blog

Toronto FC

03 January 9:31 pm

Fredy Montero maybe never knew it or others purged it out of him: But like it or not, no matter what the formation may show on any given matchday, Montero is an old-school No. 10.

A No. 10 as in a supremely skilled, game-breaker. They may not be the fastest, the tallest or the strongest, but they're capable of that stroke of genius that other players can only dream about.

No. 10s are hot and cold. They're often enigmatic and maddening. They need freedom because they don't fit a specific mold. They can't be judged by the same measure as other players. They're different.

Well, since Montero was counted on for goals (he did score double-digit goals in each of his four seasons), we could instead use the "No. 9.5" label that Michel Platini once coined for Italian Roberto Baggio: the No. 10 who also finds the back of the net.

Whichever label fits him best, it's no secret that tweeners like Montero are dying a slow death in modern soccer, which is increasingly based on athleticism and production. The sport has very little patience any more for the artisans, whose production may not always be reliable or punctual, but whose craft is inimitable.

If Montero's return to Colombia does materialize, MLS will have lost one of its artisans -- the author of some of the best goals in league history. True gems. But these days the Sounders are not interested in art and pretty pictures. They want goals. Goals that win them trophies.

Montero's exit, if it happens, would follow that of No. 10's Sebastián Grazzini (Chicago Fire) and Davide Chiumiento (Vancouver Whitecaps), who departed during the 2012 season. Toronto FC also sent attacking catalyst Joao Plata back to Ecuador in midseason.

Meanwhile, as creative types like Freddy Adu (Philadelphia Union) and Darlington Nagbe (Portland Timbers) suffer through existential crises (where and how do they fit in MLS?), there have been rumors of another potential return to Colombia for FC Dallas playmaker David Ferreira.

Real Salt Lake are desperately trying to cling to their No. 10 Javier Morales and the New York Red Bulls looked far and wide before landing 37-year-old Brazilian Juninho Pernambucano.

Who's left out there? Columbus have their fingers crossed that a healthy Federico Higuaín can regain his form, while Colorado hope Martín Rivero can actually find his.

Before we get too alarmed, what we may very well be witnessing could just be a transition phase in MLS. A changing of the guard. The slighter, softer Montero's making way for a new breed of modern gamebreakers who are built stronger (see Sporting's Graham Zusi), bigger (see Toronto's Luis Silva), tougher (see Philly's Michael Farfan) and show up every game.

But finding another Farfan is easier said than done. Good luck, Seattle.

27 December 6:27 pm

Keep 'em coming. That seems to be the mindset in MLS as a growing number of Honduran players head north for the United States and Canada.

The latest in a long line of Catratchos appears to be U-23 midfielder Arnold Peralta, who also has one senior cap to his name. On Thursday morning, the 23-year-old's Honduran club, CD Vida, tweeted that he was headed to Toronto.

At a tad taller than 5-foot-7, Peralta isn't likely to be an enforcer in the mold of Roger Espinoza, but he could certainly be similar to Marvin Chavez or Mario Martinez. If he's anywhere close to that duo, TFC may have landed a central piece to their rebuilding campaign.

27 December 12:42 pm

On s’approche de la fin de l’année, et nous voilà arrivés au sommet des classements de « Droit dans le mur » et « Pleine lucarne », respectivement mon flop 10 et mon top 10 de 2012. Aujourd’hui, des décisions qui, cette saison, valaient bien ce coup franc anglais.

1. Les changements de mi-saison à Toronto et Vancouver

Après un départ raté en championnat, Toronto s’est séparé d’Aron Winter qui, malgré les mauvais résultats, avait un projet en construction. Un énième nouveau départ de zéro pour ce club qui éprouve bien du mal à travailler sur le long terme. Illustration des décisions douteuses qui ont suivi : alors que les buts de la tête de Koevermans sauvaient l’équipe, quand le Néerlandais s’est blessé, Toronto a transféré Eric Hassli, dont aucun des 15 buts qu'il a inscrits depuis son arrivée en MLS n’a été marqué de la tête.

Hassli venait en droite ligne de Vancouver, qui s’est aussi séparé de Le Toux et Chiumiento en cours de saison pour attirer les Miller et Robson. L’équipe a délaissé un style qui fonctionnait bien pour intégrer des éléments qui ne correspondaient pas à l’ADN de son jeu. Le bilan destructeur : 14 points sur 51 en deuxième moitié de compétition (seuls 4 clubs ont fait pire), contre 29 sur 51 durant la première. Sans compter qu’il faut tout rebâtir pour 2013…

Droit dans le mur : les flops de la saison 2012
1. Les changements de mi-saison à Toronto et Vancouver
2. C’est l’Union qui ne sourit pas
3. Montréal, sans ailes ni tête
4. L’effondrement de Portland
5. Les lenteurs défensives de New York dans l'axe du jeu
6. Des chèvres sans étable ni percussion
7. Les errances de l’axe défensif de DC United
8. Les abonnements de la défense de Dallas
9. Columbus peut se réjouir de ne pas jouer au basket
10. Au LA Galaxy, défendre sur le flanc gauche est optionnel

20 December 4:53 pm

Moins animée que les précédentes, cette semaine a vu la scène des transferts s'activer sur trois fronts : les arrivées d’Amérique du Sud, les loteries pondérées et les signatures de jeunes joueurs.

Beckham parti, la MLS pourrait avoir trouvé son nouveau roi des coups francs : l’ancien Lyonnais Juninho, qui a signé à New York. Âgé de 37 ans, il évoluait ces dernières saisons à Vasco De Gama, où se produisait aussi Pipico, nouvel avant du FC Dallas. Autre recrue dont on attend beaucoup : le nouveau joueur désigné du Sporting Kansas City, l’attaquant argentin Claudio Bieler, finaliste de la Coupe du monde des clubs 2009.

Deux jeunes espoirs américains qui ont tenté leur chance à l’étranger sont revenus au bercail. Ex-internationaux en équipes de jeunes, ils ont trouvé acquéreur via le système de loterie pondérée (voir point I ici pour le règlement). Ainsi, le défenseur Mobi Fehr a pris la direction de Portland alors que l’arrière central Gale Agbossoumonde défendra les couleurs du Toronto FC.

Par ailleurs, plusieurs clubs offrent une promotion à leurs propres jeunes. Cette semaine, Bradlee Baladez (Dallas) et Gyasi Zardes (LA Galaxy) ont ainsi obtenu une place dans l’effectif de MLS de leur club respectif.

10 December 4:40 pm

Depuis la semaine dernière, les journalistes de MLSsoccer.com dressent le bilan de la saison écoulée club par club : entrevues, analyses, perspectives pour 2013 etc. Voici un bref résumé de ce qui a déjà été écrit.

Dernier de classe, Toronto n’a guère souri longtemps après sa demi-finale de Ligue des champions. Ryan Johnson fait partie des rares satisfactions d’un club qui a un gros besoin de renforts. L’équipe dépend beaucoup du rendement de Frings, ce qui n’a rien de rassurant. Paul Mariner souligne aussi la blessure de Koevermans comme tournant de la saison mais a déjà en tête le jeu qu’il veut montrer l’an prochain.

Chivas USA a rêvé jusqu’en août avant de s’effondrer. Une victoire face au LA Galaxy et la solidité de Kennedy ont mis du baume au cœur d’une formation qui a besoin de stabilité. On s’attend cependant à une reconstruction en profondeur cet hiver : pour le meilleur ou pour le pire ?

Portland est passé à côté de la saison de la confirmation, ce qui a entre autres valu le congédiement de l’entraîneur John Spencer. Temporairement à la barre, le directeur général Gavin Wilkinson n’a pu ramener la barque à bon port mais espère au moins avoir préparé le terrain pour 2013. Notamment en posant déjà les balises du 4-3-3 que son successeur, Calen Porter, utilisera l’an prochain.

New England a vécu une saison de transition pour les débuts de Jay Heaps à sa tête. Nguyen, Sene, Bengtson : il y a d’excellents joueurs autour de qui construire, mais l’effectif est encore léger pour jouer dans le haut du tableau. Heaps reconnaît avoir beaucoup appris cette année mais saura-t-il mettre en place un système plus efficace que le jeu direct prôné au cours des derniers mois ?

En début de saison, Philadelphie avait perdu plusieurs de ses valeurs sûres et, sans surprise, n’a pu reproduire ses prestations de 2011. Peter Nowak en a payé les conséquences mais même après son départ, le club a connu de gros passages à vide. Le nouvel entraîneur, John Hackworth, en a toutefois profité pour donner leur chance aux jeunes. C’est un des aspects rassurants pour l’avenir, comme le retour de Le Toux, mais il ne sera pas simple de reconstruire aussi vite qu’on a détruit.

Je recommencerai cet exercice à quelques reprises dans les prochains jours jusqu’à ce que le tour d’horizon de tous les clubs soit terminé. Rendez-vous ici pour retrouver sur la même page un lien vers tous les textes et les dates de parution des prochains bilans.

08 December 2:46 pm

The Canadian press is all abuzz over this one. As first reported on the Twitter feed of RDS' Patrick Friolet, apparently former Impact head coach Jesse Marsch has an offer to become the boss at Toronto FC:

In case you don't speak French, here's the translation via Nick Sabetti, who covers the Impact and the Canadian national team for Goal.com:

And if that's not enough, CBC.ca contributor Ben Raycroft says that Marsch has also had talks with his old club, Chivas USA:

Our take? Well, it's worth noting that Marsch and new TFC president Kevin Payne go back all the way to 1996, when Payne helped launch D.C. United and Marsch was one of the top midfield subs. They've reportedly been tight ever since.

Payne, however, said in his introductory press conference that current TFC head coach Paul Mariner would stay on for the 2013 season.

“He is a person I have a lot of respect for, competed against for a number of years in the East when he was a key member of the success in New England,” Payne said.

You can watch the entire press conference below:

03 December 8:23 pm

By now you've probably seen "the list," the group of guys available for the third-ever MLS Re-Entry process, which includes Stage One and Stage Two Re-Entry Drafts on Dec. 7 and 14.

Things could certainly change between now and then – guys could opt out of the process, come to new terms with their clubs, be traded to another MLS team or head overseas – but I thought it would be interesting to see what kind of lineup you could pluck from those made available by their clubs.

Without too much in-depth research, below is my Re-Entry XI. Feel free to discuss and share yours in the comment section below.

Goalkeeper: Kevin Hartman

Defense (left to right): Gonzalo Segares, Marvell Wynne, Ike Opara, Jeremy Hall 

Midfield (left to right): Justin Mapp, Julian de Guzman, Tony Tchani, Eric Avila

Forwards: Juan Pablo Ángel, Maicon Santos

20 November 1:01 pm

Finales et trophées sont au menu de notre émission hebdomadaire (à écouter ici) :
- Retour sur les matchs retour des finales de conférence. Deux matchs, deux approches et deux scénarios très différents… pour un même résultat : l’élimination de DC United et de Seattle qui n’ont pu résorber leur retard respectif sur Houston et le LA Galaxy.
- Débat : y avait-il une faute de main de Johansson dans le rectangle ? Forgez-vous votre opinion en revoyant l’action et en lisant les lois du jeu (rendez-vous page 116).
- Les animateurs de l’équipe de Coup Franc vous proposent leur Onze idéal de la MLS. Regardez-les à tête reposée sur le blog de Frédéric Lord, réagissez et proposez-nous les vôtres.
- Tour d’horizon des différents trophées de fin de saison remis par la MLS. Qui sont les favoris… et les oubliés ?
- On reçoit l’auteur d’un des dix plus beaux buts inscrits sur la planète en 2012 : Eric Hassli. Il nous parle évidemment de son but, de la manière surprenante dont il a appris la nouvelle, de son plaisir à réaliser de belles reprises de volée et du superbe but d’Ibrahimovic. Voyez les dix candidats au Prix Puskás et votez !

L'émission Coup Franc est aussi disponible sur Stitcher et iTunes. Vous pouvez nous joindre par courriel (coup.franc@MLSsoccer.com) ou sur Twitter (@CoupFrancMLS).

14 November 11:45 am

La Fifa vient de publier la liste des 10 candidats au Prix Puskás 2012, récompensant le plus beau but inscrit sur la planète au cours de l’année écoulée.

Au milieu de sublimes réalisations de Neymar (lauréat l'an dernier), Messi ou encore Ben Arfa, on retrouve le but inscrit par Eric Hassli pour Vancouver contre… son club actuel, le Toronto FC, le 16 mai dernier. À la dernière minute du matrch, l’attaquant français reprend un centre de la gauche d’Alain Rochat d’une superbe volée du pied droit en pleine lucarne pour faire 1-1.

C’est à vous de désigner le lauréat du Prix Puskás, et vous pouvez voter dès à présent. Le scrutin se passe en deux tours : après le 29 novembre, les trois buts les plus plébiscités resteront seuls en lice. Le vainqueur recevra son prix lors du Gala FIFA Ballon d’Or, le 7 janvier 2013. Vous ne pouvez voter qu’une fois par tour. Rendez-vous ici pour effectuer votre choix.

Ne cherchez pas le but d’Hassli dans les candidats au But de l’année de la MLS, il a été inscrit lors du match aller de la finale de la coupe du Canada (officiellement baptisée Championnat canadien Amway). Ça ne vous empêche pas d’aller élire ici la plus belle réalisation de la saison en MLS. Votez bien et régalez-vous avec tous ces superbes buts !

30 October 8:47 pm

The playoffs are upon us, but if that isn't enough to satiate your thirst for soccer, we've got another contest to keep you busy throughout November.

Yes, it's time to select another AT&T Goal of the Year. Just like 2011, 64 of the year's best strikes – including all 31 AT&T Goal of the Week winners – are up for nomination, and a fan vote will whittle the field down all the way down to the year's best strike.

Whose goal are you looking forward to seeing in contention? One of David Beckham's many wonderstrikes? Or perhaps your tastes run more on the Fredy Montero side?

Tune in to MLSsoccer.com tomorrow, Oct. 31 at 1 pm ET, to find out the first 16 goals up for election and cast your vote!

In the meantime, tide yourself over with last year's winner, an absolute stunner from the Portland Timbers' then-rookie, Darlington Nagbe: