blog

Blog

22 January 9:40 pm

La reprise des entraînements est proche : dès ce samedi, certains clubs de MLS seront à nouveau à pied d’œuvre. Qui a passé un hiver calme et quels supporters ne reconnaîtront rien de leur équipe ? Je vous propose un état de la situation (qui peut beaucoup changer d’ici début mars) en trois étapes. Aujourd’hui, les clubs qui s’inscrivent, pour le moment, dans la continuité.

Quoi de plus normal pour ceux qui gagnent ? Ainsi, à Kansas City, Peter Vermes a trouvé la bonne formule. Il n’en déroge pas et elle a offert au club la Coupe MLS l’an dernier. Dès lors, pourquoi changer ? À New York non plus, on ne change pas une équipe qui gagne (le Supporters Shield en l’occurrence), surtout 12 mois après avoir tout chamboulé. Il faudra tout de même compenser les départs de Barklage et Espindola, et on sent l’envie de préparer l’arrivée d’un encombrant voisin en attirant une vedette. L’arrivée d’un grand nom, voilà aussi ce qui pourrait changer la donne au LA Galaxy, mais on ne touche pour autant pas aux fondations, ni aux rôles importants occupés par Keane et Donovan.

Il y a aussi ceux qui veulent poursuivre le travail entamé la saison dernière, comme Philadelphie où les troupes de John Hackworth sont convaincues d’être sur les bonnes bases et comptent le confirmer en terminant cette fois du bon côté de la ligne rouge. Pour sa part, la jeune garde de New England, privée d’Agudelo et du retraité Reis, entre dans la difficile saison de la confirmation sans devoir faire face à de grands bouleversements. Et si à San José, Baca, Morrow et Chavez sont certes des joueurs importants à s’en aller, Mark Watson veut continuer le travail effectué depuis qu’il a repris l’équipe en cours de saison passée.

Stabilité aussi à Houston, et ce à long terme. Depuis que Dominic Kinnear dirige l’équipe, elle a un style caractéristique qui convient au club, où l’on ne voit pas de raison d’apporter de gros changements. Enfin, pour conclure cette liste, son seul membre à avoir changé d’entraîneur : Montréal. Le club québécois est cependant le seul à ne pas encore avoir recruté en dehors du SuperDraft, plaidant que son vrai visage était celui du bon début de saison en 2013.

22 January 6:35 pm

Esa pintura que crees estar viendo en la fotografía de arriba, de hecho no está en un lienzo, sino la piel de una persona.

La foto salió en Twitter y ha sido clasificada como uno de los dibujos más impactantes de la estrella francesa de los New York Red Bulls Thierry Henry… en la piel de un humano.

El artillero francés, quien es a su vez un aficionado a los tatuajes y la tinta, seguramente apreciará las horas que esta persona habrá pasado con el artista que lo tatuó. El año pasado, el mismo Henry se habría hecho un nuevo tatuaje en su brazo, el cual mostraba a la ciudad de Nueva York y el retrato de su hija.

Por si necesitas alguna pista de que tan fanático es este tipo que se tatuó a Henry, basta con checar el estilo de peinado que lleva el jugador de los Red Bulls en el tatuaje. La última vez que Thierry lució ese look con cabello data del milenio pasado.

Nos han enviado este impresionante tatuaje de Henry esta semana. Tienes algún tatuaje futbolero? Envíanos fotos a @RocketSoccerAM.

21 January 5:48 pm

Le SuperDraft 2014 a pris fin aujourd’hui, avec les deux derniers tours lors desquels les 19 clubs de Major League Soccer ont sélectionné un total de 38 joueurs. Il est encore trop tôt pour dire qui émergera chez les professionnels et quand, même si certains noms ont déjà été mis de l’avant. Les intéressés tenteront de marcher sur les traces de Joao Plata, Chris Schuler, Sean Johnson ou encore Eric Alexander, tous choisis à un stade tardif de cette séance de recrutement.

Les heureux élus du SuperDraft se battront pour une place dans l’effectif de leur club respectif et le verdict tombera d’ici le début de saison. Si les équipes de MLS n’ont aucune limite quant au nombre de joueurs participant à leur préparation d’avant-saison, chaque club doit en effet être en conformité avec les règlements concernant la liste des joueurs et le budget salarial pour le 1er mars.

Parmi les autres nouvelles du jour, la rumeur d’un changement dans le déroulement de la phase finale qui devrait ravir Jason Kreis, même s’il n’est plus à Salt Lake : au lieu de systématiquement jouer à domicile lors du match retour, le club le mieux classé à l’issue de la saison régulière choisirait s’il commence par se déplacer chez son adversaire ou par le recevoir.

Pour finir cette chronique quotidienne, deux lectures intéressantes au sujet de joueurs français. La première concerne le nouveau médian défensif de San José : Jean-Philippe Pierazzi parle du rêve qu’il réalise en quittant Ajaccio pour la Californie. La seconde est une rumeur, celle du passage de Sidney Govou à New York.

17 January 5:39 pm

Si toute votre attention était focalisée sur les choix des clubs lors du SuperDraft d’hier ou que vous vous êtes éloignés de la planète MLS pendant quelques jours, voici un condensé des rumeurs et nouvelles qui vous ont peut-être échappé.

La saga Camilo a pris fin. Le meilleur buteur du défunt championnat a été transféré de Vancouver à Queratero (Mexique) avec qui il s’entraînait déjà depuis quelque temps au grand dam de son ancien employeur. Un nouveau joueur désigné est arrivé : le médian argentin Cristian Maidana (26 ans) a signé à Philadelphie. Il vient d’Argentinos Juniors mais a aussi joué, entre autres, au Spartak Moscou. Les Argentins sont à la mode cette semaine, puisque Portland en a embrigadé deux : l’arrière central Norberto Paparatto et l’attaquant Gastón Fernández, tous deux âgés de 30 ans. Le premier doit être une solution de plus en défense centrale, le second doit remplacer Ryan Johnson que l’on annonce partant. Jose Valencia a déjà effectué le chemin inverse, puisque l’attaquant a été prêté par Portland aux Argentins d’Olimpo.

En interne, on notera l’échange Seattle - Chicago impliquant trois joueurs : Anibaba s’en va sur les bords du Pacifique alors qu’Hurtado et Ianni troquent le vert pour le rouge. Seattle pourrait voir un autre joueur s’en aller, et pas des moindres : Obafemi Martins semble se chercher un nouveau club, mais Sigi Schmid l’attend pour la reprise des entraînements. Autre rumeur, qui tend à se confirmer : l’arrivée de Maurice Edu à Philadelphie. « On le veut et il veut être ici », insiste-t-on du côté de l’Union.

Don Garber a également évoqué des sujets qui intéressent tous ceux qui suivent la MLS de près ou de loin. Ainsi, le commissaire a déclaré qu’une annonce à propos de David Beckham et de sa potentielle équipe à Miami serait effectuée d’ici 30 jours. Par ailleurs, il a précisé que New York City était sur le point d’officialiser le stade dans lequel il jouera en attendant que le sien ne soit construit. Autre rumeur intéressante, rapportée par notre collègue Grant Wahl : la finale de la Coupe MLS pourrait se jouer le troisième week-end de décembre.

Enfin, plus tôt cette semaine, la Fifa a annoncé la liste des arbitres qui officieront lors de la prochaine Coupe du monde. L’arbitre central Mark Geiger, que l’on voit régulièrement sur nos terrains, a été retenu, de même que les assistants Sean Hurd et Joe Fletcher. Tous trois siffleront ensemble. Le dernier nommé est canadien, les deux autres sont américains, tout comme Eric Boria qui sera sur place dans les 8 « duos de soutien ».

16 January 5:34 pm

Après avoir conclu un marché pour obtenir le premier choix, Philadelphie a lancé le SuperDraft 2014 de la MLS, organisé ce jeudi au Pennsylvania Convention Center, en recrutant le gardien Génération adidas Andre Blake.

Blake est ainsi devenu le premier gardien de but à être choisi en tout premier lors de cette séance de recrutement dans l’histoire de la Major League Soccer. International jamaïcain chez les -17 puis les -20 ans, il a impressionné les prospecteurs lors de l’Évaluation annuelle des espoirs qui a eu lieu la semaine dernière et se pose déjà en concurrent direct de Zac MacMath, gardien titulaire de l’Union ces deux dernières saisons.

Philadelphie devait choisir en deuxième mais a échangé sa position avec DC United, qui bénéficiait à l’origine du premier choix et a recruté le défenseur Steven Birnbaum. Ce fut un des six échanges de position (et il y eut aussi des montants d’allocation et des places de joueur étranger impliquées) d’un premier tour marqué par le marchandage mais aussi par l’intérêt pour les joueurs jamaïcains. En effet, outre Blake, Andre Lewis (Vancouver, 7e) et Damion Lowe (Seattle, 8e) ont été recrutés.

Auparavant, Vancouver avait jeté son dévolu sur Chrisitian Dean, détenteur d’un contrat Génération adidas, comme Blake et cinq autres joueurs, tous recrutés après les 17 premiers choix. Cela leur permettra entre autres de ne pas compter dans le budget salarial de leur équipe.

Les joueurs défensifs ont été prisés lors de ce recrutement, puisqu’il y avait un gardien et cinq arrières parmi les dix premiers choix. New England a constitué une exception notable, sélectionnant les attaquants Steve Neumann et Patrick Mullins, considérés comme deux des meilleurs joueurs offensifs disponibles.

Au total, 38 joueurs ont été choisis par les 19 clubs de MLS : consultez en la liste complète afin d’avoir un récapitulatif de cette séance de recrutement.

15 January 4:31 pm

Major League Soccer is committed to supporting youth programs that encourage children to live a healthy active lifestyle. 

Earlier today, Philadelphia Union Defender Ray Gaddis and MLS Draft prospects, Andre Blake (Goalkeeper, University of Connecticut), Schillo Tshuma (Midfielder, University of Maryland), Marlon Hairston (Midfielder, University of Louisville), Patrick Mullins (Forward, University of Maryland), Damion Lowe (Defender, University of Hartford) and Steve Birnbaum (Defender, University of California) visited Cristo Rey Philadelphia High School to meet with students and discuss the keys to leading an active and healthy lifestyle, in support of the Vetri Foundation's vision of “healthy body + health mind = health living”.

Founded in 2008 by acclaimed chef Marc Vetri and restauranteur Jeff Benjamin, the Vetri Foundation for children works to help kids experience the connection between healthy eating and healthy living. When kids make the connection between the two, they can make a better decision about their own health while influencing their families, and they become a voice for better choices in their communities.

The visit began when the top MLS SuperDraft prospects joined Cristo Rey students for a healthy lunch, which included a converstion about the importance of consuming healthy, well-balanced meals. Following lunch, the next generation of MLS soccer kicked the ball around with the high school students and discussed healthy lifestyle habits during gym class.

Today's visit, hosted by MLS WORKS, the charitable arm of Major League Soccer, and the Philadelphia Union, also highlighted the 2014 MLS SuperDraft, presented by Adidas.

 

15 January 4:15 pm

Dice el viejo adagio que las mujeres son de Venus y los hombres son de Marte.

En pocas palabras, ambos sexos viven en su propio mundo, perciben las cosas de formas muy diferentes. Generalmente las mujeres son las que se quejan y frustran más del poco entendimiento que tiene el cerebro del hombre a sus palabras, mientras que los varones aunque poco comprenden a las mujeres, prefieren simplemente no tratar de explicarse el porqué.

Y si te dijera que existe ese “idioma universal” que toda mujer puede aprender y usar para darse a entender ante el sexo masculino, y que este comprenderá sin ningún problema, ¿me creerías? Pues la revista especializada en darle una propuesta diferente a los aficionados al fútbol, Líbero,  encontró ese idioma, el cual utiliza en sus promocionales titulados ‘Si Te lo Explican con Fútbol’. En dichos promos, enseñan como una mujer puede de forma sencilla explicarle a un hombre que su relación ha terminado, como interactuar con el suegro, concentrarse en lo que debe hacer, y hasta sacar la basura.

Así que si eres mujer, y te gusta el fútbol, pues aplica tu sabiduría y lenguaje futbolístico para hacer entender a tu pareja lo que tú desees. Y si no te gusta el fútbol, pues deberías empezar a poner atención si tu intención es que tu pareja un día te comprenda. 

15 January 12:08 pm

Le SuperDraft 2014 aura lieu ce jeudi midi à Philadelphie. DC United sera le premier club à sélectionner un joueur et aura, évidemment, plus de choix que ses concurrents. Je me suis quand même demandé si cet avantage était bien utilisé et qui, par le passé, avait réalisé le premier gros coup.

2007 : Toronto a été chercher le milieu Maurice Edu, élu Recrue de l’année en fin de saison et transféré aux Glasgow Rangers l’année suivante. Sa carrière va decrescendo depuis et il pourrait revenir en MLS cette saison pour la relancer. Si Bakary Soumaré, Michael Harrington et Chris Seitz ont été recrutés immédiatement après Edu, 2007 n’était cependant pas un grand cru.

2008 : Kansas City a visé juste en attirant Chance Myers : depuis 2011, il y est titulaire indiscutable au poste d’arrière droit. Salt Lake et le LA Galaxy ont aussi recruté des valeurs sûres, respectivement Anthony Beltran (3) et Shaun Franklin (4). Les coups fumants ont été signés par Dallas avec Brek Shea (2) et Kansas City (décidément) avec Roger Espinoza (11).

2009 : Seattle a ouvert le bal en recrutant Steve Zakuani. Un choix judicieux puisque le joueur s’est rapidement imposé, terminant entre autres meilleur buteur de l’équipe en 2010. Mais depuis qu’il a eu la jambe cassée en avril 2011, il peine à retrouver son niveau. Omar Gonzalez (3) est dès lors le premier gros coup de cette édition, où on notera encore le nez fin de Kansas City avec Matt Besler (8) et Graham Zusi (23).

2010 : Philadelphie a sélectionné l’attaquant Danny Mwanga, qui y a joué régulièrement pendant deux ans avant de partir pour Portland puis Colorado où il n’a pas réussi à s’imposer. Aucun joueur du SuperDraft 2010 ne peut encore être qualifié de gros coup. Philadelphie y a encore recruté Amobi Okugo et Jack McInerney (6 et 7), alors que San José y a trouvé les arrières latéraux qui l’ont mené au Supporters Shield 2012, Justin Morrow et Steve Beitashour (28 et 30).

2011 : On a fait grand cas du recrutement du jeune Omar Salgado par Vancouver, premier club à choisir. L’attaquant, toujours au club, a eu sa chance sans s’imposer et n’a pas joué une seule minute en 2013. Portland a eu le nez bien plus fin avec Darlington Nagbe (2). DC United a choisi une valeur sûre en Perry Kitchen (3) et ce fut aussi une bonne année pour Houston, avec Kofi Sarkodie (7) et Will Bruin (11).

J’ai fait l’impasse sur les deux dernières années car les joueurs n’ont pas encore tous eu le temps de se développer ou doivent encore confirmer, mais voilà le bilan de la première saison de la génération 2013. Je me suis aussi focalisé sur les premiers bons choix à être effectués, mais quelques joueurs recrutés parmi les derniers se sont imposés chez les pros. Finalement, si l'ordre de sélection a une certaine importance, il n'est qu'un élément parmi les nombreux autres de l'équation.

14 January 5:54 pm

Si l’arrivée de Michael Bradley à Toronto fait énormément parler d’elle ces jours-ci, elle s’inscrit dans la lignée des mouvements de ce début d’année en MLS : le retour au bercail.

Ainsi, un autre international américain qui évoluait en Europe a traversé l’Atlantique : le défenseur Michael Parkhurst, qui a signé à Columbus. Les canaris de l’Ohio ont aussi été chercher Hector Jimenez au LA Galaxy. Les Californiens ont pour leur part attiré l’international canadien Rob Friend qui jouait en Allemagne depuis sept ans. Mais le gros renfort de ce début d’année pour l’équipe de Bruce Arena n’est autre que l’attaquant brésilien Samuel, prêté par Fluminense.

Même les transferts internes ont des saveurs de retour. En effet, si DC United est allé chercher Jeff Parke à Philadelphie, c’est aussi pour permettre à l’Union de se retrouver au premier rang du classement d’allocation, qui donne le premier choix en cas de retour d’un ancien joueur de MLS. Il se chuchote que ce serait pour attirer Maurice Edu. Philadelphie serait aussi en discussions avec le médian français de Sochaux Vincent Nogueira. Le classement d’allocation pourrait également servir à s’adjuger les services de Marco Pappa, dont le contrat a été rompu à Heerenveen : Seattle serait sur les rangs, et il a été cité à Montréal où il retrouverait son ancien entraîneur Frank Klopas.

De son côté, Chivas USA a embrigadé l'attaquant Adolfo Bautista, un ancien international mexicain, alors que Portland serait sur le point d'attirer deux Argentins, l’attaquant Gaston Fernandez et le défenseur central Norberto Paparatto. La liste des joueurs français en MLS s’est par ailleurs allongée, avec l’arrivée du milieu défensif d’Ajaccio Jean-Baptiste Pierrazzi à San José, qui a également recruté Atiba Harris alors que Marvin Chavez effectuait le chemin inverse et prenait la direction de Colorado.

Ce sont cependant des départs dont on parle le plus dans les montagnes en ce moment, puisque l’équipe surprise de la saison dernière a perdu à la fois son entraîneur principal Oscar Pareja, qui entraînera Dallas cette saison (un autre retour au bercail, puisque Pareja y a disputé les huit dernières saisons de sa carrière de joueur), que son adjoint Wilmer Cabrera, nommé à la barre de Chivas USA, et est désormais le seul club à encore se chercher un entraîneur pour 2014 : la direction a dit qu’elle ne se presserait pas et qu’un intérimaire pourrait assurer la reprise.

S’il y a eu beaucoup de retours de joueurs en MLS, il y a eu aussi quelques départs à l’étranger, bien moins nombreux cependant. Notons le passage du défenseur central international canadien Dejan Jakovic de DC United à Shimizo S-Pulse (Japon) et la fin du feuilleton Juan Agudelo, qui a annoncé lui-même avoir signé à Stoke City - transfert qui avait achoppé dans un premier temps - qui le prêtera pour les six prochains mois (en Espagne, aux Pays-Bas ou en Belgique, où Anderlecht et le Standard seraient intéressés).

10 January 1:10 pm

Jean de La Fontaine serait très certainement inspiré devant le comportement des trois clubs canadiens cet hiver. Trois situations pour le moins différentes, qui pourraient donner lieu à une fable dont je vous laisse le soin de choisir les animaux qui en composeraient le titre.

Le club le plus actif est sans nul doute Toronto. Las de porter le bonnet d’âne depuis leur entrée dans la compétition,  les Ontariens ont frappé deux grands coups cette semaine. Le plus attendu – la rumeur était perceptible depuis longtemps – concerne l’arrivée de Jermain Defoe, qui a signé un contrat de quatre ans. Le 28 février, l’attaquant de 31 ans quittera Tottenham où il a joué 10 ans et marqué près de 150 buts.

L’autre est plus surprenant : l’AS Rome a annoncé avoir vendu son milieu défensif Michael Bradley à la MLS pour 10 millions de dollars. Il devient le deuxième joueur américain le plus cher de l’histoire derrière Jozy Altidore. Considéré comme un pilier de son équipe nationale, il souhaitait avoir plus de temps de jeu avant la Coupe du monde. Sa destination n’est pas encore officielle, mais tout indique qu’il jouera à Toronto.

Le TFC a préalablement aussi rapatrié Dwayne De Rosario, embauché l’attaquant brésilien Gilberto en lui donnant le statut de joueur désigné, également porté par Matias Laba, et attiré Jackson ainsi que Justin Morrow. Alors, chers auteurs, a-t-on là un animal frénétique à la limite de l’hyperactivité ou un pachyderme qui pourrait tout écraser sur son passage... ou s’effrayer à la vue d’une petite souris ?

Parlant de souris, Montréal reste pour le moment dans son trou, pour le moins très tranquille. Si le club québécois a changé d’entraîneur, il est le seul à ne pas encore avoir officiellement annoncé d’arrivée. Son directeur sportif Nick De Santis porte une grande confiance au groupe de la saison dernière, arguant que celui-ci est resté en tête pendant 25 semaines. Il estime donc que le vrai visage de l’équipe est celui qu’elle a montré début 2013. Les supporters pessimistes pensent que le club joue à l’autruche suite à sa fin d’année difficile, mais il serait très surprenant de ne pas voir l’un ou l’autre renfort important arriver d’ici le début du championnat.

À Vancouver, la tentation de se mettre la tête dans le sable est forte à chaque fois qu’une photo de Camilo sous le maillot de Queretaro est publiée sur un réseau social. Le meilleur buteur du défunt championnat est pourtant, selon son dernier employeur, toujours sous contrat en Colombie-Britannique. Le nouvel entraîneur du club, Carl Robinson, trouve la situation inacceptable et ne veut dans son groupe que des joueurs qui ont envie de jouer pour le club. Si le Brésilien devait partir, ce serait un pion important de plus à remplacer pour une équipe tantôt lièvre tantôt tortue.