blog

Blog

14 September 4:29 pm

Major League Soccer is committed to supporting the communities where we live and play our games, and to providing an environment in which our staff, clubs, players, partners and supporters are treated with dignity and respect. We will not tolerate discrimination, bias, prejudice or harassment of any kind.

Join Major League Soccer and Take the Pledge...DON'T CROSS THE LINE!

PLEDGE NOW!

14 September 11:53 am

Après la mini-trêve réservée aux équipes nationales, la saison régulière entame son sprint final dès ce vendredi. Et ça va partir en trombe avec, sur les ondes de TSN2 et NBC Sports Network, un choc entre Kansas City, dont la dernière défaite remonte au mois de juillet, et Houston, habitué des sommets. Plus tard dans la soirée, Univision retransmettra le duel entre le LA Galaxy, où Wilhelmsson devrait effectuer ses débuts, et Colorado.

Le petit écran sera également bien servi samedi. Devant les caméras de RDS et TSN, Toronto voudra évacuer sa frustration contre Philadelphie. Sur NBC, Seattle partira favori dans le choc de l’Ouest mais devra rester vigilant à Portland, qui a sauvé sa saison grâce à ses résultats contre ses rivaux régionaux.

Le leader San José, qui a ajouté une nouvelle arme aérienne à son attaque avec Marcus Tracy, se déplacera à Chivas USA, qui a concédé 20 buts lors de ses 6 dernières sorties. Autre équipe qui tourne au ralenti, Vancouver tremblera devant David Ferreira à Dallas : en cas de victoire texane, la lutte pour la cinquième place deviendra très chaude dans la conférence Ouest.

Elle l’est déjà dans la conférence Est, où cinq équipes se battent pour trois places. Les confrontations directes se multiplient. Ce week-end, on aura droit à Chicago, qui combine forme et régularité, contre Montréal, où Jesse Marsch peut compter sur l’ensemble de son noyau. Parmi les autres prétendants, Columbus ira montrer son nouveau visage à New York, que beaucoup considèrent comme déjà qualifié et où Thierry Henry pense déjà à l’héritage qu’il laissera aux jeunes joueurs de MLS. Enfin, DC United devra apprendre à se passer de Dwayne De Rosario et n’aura pas le droit à l’erreur contre New England.

LE PROGRAMME COMPLET
Vendredi 14 septembre
20h30 : Kansas City - Houston
23h00 : LA Galaxy - Colorado
Samedi 15 septembre
13h00 : Toronto - Philadelphie
15h30 : Portland - Seattle
19h00 : New York - Columbus
19h30 : DC United - New England
20h30 : Chicago - Montréal
20h30 : Dallas - Vancouver
22h30 : Chivas USA - San José

Classement général
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)
Rendez-vous ici pour la disponibilité des matchs sur MLS Live et les diffuseurs locaux
Hors États-Unis et Canada, vous pouvez voir des matchs de MLS via ces diffuseurs ou LiveSport.tv

13 September 10:32 am

 

Le championnat a repris ses droits ce mercredi soir avec la (nouvelle) défaite à domicile de Toronto, où Paul Mariner est furieux sur ses joueurs, contre Chicago, dont l’effort offensif collectif a été récompensé.

Avec 15 points sur 18, l’équipe de la Ville des vents connaît son premier réel pic de forme de la saison même si elle fait partie des rares formations du haut du tableau à ne pas encore avoir gagné quatre rencontres de suite. Hormis Seattle et San José, jamais battus deux fois d’affilée, Chicago est la seule équipe à avoir limité sa série de défaites à un seul 0/6. Autre preuve de sa régularité.

« On a eu peu d’absents au cours de la saison, précise Tony Jouaux, préparateur physique de l’équipe. Ça explique les résultats. » Mais il y a un revers à la médaille… « Des joueurs ont joué un ou deux matchs, d’autres vingt : l’individualisation du travail est importante pour être sûr que tout le monde est au plein potentiel de ses moyens. »

En match aussi, la régularité de Chicago se remarque. En dehors du quatrième quart d’heure, plus pauvre, tous ses buts sont répartis équitablement sur les 75 minutes restantes. Et Chicago est une des équipes de MLS qui encaisse le moins dans la dernière demi-heure.

Là encore, le rôle de Jouaux est important, car il intervient directement dans l’organisation des exercices dispensés aux entraînements. « Il y a une explication physiologique à tout ça », dit-il. Cette forme et cette régularité ont intéressé l’équipe de l’émission Coup Franc, et vous pouvez écouter ici une entrevue approfondie avec Jouaux à ce sujet.

12 September 12:33 pm

Intimidation des supporters adverses à l’hôtel, stade avec une chaude ambiance, longue panne de courant en début de match et blessure rapide de Dwayne De Rosario : on était à peine rentré dans le vif du sujet, mais le Canada en avait déjà vu de toutes les couleurs au Panama.

Ce voyage s’est poursuivi dans la difficulté, et s’est terminé par une victoire 2-0 des Panaméens, bien plus dynamiques. Toujours aussi peu inspiré offensivement malgré quelques éclairs de Marcel De Jong, le Canada n’a pu compter sur sa défense, qui a fait preuve de beaucoup de laxisme sur les deux buts. Stephen Hart résumait bien la soirée en déclarant : « Nous étions deuxièmes dans tous les compartiments du jeu. »

Dans le même temps, le Honduras battait Cuba par le plus petit écart grâce à Jerry Bengtson pour ravir la deuxième place du groupe au Canada (classement). Cependant, celui-ci a toujours son sort en mains, avant les deux dernières rencontres, les 12 et 16 octobre respectivement contre Cuba et au Honduras.

À l’instar de Bengtson, de nombreux autres joueurs de MLS étaient en action ce mardi dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde. Si tous ne reviendront pas avec le sourire, les internationaux américains poussent un gros soupir de soulagement après leur victoire contre la Jamaïque.

Le championnat reprend ses droits dès ce soir (19h00), avec le déplacement de Chicago à Toronto.

12 September 10:47 am

You've seen it. And if you haven't seen it, you've heard about it. And if you haven't heard about it then, well, you are in for a treat, my friend.

Here it is. The first known sighting of the "Dempsey Face." Drink it in in all its glory, US fans.

Photo courtesy of SB Nation

11 September 10:14 pm

"There's a nervousness about the USA just at the moment."
— Ian Darke, ESPN

That was the comment at the 84th minute, and I have to agree with him. The US national team was scattered throughout the end of the game on Tuesday night, and if they want to make it through the rest of qualifying unscathed, they'll have to rectify that.

But here's something: While the US as a whole were nervous and scattered — not a surprise since they were playing with three d-mids by that point, which as we've seen tends to have dire consequences — the back four looked just fine. For as cringe-inducing as the midfield and finishing can be, if the defense holds up (and it largely has since Geoff Cameron was given a starter's role), there's plenty of reason to be confident in US prospects.

Anyway, three more thoughts about the 1-0 win over Jamaica:

Playing with 2 or fewer d-mids sure makes a lot of sense

When Graham Zusi goes forward, he doesn't lose the ball. When Maurice Edu goes forward, he usually does.

Zusi was excellent for his entire shift, and deserves whatever plaudits are going to come his way (and there will be plenty). Edu is a very good player when used in the right spot. But they are not interchangeable.

The other change was playing Jose Torres at left mid (a risk) and Clint Dempsey in a free role underneath Herculez Gomez (common sense). Torres verged between "acceptable" and "pretty damn good" in his time on the pitch, generally performing well in traffic and opening space for Fabian Johnson on the overlap. It wasn't a "make the game yours" role — it was a "make it easier for someone else to make the game his" role. It's nice to see him used right.

Danny Williams did a lot of convincing at d-mid

Kyle Beckerman's taken a lot of undeserved stick over the past few days since Klinsmann put him in a no-win situation.

But the fact is, Beckerman is not a superior athlete. He's a d-mid that's very, very good when his team's in possession, but very, very susceptible to late challenges and being overwhelmed physically when his side's chasing the game. That's what happened Friday.

Williams isn't as polished, but his athleticism makes him a little more versatile, and a little better at snuffing out the screw-ups of others. Beckerman still has a spot, but Williams should probably be the starter at d-mid next month.

Our whole goal as a soccer culture has to be identifying guys like Gomez earlier

I tweeted this during the game, and professional skeptic Greg Lalas pointed out that maybe it's not a shortcoming in our development scheme. Instead, maybe it's a problem with other countries who are liable to give short shrift to late-developing players.

Greg's mostly wrong, of course. The reason being that in other countries, "late developing player" means 21, like Miroslav Klose, or 23, like Didier Drogba, or even 26 like Luca Toni (an outlier).

Gomez got his first look at age 25 — younger than Toni — but didn't get his first real shot until he was 28. And he's not an exception to the rule.

Consider that Geoff Cameron was 26 before he was moved to central defense full-time. Consider that Chris Wondolowski was 27 before he really got his shot in MLS. Consider that Zusi was an afterthought until the age of 25.

Obviously the development academy will help, as wil lthe rising tide (and profile) of the NASL and USL Pro and the expansion of the MLS Reserve League.

But it really can't come fast enough for me. If there's one thing I'm impatient for in US soccer, it's this.

11 September 1:32 pm

Une grande partie de l’émission Coup Franc de cette semaine (à écouter ici) est consacrée au double duel entre le Canada et le Panama, mais l’équipe vous a encore réservé quelques belles surprises. Au menu :
- Présentation de Panama - Canada avec André Hainault, notre premier invité. Viser la victoire ou se contenter d’un nul ? La rigueur défensive et ses conséquences offensives. L’accueil hostile des supporters locaux. Qu’attendre de l’équipe panaméenne ?
- Retour sur la victoire canadienne de vendredi : la lucidité d’Hutchinson, la solidité de la défense, les problèmes de créativité, le schéma tactique qui ne fait pas l’unanimité, la bonne conservation du ballon canadienne.
- Notre deuxième invité, Tony Jouaux, préparateur physique de Chicago, nous explique les détails de son travail, son implication concrète dans les entraînements, les raisons de la régularité de son équipe, nous parle du développement spécifique du footballeur et de formation des jeunes (il a passé 10 ans au centre de formation d’Auxerre).
- Quelques mots sur Chicago avant son match de samedi contre Montréal.
- La bourde de Nick Rimando qui a aidé Houston à battre Salt Lake.

L'émission Coup Franc est aussi disponible sur Stitcher et iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com) ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

11 September 11:27 am

En déplacement au Panama, le Canada tentera ce mardi soir de confirmer son importante victoire de samedi dernier. Privé de Johnson (suspendu) et Occean (blessé), Stephen Hart annonce des surprises dans son onze de base. Les Canadiens compteront sur leur défense, qui n’a toujours pas encaissé à ce stade de la compétition, pour ramener un bon résultat de ce voyage, sur un meilleur terrain que lors des déplacements au tour précédent mais dans des conditions hostiles comme en témoigne la vidéo ci-dessous de supporters locaux dont le seul but est de nuire au repos des visiteurs…

De nombreux autres rencontres des éliminatoires de la Coupe du monde ont lieu aujourd'hui. Le programme des pays qui ont convoqué un ou plusieurs joueurs de MLS (voir la liste) se trouve ci-dessous. La pression est palpable pour l’équipe nationale américaine, qui a une revanche à prendre sur la Jamaïque après sa défaite à Kingston samedi dernier.

CONCACAF
20h00 : Guyana - Salvador
20h11 : États-Unis - Jamaïque
21h00 : Mexique - Costa Rica
21h05 : Panama - Canada
21h30 : Honduras - Cuba
AMÉRIQUE DU SUD
15h30 : Chili - Colombie
17h30 : Uruguay - Équateur
EUROPE
14h00 : Turquie - Estonie
14h30 : Suède - Kazakhstan
14h30 : Suisse - Albanie
14h45 : Italie - Malte
15h00 : Écosse - Macédoine
ASIE
12h00 : Jordanie - Australie
OCÉANIE
03h35 : Nouvelle-Zélande - Îles Salomon 6-1
Toutes les heures HE (heure de New York et Montréal)

11 September 8:32 am

Good morning, people, we have a little bit of news for you this morning. 

For what we think is the first time in League history, MLS has released the list of the top-selling adidas player jerseys sold via either MLSGear.com, MLSGearCanada.ca, as well as MLS club websites.

At the top? Take a wild guess. If you picked Wells Thompson, you're wrong, though you know he's getting a little bump today

Beckham, Henry and Donovan lead a group of 25 players spread across a total of 14 clubs. LA Galaxy are the most heavily-represented in the top 25, with Becks, LD, Robbie Keane and, yep, Mike Magee all carving out spots in this year's list. 

Take a look at the full list below and let us know what you think. Is that about what you'd expect? How about Eddie Gaven holding it down at #17? OK, Columbus. OK.

Top selling adidas MLS player jerseys on MLSgear.com / MLSgearCanada.ca / MLS club websites (March 10 – September 10, 2012)
1. David Beckham LA Galaxy
2. Thierry Henry New York Red Bulls
3. Landon Donovan LA Galaxy
4. Fredy Montero Seattle Sounders FC
5. Dwayne De Rosario D.C. United
6. Chris Wondolowski San Jose Earthquakes
7. Tim Cahill New York Red Bulls
8. Robbie Keane LA Galaxy
9. Mauro Rosales Seattle Sounders FC
10. Brian Ching Houston Dynamo
11. Darlington Nagbe Portland Timbers
12. Chris Pontius D.C. United
13. Osvaldo Alonso Seattle Sounders FC
14. Young-Pyo Lee Vancouver Whitecaps FC
15. Kris Boyd Portland Timbers
16. Barry Robson Vancouver Whitecaps FC
17. Eddie Gaven Columbus Crew
18. Brad Davis Houston Dynamo
19. Roger Torres Philadelphia Union
20. Freddy Adu Philadelphia Union
21. Kei Kamara Sporting Kansas City
22. Kyle Beckerman Real Salt Lake
23.  Mike Magee LA Galaxy
24. Saer Sene New England Revolution
25. Arne Friedrich Chicago Fire