directeur général ou prendre sa place, la solution s’appelle Fifa13, le jeu dont tout le monde parle sur les réseaux sociaux et qui contribue même à la popularité du soccer aux États-Unis.